AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGroupes

Partagez | 
 

 Un écrit, ou deux peut-être.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 16 Aoû 2016 - 5:20

Avant toute choses, je tenais à dire que j'ai été assez timide pour vous montrer ça.
Si cela n'a pas sa place sur le forum pour certaines raisons, je le supprimerais.


Je conseille de lire ces écrits avec un esprit averti, je déteste faire dans le nian nian bisounours, chez moi, ça parle d'expérience de vie, de mort, de réflexions et circonstances qui auraient pu se produire.
Si vous avez aimé, j'en posterais d'autres, soit dans un autre sujet pour faire plus ordonné (si ça plait énormément, ce qui n'arrivera pas je pense.), soit à la suite. (Si ça plait un tant soit peu.)

Ne trouvant pas le moyen de dormir, je poste ici ce que j'ai écris cette nuit.
Ça paraîtra soudain pour ceux qui me connaissent puisque vous me connaissez je suis très joyeux / trollesque en général.
Je vous rassure : Je vais très bien, je suis un peu plus enclin à la méditation et la réflexion pure à partir d'une certaine heure nocturne.



Un journal parlant d’une tragédie peu commune :
Journal:
 
Conclusion:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 24080
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 23 Aoû 2016 - 15:47

Bon personne n'a répondu, mais sache que je l'ai lu et que... j'ai trouvé ça vraiment cool ! o/

Le sujet est intéressant, et la mise en scène en forme de journal est une très bonne idée !!
Quelques petites fautes ici ou là, mais rien qui perturbent la lecture ! o/

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira

avatar

Féminin Nombre de messages : 2849
Age : 21
Date d'inscription : 07/07/2013
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 23 Aoû 2016 - 20:02

C'est très jolie et je trouve ça philosophique, c'est intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBK

avatar

Masculin Nombre de messages : 2045
Age : 21
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/08/2013
Fire Emblem favori : Seisen no Keifu

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 24 Aoû 2016 - 1:00

Moi aussi j'ai lu, mais je sais pas quoi trop te dire là dessus, si ce n'est que ç est bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 24 Aoû 2016 - 10:34

Moi qui m'attendais à me faire descendre.

En ce qui concerne les fautes : Je dis pas non à un MP pour voir lesquelles sont les plus alarmantes.

Merci à vous sinon Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow huntress

avatar

Féminin Nombre de messages : 4137
Age : 24
Localisation : Au pays des songes psychédéliques
Date d'inscription : 05/07/2013
Fire Emblem favori : Path of Radiance

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 24 Aoû 2016 - 12:34

Descendre pour quoi? Surprised
Sinon j'aime bien le fait qu'aucun nom ne soit donné, ça donne un côté universel à ton texte ^^

_________________
Fear the reaper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 24 Aoû 2016 - 21:46

Les gens aiment sourire et ne pas se prendre la tête.
Quand ça devient compliqué, en général... Disons qu'il n' y a plus personne.

Je n'aime pas trop nommer les gens, on pourrait croire que quelqu'un est triste alors que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 24080
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Sam 10 Sep 2016 - 23:49

A quand le prochain écrit ? afro

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 21 Sep 2016 - 0:50

Coucou, je me suis décidé d'envoyer un deuxième texte qui me ressemble déjà plus dans la vie de tout les jours :
-grossier (pour les 2000 : y a des gros mots alors attention ! En même temps le sujet touche plutôt les +18)
-explicatif
-fun et sérieux à la fois

J'espère que vous rigolerez en lisant ce texte, c'est vraiment le but profond, mais notez un peu de sérieux, il représente ma vision de la FRIENDZONE ! ET OUI ENFIN UN QUI ASSUME !
Bonne lecture Smile

deuxième texte:
 

Si y a des féministes... Vous ne m'aurez jamais vivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow huntress

avatar

Féminin Nombre de messages : 4137
Age : 24
Localisation : Au pays des songes psychédéliques
Date d'inscription : 05/07/2013
Fire Emblem favori : Path of Radiance

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 21 Sep 2016 - 14:46

Bah la friendzone, ça existe, et y en a même qui arrive à en sortir Razz
Plus sérieusement, y a des cas de personnes qui n'ont tout simplement pas d'autres sentiments que de l'amitié, et tu vas pas sortir avec une fille que tu vois comme une amie. J'sais pas mais perso, ça me ferait vraiment trop bizarre

_________________
Fear the reaper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mer 21 Sep 2016 - 15:04

Well tout est dans ce que j'ai écris : Une grosse connerie universelle utilisée abusivement pour un truc pas logique, plus personne ne sait porter ses couilles.
Je préfère une gifle qu'un "je te préfère en tant qu'ami" au moins le message est clair et rapide.

Mis à part un but érotique, ça serait bizarre, oui.
Mais pour moi l'amitié fille garçon est assez floue Smile (Moi j'aime personne !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidennn

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Localisation : Un endroit se trouvant dans un présent saccadé, Anvin...
Date d'inscription : 10/09/2016
Fire Emblem favori : Awakening

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Jeu 22 Sep 2016 - 17:07

Salut Zunashy !

Je viens de lire tes deux écrits, on peut dire qu'ils sont spéciales !

Ce n'est pas que j'aime pas le premier texte mais je ne vois pas la morale derrière, surement parce-que je la trouve plutôt banale par rapport à certains que j'ai déjà pu voir (voir à des histoires IRL's) mais je la trouve également captivante par rapport au courage du héros à éprouver tout ça. M'imaginer que ça s'est passé dans la vie réelle me donne envie de changer et de révéler mon vrai moi à tout le monde : Un texte qui m'a ouvert les yeux sur ma timidité, il faut m'y mettre derrière, merci en tout cas !

Pour le deuxième texte, je comprends ton point de vue vu que je suis plutôt sentimentale et qu'on m'a déjà fais le coup... Dur histoire mais je me suis relevé, j'ai pensé à lui redire mes sentiments un jour mais vu comment elle est maintenant, je préfère oublier et passer à autre chose surtout que ça me détruit principalement, moi qui ne suis jamais sortie avec une fille ni fait de chose sérieuse avec depuis la seconde... Plutôt délicat à en parler hé hé

Sinon par rapport au texte, je les trouves bien originale et fait bien passer le temps : Refait-en à l'occasion, ce sera avec plaisir d'en parler plus en détail avec toi ! (voir même parler sur le chatbox ou autres conv's !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Jeu 22 Sep 2016 - 19:27

premier texte : La vie n'est pas un monde de bisounours, il va te falloir faire un choix pour ta vie où tu ne reviendras pas en arrière même si tu le voulais.
Certains préfèrent choisir le silence plutôt que la vérité, et se rendent compte que c'est plus douloureux que de s'exprimer clairement.
Oui c'est totalement banal, je n'ai pas vraiment écrit de façon à ce que ça soit différent au final, car à la fin de la vie, tout le monde meurt *SPOIL*, ce n'est que la façon qui change ici, c'est pareil pour le texte, c'est le déroulement qui diffère Smile

C'est gentil à toi de me dire ça (Merde alors, une critique constructive, j'avoue que je désespérais.)

Alors mon deuxième texte est trèèès loin d'être complet, Shad a déjà mit le doigt sur une des failles qui étaient présentes (mais ne t'en fais pas ma petite, j'ai bien des arguments qui vont à mon sens Smile )

C'est simple, les gens changent tous, deviennent différents, peuvent susciter plus d’intérêt ou au contraire du dégoût, l'humain ne reste jamais le même et c'est pour ça qu'il est impossible ACTUELLEMENT de le contrôler complètement. (mais ça c'est un débat qui va virer au transhumanisme, et j'en parlerais plus tard.)

Je suis sorti avec une dizaine de fille, honnêtement... Vis ta vie et ne te pose pas de questions du style "et si c'était la femme de ma vie qui vient de passer la porte dans le bus ?", plus tu réfléchis, moins t'agis, et plus tu regrettes, c'est aussi ça que voulait dire le premier texte quelque part, tu vois la personne qui réfléchissait trop, résultat : Elle a fini seule pendant un long moment de sa vie.

pour ce genre de sujet, si tu veux aller dans le détails, je suis ouvert aux MP, pas de chatbox, ni de discord pour ça, c'est personnel. Smile
(Oui oui pourtant on raconte souvent nos pleurs sur le discord mais chut ! XD)

Merci à toi en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yami627

avatar

Féminin Nombre de messages : 1173
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015
Fire Emblem favori : Blazing Sword

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Sam 24 Sep 2016 - 12:02

Zunashy a écrit:
Un journal parlant d’une tragédie peu commune :
Journal:
 
Conclusion:
 

J'ai beaucoup aimé ! j'ai relevé quelques erreurs de temps et synthaxe mais franchement, c'est minim, ton texte est vraiment bien écrit Very Happy la forme est originale, en générale, je n'aime pas trop les journaux intimes mais là, ça se lit bien, c'est fluide et intéréssant. vraiment bravo Very Happy

Zunashy a écrit:

J'espère que vous rigolerez en lisant ce texte, c'est vraiment le but profond, mais notez un peu de sérieux, il représente ma vision de la FRIENDZONE ! ET OUI ENFIN UN QUI ASSUME !
Bonne lecture Smile

deuxième texte:
 

Si y a des féministes... Vous ne m'aurez jamais vivant !

Pour celui là... comment dire... j'étais partagée. Je l'ai trouvé très drôle et en même temps, il m'a mis mal à l'aise. Et oui, j'ai "friendzoné" quelqu'un et ne m'en suit rendu compte que quand il est partit sans jamais me donner de nouvelles... je lui en ai voulut parce que, on étaient jeune, je ne savais pas ce qu'était l'amour et vu mon passif, je n'aurais jamais deviné sans qu'on me le mette sous le nez ou qu'on me dise les choses franchement. Et je m'en suis voulu, aprés coup, parce que je me dit que j'aurai du être plus alerte. C'est vrai quoi ! j'étais bonne à l'époque xD j'étais gentille et il était toujours avec moi. Le pire dans tout ça, c'est que s'il avait sauté le pas, je serais surement sorti avec Surprised la vie est étrange lol peut être que dans une réalité parallèle, je suis mariée avec lui et je fait des gâteaux en australie Surprised (oui, parce qu'il est patissier et est partit en australie  c'était son projet au collège en tout cas) Mais bon, je ne regrette pas non plus, sans ça, je n'aurai pas rencontrer mon petit mari que j'aime <3
enfin voila, encore un super texte mais qui me touche un peu plus que l'autre Wink en tout cas, bravo, j'aime beaucoup ta plume Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Dim 9 Oct 2016 - 21:31

Je reposte à nouveau ce message avec un nouvel écrit, j'ai une sainte horreur des doubles post Smile

Réponse à yami:
 


---------------





Yo les gens, je rappelle encore une fois que ces œuvres sont fictives, poussées très loin pour donner une morale qu’une autre personne que moi peut comprendre.
Il y a du vrai, je n’aurais pas de source sinon, mais en réalité je n’ai jamais été aussi sadique !
(Je dis ça pour éviter que les gens me confondent avec un malade bon à foutre à l’asile.)







« Pourquoi tu es aussi entêté à te faire mal ? Tu t’es encore fais manipuler par cette fille et tu en cherches déjà une autre ! L’amour n’est pas ce que tu crois, une fois en main, les gens n’hésitent pas à te détruire après avoir fait de toi ce qu’ils voulaient ! »
« Zuna, l’amour n’est pas le saint Graal, ce n’est pas un objet à détenir comme un cristal, c’est un lien indestructible que très peu de gens ont réussi à maintenir. »
« C’est des conneries ! Combien de fois as-tu tenté ces expériences et combien de fois tu as échoué ?! Ca ne sert à rien ! »
« Quel âge j’ai ? »
« Trente trois. »
« Quel âge as-tu ? »
« ... Quatorze. »
« A ton âge, tu commences déjà à diriger des troupes sur les jeux, à te poser des questions philosophiques et à savoir comment prendre le dessus sur n’importe qui. »
« Quel rapport avec le sujet ? »
« Je dois m’en aller, réfléchis à tout ça, tu as toute la vie devant toi, un jour, peut être que tu comprendras en quoi l’amour consiste, ce n’est pas un objet de manipulation, et personne ne peut contrôler les sentiments. »

Et c’est ainsi que maître Franck partit, (PS CFE : Non, pas celui là) me laissant dans ma haine globale envers la majorité de la société. Tout mes espoirs s’étaient envolés lorsque j’ai eu la désillusion de la mentalité ambiante, celle du collège.
Mais ce texte n’est pas fait pour se plaindre, je l’ai suffisamment fait, non. Je vais plutôt vous dire pourquoi je m’amuse à vous casser les couilles en permanence lorsque vous parlez de quelque chose.
Cet homme m’a parlé de l’amour comme le Saint Graal, quelque chose de quasiment introuvable, mais qui donnerait à quiconque la joie de vivre malgré toute les galères. Quelque part, j’ai toujours pensé qu’il se plantait . A chaque fois qu’on faisait un donjon ou une session de farm, il était dépressif en parlant d’une femme, tout les trois jours, le nom changeait, au départ j’étais triste, puis j’étais en colère, le jour où je l’ai engueulé, il avait quitté la guilde en me traitant de gamin insupportable.
Après avoir quitté la guilde, le temps avait reprit son cours, toujours à la conquête des châteaux et des boss, je commençais à me sentir vide après ces événements.
Plusieurs mois passèrent, ressentant encore et toujours la haine et le mépris pour mes camarades de classes, non je n’étais pas l’élève modèle. Je jouais souvent en cours, fallait bien tenir sa réputation pour l’équipe. Puis j’ai eu un nouveau contact avec Franck, la discussion s’est terminée sur les messages que vous avez lus plus haut.

L’amour, quel ramassis de connerie, moi je ne me servais des sentiments uniquement pour parvenir à mes fins, du stuff plus puissant en incarnant un personnage féminin. Je faisais aussi du stalking pour pouvoir dénicher de nouveaux potentiels pour la guilde. Je pense que le pire ait été de dire au chef que j’étais chanceux sur les devinettes alors que je demandais tout indirectement à tout le monde.
Puis un jour... Un sentiment de tristesse profond m’envahit, cette trahison soudaine qui revint dans ma tête, couplée à la mort de mon chien et aux moqueries incessantes de mes camarades de classe, pourquoi cela devait revenir ?
Est-ce que je suis devenu ensuite un chevalier blanc cliché comme dans tout les romans ? Pas du tout, j’ai quitté la guilde pour des raisons personnelles, les membres me regrettaient pas tant que ça. Ils m’aimaient bien mais j’étais trop sévère et mes activités de stalker avaient été percées à jour, ainsi que mon âge, dire qu’ils me prenaient pour un monsieur de vingt-sept ans, je n’en avais que quinze quand je suis parti.

Je suis arrivé au lycée un peu plus tard, tout commença à changer, ma quête de haine se transforma peu à peu en une quête de l’amour. Après avoir été reprit en main par une Grammar Nazi doublée d’un savoir que je cherchais, mon attitude avait enfin commencée à changer.
Je ne suis toujours pas un chevalier blanc cliché, j’étais toujours comparable à un scientifique étudiant les gens comme des rats de laboratoire. Tout était manipulable, et tout pouvait me servir, mais j’avais toujours cette limite en moi qui me faisait partir plutôt que de continuer à torturer mentalement la personne.

Un jour, je suis tombé sur deux femmes, une blonde, à coté, mais déjà casée, et une autre, à distance. Pourquoi casée ? depuis le temps, tu devrais savoir que je ne parle quasiment que d’amour.
Spoiler : Les deux ont été un drame de toute façon et aujourd’hui je n’approche plus les femmes pour les courtiser, mais je donne des très bons conseils !

Dans cette quête que m’a donnée Franck, j’ai tenté de me laisser porter et j’ai essayé d’approcher ces deux personnes. La blonde m’avait directement « Friendzone » (voir texte plus haut), jusqu’à récemment, j’avais encore un peu d’amour pour elle.
Pour la deuxième... y a eu une relation, à distance, un jour en couple, l’autre non, cherchant à coté parce que je m’ennuyais. Je n’aurais jamais du faire ça.
J’ai encore tenté deux autres personnes après avoir mis ces deux là en stand by.
La première est un échec total qui m’a valu l’humiliation par toute une classe puis toute une section, la deuxième... Une sensation de trahison qui m’a rendu misogyne pendant un moment.

Alala, Franck, tu saurais tout ce qui m’est arrivé, tu aurais beaucoup rigolé. Sur toute les femmes que j’ai essayé, j’ai toujours été soit friendzoned, soit trahis, soit humilié avec un râteau bruyant, exactement comme toi.
J’ai essayé de comprendre ce que tu ressentais, puis je me suis relancé dans ma haine envers le genre humain, après avoir découvert une autre trahison, j’avais décidé de me montrer fort et implacable. Je me suis vengé sur la dernière, elle n’a plus jamais eu un seul ami dans le lycée pendant un an.
Après avoir traversé de nombreuses péripétie, j’ai décidé de rompre contact avec 90% des gens, j’avais causé énormément de troubles et j’avais décidé de devenir « responsable ». J’ai rompu définitivement avec celle a distance il  y a quelques jours, et celle du même choix... Je ne veux plus lui parler, déception, et puis elle était pas si intéressante...
Ok j’avoue c’est la version fière, j’ai aucune chance et les études priment.

Et puis un jour... Je l’avais revu, Franck, pas plus tard qu’il y a une semaine, mais... dans un rêve.

1« Zuna, tu as grandis. »
2« Jamais assez, pourquoi je te vois ici ? Hallucination ? »
1« Non, je suis décédé peu après mon départ, suicide, j’en pouvais plus, je le regrette aujourd’hui. »
2« C’est de ma faute hein... »
1« Non. »
2« Tu peux le dire, ça ne me... »
1« Je n’avais pas cette force de continuer, je cherchais l’amour pour supporter mes relations familiales désastreuses et cette réputation de mollasson, et même sur les jeux je me suis fais virer. »
2« Alors c’est de ma faute, je n’aurais pas dû te dire etout ça, je suis désolé mais je resterais comme ça. »
1« Et tu fais bien, la mission avant le reste. »
2« Je... Je ne suis pas d’accord. »
1« Pardon ? »
2« Chacun a le droit d’être écouté, quelqu’un de bien sur ses jambes pourra mieux courir. »
1« je suis content de t’entendre dire ça. »
2« Alors, du coup... Tu m’as suivi ? Tu sais tout ce qu’il s’est passé et... »
1« Absolument tout, tu as rompu pour tes études, et tu as coupé tout contact avec le reste. »
2« Je ferais semblant de dire que je déteste les femmes, mais j’ai besoin d’une pause, et d’argent et... »
1« Je sais. »
2« Alors je suis sur la bonne voie ? »
1« Me demander des conseils te mettrait sur la mauvaise, tu es toi avant d’être quelqu’un d’autre. »
2« Pourtant je conseille tout le monde et... »
1« Parce que tu te mets à leur place, j’en suis totalement incapable. »
2« je trouverais l’amour pour toi, en fait je pensais l’avoir trouvé et j’étais prêt à le laisser tomber pour me consacrer aux autres et à mes études, je voudrais être un chef et... »
1« Zuna, je sais tout ça, et je sais aussi que tu le peux, courage mon ami, la route est encore longue. »
2« mieux vaut ça qu’une vie de Casu. »
1« Et comment ! Merci à toi petit, pour moi, tu as déjà trouvé l’amour, tes amis, ton sens du devoir, même si tu as été perverti, tu sauras retrouver le droit chemin. »
2« je l’ai déjà retrouvé, je ne me servirais plus des femmes, ni des hommes, si je stalk, c’est pour de l’information vitale pour le bien de tous, si je dirige, c’est pour une meilleure méthode. »
1« Tu es si jeune, pourtant j’ai l’impression que tu as mon âge. »
2« Tout le monde me dit ça. »
1« Je te regarde ! »

Un rêve, pourtant il paraissait réel, mais me voilà à mon école de jeu, prêt à finir parmi les premiers dans l’école. Ma quête de l’amour est en stand-by.

Ma morale ? Cherche l’amour, et tu trouves la mort.
Pourquoi se presser alors que ça vient tout seul ? J’en ai plus qu’assez de jeter une pièce, j’espère que celui qui lit ça prendra l’expérience en tête au lieu de me jeter la pierre. Personne n’est parfait, tout le monde fait des erreurs, je ne me justifie pas, je m’excuse encore moins ,j’assume mon expérience.

Je suis Zunashy, ami que tout le monde devrait connaître, car je ne suis pas à 100% blanc, mais pas non plus à 100% noir, nous sommes tous gris, je hais encore ce monde mais je l’aime en même temps. Car pour moi, la haine est un amour converti et à nouveau convertissable.


Dernière édition par Zunashy le Sam 15 Oct 2016 - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow huntress

avatar

Féminin Nombre de messages : 4137
Age : 24
Localisation : Au pays des songes psychédéliques
Date d'inscription : 05/07/2013
Fire Emblem favori : Path of Radiance

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Ven 14 Oct 2016 - 11:14

"trahissa"? Urgh tu blesse mon petit Coeur de littéraire xD

_________________
Fear the reaper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Jeu 16 Fév 2017 - 11:44

Après avoir écris, supprimé, écris, supprimé, écris, supprimé, and again pendant des mois... Me voila enfin avec un texte au point, en effet, l'avantage des texte drôles, c'est qu'il ne faut pas chercher super loin (pour le domaine que je vise)
Mais les texte pseudo philosophiques à message, c'est chiant à mettre en forme !
Celui là sera un peu moins fictif, mais pas mal de fantaisie, tout de même.

Bonne lecture Wink


Le casque et la volonté.


Dans une forêt, un homme méditait, les jambes croisées et les mains jointes.
Lorsqu’il fit le vide de son esprit, il y aperçut deux silhouettes qui se ressemblaient.
Parmi ces deux-là, l’un avait les cheveux longs, un katana, et l’autre avait un manteau long, les cheveux courts, une épée bâtarde avec un pistolet magnum. Les visages étaient les mêmes, ainsi que leurs physiques.
Lors de sa méditation, ses pensées furent préoccupées par un événement en particulier : sa rencontre avec un esprit.
C’était une nuit de printemps, le jeune garçon à l’époque s’était pris une désillusion sur sa perception des choses, aimant l’Homme et cette planète. Plus le temps passait, plus il voulait les détruire.
Il rencontra alors cet esprit qui se faisait passer pour son jumeau, mort avant de naître, et ce dernier eut un accès facile à l’esprit de l’adolescent.

« Qui es-tu ? » demanda le jeune garçon.
« Je suis un esprit, et je peux t’aider à aller mieux. Je m’appelle Hugo. »
« Je veux juste… Moins détester ces gens, je sais que je vais faire des mauvaises choses, car je serais aveugle. »
« Je ne peux pas t’en empêcher, mais je peux t’aider à remonter la pente. »
« Très bien, tu es le bienvenu ici. »

Mais il s’avéra que l’esprit était là pour prendre le contrôle du corps de l’adolescent, cela dit, il n’y arrivait que brièvement. Chaque fois qu’il y parvenait, la conscience n’avait eu aucun souvenir à afficher.

« Je connais le remède à ta haine pure et destructrice. » annonça l’esprit.
« Est-ce qu’il en existe vraiment un ? »
« Oui, tu dois trouver l’amour, seule une femme de ton niveau pourra te guérir, car tu détiens aussi le remède à son problème. »

Cette déclaration fut l’une des seules honnêtes. Depuis, le jeune garçon se mit à chercher pendant des années la personne capable de le sonder et de le comprendre, sans succès.
Ce que l’esprit avait voulu faire était simple : frustrer le jeune garçon pour anéantir toutes ses chances de trouver cette fille.
Les années passèrent, et le jeune homme sombra de plus en plus dans la haine, jusqu’à ce qu’il retrouve quelques-uns de ses amis plus tard.

Une fois passées les deux décennies, l’homme commença à se rendre compte des activités de l’esprit avec qu’il cohabitait. Sa colère fut ravageuse et sans limite, mais il se calma vite en comprenant comment il perdait le contrôle de son corps.
Une autre femme se présenta alors. Pour lui, c’était quitte ou double, tout était parfait, à quelques différents près. Mais Hugo comprit alors les failles dans le cœur de l’homme et n’hésita pas une seconde à s’en servir pour lui créer des sentiments haineux afin de ruiner ses chances.
Ne s’en rendant pas compte, la haine du garçon se dirigea vers les femmes, mais petit à petit, il comprit alors toute la supercherie et ferma son cœur.

« Ton plan était pas mal, je ne peux pas me débarrasser de toi car tu fais partie de moi. »
« En effet, mais nous pouvons faire plus, nous pouvons… »
« Non, tu vas rester bien sagement ici, je ne veux plus te voir. »
« Quoi ? »
Ne prenant pas la peine de s’expliquer, l’homme fit enfermer son équipier dans une cage, mais il sut que ce n’était qu’une question de temps.
« C’est la dixième fille que tu brises, il n’y en aura pas d’autres. »

Une fois seul, dans sa méditation, il repensa alors à tout ça, serrant le poing et maudissant le sort.
« C’est ma faute, j’ai été si faible et naïf, mais est-ce que quelqu’un possède vraiment l’élixir ? »
Le doute fut présent dans sa conscience, ce qui permit à Hugo de sortir de sa cage. Le jeune garçon allait devoir le supporter un bon moment.
De retour dans le présent, l’homme fit à nouveau le vide dans son esprit avant d’apercevoir celui de son rival.


« Tu voulais me voir ? » commença Hugo
« Hugo, je n’ai plus besoin de toi, tu peux partir, un corps n’appartient qu’à une personne. »
« … Alors tu t’es enfin décidé. »

Celui-ci commença à dégainer son katana.

« Ça fait des années que j’attends ce moment, celui où tu comptes te débarrasser de moi. »
« Et moi ça fait un moment que j’attends d’avoir la force de te virer, deux consciences ne marchent jamais ensemble, on finit toujours par essayer prendre le contrôle. »
« Ce que j’ai tenté de faire. »
« Ce que tu n’as jamais réussi. »

Le premier attaqua alors son opposé, qui eut le temps de dégainer son épée bâtarde d’une main pour le bloquer.
« Toutes ces filles, toutes ces déceptions, toutes ces épreuves, tout ça n’avait qu’un seul but. »
« M’affaiblir ? » Déduisit l’homme à l’épée bâtarde.

Hugo fit un bond en arrière et se concentra quelques secondes, plusieurs doubles de lui apparurent et foncèrent sur son adversaire.
Pour riposter, le chevelu sorti son pistolet et tua deux doubles, il remarqua que l’un d’entre eux avait eu le temps de se faufiler derrière lui. Il le terrassa alors avec son épée puis tira sur les autres.
« Tu devrais le savoir depuis le temps Hugo, celui qui se relève sera toujours plus fort, contrairement à toi, j’en ai eu l’occasion, et plus d’une fois. »

Pour continuer son attaque, il reprit à nouveau sa charge et tambourina l’épée de son adversaire avec son arme.
« Tu n’as jamais compris ! La douleur d’une déception amoureuse, du rejet, tout ça ne devait que nous rendre plus fort, mais tu t’enfermes, tu ne tentes plus ta chance. »

Sur un coup ferme et adroit, le guerrier aux cheveux longs désarma son adversaire et lui planta sa lame dans l’épaule droite.
« Je ne me suis pas renfermé Hugo, je ne tente plus ma chance, certes, mais je fais mieux que ça, je la donne à tous. »
« Tu n’as rien fait depuis que tu m’as enfermé dans le plus profond de ton esprit. »
« Oh si, j’ai juste pris soin de t’enfermer à un endroit où tu ne verrais rien. »
« Guillaume, tu as besoin de moi, toute cette haine, cette tristesse et ces échecs, tu dois les surmonter avec de l’aide. »
« Guillaume est mort depuis un petit moment maintenant, trahi par pas mal de proches. Ses amis qui le laissaient tout faire, ses amours qui ne voyaient pas la personne qu’il était et qui ont préféré le laisser tomber juste parce qu’il était trop sentimental. »
« Quoi ? »

Le chevelu posa alors le bout de son pistolet sur le front de son opposant encore à terre.
« Mon nom est Will, je suis le résultat de ces échecs qui deviendront une leçon d’avenir, je suis une seule et unique personne. Tu avais ta place chez nous, mais tu n’as pas ta place chez moi. »
« Ça n’est pas chez toi ! »

La détente fut pressée, la balle fut tirée, et le crâne d’Hugo fut transpercé.
« Maintenant si. »
Le corps de son adversaire disparut, et Will rangea ses armes et sortit de la pièce sombre.

L’homme en train de méditer ouvrit les yeux et sortit de sa torpeur, il se leva et marcha dans la forêt et arriva devant une clairière.
« Le chemin divisé est le plus dur à parcourir, mais maintenant qu’ils sont joints, j’ai le contrôle absolu de ma conscience, personne ne doit retenter d’introduire mon esprit. »

Il regarda alors le ciel et ferma les yeux.
« Je dois accepter et refuser sans faire d’excès, l’amour est la solution, j’ai toute une vie pour le trouver. »
« Est-ce que tes cibles t’ont réellement été données par Hugo ? »

Une personne intervint dans la tranquillité de l’homme, un autre, fin, aux cheveux noirs et un regard pesant.
« Non, nous étions deux, mais si une personne a voulu s’en débarrasser, c’était moi, je regrette un peu, mais ça aurait été pire si je m’en séparais pas. »
« Tu commences à assumer, c’est bien. »
« Je n’ai plus de fierté, si je marche, c’est pour évoluer. »
« Celui qui assume sa faiblesse pourra s’en servir comme force. »

Sur ces mots, il partit alors, laissant Will de nouveau seul.
« Le chemin va être long. » dit l’homme en contemplant son arme à feu avant de la ranger.
Mais il ne lui fallut pas très longtemps avant une nouvelle remise en question.
« Existe-t-elle vraiment ? Cette fameuse personne qui saura me correspondre… »
Will regarda le peu du ciel visible au travers de la clairière. Même si son esprit était désormais libéré de la corruption d’Hugo, le doute lui était encore là.

« Je devrais arrêter de chercher, je détruis plus de consciences que je n’en aide. »
« Pourquoi t’arrêter en si bon chemin ? N’est-ce pas ta philosophie de terminer les choses une fois que tu les as commencées ? » dit alors une autre voix.
« … Je préfère abandonner que de détruire des gens, je ne suis pas égoïste à ce point. »
« Ce n’est pas de l’égoïsme, mais je pense que remettre ton existence et ta raison de vivre en question n’est pas non plus la bonne solution. »

Le jeune garçon s’assit alors, pensif, laissant son interlocuteur continuer, sans le regarder.

« Tu as encore des consciences qui te soutiennent, ne demandant qu’une seule chose : ton avancée. »
« J’ai peur de les décevoir. »
« Si tu échoues, tu auras essayé. De plus, si tu abandonnes, tu les décevras quand même. »
« En effet. »
« Ton voyage sera long, rend-nous l’homme droit et sage que tu nous avais offert, ou alors redeviens au moins logique. »

La personne disparut alors, et Will se releva en se préparant à marcher.

« J’ai jamais été fatigué de marcher après tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow huntress

avatar

Féminin Nombre de messages : 4137
Age : 24
Localisation : Au pays des songes psychédéliques
Date d'inscription : 05/07/2013
Fire Emblem favori : Path of Radiance

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Ven 17 Fév 2017 - 11:35

Marche, bro. Et t'arrête pas.
L'erreur est humaine, tu peux te tromper, faire mal aux autres. Si quelqu'un ne te pardonne pas tes erreurs, c'est qu'il ne mérite pas que tu essaies pour lui. Qui n'a pas fait d'erreurs dans sa vie?
J'vais sortir un passage de la Bible mais il faut le voir comme une leçon de philosophie et d'humilité plus que comme un texte religieux. "Qui n'a jamais péché me jette la première pierre". On a tous fait des erreurs, alors on ne devrait pas juger les autres parce qu'ils en font.
Le plus important quand on tombe, c'est de se relever et d'avancer.
Alors, comme le dit Ed dans Full Metal Alchemist "lèves toi et marche". (Oh la vache, je mélange tellement de références différentes, c'est bizarre xD)

_________________
Fear the reaper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Ven 17 Fév 2017 - 12:46

"marche et ne t'arrêtes pas" On sent la logique bélier... malgré le fait qu'elle soit partagée !

Faire des erreurs n'est pas trop grave tant qu'elle n'impacte pas trop les gens, c'est là le souci.
Certes si un mec reste assit à se foutre de la gueule des gens, c'est lui qui se fera blamer ensuite.

Mais y en a plein qui disent "lèves toi et marche ! " :')
Les références c'est bien, tant qu'on en abuse pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow huntress

avatar

Féminin Nombre de messages : 4137
Age : 24
Localisation : Au pays des songes psychédéliques
Date d'inscription : 05/07/2013
Fire Emblem favori : Path of Radiance

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Ven 17 Fév 2017 - 12:53

Oh laisse mes références tranquille et bouge ton fion ! Tu blesse les autres, okay c'est relou et après? Une chose est sûre, si tu fais rien, tu blesseras personne mais est-ce qu'il y aura une chance pour que tu leur fasse plaisir ? Non. Et est-ce que ta vie avancera si tu reste à rien faire? Non plus !

Alors avance et fais tes choix, parce que c'est TA vie et ça regarde personne d'autre que TOI. Si ça plait pas, bah il s'occupe de ses affaires, non ? J'pense qu'il a une vie bien nulle si il préfère venir te faire chier plutôt que de tracer sa propre voie, tu crois pas ?

_________________
Fear the reaper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Ven 17 Fév 2017 - 14:30

C'est globalement ce que j'ai dis Wink

T'façon j'ai dis qu eje devenais bien plus cash, et j'admets que... bah ça fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Dim 19 Fév 2017 - 19:01

Après quelques événements récents dans ma vie, je me suis dis "mais... De quoi parle-t-on en réalité ? Connaissons nous réellement le sens des mots qu'on s'envoie ?"
Et j'en suis venu ici :


Un sujet le plus tabou, que personne n’aime entendre ni débattre derrière la politique ? La manipulation.
Qu’est-ce que la Manipulation ?
La manipulation décrite par tout le monde : Tromper les consciences pour obtenir ce qu’on veut sans tenir compte des gens et de leurs sentiments.

C’est vrai…. Pour les extrêmes.

« Zara, combien de fois dans ta vie t’a-t-on traité d’hypocrite ? »
6 fois par jour, j’assume, mais un hypocrite c’est quoi ?
Un gars qui cache ses sentiments, rien de plus, oui les gens, vous avez TOUS été hypocrites dans votre vie, sans exception, entretien d’embauche, raconter un bobard à votre prof pour éviter de rendre votre devoir, etc… (FRIENDZOOOONE *tousse*)

Oui, l’hypocrisie est nécessaire pour manipuler.
Mais si manipuler c’est…disons-le franchement, niquer des gens pour avoir ce qu’on veut, pourquoi je vous en parle ouvertement ? Pourquoi vous dire que je suis comme ça et donc perdre le peu de gens qui me connaissent ? Parce que ce n’est pas le cas.

La manipulation peut être effectivement utilisée pour obtenir ce qu’on veut, et laisser tomber la personne une fois celle-ci utilisée et consciente de ce qu’on lui fait.
Exemple : Un gros connard qui veut se prendre un coup d’un soir et qui va faire semblant de chercher l’amour, draguer une fille, la baiser, et… la laisser de côté.
(Notez le fait que je ne cite pas les femmes cette fois, suis-je hypocrite en le faisant ? Peut-être, mais ne réfléchis pas sur ma façon de faire, tu te prendrais bien trop la tête, je suis là pour ça.)
Encore une fois, c’est un extrême.

Qu’est-ce que la réelle Manipulation selon moi ?
Tout y est, manipuler, rien de plus.
Manipuler ne veut pas forcément dire que la personne va prendre la conscience de quelqu’un et la détruire pour se payer un kebab le soir.

Manipuler, c’est simplement s’adapter à une personne et lui faire croire certaines choses pour la diriger vers un chemin.
« Ok, mais tu es presque en train de dire que ça peut être bien là, je ne te suis pas. »
D’accord, prends cet exemple : L’entreprise.
Toi, petit chômeur que tu es, tentes de trouver un boulot, parce que comme moi, tu détestes ne rien foutre chez toi, donc tu postules.
Tu passes une mauvaise journée, mauvaise genre… Tu te fais agresser par un mec, ta meuf te plaque parce que t’as un petit calibre, et ton chien a défoncé ton vase que tu conserves depuis plus de 20 ans. Si quelqu’un t’appelle, on est bien d’accord que tu ne serais pas très enclin à prendre le sourire.
Pourtant tu vas le faire, parce que si tu ne le fais pas, adieu ton poste. C’est de la « bonne » manipulation.

Un autre exemple un peu plus marquant : Se mettre en valeur lors d’une rencontre.
Tout de suite ça te semble plus logique ? Non ? Bon…
Toi, tu veux garder une bonne image si une personne t’intéresse, elle doit se dire « ce mec est génial, je dois le garder. », alors forcément, tu ne vas pas forcément mentir, mais gonfler tes points forts plutôt que tes points faibles.
Par exemple, tu feras semblant d’oublier un passage humiliant de ta vie pour remplacer un moment fort où t’as insulté un prof pour dire que tu es un rebelle.
Tu ne mens pas, mais tu manipules.

« Nan mais c’est facile ça. »
Bien sûr que oui, ce sont des définitions.

Encore plus fort ? Allons-y !
J’ai fait péter de TRES nombreux couples, mais j’en ai assemblé plein d’un autre côté.
Dans les deux cas, j’ai manipulé.

Pourquoi vouloir détruire les couples ?
Deux GROS cas de figures (il y en a plein, mais ça prendrait trop de temps) :
Cas numéro un : celui de la manipulation très mal vue.
Celui qui va tout faire pour que le couple casse afin de soit faire souffrir au moins une des deux personnes du couple, s’emparer de la fille ou du gars, plein d’autres raisons du style…

Cas numéro deux : celui de la manipulation moins mal vue, mais facile à confondre avec le premier cas
Celui qui va faire en sorte de faire casser les couples parce que ceux-là ont, pour la personne, besoin de casser, que plus rien ne va, et qu’il faut les séparer.
Interférer dans les affaires des autres est sûrement une très mauvaise idée, mais parfois, pour que notre pote aille mieux, on est prêt à tout.
Dans cet exemple, il nous en voudra à mort d’avoir investi dans la destruction dans son couple, mais généralement nous remercie plus tard.

« Ce n’est pas à toi de décider pour lui » Effectivement.
« Tu te crois juste et tu te donnes une raison pour te penser légitime de faire ça » Non, si mon pote va mieux, c’est que j’ai eu raison, et sur 100% des cas, ça s’est avéré juste.
« Quand les gens essayent de régler nos problèmes ils empirent les choses » ça, c’est parce que contrairement à moi, ils ne sont pas très doués, j’ai fait des bourdes, mais j’avoue que quelqu’un qui essaye de faire ça sur moi se prend mon poing dans la tronche. De plus, je finis toujours par payer mes dettes.

Est-ce qu’on a vraiment aucun droit de fouiller dans la vie des gens ? Dans la vie, tout est permis, les règles ne sont que des barrières instaurées par le cerveau de la personne facilement franchissables.
Il est très facile de recueillir des informations en manipulant, mais est-ce qu’elles servent pour un but méprisable ? Pas toujours, en vrai… Quasiment jamais.
Les gens nous font croire que c’est mauvais, mais si un policier débarque chez vous pour une enquête, comment allez-vous réagir ? En globalité plutôt bien, il vous pose des questions, s’informe sur votre vie et prend ce qui lui est nécessaire pour l’enquête. Il pose les questions, il prend les réponses, et c’est tout, c’est de la manipulation. Il a juste posé certaines questions pour avoir certaines réponses, rien de plus.
Dans ce cadre, on peut dire que c’est le deuxième cas de manipulation, l’homme se sert de vous, mais pour faire le bien. (Sauf corrompu mais restons dans la théorie parfaite)

Est-ce que votre avis sur la manipulation commence à changer ? Non ? Toujours pas ? La mauvaise foi commence à se faire sentir.
Encore un exemple, allez…

Je veux négocier un prix parce que je trouve l’article trop cher : Mauvaise manipulation en théorie, mais qu’est-ce que c’est profitable ! (Bon sauf en cas d’arnaque, mais la théorie parfaite encore une fois)
Je veux avoir des infos sur mon pote car il ne veut rien me dire donc je vais questionner les gens autour pour essayer de mieux le comprendre : Bonne manipulation, s’il va mal, votre pote aura besoin de vous un jour ou l’autre, et vous aurez alors la possibilité de l’aider.
A première vue, cet exemple parait mauvais, mais à force d’écouter les gens, je finis par me dire que je fais bien, oui, au début, j’étais mal à l’aise.
Je veux demander l’heure : Bonne manipulation, et SANS hypocrisie, vous manipulez, oui, vous posez une question pour avoir une réponse précise, qui a dit que la manipulation était compliquée ?

Grosso modo, oui, on manipule TOUT LE TEMPS, sans s’en rendre compte.
Seuls les cas graves ressortent, car la bonne situation est agréable est on ne s’en rend pas compte, contrairement à la mauvaise d’où l’on veut sortir mais surtout pas y rentrer à nouveau.

Que suis-je dans tout ça ? Bien sûr que je vais vous donner ma vision des choses.
Je suis un fouteur de merde.

« Alors pourquoi nous parles-tu de bonne manipulation si tu fous la merde ? » J’y viens.

Règle numéro une chez moi : Le fumigène.
Apprends à foutre la merde afin de pouvoir semer le trouble et agir comme bon te semble, ici, tu es le maître. De plus, foutre la merde et porter un masque avant de vous dévoiler à une autre personne vous permettra de gagner des points de sincérité.
Bien entendu, certains sauront déjà que vous portez un masque et n’apprécieront pas qu’on vous mente, mais c’est le jeu, parce que…
Règle numéro deux : Le caméléon.
Adaptez-vous à N’IMPORTE QUELLE situation.
Mais plutôt qu’un long discours… Voici les retours que l’on me fait lorsque je pars me faire des connaissances : Cet homme est un misogyne et ne fait que rire, impossible qu’il soit triste.
« Une femme ne sert qu’à attirer les hommes, elle sait pas faire grand-chose donc doit attirer les consciences assez stupides pour l’épauler. »
Réalité : Je suis un homme extrêmement triste et frustré au fond de moi + je défends les valeurs de la femme absolument tous les jours, à ma manière :
« Une femme est souvent comparée à une handicapée, on la complimente, l’assiste souvent, alors qu’elle pourrait mieux dévoiler son potentiel si on la laissait s’exprimer. »

Bien entendu, peu de gens seront d’accord avec moi, c’est pour cela que je vous écris ce texte, car je suis différent, je m’adapte, je souris, mais surtout, je réfléchis.
Dans une communauté, je m’appelle Guillaume, dans une autre, Will, dans une autre, Grégoire, etc…
Je ne manipule pas pour faire souffrir, mais pour faire avancer, parfois il faut savoir mentir ou la fermer pour que les choses se déroulent mieux. Mais c’est un pari risqué, à vous de savoir Manipuler comme il se doit.


La vie est une grande scène de théâtre où j’incarne plusieurs personnages.
Je suis un homme aux masques, mais retirer son masque dès le début du spectacle ne plait pas au public, je me dois de le divertir le plus longtemps possible.
Oui, être sur le devant de la scène me conforte, peut-être suis-je un peu enchanté par cette idée, mais je l’assume, elle me plait. Mais ce que j’aime le plus, c’est me sentir utile, prouver que mon existence a un sens, que les gens apprennent de moi, et inversement.
Et mes scènes vous apportent sans doute le mépris, la joie ou la tristesse, mais surtout la réflexion.
Je ne mens pas, mais je ne dis pas tout, je souris pour cacher mes larmes, mais je ris sincèrement avec mes proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daffyfly

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 23/01/2017
Fire Emblem favori : Fates : Conquête

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 21 Fév 2017 - 16:50

C'est trop bien comme texte je plussoie. Quelle belle vision philosophique des choses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zunashy



Masculin Nombre de messages : 1448
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 28 Mar 2017 - 17:33

*en train de chercher une idée pour clore ce topic désormais bon à partir dans les méandres du forum*
Pourquoi je m’acharne avec ça… J’en sais rien, mais je le fais.
On va répondre à une question qu’on m’a posé, faire son sujet là-dessus au départ en rapport avec Fire Emblem, puis signer comme l’homme que je suis devenu. C’est-à-dire un homme loin d’être moral, au contraire, mais c’est le côté obscur qui offre le plus de connaissance 😊

« Et si tu étais un personnage dans Fire Emblem, tu serais qui ? »
M’identifier à un personnage ? Honnêtement, je ne vois pas.
« Bon… Au moins une classe : D »


Mh… Pour ça va falloir retourner quelques années en arrière ! J’avais de nombreuses devises assez différentes les unes de autres.

12 ans : Je veux que tout le monde aille bien, et pour cela, je vais les aider du mieux que je peux. #Clerc.
15 ans : Ce monde est pourri, je veux tous les tuer, l’humanité est mauvaise. #MageNoir
17 ans : Assume tes pensées, si tu ne sais pas faire face aux autres, reste caché derrière moi au pire. #Général.
22 ans : J’ai décidé de tenir mes promesses, mais de supprimer beaucoup de gens, de toute façon, ils n’étaient pas très rentables. #Assassin

Et parce que j'aime avoir de la musique quand j'écris...



Ouais, ça fait un gros changement !
Mais les ados ne sont pas réputés pour être stables, sauf que… Pourquoi en parler maintenant ?
Bientôt sur le point d’amorcer mes 23 ans d’ancienneté, je me suis dit que rester fixé sur une identité ne serait pas mal. Un homme stable est un homme qui tombe sans apprendre.

Sauf que, voilà, je suis face à un dilemme, dois-je réellement parler de moi ? Je me suis posé plein de questions comme « Ça ne ferait pas un peu égocentrique ? » ou « Tout le monde s’en foutra tu ne crois pas ? » et puis… Je m’en fous.
Je passe pour un homme égocentrique ? C’est parce que les gens ne comprennent pas que pour moi le partage d’expérience est vital, et que pour écouter l’un il faut savoir parler de soi pour de bonnes raisons.
Tout le monde s’en foutra ? Qu’est-ce que ça peut faire, je n’aurais rien à me reprocher ensuite, mes infos sont désormais inscrites et trouvables à tous moments.

« Le moment de se poser les questions à tout va est révolu, place à l’action. »

J’ai passé un long moment à me demander comment je devais parler aux gens, analyser leur parole pour sortir les miennes, plus le temps passait, moins j’étais humain.
EN même temps, j’étais un pro Trans humanisme, toujours à vouloir que l’homme « augmente », devienne une machine et fasse progresser la science de façon exponentielle. J’avais déjà commencé à faire des algorithmes sur les sentiments humains, mais j’étais forcé de constater une chose :
Chaque secondes, l’homme change, et évolue naturellement, pour le moment, mes algorithmes ne sont rentables que sur une personnage à l’instant T, même en le congelant le temps de le changer… La manipulation serait trop complexe.

« Pourquoi rêver d’un monde machine ? »
Bien plus d’apprentissage, moins d’écart moraux car plus aucune morale, un monde de clone où chacun y serait égal…

Et puis j’ai compris où était mon erreur : Ce monde est déjà parfait.
Qu’est-ce que la perfection ? Un paradoxe qu’on atteindra jamais. Notre vision de la perfection, en plus d’être utopique, est biaisée et unique.
Exemple : J’aimerais une femme se pliant à mes désirs, devenant ma marionnette et par la même occasion une sorte de machine qui fera tout ce que je veux.
Est-ce là la perfection ? Bien sûr que non, la femme de mes rêves est un adversaire à ma hauteur que je finirais par trouver, car elle me donnera envie de la combattre. Un jour, je gagnerais contre elle, et inversement, dans les deux cas, nous apprendrons sur l’autre et nous-même.
La vie est un apprentissage sur le long terme, mais pourquoi ? Pour la confier aux générations suivantes, qui feront de même.
Pourquoi faire au final ? J’en sais rien, mais je le fais parce que j’aime ça.

« Quel rapport avec l’assassin de Fire Emblem ? T’as plus l’air d’un érudit là pour le coup. »

C’est l’assassin qui survit le plus, car c’est celui qui peut tuer le plus et qui a le moins de chance d’y laisser sa peau.
Autrefois je disais que c’était le général, mais un décombre est plus résistant, et il est plus facile de bouger en cas de danger.

Depuis le lycée, j’ai adopté une façon de faire des plus fun : Venir dans un groupe, balancer deux phrases, et s’en aller sans que quelqu’un ne s’en rende compte avant un petit moment.
C’est un truc que j’ai encore aujourd’hui (pour pas dire qu’il s’est amplifié.)

Depuis peu, je me suis mis à parler surtout en privé (ou MP sur les forums ou Discord). L’effet de groupe ne m’intéresse pas même s’il est sympa de voir à quel point les gens changent lorsqu’ils sont en solo par rapport au groupe.

Autrefois, j’étais l’homme à qui tout le monde se confiait, puis… Servir d’épaule humide m’a saoulé. Savez-vous à quel point c’est horrible de voir une jolie fille se confier à vous et vous dire après « Je veux quelqu’un comme toi… Mais pas toi, je ne veux pas te perdre. »
La seule pensée que j’eu à ce moment-là fut : Tu m’as déjà perdue, je ne te blâme pas car tu ne sais pas, tu ne comprendras pas avant un moment, mais… Tu peux m’oublier.
Traduction pour les casus : « Tu me plais pas sexuellement, ou ta personnalité ne me convient pas, ne tente pas ta chance. »
C’est cru, c’est horrible, c’est triste, mais c’est la stricte vérité.

« Tu es un frustré après. »
Oui.
Je suis un mauvais perdant, mais un très mauvais perdant, je me relève toujours pour essayer, je gueule un coup et j’y retourne dans le silence et je tente l’efficacité.
Le général a du mal à se relever, le poids de son armure est tellement lourd…

J’ai enchaîné friendzone sur friendzone, puis j’ai décidé de m’ouvrir une autre façon. J’ai abandonné mon armure, mon discours sur la justice, et j’ai commencé à la répandre… à ma manière.

Suis-je un type bien ? Certains diront que oui car je les ai aidés en toute sincérité, certains diront que non car je les ai complètement manipulés pour parvenir à mes fins. Nous avons tous notre part de culpabilité, et je me sers de la mienne pour mieux comprendre les autres.
Tu as fait du mal à quelqu’un ? Tu devais sans doute avoir une raison pour le faire, vengeance, gratuité, qui suis-je pour te juger ? Mais oui, je ne t’apprécierais pas beaucoup dans certains cas.

Parfois, je suis une ombre, je sais beaucoup de choses, mais je ne les dis pas, pourquoi ? « Tu ne comprendrais pas maintenant, je préfère te faire un croche patte pour que tu tombes, plutôt que de t’avertir, dans un cas, tu verras ce dont je te parlais, et au véritable moment, tu n’échoueras pas. »
Je suis l’ombre qui aide les autres à soit rester debout, soit faire un faux pas avant le moment crucial afin qu’il soit préparé.

« Quels mots définissent tes plus gros échecs ? Donne en 5 »
Amis, Famille, Amour, Popularité… et « Je t’aime ».
J’ai perdu de très nombreux amis, car j’en ai supprimé beaucoup.
Ma famille ne me connait quasiment pas, mais… Qu’est-ce que ça peut faire ?
Amour… Combien de coups de pute ais-je subi… Bien trop.
Popularité, qui a lu ce texte jusqu’à la fin ? Moi car je l’ai écrit, mais c’est tout.

Deux ans auparavant :

« Je t’aime » devient « D’accord, restons amis. » -> « D’accord, je reste ton chien, toi seule à le droit de pleurer, et j’ai le devoir d’écouter tes pleurs et de te réconforter. »

… Qu’est-ce que je suis en train de dire…
… La voir heureuse avec un autre, et se moquer de moi ensuite ?
… M’oublier sans un seul regret et me laisser crever comme une merde ?...

*Plante un poignard dans la personne* PLUTÔT CREVER !!!
Mes mains tremblent après ce pavé d’assassin, je lui ai montré mon point de vue, je l’ai insulté, je l’ai… Je l’ai tuée psychologiquement, qu’ai-je fait ? Qu’ai-je fait ? Qu’est-ce que j’ai fait ?

Je voulais protéger cette personne ! Pas la tuer !
« Pourquoi cherches-tu l’amour ? »
Je voulais que quelqu’un m’aide à enlever cette armure, pour être heureux et partager mes passions et mes combats.
« Pourquoi ne le fais-tu pas toi-même ? »
Parce que j’ai peur.
« Elles savent que tu as peur, enlève-la et montre-toi sous ton vrai jour, que souhaites-tu ? »
Être heureux.
« Comment feras-tu ? »
En pensant un peu à moi.
« A quoi sert l’avis des autres ? »
S’améliorer, c’est pour ça que… Je me sens si seul, personne ne m’écoute réellement, ils hochent la tête, mais écoute les dires d’un autre…
« Alors à toi d’attirer l’attention. »

Aujourd’hui :

Je suis aujourd’hui quelqu’un de charismatique, rusé et fort, si quelqu’un a quelque chose à dire, qu’il vienne, sa critique sera la bienvenue.
Mais je n’ai pas le temps pour les insultes, il y a des gens à écouter et aider discrètement, car si je ne porte pas le poids du monde sur mes épaules, je suis la main furtive qui t’épaulera… Ou te tuera.

Je ne suis plus le général sur le quel peut se reposer, mais l’assassin qui remplira son contrat.
J’aime mes amis, et eux aussi, ils savent ce que je deviens, ils m’acceptent malgré mon passé, et savent que je ferais mieux la prochaine fois.

La personne que je suis estime en avoir assez dit sur sa personne, après tant de cailloux lancés dans la mer, peut-être que l'un d'entre eux ricochera et arrivera sur un autre rivage...

Pour une touche de fun : « I’m Batman »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoter

avatar

Masculin Nombre de messages : 2590
Age : 17
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 04/03/2014
Fire Emblem favori : Awakening

MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   Mar 28 Mar 2017 - 22:46

Pouf, j'ai pas le temps de lire ça maintenant, mais dès que je peux je le fais ! Vu les retours positifs, ces lectures seront sûrement très intéressantes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un écrit, ou deux peut-être.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un écrit, ou deux peut-être.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un écrit, ou deux peut-être.
» Jouer à deux sur la même console
» Peut-on jouer en mode coopération sur la même console à Destiny ? (local/écran scindé)
» Comment jouer à deux à Super Mario Bros Wii U ?
» Je ne peux être acheté mais on peut me voler d'un regard, je suis sans valeur pour un mais inestimable pour deux. Qui suis-je ? (Kiwi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Communauté du Fire Emblem :: Espace Détente :: Divers :: Forum créatif-
Sauter vers: