AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGroupes

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 24077
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 6 Juin 2012 - 13:48

Une suite Kirua? Razz

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 6 Juin 2012 - 15:52

Bien sûr que suite il y a, j'attendais juste qu'on commente, pour avoir des avis, si ça plait, ça plait pas etc.



Konrad affrontait maintenant deux faucons à la fois, un au plumage semblable au sien et l'autre avec un corps beaucoup plus châtain. D'après ce qu'il avait cru entendre, le premier se nommait Ulki et l'autre était Janaff. Les deux bras droit de Tibarn, le roi des faucons. Il lui fallait au moins cela, vu que son petit frère combattait déjà ledit roi.

Sa méthode était primaire, extrêmement bestiale. La raison venait du fait que contrairement à Naesala, il n'avait jamais appris sur les champs de bataille, il le faisait tout seul, étant l'ombre, personne ne devait le connaître.

Les deux faucons en étaient perturbés. Eux, habituellement synchrones et invincibles en duo, semblaient réellement peiner. Leurs stratégies habituelles étaient mises à mal par cette technique peu orthodoxe.

Concentrant sa magie dans les ailes, le corbeau tournait sur lui même à grande vitesse, envoyant de terribles lames de vent dans toutes les directions. Et vu la vitesse de cet être, l'approcher et porter un coup décisif n'allait pas être un jeu d'enfant.

Repérant soudain un créneau, Janaff fonça sur leur ennemi par dessous. Déconcerté, Konrad dut cesser ses rotations pour esquiver l'assaut. Et ce fut à ce moment que son collègue se décida à agir. Vivement, Ulki attrapa, de ses serres puissantes, les ailes du corbeau qui gémit de douleur sur le coup.

Alors que le roi allait se noyer, Tibarn s'aperçut qu'il allait y avoir une grande chute d'eau. Et vu la force des rapides, il allait être éjecté à l'horizontale, lui permettant de se ressaisir et d'échapper à cette assommante masse.

Comme prévu, la puissance du courant le propulsa avec la violence d'un tir de baliste. Déployant ses larges ailes, le faucon n'avait qu'une idée en tête, freiner sa course. Il était à moitié suffocant, couvert de plaies, mais au moins il était encore vivant.

Constatant Naesala qui était éjecté sur lui, il déploya son champ de force protecteur pour ne rien recevoir de l'impact. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant son adversaire se ressaisir à la toute dernière seconde, à première vue, et passer par dessus son armure?

Conscient du point faible de sa technique, le brun tenta tout de même de maintenir ses protections assez longtemps pour repousser le second assaut. En effet, après une première activation de son bouclier, il lui fallait attendre cinq secondes avant de pouvoir se protéger de nouveau. Et il ne pouvait le maintenir qu'une demi seconde maximum.

Alors que le bec de l'oiseau allait se heurter à la muraille, celle ci sembla instantanément se dissiper. Étant trop près, l'oiseau vert se prit le coup en plein dans le dos, lui arrachant quelques plumes. L'impact l'envoya au sol et l'attaque lui ouvrit l'omoplate.

Impossible, Naesala était sensé être plus faible que lui, comment pouvait-il le dominer ainsi, avec en plus le gros handicap dans son poitrail? Soit ce n'était pas Naesala, contrairement à ce qu'il avait cru de prime abord, soit il s'était entrainé!

Se servant de sa formidable envergure, le plus massif des deux se retourna pour faire face à son adversaire et lui donner un coup de serres là où il le pouvait. Et il ne frappa que le vide, son ennemi avait déjà adopté de nouveau une distance de sécurité.

« Vois, vois la force que tu m'as offert, Tibarn, en la tuant. Contemple un corbeau qui combat jusqu'à la mort, pour tuer et pas pour aider. Tel est la nature du laguz : Plus son désir de combat est grand, plus son pouvoir est grand. »

Tibarn comprit ce qu'il voulait dire en une fraction de seconde. En effet, jamais il ne l'avait vraiment vu combattre par volonté de réduire en charpie ses ennemis. Naesala ne s'était jamais battu avec autant de volonté qu'aujourd'hui. Et lui même ne se sentait pas vraiment de combattre à mort un homme juste totalement désespéré.

Voilà pourquoi il devait en finir. Le prochain coup allait être décisif. Soit Naesala gagnait, soit c'était le faucon qui survivait. Dans tous les cas, le duel prenait fin après cet assaut. Ils se foncèrent dessus, déterminer à en finir.

Ils restèrent une seconde collés l'un l'autre. Les serres du plus imposant des deux rois dans le ventre de l'autre. Ce dernier cracha du sang et articula difficilement.

« Leanne... Attends moi, j'arrive... »

Et il chût. Tibarn le regarda en reprenant forme humaine, le regard teinté de respect. Il passa sa main sur son cou, là où le bec avait frappé. Prit de vertiges, le roi sourit doucement en murmurant doucement qu'il s'était trompé, qu'aucun des deux n'allait survivre.

Finalement, lui aussi se laissa tomber dans le vide, trop faible pour se rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandamtaro
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 15044
Date d'inscription : 07/06/2006
Fire Emblem favori : Blazing Sword

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 6 Juin 2012 - 16:05

Aaaah, ça faisait un petit moment qu'on l'attendait =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Jeu 7 Juin 2012 - 19:28

Changement total de décors, une semaine après le combat des corbeaux et la mort de Naesala et Tibarn

Pour la énième fois depuis le début de la journée, Shinon rajusta son épaulière en grognant. Il avait entendu parler de la bataille qui opposa Kilvas à Phoenicis. À cause de la bêtise de ce stupide animal, le camp de base de l'armée qu'il servait organisait de perpétuels tours de garde.

Aujourd'hui, c'était à lui de s'en occuper avec Stefan, Volke et cette Vika. À quatre, ils couvraient chaque point cardinal. Chacun avait un signe pour signaler au groupe que l'armée approchait. Lui même devait tirer un trait de feu en l'air et se servir du vent pour même montrer la direction du groupe.

Mais depuis peu, il ne pensait plus trop à son tour de garde, mais à une certaine châtain de sa connaissance, grande sœur de leur insupportable petit leader, une des plus puissantes mages qu'il n'ait jamais vu, Iris.

En temps normal, il vaquait à la recherche de plaisir et en guerre, il se mettait du côté des plus forts. Mais là, ce n'était pas d tout le camp avec le plus de chance de l'emporter. Il avait compris depuis longtemps la cause de sa situation. Et cette fois, ça n'avait aucun rapport avec l'argent.

Plongé dans ses pensées, il ne vit qu'à la dernière seconde l'énorme reptile lui tomber sous le nez. Un reptile aux écailles sombres, soutenant un cavalier à l'armure noir d'encre, bordée d'un bleu ciel, une imposante hache à la ceinture. Son visage n'était pas visible mais l'archer n'eut aucun doute sur son identité.

« Haar? Que fais-tu ici, espèce de vieux paresseux? »

A ce moment, il se rendit compte de l'exactitude de ses propos, à un point inimaginable. Contre toute attente, le chevaucheur de dragon.... Dormait, à poings fermés. D'ailleurs, il n'était pas le seul, sa monture aussi avait rejoint Morphée. A se demander la résistance de cette bestiole pour pas être réveillé par pareille chute.

Après une rapide estimation de leur niveau respectif, Shinon jaugea qu'il pouvait le vaincre et lui retira doucement le casque pour libérer sa tignasse brune de l'homme, qui semblait un peu plus vieux encore avec le début de barbe lui poussant au menton.

Et d'un claquement sec de ses doigts, il donna une belle pichenette à l'homme endormi, pile entre les deux yeux. L'agression le fit sursauter et porter sa main à la hache, avant de reconnaître le roux et de se détendre de nouveau.

« Je te salue... Shinon. Comment vont les Greils? »

Bon, au moins, sa question stupide permit à l'archer de comprendre qu'il n'était pas du côté des ennemis, ça le rassurait. Combattre Haar, il ne se sentait pas de le faire. Car au delà du respect, Shinon jugeait que l'endormi, une fois sérieux, pouvait être un des plus redoutables combattants au monde.

« Ils vivent leur vie, je vis la mienne. Et ta petite chérie?
-... Morte, prise dans une bataille alors qu'elle allait faire des livraisons. Je l'ai vu mourir sans rien pouvoir faire... »

Soudain, il semblait être frappé de remords, ce que Shinon comprit. Le dragonnier en noir aurait eu peut-être plus de chances de survivre que Jill. Puis, il interpréta rapidement que c'était une de leur guerres. Jill, portant un uniforme de Daein, sur un Cavalier dragon, il ne fallait pas plus pour se faire prendre en grappe par les forces anti-aériennes.

Ceci dit, Shinon préféra ne rien dire, son interlocuteur avait déjà prouvé moult fois qu'il était totalement imprévisible. A la place, ils allèrent boire un verre dans une taverne proche de la connaissance de Haar après la toute dernière seconde de son tour de garde.

Ils buvaient depuis une dizaine de minutes sans que le moindre signe d'ébriété ne se fasse remarquer. Tous deux semblaient profondément plongés dans leur pensée, méditant sur les changements du monde depuis le début de cette guerre.

« Moi, c'est Rolf qui est mort. Où plutôt, que j'ai du tuer...
-... Condoléances mon ami. »

Il revoyait la scène distinctement, lui tirant une flèche en arrière, reconnaissant sont apprentis et devant lui enfoncer une flèche dans le coeur. Il ne pouvait plus être archer. Il avait brisé sa carrière, ses espoirs, avant de simplement lui ôter la vie.

« Vie... minable...
-A qui... Le dis... Tu... »

Finalement, les effets de l'alcool achevèrent leur travail, ils s'endormirent tous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthewrd

avatar

Masculin Nombre de messages : 1174
Age : 31
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Lun 25 Juin 2012 - 13:07

Tiens, personne n'a encore réagit ici? C'est pratique le fanfiction, même sans passer souvent on peut la suivre Smile

N'oublie pas de continuer Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Lun 25 Juin 2012 - 15:22

Bien sûr que je continue


Shinon émergea doucement. Il n'était plus dans le bar où il avait forcé sur l'alcool avec Haar, et doutait même du fait d'être encore à Daein. En effet, la structure rocheuse des murs l'entourant n'était pas la même que celle du royaume de Nevassa. De plus, il était enchainé.

Et comble du malheur, son précieux arc était hors de son champ de vision. Un vrai travail de professionnel, ils avaient poussé les mesures draconiennes à l'extrême, il ne pouvait bouger le moindre des membres de son corps d'un seul pouce.

"Tu ne trouveras pas d'issu, mercenaire, j'ai logé dans cette cellule près d'un an alors je le sais bien."

L'homme qui prononça ces mots, Shinon ne le reconnut pas. Grand, des cheveux mis-longs plaquées en arrière, vêtu d'une grande armure blanche, l'archer n'eut jamais l'occasion auparavant de le rencontrer, le chef des rebelles Crimeans était déjà en prison lorsqu'il put finalement intervenir.

"Veuillez disposer, Ludveck, je vais parler au prisonnier avec ce jeune homme.
-Majesté..."

Ludveck, ce nom excitait sa mémoire... Ah oui, Ludveck, duc de Felirae, pour qui l'autre extravagant blond les avait engagé il y a un an. Alors le chef rebelle était ainsi? Il avait une certaine classe, pas étonnant que les simplets l'aient suivit aussi facilement.

Mais puisque c'était un chevalier de Crimea, il y avait de grande chance qu'il n'aime pas la visite qu'il allait recevoir à ce bruit de porte métallique en mouvement. Deux silhouettes entrèrent, la première était plutôt petite avec une longue chevelure verte par dessus une tenue de guerre blanche.

La deuxième était aux antipodes de la reine de Crimea. Grand, particulièrement bien bâti, on pressentait que ce n'était pas que de l'air dans ses bras et vu l'air fou sur son visage, Boyd n'était pas là pour lui dire des gentillesses.

"Je vous salue, majesté. Salut Boyd. Hmm, je m'inclinerai bien si ces fers me contraignaient moins.
-S'ils te contraignaient moins, t'aurais pu éviter mon passage à tabac, enfoiré, répondit froidement la montagne de muscle."

Pour illustrer ses propos, le guerrier enfonça son poing dans le ventre du roux qui vit trente-six chandelles sur le coup. Bon sang, il n'avait jamais remarqué à quel point cet incapable avait gagné de la force brut. Une voix lui soufflait que Rolf devait être impliqué de près ou de loin à ce grand renforcement.

Alors que le deuxième coup allait sonner, Elincia lui fit signe de s'arrêter, ce qu'il sembla faire à contre-coeur. Puis, se mettant au niveau de l'archer, elle le regarda dans les yeux, avec sévérité mais elle cachait très mal sa douceur innée.

"Shinon, vous me connaissez, je ne suis pas à vouloir qu'une guerre s'éternise. Je vous en supplie, calmez les tensions au sein de l'armée Laguz, de Daein... Je suis prête à payer.
-Hmm, Majesté, je dois dire que votre offre est alléchante. Me faire de l'argent sans danger? L'ancien Shinon aurait sauté sur l'occasion! Malheureusement, il se trouve que j'ai eu le malheur de m'acheter quelque chose qu'on appelle conscience professionnelle. »

A cette unique phrase, il éclata de rire. Lui, Shinon, s'être acheté une conscience professionnelle? N'importe quoi, il aurait été prêt à accepter si Iris était pas dans le camp qu'il servait. Il aurait pas eu à essuyer ce nouveau direct de Boyd au ventre, il aurait pas eu à tuer Rolf. Et pourtant, il ne regrettait rien, juste à cause de cette femme.

« Kh, il va pas parler Elincia. Laisse moi donc le tuer, continuer ne servira à rien.
-Non Boyd, répondit sèchement la reine. Même si je comprends ta douleur, il reste un de tes compagnons d'arme. Quand à vous Shinon, j'espère que vous saurez prendre la bonne décision de nous aider... »

Et elle partit avec le manieur de hache à sa suite, même s'il n'en semblait pas ravi, laissant de nouveau l'archer seul dans sa prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamui

avatar

Masculin Nombre de messages : 6398
Age : 22
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Lun 25 Juin 2012 - 19:05

ça me fait un choc de voir que dans précédent chapitre que Jill est morte.... Argh

En tous cas, cela redeviens interessant, enfaite je préfére quand l'histoire tourne autour de Shinon ^^
Maintenant reste savoir, comment va-t'il sortir de cette situation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrill

avatar

Masculin Nombre de messages : 24077
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 11 Juil 2012 - 21:18

Kirua a écrit:
Bien sûr que suite il y a, j'attendais juste qu'on commente, pour avoir des avis, si ça plait, ça plait pas etc.



Konrad affrontait maintenant deux faucons à la fois, un au plumage semblable au sien et l'autre avec un corps beaucoup plus châtain. D'après ce qu'il avait cru entendre, le premier se nommait Ulki et l'autre était Janaff. Les deux bras droit de Tibarn, le roi des faucons. Il lui fallait au moins cela, vu que son petit frère combattait déjà ledit roi.

Sa méthode était primaire, extrêmement bestiale. La raison venait du fait que contrairement à Naesala, il n'avait jamais appris sur les champs de bataille, il le faisait tout seul, étant l'ombre, personne ne devait le connaître.

Les deux faucons en étaient perturbés. Eux, habituellement synchrones et invincibles en duo, semblaient réellement peiner. Leurs stratégies habituelles étaient mises à mal par cette technique peu orthodoxe.

Concentrant sa magie dans les ailes, le corbeau tournait sur lui même à grande vitesse, envoyant de terribles lames de vent dans toutes les directions. Et vu la vitesse de cet être, l'approcher et porter un coup décisif n'allait pas être un jeu d'enfant.

Repérant soudain un créneau, Janaff fonça sur leur ennemi par dessous. Déconcerté, Konrad dut cesser ses rotations pour esquiver l'assaut. Et ce fut à ce moment que son collègue se décida à agir. Vivement, Ulki attrapa, de ses serres puissantes, les ailes du corbeau qui gémit de douleur sur le coup.

Alors que le roi allait se noyer, Tibarn s'aperçut qu'il allait y avoir une grande chute d'eau. Et vu la force des rapides, il allait être éjecté à l'horizontale, lui permettant de se ressaisir et d'échapper à cette assommante masse.

Comme prévu, la puissance du courant le propulsa avec la violence d'un tir de baliste. Déployant ses larges ailes, le faucon n'avait qu'une idée en tête, freiner sa course. Il était à moitié suffocant, couvert de plaies, mais au moins il était encore vivant.

Constatant Naesala qui était éjecté sur lui, il déploya son champ de force protecteur pour ne rien recevoir de l'impact. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant son adversaire se ressaisir à la toute dernière seconde, à première vue, et passer par dessus son armure?

Conscient du point faible de sa technique, le brun tenta tout de même de maintenir ses protections assez longtemps pour repousser le second assaut. En effet, après une première activation de son bouclier, il lui fallait attendre cinq secondes avant de pouvoir se protéger de nouveau. Et il ne pouvait le maintenir qu'une demi seconde maximum.

Alors que le bec de l'oiseau allait se heurter à la muraille, celle ci sembla instantanément se dissiper. Étant trop près, l'oiseau vert se prit le coup en plein dans le dos, lui arrachant quelques plumes. L'impact l'envoya au sol et l'attaque lui ouvrit l'omoplate.

Impossible, Naesala était sensé être plus faible que lui, comment pouvait-il le dominer ainsi, avec en plus le gros handicap dans son poitrail? Soit ce n'était pas Naesala, contrairement à ce qu'il avait cru de prime abord, soit il s'était entrainé!

Se servant de sa formidable envergure, le plus massif des deux se retourna pour faire face à son adversaire et lui donner un coup de serres là où il le pouvait. Et il ne frappa que le vide, son ennemi avait déjà adopté de nouveau une distance de sécurité.

« Vois, vois la force que tu m'as offert, Tibarn, en la tuant. Contemple un corbeau qui combat jusqu'à la mort, pour tuer et pas pour aider. Tel est la nature du laguz : Plus son désir de combat est grand, plus son pouvoir est grand. »

Tibarn comprit ce qu'il voulait dire en une fraction de seconde. En effet, jamais il ne l'avait vraiment vu combattre par volonté de réduire en charpie ses ennemis. Naesala ne s'était jamais battu avec autant de volonté qu'aujourd'hui. Et lui même ne se sentait pas vraiment de combattre à mort un homme juste totalement désespéré.

Voilà pourquoi il devait en finir. Le prochain coup allait être décisif. Soit Naesala gagnait, soit c'était le faucon qui survivait. Dans tous les cas, le duel prenait fin après cet assaut. Ils se foncèrent dessus, déterminer à en finir.

Ils restèrent une seconde collés l'un l'autre. Les serres du plus imposant des deux rois dans le ventre de l'autre. Ce dernier cracha du sang et articula difficilement.

« Leanne... Attends moi, j'arrive... »

Et il chût. Tibarn le regarda en reprenant forme humaine, le regard teinté de respect. Il passa sa main sur son cou, là où le bec avait frappé. Prit de vertiges, le roi sourit doucement en murmurant doucement qu'il s'était trompé, qu'aucun des deux n'allait survivre.

Finalement, lui aussi se laissa tomber dans le vide, trop faible pour se rattraper.

J'espère que l'on apprendra + sur Konrad par la suite, car ça me semble bizarre qu'il soit le frère de l'ancien roi corbeau...
*oui, j'écris ces mots avant d'avoir lu le reste*
N'empêche, la mort des deux rois volants risque de déstabiliser entièrement les deux pays. M'enfin, le fait qu'ils s'entre-tuent, c'était presque "prédestiné" tellement il y a de la rivalité dans FE9 et 10, puis dans ta fict... Et pis c'est très symbolique : en espérant que les deux pays n'en forment enfin plus qu'un --"

Kirua a écrit:
Changement total de décors, une semaine après le combat des corbeaux et la mort de Naesala et Tibarn

Pour la énième fois depuis le début de la journée, Shinon rajusta son épaulière en grognant. Il avait entendu parler de la bataille qui opposa Kilvas à Phoenicis. À cause de la bêtise de ce stupide animal, le camp de base de l'armée qu'il servait organisait de perpétuels tours de garde.

Aujourd'hui, c'était à lui de s'en occuper avec Stefan, Volke et cette Vika. À quatre, ils couvraient chaque point cardinal. Chacun avait un signe pour signaler au groupe que l'armée approchait. Lui même devait tirer un trait de feu en l'air et se servir du vent pour même montrer la direction du groupe.

Mais depuis peu, il ne pensait plus trop à son tour de garde, mais à une certaine châtain de sa connaissance, grande sœur de leur insupportable petit leader, une des plus puissantes mages qu'il n'ait jamais vu, Iris.

En temps normal, il vaquait à la recherche de plaisir et en guerre, il se mettait du côté des plus forts. Mais là, ce n'était pas d tout le camp avec le plus de chance de l'emporter. Il avait compris depuis longtemps la cause de sa situation. Et cette fois, ça n'avait aucun rapport avec l'argent.

Plongé dans ses pensées, il ne vit qu'à la dernière seconde l'énorme reptile lui tomber sous le nez. Un reptile aux écailles sombres, soutenant un cavalier à l'armure noir d'encre, bordée d'un bleu ciel, une imposante hache à la ceinture. Son visage n'était pas visible mais l'archer n'eut aucun doute sur son identité.

« Haar? Que fais-tu ici, espèce de vieux paresseux? »

A ce moment, il se rendit compte de l'exactitude de ses propos, à un point inimaginable. Contre toute attente, le chevaucheur de dragon.... Dormait, à poings fermés. D'ailleurs, il n'était pas le seul, sa monture aussi avait rejoint Morphée. A se demander la résistance de cette bestiole pour pas être réveillé par pareille chute.

Après une rapide estimation de leur niveau respectif, Shinon jaugea qu'il pouvait le vaincre et lui retira doucement le casque pour libérer sa tignasse brune de l'homme, qui semblait un peu plus vieux encore avec le début de barbe lui poussant au menton.

Et d'un claquement sec de ses doigts, il donna une belle pichenette à l'homme endormi, pile entre les deux yeux. L'agression le fit sursauter et porter sa main à la hache, avant de reconnaître le roux et de se détendre de nouveau.

« Je te salue... Shinon. Comment vont les Greils? »

Bon, au moins, sa question stupide permit à l'archer de comprendre qu'il n'était pas du côté des ennemis, ça le rassurait. Combattre Haar, il ne se sentait pas de le faire. Car au delà du respect, Shinon jugeait que l'endormi, une fois sérieux, pouvait être un des plus redoutables combattants au monde.

« Ils vivent leur vie, je vis la mienne. Et ta petite chérie?
-... Morte, prise dans une bataille alors qu'elle allait faire des livraisons. Je l'ai vu mourir sans rien pouvoir faire... »

Soudain, il semblait être frappé de remords, ce que Shinon comprit. Le dragonnier en noir aurait eu peut-être plus de chances de survivre que Jill. Puis, il interpréta rapidement que c'était une de leur guerres. Jill, portant un uniforme de Daein, sur un Cavalier dragon, il ne fallait pas plus pour se faire prendre en grappe par les forces anti-aériennes.

Ceci dit, Shinon préféra ne rien dire, son interlocuteur avait déjà prouvé moult fois qu'il était totalement imprévisible. A la place, ils allèrent boire un verre dans une taverne proche de la connaissance de Haar après la toute dernière seconde de son tour de garde.

Ils buvaient depuis une dizaine de minutes sans que le moindre signe d'ébriété ne se fasse remarquer. Tous deux semblaient profondément plongés dans leur pensée, méditant sur les changements du monde depuis le début de cette guerre.

« Moi, c'est Rolf qui est mort. Où plutôt, que j'ai du tuer...
-... Condoléances mon ami. »

Il revoyait la scène distinctement, lui tirant une flèche en arrière, reconnaissant sont apprentis et devant lui enfoncer une flèche dans le coeur. Il ne pouvait plus être archer. Il avait brisé sa carrière, ses espoirs, avant de simplement lui ôter la vie.

« Vie... minable...
-A qui... Le dis... Tu... »

Finalement, les effets de l'alcool achevèrent leur travail, ils s'endormirent tous deux.

Ah bah bravo, c'est beau de montrer deux alcooliques! xD
Je suis content de revoir un peu Shinon, et ses pensées etc...
Par contre, le mort de Nae' et Tibarn n'a pas l'air d'avoir changé grand chose dans la guerre...?
C'est dommage aussi que l'on n'ait pas le ressenti de l'archer face à la mort du corbeau... Razz

Kirua a écrit:
Bien sûr que je continue


Shinon émergea doucement. Il n'était plus dans le bar où il avait forcé sur l'alcool avec Haar, et doutait même du fait d'être encore à Daein. En effet, la structure rocheuse des murs l'entourant n'était pas la même que celle du royaume de Nevassa. De plus, il était enchainé.

Et comble du malheur, son précieux arc était hors de son champ de vision. Un vrai travail de professionnel, ils avaient poussé les mesures draconiennes à l'extrême, il ne pouvait bouger le moindre des membres de son corps d'un seul pouce.

"Tu ne trouveras pas d'issu, mercenaire, j'ai logé dans cette cellule près d'un an alors je le sais bien."

L'homme qui prononça ces mots, Shinon ne le reconnut pas. Grand, des cheveux mis-longs plaquées en arrière, vêtu d'une grande armure blanche, l'archer n'eut jamais l'occasion auparavant de le rencontrer, le chef des rebelles Crimeans était déjà en prison lorsqu'il put finalement intervenir.

"Veuillez disposer, Ludveck, je vais parler au prisonnier avec ce jeune homme.
-Majesté..."

Ludveck, ce nom excitait sa mémoire... Ah oui, Ludveck, duc de Felirae, pour qui l'autre extravagant blond les avait engagé il y a un an. Alors le chef rebelle était ainsi? Il avait une certaine classe, pas étonnant que les simplets l'aient suivit aussi facilement.

Mais puisque c'était un chevalier de Crimea, il y avait de grande chance qu'il n'aime pas la visite qu'il allait recevoir à ce bruit de porte métallique en mouvement. Deux silhouettes entrèrent, la première était plutôt petite avec une longue chevelure verte par dessus une tenue de guerre blanche.

La deuxième était aux antipodes de la reine de Crimea. Grand, particulièrement bien bâti, on pressentait que ce n'était pas que de l'air dans ses bras et vu l'air fou sur son visage, Boyd n'était pas là pour lui dire des gentillesses.

"Je vous salue, majesté. Salut Boyd. Hmm, je m'inclinerai bien si ces fers me contraignaient moins.
-S'ils te contraignaient moins, t'aurais pu éviter mon passage à tabac, enfoiré, répondit froidement la montagne de muscle."

Pour illustrer ses propos, le guerrier enfonça son poing dans le ventre du roux qui vit trente-six chandelles sur le coup. Bon sang, il n'avait jamais remarqué à quel point cet incapable avait gagné de la force brut. Une voix lui soufflait que Rolf devait être impliqué de près ou de loin à ce grand renforcement.

Alors que le deuxième coup allait sonner, Elincia lui fit signe de s'arrêter, ce qu'il sembla faire à contre-coeur. Puis, se mettant au niveau de l'archer, elle le regarda dans les yeux, avec sévérité mais elle cachait très mal sa douceur innée.

"Shinon, vous me connaissez, je ne suis pas à vouloir qu'une guerre s'éternise. Je vous en supplie, calmez les tensions au sein de l'armée Laguz, de Daein... Je suis prête à payer.
-Hmm, Majesté, je dois dire que votre offre est alléchante. Me faire de l'argent sans danger? L'ancien Shinon aurait sauté sur l'occasion! Malheureusement, il se trouve que j'ai eu le malheur de m'acheter quelque chose qu'on appelle conscience professionnelle. »

A cette unique phrase, il éclata de rire. Lui, Shinon, s'être acheté une conscience professionnelle? N'importe quoi, il aurait été prêt à accepter si Iris était pas dans le camp qu'il servait. Il aurait pas eu à essuyer ce nouveau direct de Boyd au ventre, il aurait pas eu à tuer Rolf. Et pourtant, il ne regrettait rien, juste à cause de cette femme.

« Kh, il va pas parler Elincia. Laisse moi donc le tuer, continuer ne servira à rien.
-Non Boyd, répondit sèchement la reine. Même si je comprends ta douleur, il reste un de tes compagnons d'arme. Quand à vous Shinon, j'espère que vous saurez prendre la bonne décision de nous aider... »

Et elle partit avec le manieur de hache à sa suite, même s'il n'en semblait pas ravi, laissant de nouveau l'archer seul dans sa prison.

Cela ressemble bien à Elincia : calmer le jeu pour THE paix inimaginable. En temps normal, j'aurais bien voulu lui donner un pain, mais là, je ne sais pourquoi, je suis d'accord avec elle xD
Par contre, qu'est-il arrivé à Haar? Et comment il s'est fait attrapé le pauvre Shinon? xD

_________________
"Nous avons ensemble essayé de nous construire autant de souvenirs que possible, parce que nous savions que nous finirions un jour par être séparés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirua

avatar

Masculin Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   Mer 11 Juil 2012 - 22:09

Une semaine. Cela faisait une semaine que Shinon était dans cette prison et il en avait déjà marre. Comment allaient ses alliés en son absence? Étaient-ils déjà tous écrasés? Ou au contraire une aide venu d'il ne savait où et dont il se contrefichait avait réussit à tous les sauver?

Cela faisait une semaine qu'il mitonnait son plan d'évasion. Tous les horaires, il les connaissait par cœur. Qui venait à quelle heure, le moment où il était le plus simple de se faire discret, aucun détail ne lui échappait.

Et son calcul lui indiqua que le moment pour s'évader était maintenant. Il n'y avait en effet qu'un unique garde, l'énorme gars en armure blanche, Ludveck. L'heure du repas venait tout juste de passer, il pouvait maintenant effectuer cette action si délicate.

Se contorsionnant, il parvint à atteindre son épaulette et à y arracher une unique épingle. Une épingle qui lui servait d'attache depuis que la bande de cuir avait cédée. Heureusement que Ike savait qu'il détestait utiliser les épingles comme attache, ça lui avait été très utile pour le coup.

Se servant de sa précision de maître-Archer, il cracha l'épingle en direction de sa main droite, pile entre son index et son majeur qu'il avait écarté pour saisir l'objet. Puis, avec toute la dextérité qu'il pouvait utiliser, le roux parvint à casser le mécanisme de sa menotte et petit à petit, se libéra.

Ludveck, qui avait tout vu, poussa un sifflement impressionné. Il avait de la dextérité, ce Shinon! Pour un peu, il l'aurait presque applaudit mais aujourd'hui, il était son geôlier et il se devait de prévenir la reine, si bien qu'il commença à appeler ses collègues, sans conviction.

Tout se passa en une seconde. L'objet en fer se ficha dans sa colonne vertébrale du général, au niveau de la nuque qui n'était pas protégée et le tua sur le coup. Ne prenant pas la peine de cacher le cadavre de l'ancien chef rebelle, Shinon essuya les traces de sang sur son épingle pour ré-attacher l'épaulette gisant au sol.

Il se saisit de la cape de Ludveck et se la passa sur les épaules, lui dissimulant sa tenue et son visage. Il était en effet plus aisé de fuir si tout le monde le croyait encore en prison. Il attirait l'attention mais personne ne l'attaquait, c'était déjà ça de pris.

Dans la cours, il vit une grande agitation. Les soldats subissaient une attaque, apparemment. Et vu l'agitation, ce n'était pas un petit groupe. Tant mieux, il pourrait profiter du chaos pour récupérer son arc qui devait bien être quelque part. Suffisait de savoir où.

Son sang ne fit qu'un tour en voyant ce soldat. Il avait un arc, SON arc, ce débutant osait tenir de ses rustres mains l'outil si parfait qui avait fait toute l'après-guerre d'Ashera sans jamais flancher! Furtivement, il captura sa cible et l'attira dans les cachots.

Surpris, le pauvre soldat se débattait avec fureur mais ne put rien faire, il subit le même traitement que le Duc de Felirae. Essuyant la garde de son arc pour débarrasser les empreintes qu'il comparait aisément avec de la bave de laguz chat, il frissonna une seconde en effleurant la courbure du bois.

Une semaine sans cet arc, c'était une des pires tortures qu'il avait jamais connu. Mais ce n'était pas la pire, la pire touchait à une jeune personne de sa connaissance.

Se mouvant avec agilité et discrétion à la porte, il vit un gigantesque météore tomber dans la cours. Ce sort, il l'avait déjà vu, savait parfaitement de qui il émanait, cela fit sourire l'archer. Soit Klarth et ses hommes avaient su le retrouver, soit ce n'était qu'un vulgaire hasard.

Dans la cours, la bataille faisait rage. Dirigés par Soanevalcke et Konrad, la pauvre garde de Felirae tombait sous les assauts violents de leurs divers ennemis. Rasséréné par les évènements, Shinon encocha une flèche à son arc, et tira, au nom de sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Fan Fiction] Le destin sur la pointe de flèche.
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Fan-Fiction] Bionicle : Destin
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Communauté du Fire Emblem :: Espace Détente :: Divers :: Forum créatif-
Sauter vers: