AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGroupes

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Itachi

avatar

Masculin Nombre de messages : 5043
Age : 22
Localisation : Je cherche la luck.
Date d'inscription : 23/10/2010
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 11 Mar - 14:42

Citation :
Deuxième chose, c'est quand même la mentalité de Goldoa qui a bien évolué : ils acceptent de participer à une guerre... ? Je veux bien croire que le pays a changé de dirigeant, que Rajaion n'a pas la même mentalité que son père... Mais les autres dragons, civils et conseillers, qu'ils aient changé d'avis aussi vite... ? Au moins des gens qui ne sont pas d'accord, et le clament haut et fort... Bon, admettons!
En même temps, Rajaion est en vie, il a surement modifié les détails pour rendre la fic cohérente, les dragons sont aussi, d'après Nasir, très impulsifs, peut être qu'un évènement provocateur les à poussés à participer à la guerre.

_________________
Rejoignez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 11 Mar - 16:14

Précision : C'était la menace d'Ashera qui incitait les dragons à ne pas rejoindre le conflit. Maintenant qu'elle a disparue, Rajaion estime normal d'aider leurs alliés puisque cela les concernait aussi. Et même s'ils sont que moyennement d'accord, les ordres du roi sont absolus.

Autre chose, je l'avais écrit au début du récit, que même avant le début de l'histoire, Shinon éprouvait une certaine forme de respect pour le corbac, car ils se ressemblaient : Prêt à tout pour leur pomme, se foutant de ce que les autres pouvaient penser de lui.

Cependant, voilà la suite pour vous


Chacune des flèches de l'archer fusait vers le dragon noir, létales. Aucune ne perçaient sa solide cuirasse. Le carquois de Shinon était vide depuis deux flèches et ses doigts glissaient à cause du sang depuis son trentième projectile.

« Pas mal, petit Beorc, pas mal. Mais tu peux faire mieux, essaie donc de résister à mes flammes noires pour le prouver! »

En l'entendant rassembler son souffle ardent dans sa gueule, Shinon esquiva la gerbée de feu de justesse. Étant muni juste de son arc et pas de la moindre flèche, il décida de passer à une nouvelle tactique, utilisant son arc létal.

Ce dernier était en bien triste état. Le bois ne tenait bien en place que par une fine lame de chêne. On aurait dit qu'il allait se briser à la moindre tension exercée au centre et la corde n'était plus aussi bien tendue.

En prenant une de ses flèches normales, il la plaça sur son arc et encocha. Il sentit le bois trembler sous ses doigts, il allait se briser net à la seconde même où il lâcherait son arc. Alors, se concentrant, il visa la gorge du dragon.

Pourtant, alors qu'il se sentait prêt à lâcher sa corde, son corps s'enveloppa de lui même d'une aura bleu ciel. Sachant très bien ce qui lui arrivait, l'archer détendit très doucement la corde de son arc, bondit en murmurant.

« Dead Eye »

En l'air, il retendit la flèche avant de la tirer. Cette dernière traversa Rajaion, créant une légère blessure à son cou. Mais le deuxième effet plus intéressant fut quand l'aura qui était passé de l'archer à la flèche l'engloba. Pris de vertiges, il tomba à terre et s'endormit.

Un crac bruyant résonna aux oreilles de tout le monde, le pauvre arc venait de rendre l'âme. Son ancienne arme si fidèle n'était plus que deux bouts de bois. Profitant du sommeil temporaire de Rajaion, Shinon se dépêcha de ramasser toutes ses flèches dispersées sur le lieu de combat. Car ces flèches étaient bénies, et seuls des flèches bénies pouvaient être tirées par un arc béni.

Au moment du réveil de la bête noire, Shinon venait de ramasser sa dernière flèche et se remettait déjà en garde. Chancelant, les doigts meurtris, il continuait cependant. Rajaion trouvait cela admirable et digne de respect.

« Pour cette fois, Shinon, je vous laisse partir. Notre différence de pouvoir n'est plus à prouver, je suis meilleur que vous. Reposez-vous et réfléchissez à nouveau à ma proposition. Nous sommes même prêt à acheter vos talents le double de vos actuels employeurs. »

Le roux tiqua. Tout n'était qu'une question d'argent? Son honneur, sa loyauté? Il suffisait donc d'y mettre le prix pour qu'il trahisse ceux qu'il avait sauvé? Il n'aurait pas pu trahir Néïs, pas maintenant, Naesala n'était pas en état de se battre et Nailah ne pourrait pas vaincre Caineghis, Tibarn et Rajaion seule.

En claquant de sa langue dans la bouche le beorc maugréait. Il n'allait vraiment pas bien ces derniers temps. Il était mercenaire, seuls trois choses comptaient pour lui : Lui même, son égo et son rang en société. Cette fois ci, ce n'était pas à Daein que ça allait être le plus vrai. Un nouveau contrat et il était du côté des gagnants.

Pourtant, il ne pouvait s'y résoudre. Pourquoi cela, être avec tout ces Laguz l'avait donc changé à ce point? Se rendant compte qu'il ne les appelait plus « sous-humains » depuis un petit moment, il dut se rendre à l'évidence : il avait bel et bien changé.

Mais pas que à cause d'eux. Une jeune femme aussi était coupable de cette transformation, une jeune princesse aux pouvoirs magiques supérieurs, nommée Iris. Elle adorait les Laguz et lui, il voulait bien se faire voir d'elle.

« Dragon de Goldoa, je suis honoré par cette offre. Mais je dois de nouveau la décliner.
-C'est fort regrettable, répondit le monarque, visiblement déçu. Eh bien, nous nous reverrons sur le champ de bataille en ce cas. »

D'un puissant battement d'aile, le dragon noir prit son envol pour disparaître vers le sud, avec les envahisseurs.

Ne tenant plus debout, Shinon chancela, chuta pour finalement s'évanouir, épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 11 Mar - 16:43

Je me demande pourquoi Shinon n'utilise pas des gants lorsqu'il tire ?
ça evitera que ces doigts s'abime ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 23731
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 11 Mar - 17:45

Kirua a écrit:
Précision : C'était la menace d'Ashera qui incitait les dragons à ne pas rejoindre le conflit. Maintenant qu'elle a disparue, Rajaion estime normal d'aider leurs alliés puisque cela les concernait aussi. Et même s'ils sont que moyennement d'accord, les ordres du roi sont absolus.

Il reste Yune... Razz
Bon, admettons alors. Mais je trouve toujours ça bizarre. Peut-être parce que je n'arrive pas à me mettre dans la tête que c'est RAJAION qui gouverne! ^^"

Sinon, bon chapitre, comme d'habitude. Rajaion est bête : il faut TOUJOURS finir ses proies! Razz

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 14 Mar - 22:52

En tous cas, c'est pour quand la suite ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Jeu 15 Mar - 7:34

Pour maintenant^^



« Rajaion, quel obscur dessein peux motiver le geste de la trêve que vous nous demandez?
-C'est simple, roi Caineghis. En ce moment même, les troupes de nos adversaires sont grandement amputées. Je ne pourrais dormir tranquillement en songeant au coup bas que serait une attaque dans pareille condition. »

Au camp de base, tous déploraient le choix du roi des reptiles volants. Ils étaient en guerre, ce n'était absolument pas le moment pour être fair-play. D'ailleurs, le comportement égoïste du roi des dragons aurait pu coûter cher à la stratégie de leur deux stratèges, Soren et Bastian.

« En tant que général dragon, j'assumerai l'entière responsabilité des perturbations que ma demande aura entrainé. »

Cette remarque fit soupirer toute l'assemblée. Aussi buté que son père... Et aussi puissant, ils avaient tous intérêt à ne pas l'oublier. A contrecœur, les forces alliés acceptèrent bien malgré eux cette trève imposée.

Les dernières clauses allaient être discutées pour la préparation alors que chacun entendirent la chute d'un corps. Pas comme un oiseau qui se pose mais plus comme un homme qui se casse la figure. Juste devant la tente qui leur servait de QG.

Intrigués, Tibarn et Caineghis allèrent voir de quoi il en retournait. À leurs pieds se trainait un homme. Pas un Beorc mais un Laguz, comme l'attestaient de ces ailes gigantesques dans son dos. Entièrement noires, exactement comme sa tenue par ailleurs, et ses longs cheveux bleus alliés à tour le reste ne donnait qu'une seule solution possible.

« Naesala!? Que Diable fait-il ici? Remis de sa surprise, le roi des faucons ordonna qu'on l'amène dans sa tente. Même s'ils n'étaient pas ravis, Janaff et Ulki durent bien obtempérer. Après tout, même s'ils étaient ennemis, Naesala les avait beaucoup aidé l'année précédente. Et puis les ordres de Tibarn ne souffraient nulle contradiction.
-Va le rejoindre Tibarn, je parlerai en ton nom au conseil, le rassura son collègue lion avec un petit sourire. Tu as tant de questions à lui poser. Main du destin, hasard, ou dessein de Naesala, le fait est qu'il va pouvoir peut-être nous aider. »

Acquiesçant, le roi des faucons laissa son ami l'excuser alors qu'il rejoignait son patient. Ce dernier suait à grosses goutes, le trajet semblait avoir été trop éprouvant pour lui. Alors qu'un autre laguz, aux longs cheveux blonds et à la tenue entièrement blanche, les rejoignit rapidement, le roi des corbeaux se réveilla doucement.

« … Où? Ce fut le seul mot qu'il posa pour commencer.
-Dans ma tente, Naesala. Au son grave d'une voix qu'il n'avait que trop entendu, le concerné grinça des dents. Pourtant, il ne pouvait mieux tomber.
-Hmm, j'aurai espéré ne pas avoir à te revoir, Tibarn, mais tu tombes bien, j'aimerai que l'on passe un marché. »


Au château de Daein, Nailah hurla de rage. Naesala avait disparu sans la prévenir, ça allait criser. Ils étaient en guerre et lui était convalescent! C'était quoi cette façon de filer à l'anglaise? Ils étaient déjà tous à cran, si leurs alliés s'amenuisaient, elle allait péter une durite.

En donnant des coups secs contre les murs à intervalles réguliers, la louve maugréait contre tous les corbeaux, qui semblaient avoir été incapables de suivre un simple infirme. Ce dernier n'avait apparemment pas emprunté la voie des airs. Il ne souhaitait donc pas être suivit. En effet, en bordure, il y avait une forêt dense et repérer dans l'ombre un homme vêtu de noir n'était pas la chose la plus simple au monde.

« C'est simple. Quand il va amener sa sale tête ici, je le tuerai. »

De nombreux corbeaux tentèrent d'objecter à ces menaces de mort mais à la vue de l'air dément sur le visage de la reine d'Hatary, ils déchantèrent bien vite. Ils donneraient tout pour ne jamais avoir à affronter une furie pareille.

En fait, ce n'était pas vraiment de l'inquiétude pour lui ou pour ses soldats, que Nailah ressentait, c'était un grand malaise. Son instinct n'était pas aussi performant que celui de l'archer roux mais elle avait un mauvais pressentiment. Elle ne pouvait qu'espérer que l'oiseau noir ne les trahisse pas.

Au camp de base, Tibarn semblait songeur, la discussion qu'il venait d'avoir avec son compère était pour le moins étrange.

« Ainsi, tu serais prêt à aller jusque là, Naesala?
-Une seule chose m'importe. Tout le reste n'est que détail. Et pour cette chose, je suis prêt à tout. Y compris aux pires extrémités. »

Le roi des faucons hocha du chef. La réputation de l'oiseau aux cheveux bleus n'était plus à faire et ce, depuis fort longtemps. Tout cela semblait en effet plausible, si bien que le brun, après encouragement de Reyson d'un signe de tête, scella les clauses du marché qu'ils avaient passés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 18 Mar - 21:51

Je suis un peu deçu de la tournure que prends l'histoire, j'espere que Naesala va pas nous refaire le coup du traitre ^^
Mais vivement la suite quand meme ^^

Par contre tu en as encore des chapitres en réserve ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 18 Mar - 22:16

J'en ai encore quelques uns. Et rassure toi, Naesala ne sera pas un traitre.

Allez, par ennui, je vous poste tous mes chapitres à la suite. Ca fera une bonne lecture mais pour le coup, je vais faire multi-post



Klarth était dans sa chambre à faire les cent pas. Son père semblait si déterminé, il se devait de l'être plus. Pas question de perdre cette guerre. Sa folie prenait des proportions démesurées, penser qu'il irait jusque là, inconcevable. Utiliser Kusanagi, ce n'était pas une perspective pardonnable.

Le jeune prince connaissait bien son maître, Percival. Chevalier mage, comme lui, un monde les séparait cependant en terme de puissance. Et maintenant qu'il avait descellé Kusanagi, cet écart n'était que plus vrai. Pour le combattre, puisque le roi semblait employer les grands moyens, lui aussi allait jeter tout ses atouts dans la bataille.

« Grande soeur, je sais que tu haïs quand je me mets en danger mais avec son arrivée au combat, je n'ai plus le choix... »

Ouvrant un placard, il examina un instant son contenu. Ceci était leur dernier espoir à eux tous. Une armure légère y reposait. Composée de deux petites jambières, deux gantelets, une tiare, une épaulette et un buste qui descendaient juste en dessous de la poitrine.

Les proportions étaient exactement les bonnes pour le prince. En effet cette armure était son armure, une armure particulièrement spéciale. Il ne l'avait encore jamais essayée mais il lui fallait savoir s'en servir. Peut être que Nailah pourrait l'en aider en attendant que Naesala soit rentré, en admettant qu'il en aie le projet.

La reine des loups effectuait sa ronde habituelle, toujours particulièrement énervée contre son congénère pour s'être volatilisé la veille. Les corbeaux étaient si lâches que cela? Non, il ne pouvait pas avoir fui, il aurait emmené Leanne. Or, elle était toujours à Nevassa avec son frère.

Sentant une force mystique dans son dos, la reine se retourna. Et elle tira la grimace. C'était bien la première fois qu'elle voyait cette tenue! Klarth semblait tellement plus majestueux comme cela, plus mâture aussi. Pourtant, cela sentait mauvais.

Ses craintes furent confirmées quand il lui demanda de l'entrainer pendant deux semaines. Le chevalier-Mage n'aimait pas s'entrainer en temps normal, pourquoi maintenant? Peut être avait-ce un quelconque rapport avec cet étrange équipement.

« Tu comprends, Klarth, que même si tu es un prince, je ne te ménagerai pas?
-Je te prie de m'excuser, Nailah mais j'ai peur que c'est moi qui devrait te mettre en garde contre un mauvais coup. Je ne contrôle pas ma force avec cela. »

Prenant soudain son coéquipier pour un vantard nouveau, elle se jura de lui donner une leçon rapide mais pas douloureuse. Le guidant à la salle d'entrainement où des centaines de loups et de beorcs combattaient pour devenir plus fort, les deux figures emblématiques de l'armée parvint à vider la salle durant leur exercice.

Iris, elle, se rongea l'ongle. Quand son petit frère avait une idée en tête, rien ne pouvait l'en détourner. Elle avait sentit à des kilomètres l'aura de « Hadès », l'armure forgée depuis le sang de Klarth pour lui et rien que pour lui.

Et ce n'était pas une bonne chose, vraiment pas. Il ne la sortait normalement jamais, sauf lors des parades qui avaient lieu lorsqu'ils étaient encore en pays aquatique. Et cette fois, ce n'était pas pour un défilé, il allait réellement l'utiliser pour se battre.

Elle même, elle veillait sur les blessés. Surtout sur Shinon, qui les avait sauvé avant de s'évanouir le matin précédent. Pour une raison qu'elle ignorait, ils étaient toujours très proches l'un de l'autre, elle qui n'avait jamais apprécier d'autre homme que Klarth. Pourtant, lui, elle ne le trouvait pas désagréable.

Deux mois avaient suivit leur rencontre, un lien fort s'était rapidement noué. Au début, cela la dérangeait mais la compagnie du roux se présenta vite être apaisante, presque rassurante, malgré son sarcasme incessant. Du moins, c'était son sentiment à elle...

Cependant, elle n'eut pas le loisir de plus se pencher dans ses pensées, elle vit une silhouette dehors.
Grande, vêtue entièrement d'une armure noire de la tête aux pieds, rien n'était visible, hormis son équipement noir.

Surprise, vu qu'il était armé et que son intention n'était sûrement pas de faire un barbecue, Iris descendit dans la cours de Nevassa le rejoindre. Ils avaient signé une trève pas plus tard que ce matin, alors pourquoi ce sang sur l'épée?

-Bonjour, mademoiselle Iris, sourit l'intrus avec le sourire qui dit « toi, tu vas finir en escalope dans mon assiette », Princesse de Néïs, si je ne me trompe pas ?
-Vous ne vous trompez point. Je dois vous demander le motif de votre visite, étranger.
-Mon seigneur m'a demandé de raser ce château. Pas de chance pour vous que vous soyez si diminués.
-Un instant, nous avions signé un traité de non-agression avec l'armée de...
-Les contrats Laguz ne regardent que les Laguz, le coupa l'homme avec une voix pleine d'envie de rire. Mais rassurez-vous, je ne serai pas seul sur le coup, j'ai à mes côté quelques soldats très... Forts. »

Dans la forêt, Iris aperçut en effet quelques armures , une ou deux armes et deux-trois robes. Des mages, des guerriers... Puis, l'un d'eux s'avança, il semblait être hystérique. Très grand, particulièrement musclé, ce jeune homme en imposait mais son trait le plus marquant restait ses cheveux verts en épis.

Boyd se moquait de la stratégie de Soren, il ne savait qu'une chose. Shinon était dans ce château, et il comptait bien débarrasser le monde de sa nonchalance! S'approchant de plus en plus de la princesse, il lui empoigna la gorge et la souleva en l'étranglant légèrement.

« Où est Shinon. Réponds ou je te broie la gorge! De la haine se lisait dans ses yeux, mais la jeune femme en avait vu d'autres.
-Même si je le savais, je ne te le dirai pas.
-Réponds immédiatement! Dans un accès de rage, le guerrier la plaqua au sol avec violence, lui faisant cracher un peu de sang. Où est Shinon!
-Ici, Boyd. »

Avant que le concerné ne puisse comprendre quoi que ce soit, une flèche se ficha dans son épaule, l'obligeant à relâcher Iris. La flèche, il l'aurait reconnue entre mille, c'était la même qui se trouvait dans le ventre de son petit frère, la même flèche qui l'a tué.

« … Shinon! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 18 Mar - 22:22

Shinon descendit le plus vite qu'il pouvait. Hors de question de laisser Iris à cette brute, il lui fallait intervenir. Ses jambes ne le tenaient pas, son souffle était erratique, il trébucha même à deux reprises, peu lui importait.

Une fois arrivé dans la cours, il reprit son souffle deux minutes avant de se redresser, corde de son arc tendue, flèche prête à être décochée.

« Boyd, laisse la. C'est moi que tu veux. Viens te battre comme un homme, si tu en es capable et essaie, essaie donc de me tuer. »

Le manieur de Hache sembla soudain oublier totalement la femme qu'il venait de brutaliser. Une seule chose lui importait, ce qui allait se passer entre lui et son adversaire. Un duel. Le gagnant vivait et le perdant y laissait la vie.

Juste sous ses yeux, celui dont il souhaitait la mort plus que quiconque. Une mort lente et douloureuse, à l'image de ce qu'il avait ressentis lorsque son petit frère était mort. Apprêtant sa fidèle hache, il attendit l'archer de pieds fermes.

Ce dernier tira sa première flèche, en direction de la tête... avant d'être repoussée par l'arme d'argent de l'Hachiste (Terme inventé pour les besoins du récit). Immédiatement après avoir paré l'attaque directe, Boyd envoya une autre hache sur son adversaire que ce dernier esquiva d'un pas sur le côté.

L'affrontement à distance dura une dizaine de minutes, sans qu'aucun coup ne parvenait à atteindre sa cible. Changeant de tactique, l'homme aux cheveux verts esquiva le projectile d'un roulé en avant et asséna une taille ascendante, profitant de la surprise de Shinon.

Le coup frappa dans son épaulette, la faisant voler sous la force de l'attaque. Cherchant à ignorer la violente douleur qui irradiait son bras, il attrapa une flèche et sans même l'encocher sur son arc, la planta dans le bassin du colosse.

Ledit colosse du se reculer pour arracher le cure dent fiché en lui. Un filet de sang s'échappait de la plaie mais cela ne le préoccupait nullement. Ce n'était qu'une égratignure n'ayant touchée aucune fonction vitale. Aucune difficulté pour manipuler sa massive arme.

A l'ombre, Ike commençait à s'inquiéter pour son ami. Boyd n'avait jamais été de taille face à Shinon, cela n'allait pas changer maintenant. Et même fatigué, il conservait l'avantage de la précision à distance. Grinçant des dents, il désapprouvait la lâcheté mais cette fois, il n'avait guère le choix.

Ragnell en main, le mercenaire donna un puissant coup en direction de son ancien allié, Shinon, malgré la distance largement trop grande pour qu'il ne touche de la lame elle même. Cependant, une lame bleuté immatérielle se détacha de l'épée or.

Arrivée à mi chemin, elle sembla cependant rencontrer un obstacle invisible. Un énorme obstacle, qui repoussait l'attaque petit à petit, jusqu'à la renvoyer à l'envoyeur. Pris de court, Ike n'eut que le temps de parer avec son arme.

Iris s'avança devant tous les mercenaires restés en retrait avec un air grave sur le visage. Ce visage, quiconque la connaissait, stipulait qu'elle allait jeter toutes ses forces dans le combat à venir. En main un livre de magie entouré de lumière, la jeune femme passait à l'offensive.

« Je ne vous laisserai pas faire ce que vous voulez. (Altar Auron Sondus Kameela). »

Comprenant le danger, Soren se dépêcha de former une barrière de vent autours d'eux, assez forte pour ne rien laisser passer, alors qu'un rayon de flamme jaillit du tome que tenait la brune. Ces petites flammes dansèrent quelques secondes avant de s'élever dans le ciel.

Les minuscules flammèches tournèrent en rond. Lentement au début, puis de plus en plus vite, créant un disque de feu. Ce dernier gonflait d'ailleurs à vue d'œil pour rapidement adopter la taille d'un gros chien.

« (Kyrie) »

L'orbe de feu fonça à toute vitesse vers les mercenaires avant de s'encastrer sur le mur éolien. L'explosion provoqué par le choc des forces balaya une bonne partie des bois ainsi que les adversaires comme de misérables fétus de paille.

Un seul homme ne bougea pas du moindre millimètre, c'était celui vêtu d'une armure d'obsidienne. Seul son casque s'envola, dévoilant sa longue chevelure d'or. Percival, agacé, sortit son épée Kusanagi lentement, comme un Rituel.

« Très bien les enfants, la plaisanterie a assez duré. Préparez vous à mourir, Shinon, Iris. »


Note : Oui, la formule utilisée par Iris est bien issu de FFTA, j'aurai préféré l'écrire en ancien langage mais le site l'héberge pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 18 Mar - 22:24

Shinon fit tournoyer une flèche entre ses doigts avant de l'encocher sur son arc. Après avoir déjà eu un aperçu des capacités terribles de Percival, il ne pouvait le sous-estimer, voilà quelle était sa logique.

Même avec l'aide de la jeune femme, il n'était absolument pas sûr de pouvoir égratigner l'homme, Naesala et Stefan n'y étaient pas parvenus.

Et puis, il y avait ce Galdr, qu'il appelait "Canto Silencio", un Galdr inaudible qui se plaçait sur la durée. Donc, il devait en finir rapidement.

"Hey, Shinon est à moi!"

Sans prendre la peine de se retourner, le blond comprit que c'était le Hachiste des mercenaires qui parlait. Ce dernier avait son bassin en sang mais il continuait à s'obstiner, incroyable.

La surprise fut de taille en voyant son allié l’assommer du pommeau de l'arme entre ses mains. Percival n'écouta pas les protestations du chef du groupe et leva son épée, signe qu'il allait charger.

Cette dernière, tous l'avaient vu venir, tous savaient ce qu'il allait faire. Cela ne l'empêcha pas de le faire pour autant. Sans son réflexe de survie, un bond sur le côté, Shinon aurait été tranché en deux.

Décochant rapidement une nouvelle flèche, il dut se rendre à l'évidence, ce n'était absolument pas la bonne technique. Il pouvait essayer autant de fois qu'il fallait, l'archer devait trouver autre chose.

Ce fut à ce moment qu'une boule de feu tomba sur la tête du guerrier en armure ébène. Cette dernière se transforma vite en une véritable colonne ardente. A l'intérieur de cette fournaise, son armure ne devrait pas l'aider longtemps.

Pourtant, d'un seul coup de son arme, les flammes s'éteignirent d'elles mêmes. C'était la première fois qu'Iris voyait pareille arme, elle défiait toutes les règles, aussi bien magiques que de logique. Et cette arme... Elle rougeoyait du même feu que celui qu'il venait de « trancher ».

Au dernier moment, les deux amis comprirent et ne purent esquiver la langue de feu qui les happa tous deux. Cependant, la magicienne parvint à bloquer le plus gros des dommages avec ses pouvoirs de vent, créant un coussin d'air entre l'attaque et eux.

Tandis que l'archer retournait à l'attaque, cherchant la moindre faille exploitable, il se rendit vite à l'évidence, son armure était parfaite, sans trou et sans marge de manœuvre, il ne pouvait viser la tête, vu son attention.

A trop chercher l'attaque, il négligea sa défense et faillit se prendre une nouvelle lame d'énergie, bloquée par Iris. Trouvant son créneau, il tira de toutes ses forces. La flèche fonça et traversa la tête d'un seul coup.

Il aurait voulu que ce soit aussi simple que cela, mais l'homme qui était touché, se dispersa dans un nuage de fumée. Une illusion? Il aurait donc réussit à l'envouter dans un de ses chants? Et si c'était le cas, comment s'en sortir?

La réponse se présenta d'elle même, un jeune homme donna un grand coup d'épée dans ce qui semblait être le vide mais au fracas provoqué, c'était probablement là que se trouvait le vrai Percival.

S'attardant sur le jeune homme, Shinon remarqua qu'il avait bien changé. Cette armure d'argent légère semblait vraiment très différente de la tenue de sage que le jeune prince arborait régulièrement. Ainsi, Klarth pouvait combattre à l'épée ET à la magie? Voilà qui n'était pas commun.

« Maître Percival, il est temps de voir si je vous ai dépassé.
-C'est avec plaisir que je relève votre défi, sir Klarth. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Dim 18 Mar - 22:26

Naesala se tenait le ventre. Pas la meilleure idée qu'il eut eu, cette marche alors que son état n'était que stationnaire, le repos se devait d'être son mot d'ordre. D'ailleurs, il se fit fortement réprimander par Reyson, ce qui le fit rire.

« Naesala enfin, tu vas dans le camps de tes ennemis alors que pas longtemps avant, tu gisais en deux morceaux? Tu es soit très téméraire soit complètement stupide.
-Peut-être un peu des deux, Reyson, qui sait? »

Le héron en soupira. Mine de rien, malgré toutes ses trahisons, il n'arrivait pas à voir son ami comme un ennemi. Le corbeau avait risqué plusieurs fois sa vie pour Leanne et lui même. Et il savait que malgré toutes les fois où Naesala avait fait quelque chose de préjudiciable à ses amis, Ike, Tibarn, il le regrettait au fond de lui.

« Au fait, tes deux frères et soeurs vont bien aux dernières nouvelles, informa l'oiseau au plumage bleu.
-Je vois. Par rapport à Leanne...
-T'en fais pas, je veillerai à ce qu'il ne lui arrive rien. Nailah empêchera très bien le plus vieux de faire une ânerie et de nous rejoindre. »

Même s'il n'était toujours pas rassuré, le prince de Serenes semblait un peu moins à cran et ce fut naturellement qu'il s'installa à côté du Kilvans. Tibarn, qui n'avait rien dit jusque là, les rappela à l'ordre en tapant des mains une seule fois.

« Si on pouvait remettre ces touchantes retrouvailles à plus tard, on a plus important à faire pour le moment, Naesala...
-Tu as milles fois raison, Tibarn, le marché. »

En inspirant lentement, il tenta de trouver ses mots. Sa requête était étrange mais il se devait de la faire, pour eux.

« Tibarn, nous devons nous promettre mutuellement de ne pas nous entre-attaquer, entre Laguz oiseaux.
-Tu es amusant Naesala, et pourquoi j'accepterai d'épargner les corbeaux? Parce que tu « épargnerais » mon peuple? En combat loyal, les corbeaux ne sont pas des guerriers, un Faucon en vaut au moins trois!
-Tu cherches à me faire craquer, Tibarn, répondit le roi sur un ton amer? Raté, je ne vais pas en démordre. »

Comprenant que pour la première fois de sa vie, son confrère parlait sérieusement, le roi des faucons l'encouragea à parler sérieusement.

« Je fais cela pour les hérons. Tu connais Leanne et Reyson, de vraies têtes brûlées, ils n'en démordent pas. Si maintenant tu venais à tomber à cause d'un corbeau, Reyson soutiendra les faucons et Leanne mon peuple. Et je veux éviter que cela vire en une haine entre eux. »

Le plus grand des trois leva un cil, surpris. Le cerveau de Naesala avait planifié jusque là? C'était vraiment stupéfiant. Plus le temps passait, plus Tibarn jaugeait le corbeau bien trop réfléchi pour ne pas lui donner froid dans le dos.

Reyson tenta de protester en affirmant que jamais il ne pourrait haïr Leanne mais lorsque Naesala lui exposa la situation : Lui qui tuait Tibarn et Leanne qui le protégeait corps et âme, le héron dut se rendre à l'évidence. Si le mot haine était trop fort, il se doutait bien qu'en pareille circonstance, il ne pourrait pardonner sa soeur.

Et alors que le faucon méditait sur la proposition, il fut surpris de voir l'homme aux cheveux bleus poser un genou à terre, en un salut de chevalier. Il pouvait aller jusqu'à se rendre ridicule comme cela? C'était vraiment une chose lui tenant à cœur, à ne pas en douter...

« Si tu n'es toujours pas d'accord, à la fin de la guerre, je placerai Kilvas sous ta suzeraineté, et je me retirerai du trône. »

Nouveau choc, cela semblait tellement invraisemblable, se moquait-il d'eux où le bonheur de Leanne était si important à ses yeux? Lui même qui faisait tout pour son peuple, qui avait été un fourbe pour être aux premières loges, il voulait tout arrêter?

« Ainsi, tu serais prêt à aller jusque là, Naesala?
-Une seule chose m'importe. Tout le reste n'est que détail. Et pour cette chose, je suis prêt à tout. Y compris aux pires extrémités. »

Tibarn rigola. La situation n'était pas spécialement amusante mais son collègue en faisait trop! Au fond, cela l'arrangeait aussi de pas avoir à gérer deux fronts à la fois, déjà que les archers ennemis étaient particulièrement entrainés, inutile d'augmenter plus que nécessaire les ennemis.

Prenant un parchemin, ils signèrent un accord de non-agression entre les corbeaux et les faucons et malgré la proposition de Naesala, le roi à la tenue verte refusa de prendre la souveraineté de Kilvas après tout cela finit.

« Rappelles-toi, Tibarn. Si je vois un faucon enfreindre la règle, nous viendrons nous expliquer, toi et moi. »


Eh oui, tel était vraiment le pacte. Naesala fait passer sa princesse avant tout le reste et moi j'ai plus de chapitre d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 23731
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Jeu 22 Mar - 18:48

Je lis ça dès que j'ai le temps! Smile

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 23731
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Sam 24 Mar - 20:01

Je suis pas sur que l'expression "filer à l'anglaise" existe là-bas xD
- désolé, chais' pas pourquoi, ça m'a choqué -

Je me suis arrêté à l'arrivée de Boyd (j'ai lu 2 nouveaux chapitres en somme).
Rah, les présages et autres mauvais pressentiments, dans les histoires, ç'est jamais bon...

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Jeu 12 Avr - 22:03

Je veux la suite ^^
En tous j'espere t'avoir laisser le temps de réecrire d'autre chapitre ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Ven 13 Avr - 9:38

J'en ai en effet écrit d'autres, dont certains... Qui vont vous plaire (ou pas)

En tout cas, voici le nouveau^^

(Note : J'attendais l'avis final de Flo mais bon)


Entre deux arbres, le roi des corbeaux haletait. Main sur son ventre, en sueur, jamais Naesala n'avait été aussi pitoyable. Se lever et marcher, il ne faisait que cela depuis trois heures. Mais il atteignait malheureusement trop rapidement ses limites.

Ce machin, cette épée utilisée par l'homme en noir, cela ne pouvait être une arme normale. En se faisant toucher, il avait ressenti la même chose qu'en encaissant une attaque de l'Alondite, encore amplifiée cent fois.

Tout en serrant les dents, le Laguz épongeait les quelques gouttes de sang perlant de ses plaies, qui avaient tendance à se rouvrir sous le coup de l'effort. Tibarn avait bien voulu l'escorter pour s'assurer qu'il ferait le chemin retour et cet aspect énervait proprement son comparse.

Beaucoup trop loyal et impulsif. Malgré leur accord passé tantôt, ils restaient ennemis, c'était idiot! Bordel, cet idiot avait réussit à l'énerver, ce qui n'arrivait presque jamais. Les fois où cela lui était arrivé se comptaient sur les doigts d'une seule main.

Et presque toutes étaient dues à Nealuchi. Sa plus grande colère fut cependant le jour où il apprit que Leanne avait trompé sa vigilance pour rejoindre Crimea. Les murs de Kilvas avaient tremblé pendant une semaine.

En repensant à ce souvenir, le roi sourit doucement, sa crise avait vraiment été celle d'un gamin après mure réflexion. Nealuchi n'avait, en ce sens, pas tout à fait tord en l'appelant « l'oisillon », il se sentait totalement désarmé en sachant Leanne en danger.

Malgré son ouïe pas aussi fine que celle d'Ulki, Naesala parvint très bien à entendre le combat de titans qui se passait une cinquantaine de mètres plus loin. Et entre le château et sa position, les mercenaires de Greil, presque au complet.

La cavalerie complète, y'avait même ce gros paresseux, la paysanne et son pote balourd, dont il avait oublié le nom. Passer inaperçu était à exclure, vu sa respiration de buffle, il lui aurait fallu faire un détour d'une grosse centaine de mètres. Chose dont il n'avait pas la force.

D'un claquement de langue rageur, il se changea d'un seul coup en corbeau et passa devant les soldats. Si ses blessures se faisaient moins sentir en forme transformée, il ne pouvait pourtant pas se permettre de laisser durer l'affrontement.

Soren, qui avait entendu la transformation, incanta un sort de vent dans la direction du roi... mais n'en eut pas le temps, une énorme bourrasque le souffla contre un arbre. Puis, alors que la plupart des guerriers lui foncèrent dessus, il fondit en piqué sur les deux frères pour les renverser d'un seul coup.

Là, les plaies s'étaient vraiment rouvertes, Naesala faillit jurer en sentant la douleur lui tiraillant les flancs. Il s'y était préparé mais son état empirait. Il ne restait plus que Ike pour le retenir dans sa fuite, qu'il attrapa puissamment dans ses serres pour l'emmener en hauteur.

Surpris, le chef des mercenaires ne put esquisser le moindre mouvement avant d'être envoyé dans un mur, alors que son porteur s'encastrait dans une fenêtre qui vola en éclat. Maudit flou, il ne se serait pas raté comme ça sans ces blessures.

Le corbeau n'entendit que vaguement les ordres donnés par une femme, et ne sentit presque pas les trois hommes le porter, il n'était de toute façon pas en état de protester. En plus de sa marque laissée voilà pas tant de temps que cela à l'épée, il avait maintenant aussi des éclats de verre fichés partout dans le corps.

L'intervention de Naesala avait provoqué le désordre au combat, Klarth relâcha sa vigilance une seconde, permettant à Percival de lui asséner une belle entaille à la joue et sans l'aide inespérée de l'archer roux, le prince aurait bien pu finir étêté.

En effet, ce dernier s'était jeté devant le marqué pour lui asséner un coup de talon dans la mâchoire, désarçonnant légèrement le guerrier, faisant manquer sa cible.

Percival regarda tour à tour ses ennemis. Ce combat commençait à l'ennuyer, il ne faisait aucun doute qu'aucun d'eux trois ne faisait le poids contre lui. En dansant entre ses attaques, ses ennemis le défiaient moins qu'ils tentaient de rallonger leur vie. Ce simple constat le lassait, et lui qui pensait s'amuser avec le grand Shinon...

« Bah, trêve de combat inintéressant, je vous laisse pour cette fois, bande de veinards. Rendez vous dans un mois. Cette fois, je vous tuerai tous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Sam 14 Avr - 13:31

ça fait beaucoup un mois pour une simple trêve ^^
Je veux la suite ^^
Est ce que Mia va apparaitre maintenant depuis le temps et Haar aussi ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Sam 14 Avr - 13:41

Naesala était légèrement tranché en deux, le but était de lui permettre de se reposer, donc un mois, c'est pas énorme non plus.

Pour Mia : Elle n'apparaîtra pas mais Haar, Oui, et je prévois même une petite scène entre lui et Shinon^^

Et voilà la suite. Celle ci est un peu étrange, je l'ai écrite il y a un moment déjà, je voulais faire un duel stratégique.

Un chapitre un peu étrange qui me passait par l'esprit. J'avais envie qu'on assiste à un conseil de guerre. Souvent, on est "laissés pour compte" au moment des explications. Là, c'est un duel d'intelligence entre Soren et Shinon.

J'espère que vous apprécierez quand même.


Une fois n'étant pas coutume, tout le château de Daein était agité. La période de trêve étai arrivée à échéance, le conseil de guerre était levé. Autours d'une table se tenaient Shinon, Nailah, Nealuchi qui servait de porte-parole des corbeaux, en l'absence de son maître pour parler en leur nom, Micaiah, Pelleas, Sothe et Volke qui s'invitaient eux même sans attendre l'accord des chefs, Klarth et Stefan.

Au centre de la petite foule, une carte de Nevassa. L'ordre du jour, protéger la cité, quel que soit le prix. Voilà pourquoi chacun semblait plongé dans ses pensées. Le moindre plan qui semblait leur venir à l'esprit nécessitait une quantité phénoménale de sacrifices.

« Ca y est, s'exclama soudain le roux, ce qui fit sursauter tout le monde.
-Nous t'écoutons alors, Shinon. »

Tous étaient attentifs à ce qu'il allait dire à ce moment, suspendus à ses lèvres. Mine de rien, il pouvait comprendre la frustration de Soren d'être au centre de l'attention générale. Et encore, lui n'y était que pour cette réunion. En tant que principal stratège des mercenaires de Greil, il était à l'avant tout le temps, ce pauvre marqué.

« Ecoutez moi bien, introduit Shinon d'une voix sérieuse. Avec notre nombre, nous ne pouvons nous permettre de jouer agressivement. Alors il faut déjà définir les places stratégiques. »

A plusieurs Miles de là, le conseil de guerre de l'armée des alliés était aussi réuni. Composé de Rajaion, Tibarn, Caineghis, Skrimir, Elincia, Sanaki, Sigrun, Tanith, Ike et Soren, ils adoptaient à peu près le même positionnement que les guerriers de Nevassa. Tous derrière le marqué qui exposait son plan.

« … Les places stratégiques sont ici, là et là, désigna-t-il en montrant trois zones du doigt.
-De ces trois points, le déploiement pour une embuscade sera facilité, enchaina Shinon, sans se douter que Soren avait exactement le même raisonnement que lui bien plus loin.
-Comme nous devons avancer, ces places stratégiques ne sont qu'une étape intermédiaire. Mais leur principal objectif est sûrement de nous affaiblir pour attaquer le château. Nous ne pouvons nous attarder sur ces embuscades.
-... Le principal soucis de l'embuscade, c'est cette « zone vide » où nos flèches ne pourront les atteindre. Je le sais bien, j'ai fait les tests hier encore, poursuivit le roux en pointant une voie sur le plan. S'ils empruntent cette voie, en se protégeant suffisamment, ils pourront nous passer sans le moindre soucis.
-C'est pourquoi ils vont préparer une frappe aérienne pour nous obliger à nous disperser et leur permettre de nous avoir avec des flèches.
-Et une fois qu'ils seront désemparés, nous attaquerons en force de par derrière.
-Le combat aura donc lieu... »

Ils pointèrent au même moment sur le plan la plaine de Mirdan. Une plaine proche de Nevassa, juste entre deux falaises. Ils affichaient tous deux un petit sourire, signe qu'ils avaient prévu la façon dont le combat se déroulerait.

« Pour le premier rang, je propose l'infanterie à pied, aussi bien Beorc que Laguz. En effet, ce n'est pas ce groupe qui aura besoin du plus de vitesse d'action, contrairement au contre embuscade qui viendra au dernier moment. Chevaleries ailée et Royale, je pense à vous pour les renforts, ainsi qu'aux faucons de Phoenicis »

Tous les membres de chaque conseil de guerre opina du chef. Leurs expositions respectives étaient tout à fait convaincantes, autant l'une que l'autre. Dans les deux cas, les Laguz étaient les plus exposés au danger mais ces derniers assuraient que ces risques, ils les prendraient sans hésiter la moindre seconde.

Une fois le conseil de guerre finit et les groupes formés, chacun retourna vaquer à ses occupations. Shinon, qui avait utilisé une quantité phénoménale de réflexion par rapport à quand il laissait tout à Soren, se gratta les cheveux d'un air éreinté. Il n'avait qu'une préoccupation, dormir.

Sans compter le fait que le nouveau combat serait pour le lendemain, il le fallait.


Alors, explications :

Shinon est pas aussi bon stratège que Soren, oui. Mais il reste très malin. Il a assisté à beaucoup de batailles de ce genre en tant que Mercenaire de Greil, il connait les stratégies de Soren. On me dira "Shinon n'est jamais aux conseils de guerre"

Mais Shinon, je le vois comme le mec qui fait rien du tout sans une bonne raison. On lui dit "tu vas là", il voudra savoir quelle est la stratégie. Ils ont donc fait tant de batailles comme celle là que Shinon peux anticiper dessus.

Par contre, il se doutera pas que Soren va prendre en compte le fait qu'il connaisse ses habituelles stratégies et sur-anticiper.

En espérant que ça vous ait plu, malgré la bizarrerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 23731
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Lun 30 Avr - 21:49

Les réunions militaires sont des étapes de FE très vites passées, sauf parfois dans FE10 (on pourra pas dire que c'est un défaut de la 1ère partie, puisque qu'il y en a quand même deux x)).
Je trouve ça sympa' que tu l'aies incorporé dans ta fict. Ca apporte + d'informations sur le terrain, le "monde" sur lequel tu écris.

Hormis cela, pas grand chose à dire :on sent la tension monter, et ça s’accélère petit à petit.
La prochaine bataille risque de faire couler du sang! =D

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Lun 30 Avr - 22:21

Eh bien mon cher Flo, content qu'il t'ait plu.

Du sang, il en coulera, ça oui^^

Ceci dit, je vous laisse jauger par vous même, car voici le nouveau chapitre


Une ombre se déplaçait secrètement dans le château. Malgré l'absurdité de ses précautions, vu que tous les soldats étaient partis sur le champ de bataille, cette personne ne voulait être vue allant à l'extérieur du château. Elle ne voulait PAS être à l'arrière, quoi qu'ils en disaient tous.

Naesala était pourtant encore convalescent, et il était au combat. Ils ne pouvaient tout simplement pas lui refuser de les rejoindre et son aide pouvait leur être grandement utile. Alors qu'elle se croyait à l'abri des regards, l'ombre ne savait pas que Micaiah les regardait, elle et sa longue chevelure blonde, sortir sans permission du château.

Au front, le combat faisait rage, en défaveur des troupes de Daein. En tirant une énième flèche, Shinon grinça des dents. Jamais il n'aurait pensé que Soren prendrait en compte le fait que le roux connaissait ses manœuvres habituelles et jouerait les leurres pour les prendre à revers.

Stefan se sentait... Étrangement bien dans cette boucherie. Il était vivant, il était complet. Ce sentiment d'allégresse, entouré d'ennemis, comment avoir pu l'oublier? Il était un escrimeur de premier ordre, il savait son arme inarêtable et sentait des frissons en esquivant deux assauts. Il comprenait, c'était la frénésie du combat.

Autrefois, il aurait pu avoir des scrupules à tuer des laguz, peut-être qu'il en connaissait certains. Mais aujourd'hui, privé de mémoire, il ne plaçait qu'un devoir sur sa lame, protéger les combattants de Daein et tuer tous ses ennemis, sans exception.

Nailah grognait. Caineghis était un féroce combattant, elle l'avait toujours su, mais à ce point? Ses assauts ne semblaient ne jamais pouvoir le mettre à terre et elle même avait la patte cassée. Une pareille lourdeur dans ses attaques, le roi de Gallia était sûrement le plus puissant laguz existant aujourd'hui, avec Rajaion.

Son ventre était ouvert, elle se sentait mourir. En ce cas, elle se devait d'emmener cet ennemi redoutable dans sa tombe. En enfonçant ses griffes sans le sol, pour accumuler sa puissance et une fois au paroxysme, elle sauta sur le gros lion, toutes griffes dehors.

Complétement désespéré, Volug ne put que regarder impuissant l'énorme patte du seigneur des bêtes enfoncer le poitrail déjà bien mis à mal de sa reine. Cette dernière eut un hoquet de surprise. Puis, elle ferma lentement ses yeux, après avoir craché une nouvelle fois du sang.

L'archer n'en crut pas ses yeux. Nailah, morte? Pas qu'il l'appréciait mais maintenant, les laguz royaux faisaient foule chez l'opposant. Et leur puissance était définitivement assez grande pour renverser le cours d'une bataille.

Sans parler de ce mystérieux Percival et des mercenaires de Greil, toujours si puissants. Si Daein avait une chance de l'emporter, honnêtement, il ne la voyait pas là. Pour le moment, il ne pouvait se concentrer sur l'avenir. En pensant uniquement à Iris, l'archer retrouva le courage d'encocher une nouvelle flèche pour toucher un de ces faucons.

En tendant son épée, Ike tranchait de plus en plus de laguz et de beorcs. Et le plus malsain, dans l'histoire, c'est qu'il se sentait étrangement bien. Au milieu de ce carnage, il s'éclatait. Cette pensée le fit frissonner, il avait un côté laguz bien trop prononcé en lui pour un Beorc pur souche.

Pourtant, en voyant la grande forme blanche foncer vers eux à tire d'ailes, le rédempteur grogna. La jeune femme commettait une erreur monumentale, mais essayez donc de raisonner un héron, il avait déjà vu le degré d'impossibilité de la chose avec Reyson.

Naesala se débrouillait étonnamment bien avec ses plaies toutes fraichement refermées. Il s'était reposé tellement longtemps, d'après lui, que même si son corps était meurtri, son énergie vitale ne pouvait être plus optimale. De ses puissantes ailes, il créait des vortex magiques. De son bec, il dépeçait des chevaliers ailés de Beignon.

Ce ne fut qu'au dernier moment qu'il entendit un bruit étouffé, de serres traversant la chair. Tout près de lui mais pas sur lui directement. En se tournant avec une lenteur exagérée, il fit face à la scène. Un faucon, toutes serres dehors, transperçant une jeune femme à la chevelure d'or.

« Le...Leanne! »

De haine, il égorgea le faucon responsable de l'infamie et emmena délicatement sa belle au sol. De son habituel teint pâle, elle était devenue livide. Bon sang, comment pouvait il avoir manqué sa présence sur le champ de bataille?!?

Plus il examinait la jeune femme, loin du champ de bataille, plus son cœur s'emballait. Son pouls était faible et son souffle erratique. Pourtant, elle semblait faire des efforts pour dire quelque chose. Sa voix était trop faible pour qu'il entende, voilà pourquoi il se pencha vers ses lèvres.

« Naesala... Je... Je t'aime. »

Elle ne lui avait jamais dit en langage actuel, ce qui le troubla d'autant. Mais le moment romantique ne dura qu'une seule seconde. En effet, elle se fit plus lourde dans les bras du roi, son souffle s'arrêta tandis que la lueur dansante de la vie s'éteignit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mar 1 Mai - 17:24

Ils sont fichu, j'ai l'impression ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Ven 4 Mai - 21:29

C'est effectivement le début de la fin^^


Pourquoi? Pourquoi le combat ne cessait-il pas? Leanne était là, dans ses bras, Leanne, morte, sa raison de vivre, alors pourquoi rien n'avait changé? Tous auraient du baisser leurs armes pour honorer son âme, mais non, ils continuaient... impunément...

Naesala se sentit devenir fou, de colère, de peine, de haine. Plus rien n'avait d'importance pour lui, il allait mourir pour rejoindre sa bien aimée le plus rapidement possible. Ne surtout pas la faire attendre, pas après ce qu'elle avait dit.

Alors qu'une flèche lui fonçait dessus, une épée trancha en deux le projectile. Une épée rouge sang, une épée qu'il aurait reconnu facilement, même s'il ne l'avait que peu vu finalement. Celle du prince de Néïs.

« Seigneur Naesala, fuyez! Vous devez fuir, votre état ne vous permet pas de combattre!
-Klarth, je ne pense pas que ce soit...
-Et Kilvas, vous l'abandonnez, le coupa d'un seul coup le jeune prince? Votre pays compte sur vous. Fuyez avec les corbeaux, et vous pourrez revenir après, quand vous serez calme. Fuyez... Et vivez. »

Pour le coup, Le roi des corbeaux devait l'admettre, son cadet avait soulevé une question épineuse, l'avenir de Kilvas. Il avait tout donné pour sa patrie et ne pouvait juste lui tourner innocemment le dos, pas après toutes ses épreuves pour cette dernière.

Le coeur lourd, il ordonna le repli général pour sauver ceux qui pouvaient encore l'être. Maintenant que c'était Nailah qui oscillait entre la vie et la mort, il était devenu l'unique général de l'armée Daein. Et en tant que général, son rôle était de sauver qui pouvait l'être.

Acculés dans la forêt, plusieurs mages, parmi les marqués et ceux de Néïs, installèrent des protections magiques. Nevassa pouvait tomber mais ils n'avaient pas le choix. Le combat avait été... Désastreux, en tout point de vue.

Iris sentit son énergie s'échapper en voyant tous les blessés qu'elle allait devoir soigner avec la dizaine de prêtres à ses côtés. Et que dire de l'état de Shinon et de son petit frère? Tous deux couverts de contusions et de sang, aussi bien le leur que celui d'ennemis.

Le bilan n'était pas glorieux. La moitié des envoyés au combat étaient invalidés ou morts. Seul une grosse centaine d'hommes semblait en état de reprendre le combat en ce moment même. Et malgré toutes les légendes racontées, être nombreux pouvait être très utile en combat.

Le corbeau porta sa dulcinée, le regard mort. Il ne pleurait pas, il ne se le permettrait pas avant de lui avoir offert la plus belle des crémations. Pour une femme d'exception, il fallait une incinération d'exception.

Mais avant de la brûler, il fallait tout préparer de A à Z. Alors que quelques volontaires gravaient le nom des défunts sur du marbre, Naesala s'occupa de la femme Héron. Après l'avoir soigneusement lavée, il l'enveloppa d'un drap blanc immaculé.

Qu'elle pouvait être belle, comme ça. C'était comme si elle dormait. Et elle dormait, pour toujours. La gorge nouée, le grand roi au plumage sombre entonna un chant. Un chant doux, mélancolique.

« Cruelle guerre, terrible tribut de sang
Nos amis meurent, nos villes pillées pour rien
Mais toi, tu n'aurais pas du mourir pour ce grand
Sacrificateur, qui nous traite comme un chien.

Combien de fois, je voulais te le dire en face?
Que tu comptais plus que n'importe qui pour moi?
Beorc ou laguz, je m'en moquais de ta race

Tu es celle que j'aimais et que j'aimerai.
Pour toujours.

-Adieu, ange de mon coeur, » acheva le seigneur vêtu de noir avant de déposer un tout petit baiser sur son front et de s'éloigner du bûcher ardent, laissant enfin une unique larme rouler sur sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Ven 4 Mai - 22:18

C'est bien triste, est ce que il y aura une evolution à la psychologie de Naesala ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Ven 4 Mai - 22:34

Ehm... Pour le peu de temps qui lui reste, tout du moins...


Cinq mille. C'était le nombre de Kilvans prêt à combattre pour Naesala, contre n'importe quel rang d'ennemis. Des hommes, des femmes, des vieillards, tous voulaient bien se faire voir de leur roi, tous vivaient pour lui.

Naesala les regardait, et cherchait à les graver dans son esprit. Ce peuple qui lui était si cher, ce peuple pour qui il avait tout donné, il allait devoir l'abandonner. Tout simplement parce que son cœur ne réclamait qu'une chose qui l'empêchait de restait leur roi.

« Peuple de Kilvas, commença le roi Laguz d'une voix forte et assurée, je vous remercie de m'avoir suivit jusque là. Votre indéfectible soutien nous a permis de déplacer des montagnes! Nous avons pris part active à deux guerres et notre peuple s'en est toujours sorti plus fort, plus grand.

Pourtant, quand je vous regarde, je ne vois pas beaucoup de guerriers. Des femmes, des vieillards, trop de personne qui devraient ne pas avoir à aller sur le champ de bataille. J'ai régné pendant une grande dizaine d'années, dix ans trop courts pour remercier votre soutien.

Mais comme vous le savez, nous sommes en guerre contre les laguz, comme il y a maintenant quatre ans, durant la guerre du roi fou. Et vous le savez aussi, un accord a été signé avec le peuple de Phoenicis, stipulant que Corbeaux et Faucons ne s'attaqueraient pas mutuellement. Tout cela pour les hérons, ils n'auraient pas supportés de nous voir nous entre-déchirer.

-J'ai entendu dire que la princesse Leanne serait morte, réagit instinctivement un des soldats de Kilvas.
-Tuée par un faucon, enchaina une vieille carne que Naesala aurait reconnu entre mille.
-Toutes ces rumeurs sont vraies. Un faucon m'a attaqué par derrière et avant que je puisse la voir, Leanne s'était jetée entre lui et moi, elle est morte suite à ses blessures. »

Chaque mot prononcé à ce moment là souleva une vague d'indignation dans la foule Kilvans. La princesse des hérons était morte à cause d'un de ces faucons et pourquoi cela? Parce que l'un deux avait attaqué leur roi en traître, malgré un traité.

Le peuple Phoeniciens était connu pour son honneur, jamais ils n'avaient fait de coup bas jusque là, la traîtrise était l'apanage des corbeaux. Et même eux n'avaient jamais trahis un contrat comme cela! Le seul contrat rompu entre eux, était celui avec Daein et ils s'étaient juste contentés de fuir le champ de bataille.

Soudain, tous comprirent ce que voulait leur roi. Combattre les faucons pour se venger. Combattre jusqu'à la mort pour la première fois et tuer Tibarn, si c'était possible. Mais sa blessure n'était pas complètement guérie, il devait faire attention!

« Konrad, je t'appelle. »

Alors que tous échangèrent un regard, ils virent un corbeau se poser juste à côté de leur roi, un corbeau qu'ils voyaient tous pour la première fois. Les cheveux bruns dans les yeux, portant la même tenue que Naesala, légèrement plus pâle, il semblait se dégager une aura de lui, le même genre d'aura entourant le seigneur corbeau, une aura charismatique.

« Que souhaites-tu, mon cher petit frère? L'appellation fit automatiquement tiquer la foule mais personne ne daigna faire de remarque.
-Je pars pour Kilvas, seul. En mon absence, tu es le roi. Et s'il m'arrive quelque chose, tu seras leur monarque. »

Au camp faucon, Tibarn mangeait des fruits. Ce conflit semblait bien se passer, les pertes alliés étaient minimes. Soren, le stratège de leur groupe faisait tout avec quatre coups d'avance, garantissant leurs nombreuses victoires avenirs.

Et puis il y avait nombre d'alliés puissants pour protéger ce monde. Rajaion, Caineghis, cet étrange homme en armure qui se faisait appeler Percival, lui même ainsi que la presque totalité des mercenaires de Greil.

Ike avait progressé durant cette année, bien plus qu'il ne semblait le croire. Il valait bien tous ses prédécesseurs au combat. Un Beorc aussi fort qu'un laguz Royal, il fallait plus qu'un long entrainement et de la détermination pour cela. Cet enfant était un génie.

Il se figea net en entendant un hurlement l'appelant. Une voix remplie de haine, de douleur, de folie. Même s'il aurait pu reconnaître le propriétaire de cette voix en temps normal, jamais il n'avait entendu telle teinte de voix, jamais.

En sortant pour répondre à cet appel, il fut surpris de voir un Naesala tout décoiffé, les yeux gonflés de larmes et injectés de sang en même temps.

« Allons bon, que s'est-il passé, Naesala?
-Les tiens ont trahis, Tibarn. Leanne est morte, tuée par un des tiens, expliqua-t-il en montrant la robe déchirée de celle qu'il aimait.
-Attends, tenta de résumer le chevalier du ciel, n'y comprenant pas grand chose. Leanne est morte? Tuée par un des miens??
-C'est exactemment cela, Roi Tibarn, répondit Naesala en collant presque le tissu sous le nez du faucon. Sens, c'est l'odeur de Leanne, la mienne et celle d'un de TES faucons! »

Obtempérant, le colosse obéit, pour mieux se rendre à l'évidence. Naesala ne faisait pas une mauvaise blague. Même le sang sur la tenue était du sang de héron. Mais le plus choquant fut quand il comprit là où voulait en venir son confrère. Jamais un faucon n'aurait pris la vie d'un héron, jamais. Du moins pas intentionnellement.

Donc elle s'était jetée entre un faucon et quelqu'un. Et vu la résistance de Leanne en comparaison avec la force des faucons, elle devait avoir été propulsée contre la personne qu'elle avait protégé, imprégnant la tenue de son odeur à elle aussi.

« Oui, tu as compris. Le tissu ne porte que trois odeurs. La mienne, celle de Leanne et celle de son tueur. On en conclut une seule chose : Leanne m'a protégée d'un Faucon.
-Impossible.... Soliloqua Tibarn avec des gros yeux, commençant à voir ce que voulait dire l'homme aux cheveux bleus.
-Tibarn, roi de Phoenicis, je te déclare traître au traité de non-agression entre Kilvas et Phoenicis! Et ce n'est pas tout, pour la double trahison d'un des tiens, ton peuple est devenu la cible du mien jusqu'à ce que l'honneur soit lavé par votre sang! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6297
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Sam 5 Mai - 0:21

ça me choque que Naesala est un frere...
Tu es en manque de personnage ou quoi ? ^^
En tous cas, j'espere que Naesala fera un massacre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Sam 12 Mai - 20:11

Nan, je voulais juste continuer à Exploiter le peuple corbeau. Parce que Naesala... Nous quitte dans deux chapitres.


Au camp des faucons, c'était la panique, une gigantesque armée de corbeaux avait envahi les cieux. Eux même étaient bien moins nombreux. Et vu le regard que lançaient ces oiseaux, ce n'était pas pour dire juste bonjour.

Juste devant Tibarn, Naesala semblait réellement à un démon. Plus petit que lui, moins bien bâtit, l'aura ténébreuse l'entourant n'était pour autant pas rassurante. Pour l'instant, il ne donnait pas l'impression de vouloir bouger.

« En avant, mes frères, que les plus braves me suivent! »

D'un seul coup, le roi des corbeaux se transforma et chargea le Rambo laguz, qui aurait été tué net s'il n'avait pas eu le réflexe d'en faire autant. Emmené sur six mètres, ni l'un ni l'autre n'entendirent le début de la bataille entre leurs deux peuples.

Ulki se changea instantanément en voyant son roi se faire attaquer. Son rôle de bras droit, se mettre entre lui et Naesala, dusse-t-il en mourir sans avoir pu blesser un tant soi peu son adversaire, le roi de Kilvas.

Pourtant, une grande forme lui barra le chemin. Un autre corbeau, au plumage ressemblant à celui qu'arborait les « oreilles », brun foncé. Son regard était cependant le même que celui de Naesala, peut être plus endormi.

« Mon frangin veux un combat seul à seul avec votre chef, je vous demanderai donc de ne pas intervenir.
-En tant que les Oreilles du roi Tibarn, répondit sérieusement le faucon, je me dois d'aider mon roi. Quiconque me barrera le passage sera mon ennemi.
-Je vois, c'est embêtant car Naesala tiens vraiment à un combat singulier... Je pense que je vais donc devoir te tuer pour t'empêcher de passer. »

Comprenant d'un seul coup à quel point son interlocuteur était sérieux, le brun se mit en garde pour mieux se prendre un puissant coup de bec au poitrail. Désarçonné, il ne put non plus esquiver le tour de magie de Konrad, l'envoyant à terre.

Ulki n'en croyait pas ses yeux, ce corbeau était aussi fort que son roi aux cheveux bleus, peut être même plus! Il dansait entre les vents, créait des bourrasques de ses battements d'aile qu'il lançait sur ses ennemis pour les écraser.

Ce style de combat était... Unique, il n'avait jamais entendu parler du moindre laguz utilisant la magie comme le faisait son adversaire. Un combattant aérien n'avait pas la moindre chance contre lui!

Pourtant, il n'était pas un combattant aérien, il était les oreilles de Tibarn, il avait donc toutes ses chances. Utilisant un courant naturel pour s'appuyer, le brun parvint rapidement à prendre son envol en direction de son adversaire.

Naesala et Tibarn volaient en cercle, sans se quitter des yeux. Le premier montrait une envie de faire souffrir l'autre et le deuxième, une légère incompréhension.

« Toi qui as tout fait pour ton peuple, tu l'emmènes avec toi dans l'au delà. Qu'est devenu le Naesala que j'ai connu?
-Mort en même temps que Leanne, Tibarn. Tué par ce faucon qui lui a pris sa bien aimée.
-Écoute moi, Naesala, je te croyais plus malin que cela. Tu me connais, je n'aurai jamais demandé à quiconque de t'attaquer, ou d'attaquer Leanne, et encore moins de trahir notre traité.
-Ha, comme si j'en avais quelque chose à faire de savoir s'il était isolé ou soutenu par toi! Le fait est qu'un Faucon a tué Leanne qui voulait me protéger, point. »

De nouveau, l'énorme animal soupira. La peine l'aveuglait, à un point inimaginable. Au point qu'il en oubliait même que sa blessure infligée par Percival était encore convalescente. Prit de court, Tibarn esquiva tout juste la charge furieuse du corbeau.

Cependant, ses réflexes à vif lui permirent d'attraper Naesala quand il passait à portée de ses serres. En serrant, il vit du sang perler de ses pattes, il avait blessé son ancien allié. Mais il le ferait plus encore, pour lui offrir une belle mort.

Il ne put éviter le terrible coup de bec qui lui transperça l'aile, trop concentré à tenter de broyer le roi corbeau. Cet assaut inattendu lui fit perdre son équilibre de vol et ils tombèrent tous les deux dans une rivière trois cent mètres plus bas.

Le corbeau tenta tant bien que mal de remonter à la surface mais les rapides étaient bien trop puissants pour lui, il se sentait partir, sa vue se voilait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Fan-Fiction] Bionicle : Destin
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Communauté du Fire Emblem :: Espace Détente :: Divers :: Forum créatif-
Sauter vers: