Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Chapitre 1 : Flusseim

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyChapitre 1 : Flusseim

more_horiz
https://www.youtube.com/watch?v=KXKF1Ayqc2Y

Néo regarda encore une fois le ciel, par la fenêtre de l’aéronef. Le soleil était à son zénith, l’heure du rendez-vous approchait. Il déglutit.

Néo, pensées : A quoi peut-il donc bien ressembler ?

Enfin, après encore quelques minutes, l’aéronef atterrit.

??? : C’est bon, Néo, on est arrivés, vous pouvez descendre.

Néo : Merci bien.

Il soupira pour se donner du courage, puis se mit en marche. Il rejoignit Xena et les autres miliciens, et, ensemble, mirent pied à terre. Cela faisait des semaines déjà que le duc de Rogwell était mort, mais, enfin, ils allaient pouvoir espérer entreprendre de nouvelles choses. Est-ce qu’Arsenus les guiderait dans la bonne direction ? Avait-il connaissance du secret que son frère semblait connaître ? Néo n’allait pas tarder à le découvrir… du moins c’est ce qu’il se croyait.

Le château était immense, et cerné de jardins tout aussi vastes.

Néo : Eh bah, chouette bâtisse.

Un domestique les conduisit jusqu’à l’intérieur. Là, la milice de Gaïa attendit quelques minutes, avant d’enfin être invitée à entrer dans la salle du trône. Alors que tout le monde pensait être accueilli par Arsenus… seul un majordome était présent. Seul, au centre de la salle du trône, droit comme un I, il attendait.

Néo : Que…

Majordome : Bonjour, mes amis. Mon maître m’a chargé de vous accueillir.

Néo : Arsenus n’est pas ici ?

Majordome : Je crains que non, messire.

Néo : Mais alors, où est-il ?

Majordome : Je vous en prie, ne vous mettez pas en colère. Prenez donc ceci : c’est le message que mon maître m’a demandé de vous transmettre.

Néo : Très bien.

Néo saisit la lettre que lui tendit le majordome. Il la lut à haute voix, devant les autres miliciens.

« Chers miliciens de Gaïa,

Je suis au regret de vous annoncer que je ne saurai être en mesure de vous accueillir moi-même, car je me trouve en ce moment dans mon autre château, au nord. Vous comprendrez que j’ai mes propres obligations et vous prie de m’en excuser.

Mais parlons affaire : je prévois de grandes choses pour vous, et, à la condition que vous me soyez loyaux, je vous mènerai loin, plus loin même que ne l’espérait feu mon frère. Cependant, je ne puis accorder ma pleine confiance à des hommes dont je n’ai pas encore éprouvé le courage ni le talent. Je vous propose donc une première requête, que vous devrez remplir avec succès pour la suite des événements. Si vous menez à bien cette mission, alors vous aurez le privilège de me rencontrer en personne. Nous pourrons alors envisager de commencer la véritable quête.

La première mission, la voici donc, elle est fort simple : vous vous rendrez aux bois de Blossu, au sud-est de Flusseim. Là, dans cette forêt, se trouve la ruine de l’ancienne demeure d’un grand sorcier. On raconte que, de son vivant, ce mage avait façonné un talisman doté de pouvoirs magiques qui s’insufflaient à son porteur, et que ce médaillon se trouverait encore dans ces ruines. Selon la rumeur, un sort empêche tout homme malhonnête de trouver ces ruines, et donc de mettre la main sur ce talisman. Retrouvez ces ruines, et ramenez-moi cet objet ! Ainsi, non seulement je mettrai la main sur ce précieux talisman… mais, de plus, en le trouvant, vous prouverez que vous êtes de braves et honnêtes gens, qui ne sont pas motivés que par l’appât du gain.

Je vous laisse dix jours pour réussir cette mission et revenir ici-même, dans ce château, le talisman en mains. Si les dix jours sont passés, et que vous n’êtes pas revenus, je considérerai que vous avez échoué. Dans le cas contraire, vous aurez gagné mon estime, et je me montrerai à vous.

Bon courage,

Arsenus. »

Désormais, deux voies sont possibles pour la suite, et le choix de la voie déterminera l’évolution future du chapitre.

Chaque joueur à l’exception des deux MJ doit voter pour l’un ou l’autre choix, et c’est l’option la plus populaire qui l’emportera. Le groupe ne se scindera pas, tous les miliciens iront dans le même chemin même ceux qui auront voté contre cette voie.

Vous pouvez voter simplement, ou faire parler votre personnage dans un RP pour le faire exprimer son choix, et éventuellement le justifier auprès des autres personnages.


Choix 1 : La milice de Gaïa suit à la lettre ce qui lui dit de faire Arsenus, et se rend aux bois de Blossu pour y trouver le talisman et le lui rapporter.

Choix 2 : La milice de Gaïa refuse d’obéir à un homme qui n’a pas daigné se montrer, et se rend au deuxième château d’Arsenus, au nord de Flusseim, afin de pouvoir rencontrer en chair et en os leur nouvel employeur.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Peu de temps après que Néo est fini sa lecture, Zaris prend la parole, déclarant aux autres miliciens:

Zaris: Un homme qui envoie d'autre personne dans des ruines ou aucun homme malhonnête ne peut entrer. Si vous
voulez mon avis ça n'annonce rien de bon pour la suite...
Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de faire cela.

Le combattant se tait simplement suite à sa déclaration.

(Choix 2)

Dernière édition par Gurbervio le Dim 13 Jan 2019 - 23:28, édité 2 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Après avoir écouter ce que disais Néo je pris la parole pour montré mon mécontentement.

Yuzuro : Il est sérieux le vieux ? Il nous fais venir ici et il n'ose même pas se montré ?! Fais chier, j'dis qu'il faut aller à son autre chateau lui dire ce qu'on pense de ses manigances devant lui ! De plus si il nous envoie chercher ce pseudo médaillon c'est qu'il ne peux pas y aller lui même et donc qu'il prévois un truc avec ! Je le sens absolument pas, lui rapporter ce médaillon équivaut à notre mort pars après, il est sur qu'il nous trahiras !

(Choix 2 du coup xD)

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Lors de la lecture de Neo, Telrar se trouva un coin de mur pour s'adosser, croiser les bras et baisser la tête. Encapuchonné et sous son long manteau, impossible de savoir ce qui se cachait dessous.
Il regarda la milice, un peu perplexe, les premiers prirent la parole de façon hargneuse et haineuse, comme s'ils n'étaient que du bétail.

"Toujours à crier quand il y a un souci, hein..." pensa-t-il.

Cependant, les réflexions ne furent pas sans justification.
Si la seule récompense pour ramener une babiole encensée par une fable pour faire fuir les idiots était la simple vue d'un noble aux intentions douteuses, cela allait de soit que Telrar n'allait même pas élever la voix tellement la récompense était ridicule.

Il réfléchit alors à ce que la milice pouvait proposer d'autre en terme de mission et de récompense. Seul l'argent intéressait Telrar, dans un but qu'il n'allait pas dévoiler à un premier venu. Le jeune homme repensa à ses derniers combats et poussa un énième soupir.

"Quel ennui..." s'exclama-t-il doucement avant de se lever du mur.

Il dégaina une carte qu'il prit le temps de lire et se rendit compte que la forêt ne fut pas très loin d'ici.

"Pourquoi 10 jours ? En une journée, cette quête est bouclée."

Commençant sa longue réflexion, le jeune homme perplexe inspecta d'un coup d'oeil l'équipement de ses pairs.

"C'est vrai qu'ils ont l'air mauvais, mais dix-jours, c'est beaucoup trop, où bien on prend un danger et la moitié du groupe meurt, ou bien on récupère le talisman et on a juste à flâner ensuite pendant une semaine..." continua-t-il dans sa réflexion profonde.

La curiosité manqua de pousser le dangereux à prendre le premier choix, mais la récompense fut si petite qu'il haussa les épaules et prit la parole à son tour.

"Je ne suis pas intéressé, c'est un piège, il faut être stupide pour ne pas le voir, si le premier choix est prit, je trouverai un autre moyen de me faire une fortune." Clama-t-il avant de retourner dans son silence et de s'adosser à nouveau sur le mur.

Certes, les premières personnes lui paraissaient idiotes et criardes pour un rien, mais sur le coup, elles n'avaient pas tort. Il prit parti pour les premières voix et se contenta ensuite de jouer avec la manche de son manteau pour passer le temps.

(Choix 2)

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Erina avait suivi ses camarades à l’intérieur de l'immense château, inspectant chaque recoin au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient de la salle du trône. Elle était à la fois méfiante et intriguée, à l'idée de ce premier entretien avec leur nouvel employeur. Arsenus était un homme en qui elle n'avait aucune confiance. Maintenant qu'elle allait enfin pouvoir le rencontrer en chair et en os, peut-être que ses doutes vis-à-vis de lui allaient commencer à se dissiper... ou à se prononcer.

Sa déception dut se faire sentir à l'expression de son visage, lorsqu'en pénétrant dans la salle du trône, ils furent accueilli par un simple majordome. Néo demanda ou se trouvait Arsenus, ce à quoi on lui répondit qu'il n'était pas en mesure de les rencontrer pour l'instant. Au lieu de ça, il leur avait laissé une lettre que Néo se mit à lire à voix haute.

« Chers miliciens de Gaïa,

Je suis au regret de vous annoncer que je ne saurai être en mesure de vous accueillir moi-même, car je me trouve en ce moment dans mon autre château, au nord. Vous comprendrez que j’ai mes propres obligations et vous prie de m’en excuser.

Mais parlons affaire : je prévois de grandes choses pour vous, et, à la condition que vous me soyez loyaux, je vous mènerai loin, plus loin même que ne l’espérait feu mon frère. Cependant, je ne puis accorder ma pleine confiance à des hommes dont je n’ai pas encore éprouvé le courage ni le talent. Je vous propose donc une première requête, que vous devrez remplir avec succès pour la suite des événements. Si vous menez à bien cette mission, alors vous aurez le privilège de me rencontrer en personne. Nous pourrons alors envisager de commencer la véritable quête.

La première mission, la voici donc, elle est fort simple : vous vous rendrez aux bois de Blossu, au sud-est de Flusseim. Là, dans cette forêt, se trouve la ruine de l’ancienne demeure d’un grand sorcier. On raconte que, de son vivant, ce mage avait façonné un talisman doté de pouvoirs magiques qui s’insufflaient à son porteur, et que ce médaillon se trouverait encore dans ces ruines. Selon la rumeur, un sort empêche tout homme malhonnête de trouver ces ruines, et donc de mettre la main sur ce talisman. Retrouvez ces ruines, et ramenez-moi cet objet ! Ainsi, non seulement je mettrai la main sur ce précieux talisman… mais, de plus, en le trouvant, vous prouverez que vous êtes de braves et honnêtes gens, qui ne sont pas motivés que par l’appât du gain.

Je vous laisse dix jours pour réussir cette mission et revenir ici-même, dans ce château, le talisman en mains. Si les dix jours sont passés, et que vous n’êtes pas revenus, je considérerai que vous avez échoué. Dans le cas contraire, vous aurez gagné mon estime, et je me montrerai à vous.

Bon courage,

Arsenus. »


Zaris prit la parole le premier, visiblement peu confiant. Erina leva les yeux au ciel en entendant Yuzuro s'insurger. Décidément, il fallait toujours qu'il s'enflamme... Quand à Telrar, il n'avait pas l'air plus emballé par l'idée que les deux autres. Elle eut un sourire amusé en le voyant adossé au mur, tellement bien dissimulé sous son long manteau qu'il était impossible de discerner les traits de son visage. Ce qu'ils disaient tous les trois était juste. Même si elle aimait les aventures de ce genre, elle n'était pas adepte de se jeter tête baissée dans un piège. Il était évident que si il n'était pas devant eux aujourd'hui, c'était parce qu'il voulait les tester, et non pas parce qu'il était trop occupé. Faisant un pas en avant, la jeune femme déclara :

- Je n'obéirai pas aux ordres d'un homme qui reste caché. Si il ne nous accorde pas sa confiance, je ne vois pas pourquoi nous devrions lui accorder la notre.  

C'était son avis, cette mission ne lui disait rien qui vaille.

Dernière édition par Phoenix le Lun 14 Jan 2019 - 8:09, édité 1 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Calcias rejoignit ses compagnons, légèrement en retrait du groupe. Si on y prêtait attention, on aurait pu voir que son teint était un peu plus blanc que d'habitude.

N'étant pas un habitué des aéronefs, il n'avait pas fait énormément de trajets dans ce moyen de transport. Ses précédents voyages s'étaient bien déroulés, mais cette fois-ci il avait eu la bonne idée de regarder fixement le vide directement en dessous sur le pont, peu avant l’atterrissage, pensant que cette impression d'être attiré vers le bas n'était qu'un moment passager.
La bonne nouvelle, c'est qu'il a pu admirer le paysage vu d'en haut directement. La mauvaise, c'est que non, ce désagréable ressenti ne s'était pas estompé, et il s'était même fait une sacrée frayeur, en pensant passer par dessus bord quand l'engin a commencé à descendre.

Il ne pensait pas grand chose de leur nouvel employeur, sinon qu'il espérait que celui-ci ait d'aussi bonnes intentions que son défunt frère. Avoir un objectif à suivre et aider, aussi fou soit-il, s'il était emprunt de bienveillance, cela lui allait bien.

Malheureusement, il ne put en témoigner dans l'instant, n'ayant qu'un porte-parole pour témoigner à la place du maître des lieux.
Son attention grandement diminuée, il se détourna de la scène pour réfléchir quelques instants, l'oreille écoutant distraitement... Avant que Calcias sursauta, et reprit presque instantanément toutes ses couleurs.

Un talisman octroyant des pouvoirs magiques ? Même si ce n'était pas pour lui, il l'aurait peut-être aidé à comprendre comment exactement utiliser correctement la magie !
C'était une occasion en or ! ... Oui, enfin, jusqu'à ce qu'il se rende compte du mouvement de protestation, qui soit grondait, soit posait calmement son avis, soit... Et bien, agissait de manière curieuse.

Calcias soupira. Les arguments étaient présents, c'était sûr. Ils n'avaient aucune garantie que ce n'était pas un piège, et le manque de confiance évident dont Arsenus faisait preuve attisait encore plus la méfiance, mais...

- Je serais d'avis à suivre cette quête et récupérer ce talisman. Calcias éleva ainsi la voix à son tour, essayant d'être calme, mais elle était clairement enjouée. Il n'avait rien à perdre, non ? Et s'il n'arrivait pas à convaincre les autres, il aurait au moins essayé. Les nobles peuvent avoir nombre d'affaires à s'acquitter, parfois en urgence. Sans plus de détails, nous ne sommes pas en droit de juger qu'il s'agisse simplement d'un couard, ou qu'il nous tend un piège. Tout ceux qui se cachent ne sont pas forcément mauvais par principe, après tout. Son regard se déporta discrètement d'un air amusé vers Telrar, avant de reprendre. Je trouverais juste dommage de passer à côté d'un objet mythique pour un simple malentendu, si malentendu il y a !

Après cette courte déclaration, il attendit juste de voir ce que les autres en pensaient. Il se joindrait à la majorité sans trop de soucis, quoi qu'il arrive. Simplement connaître l'existence d'une telle magie lui était suffisante, au pire des cas. Enfin, si les rumeurs disaient vrai.

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Pov de Lamne.

« -Wooooooow ! Je vole ! Je vole ! »

Quoi, vous ne me croyez pas ?! Si si, je vous jure ! Là, je suis dans les airs, on est d’accord ? Et comment on fait pour aller dans les airs ? On vole ! C’est tout !

Bon d’accord, peut-êêêêêtre que c’est cet aérochépakoi qui fait tout le boulot. Les Beorcs ont vraiment des technologies impressionnantes ! Pourquoi on n’a pas ça, chez les Tagüels ?! Cela serait tellement plus simple pour se déplacer ! La tribu n’aurait même plus besoin de se limiter à un continent, il pourrait voyager d’un pays à l’autre sans la moindre restriction !

Je ne suis d’ailleurs visiblement pas le seul à expérimenter le vol depuis le pont de cette machine pour la première fois, à en juger l’expression du Beorc brun aux yeux verts faisant parti de notre groupe, et qui fixe le vide depuis tout à l’heure. C’est quoi son nom déjà ? Calci-quelque chose ? Bah, aucune importance ! Enthousiaste, je lui donne une tape amicale dans le dos.

« -Eh, Calciné ! C’est le pied, hein ? Regarde comme mes oreilles flottent au vent ! »

Hélas, la récréation est de courte durée. On finit par poser pieds à terre, et terminer le transport d’une façon aussi traditionnelle que ennuyeuse… Quoique, cela fait du bien aussi, de se dégourdir les pattes ! On m’a formellement interdit de me transformer, là-haut, sous-prétexte que ma forme animale ferait un surplus de poids indésirable… Et la simple idée de ne pas pouvoir faire usage de ma Bestipierre a quelque chose d’assez stressant. Donc vive la terre ferme !

D’autant que le spectacle est loin d’être terminé. Un château ! Nous nous rendons dans un château ! Ca aussi, c’est la première fois ! Jusqu’à présent, nous les avons toujours observés de loin, avec la tribu… Parfois, un émissaire y allait pour nous, mais étrangement, je n’étais jamais choisi.

Par contre, ‘faudra m’expliquer cette manie qu’ont les Beorcs à vouloir tout contrôler partout. Tailler les plantes et les semer à leur convenance ? Non mais c’est quoi cette idée ?! Jardin ou pas jardin, la végétation a beau être luxuriante, cette façon stricte de l’ordonner gâche tout le plaisir qu’on peut avoir à la parcourir.

Enfin, ce n’est pas dans les jardins du château que nous sommes attendus, mais bien en son sein. Nous allons rencontrer Rogwell ! Enfin !… Ah une minute, mais il n’est pas mort, lui ? Oh ! C’est vrai ! C’est son frère, Arsenus, qui nous accueille aujourd’hui…

Il a une tête sympathique, d’ailleurs ! Cet air solennel et ses traits ridés par le temps… Quoi, ce n’est pas lui ? « Son majordome » ? Aaaah, et vous vous étonnez que je n’arrive pas à suivre après !  Comment je peux faire, si nos supérieurs changent tout le temps ?!

Au moins, la lettre qu’il nous donne semble bien provenir d’Arsenus. Une quête ! Que c’est palpitant ! Mais étrangement, tout le monde n’a pas l’air d’accord pour y prendre part… En une vaine tentative d’imiter Telrar avec son manteau, je rabats ma capuche sur ma tête, et croise les bras d’un air faussement remonté.

« -Un vrai guerrier relève tous les défis sur sa route ! Et puis, vous n’avez pas envie de savoir ce que c’est, ce talisman ?… » finalement vite ennuyé par ma mimique, je retire ma cape, et reprends avec un grand sourire « Je suis sûr qu’on va bien s’amuser ! ‘Puis, si vous voulez mon avis, se ramener chez lui sans préavis, il ne risque pas de super bien le prendre… Croyez mon expérience, les Beorcs n’aiment pas trop être dérangés ! »

Wow ! C’est moi qui donne des leçons de savoir-vivre à des Beorcs ? Décidément, on aura tout vu ! Ah, si ma tribu savait...


(Choix 1 !
Eh oui, c'est bien Calcias que Lamne appelle Calciné.)

Dernière édition par Pikafan le Mer 16 Jan 2019 - 14:52, édité 1 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Une fois arrivé au château, Aleister se décontracta un minimum en faisant craquer ses articulations et battit brièvement des ailes. L'aéronef à beau être une invention formidable, ce moyen de locomotion reste cependant bien trop lent au goût du faucon. C'est pour cela qu'il ne s'agaça pas de l'agitation du jeune taguel, lui-même avait besoin de se dégourdir un peu les ailes.

Une fois arrivé à la salle du trône, Aleister croisa ses bras et écouta attentivement la lecture de Neo.

Il tiqua à cette phrase :
Je suis au regret de vous annoncer que je ne saurai être en mesure de vous accueillir moi-même, car je me trouve en ce moment dans mon autre château, au nord. Vous comprendrez que j’ai mes propres obligations et vous prie de m’en excuser.

- Tch... ça c'est typiquement beorc, ça vous convie à un rendez-vous et ça n'est pas fichu de présenter physiquement.
J'adore ironisa-t-il, un sourire mauvais au lèvres

Le reste de la lecture ne l'interpella pas plus que cela, à l'exception de la récompense promise qui s’avéra être... de l'estime. Qu'est-ce que tu veux que j'en fasse de ton estime ? D'une, je ne te connais pas et d'une autre, je n'en ai cure. Les récompenses philosophiques et métaphoriques, ça ne m'aidera pas, je préfèrerais quelque chose qui possède une valeur matérielle.

- Je ne suis pas enthousiasmé par cette requête, mais je vais quand même l'accepter. La confiance, ça se gagne. Il décroisa les bras Je suis prêt à passer l'éponge sur l'absence de notre hôte, les beorc ont parfois du mal à faire le premier pas alors je vais prendre un risque et faire ce qu'on demande.
Néanmoins, monsieur le majordome, faîtes part à votre maître qu'après cela, je m'attends à de l'or et non de la reconnaissance, autrement je mettrais immédiatement fin à ma participation au projet Gaïa .

(Choix 1)

Dernière édition par Itachi le Sam 19 Jan 2019 - 12:08, édité 1 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
C’était un jour spécial pour Finley. Pas de corvée, ni d'intendance : lui et une demi-douzaine d’autres petits soldats allaient servir d’escorte à tous les gros bras de Duc Rogwell et embarquer dans l’aéronef vers le château privé de son frère Arsenus, leur nouvel employeur. On lui avait expliqué qu’il s’agissait là d’un trajet exceptionnel, mais que comme ce n’était qu’une simple visite, il n’aurait rien de spécial à faire ni à dire. L’aéronef ne lui était pas étranger. Ayant déjà officié à bord deux ou trois fois, le vol ne l’émerveillait guère. Mais il ne put s’empêcher de sourire à la vue du Laguz lapin qui semblait découvrir avec entrain les joies du voyage moderne. Le trajet promettait d’être tranquille.

L’ambiance changea rapidement une fois la troupe à l’intérieur du château d’Arsenus. À mesure que le dénommé Néo lisait à haute voix une lettre signée par leur homme, qui n’était pas présent, une certaine tension s’installa. La grogne monta rapidement au sein de la troupe, lancée par une réflexion aussi brève qu’efficace de Zaris l’armoire à glace. Tandis que les mercenaires étaient occupés à négocier entre eux, ils ne semblaient pas prêter grande attention à ce qu’ils se disaient dans leur dos. À voix basse, les soldats de l’escorte avaient lancé leur propre débat.

- “J’vous l’avais dit, les gars… Je pouvais pas sentir le nouveau chef…
- “Ouais mais qu’est-ce que tu veux qu’on y fasse ? On a pas notre mot à dire !
- “M’en fout, j’irai pas dans son temple à la con ! C’est de la folie ! Si ca se trouve c’est bourré de fantômes et on va tous mourir !
...
Tous avaient rapidement exprimé leur opinion d’une manière ou d’une autre. Sauf Finley.

- “Et toi, le bleu ? T’as quelque chose à redire ?”, lui adressa sèchement un de ses camarades, visiblement sur les nerfs.

- “Eh, j’avons pas envie de risquer ma vie pour rien non plus, les gars ! Mais fais marcher ta caboche une minute : il se passe quoi si on refuse et que l’autre il est pas content ? Je l’aimons pas non plus ce bougre, mais c’est lui qui paye. Et si on se taille comme ça et qu’il est vraiment pas content, on va perdre plus que notre sou. Mon p’pa il m’a conté que si tu écoutes pas les riches, des soldats y viennent et ils te castagnent pis on te revoit plus jamais. Et moi j’y crois. J’l’ai vu dans ma cambrousse quand ça cachait du blé au seigneur. Les soldats y sont venus, et les gars on les a plus jamais revu. Alors traite moi de fada si ça te chante, mais moi j’y allons.”

Un bref silence s’installa.

- “T’es bien con comme il faut, toi. Tu ferais un meilleur soldat que garçon de ferme.

(Choix 1 pour moi !)

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Kurtis venait d'arriver au milieu de la réunion entre ces autres camarades de la milice et décidait de se cacher dans l'ombre pour que son retard passe inaperçu tandis qu'au même moment, Néo lisait la lettre d'Arsenus, dont l'absence provoqua de vives réactions.

Kurtis, de son côté de fichait de l'absence d'Arsenus : La seul chose qui l'intéressait était de faire ses preuves pour la suite des aventures de la milice. Il lança alors tout haut mais toujours caché dans l'ombre : "Je ne vois aucune objection à accepter cette mission"

Certains se tournèrent alors vers lui lorsque, remarquant l'attention qu'il avait attiré, il s'accroupit pour éviter encore plus d'être remarqué. Il avait à la fois terriblement honte et, d'un autre côté, il souhaitait en découdre avec la mission qu'on avait attribué à la milice.

(Mon choix est le 1 du coup)

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Xena se tenais aux cotés de Néo alors que ce dernier lut à haute voix la lettre écrite par Arsenus, une fois terminer Xena pris la lettre dans ses mains à son tour et survolât la lecture des yeux, elle fini par hausser un cil avant de replier cette dernière avant qu'un débat général se mis à éclater. D'abord une grosse partie des Miliciens était contre l'idée de suivre les ordres d'Arsenus, certains accusant le fait que ce dernier ne dévoilais pas son visage, d'autre qu'il puissent s'agir d'un piège ainsi que divers autres avis, un peu plus farfelues cela dit.

Xena avais même laissais un sourire en coin apparaître sur son visage une fraction de seconde quand elle entendit Telrar exprimer haut et fort qu'il irais se faire fortune ailleurs si la milice allait suivre les ordres d'Arsenus. Etant une ex-mercenaire Xena ne comprenais que trop bien ce genre de réaction, surtout si, pour un simple piège, la paye était moindre et ne valais pas les risques encourues.

C'est alors que Calcias fut le premier à formuler le souhait de suivre les ordre d'Arsenus. Il y eue ensuite un léger silence, avant que certains miliciens jusqu'alors silencieux jusque là exprimèrent également le souhait de suivre la mission imposer par Arsenus. Ce choix semblait en effet être le plus sage, surtout après avoir entendu les arguments de Finley, il y eue ensuite un brouhaha général scindant en deux les miliciens contre l'idée d'accomplir la mission, et ceux qui, au contraire, voulaient faire leurs preuves envers leur nouveau maître. Xena dégaina alors son imposante arme à lourde et mis un coup puissant sur le sol, tenant son arme des deux mains, la pointe de l'épée sur le sol, tournant alors tout les regards vers elle.

https://www.youtube.com/watch?v=Upup5C1cnik&t=

Xena: On se calme, on se calme. Avant toutes choses, j'ai bien entendu les arguments de la plupart d'entre vous dans cette salle. J'aimerais également vous donner mon propre avis sur la chose avant de poursuivre.

Xena regarda ensuite de droite à gauche chacun des miliciens dans la salle, puis regarda brièvement Néo, avant de hocher la tête et de regarder en face d'elle les miliciens de nouveau.

Xena: Je ne suis pas plus à l'aise que le partit qui refuse de suivre les ordre d'Arsenus. Pour tout vous dire, si ça ne tenais qu'à moi je me serais déjà mise en route pour demander des explications à cet homme qui ne daigne montrer son visage en plus de nous envoyer faire ses basse besognes nous même... Cependant... ! Je suis l'une des chef de la milice et mon but n'est pas de faire mon égoïste mais de protéger chacun d'entre vous et également de prendre en compte l'avis général. Aller contre les ordres d'Arsenus peut nous apporter bien des ennuies, peut être même pire que ce qui nous attend aux bois de Blosu. Je suis une ex-mercenaire et j'ai déjà travaillée pour des nobles. Ils ont une garde rapprochée qui étaient bien plus expérimentée que je ne le suis moi-même, sans compter qu'en cas de pépins ils peuvent se payer tout les mercenaires de n'importe quel continent en plus d’avoir la crème de la crème à leur coté. Refuser obtempérer équivaux donc à notre mort et je REFUSE que cela arrive, je ne peux donc pas prendre de décision égoïste et vais donc demandais à chacun d'entre vous de bien vouloir me suivre moi et Néo aux bois de Blosu.

Il y eue un bref instant de silence très pesant dans la salle alors, le Majordome lui même ne put s’empêcher de boire un grand verre d'eau. Avant que le brouhaha général ne reprenne. Ce qui fit tiqué Xena qui refrapper de plus belle sur le sol avec la pointe de son épée, apparemment le parti qui refuser de suivre les ordre n'avais pas l'intention de se laisser faire.

Xena: Silence ! Vous allez vous calmer, tous autant que vous êtes. Encore une fois la décision n'est pas personnelle, si vous voulez cracher votre haine faite donc, mais pensez à vos familles. Qu'est ce que vous pensez qu'il peux arriver si vous vous faites tuer pour "rébellion" ? Je vais vous le dire moi et c'est la triste réalité dans laquelle nous vivons. Puisque vous serez considérée comme des traîtres vos familles seront banni, tuer, emprisonnée et peut être même que vos enfants seront vendues en tant qu’esclaves... C'est ce que vous voulez tous ? Réfléchissez bien. De plus la majorité veux accomplir la dite mission, vous jeter dans la gueule du loup serais encore pire puisque vous seriez en nombre réduit, prenez votre mal en patience s'il vous plait. Et comme je comprend parfaitement que je ne pourrais pas faire changer d'avis la plupart d'entre vous, je ne vais pas vous forcer à nous suivre... Ce seras votre jour de repos. Cependant, n'oubliez pas que vous ne serez pas payer, je vous laisse donc choisir.

Xena rendit alors la lettre d'Arsenus à Néo avant de sortir une feuille de sa poche qu'elle dépliât, elle but elle aussi une gorgée d'eau puisque le Majordome avais verser à boire à Néo et Xena plus tôt, avant de reprendre.

Xena: Je tenais également à annoncer par la même occasion que j'ai sélectionnée, avec Néo ici présent une poignée de Milicien qui resterons avec moi et Néo tout le temps... Nous avons passer les fiches de chacun en revues et sélectionner quelques Miliciens qui nous semblait être les plus compétents pour rejoindre une escouade d'élite mener bien sure par moi et Néo ici même ces personnes nous suivrons peut importe la destination ou nous irons et... "Vivrons" à bord du Fire Emblem, l'aéronef qui est également le symbole de la Milice et notre cause. D'autres personne pourrons rejoindre cette escouade spéciale plus tard bien entendu, mais pour le moment nous n'avons choisi que les plus digne, je vais vous demandais d'avancez à l'annonce de votre nom.

Xena posât alors son regard sur la fiche qu'elle tenais entre les mains sans regarder si oui ou non les interpellées étaient occupées d'avancer ou non.

Xena: Je vais donc appeler:

- Zaris.
- Yuzuro.
- Telrar.
- Erina.
- Calcias.
- Lamne.
- Aleister.
- Finley.
- Kurtis.

Xena, toujours les yeux rivées sur la fiche: Vous neufs ainsi que moi et Néo ferons partit de l'élite de Gaïa. Je vous demande donc de nous suivre dès aujourd'hui et par la même occasion, d'accomplir la mission donner par Arsenus pour ceux d'entre vous qui étaient contre le fait d'y aller. Si jamais vous avez une demande à formuler je vous prierais d'en référer à moi et Néo pendant le voyage et... Xena tournant à ce moment là son regard vers Telrar J'ai entendu ce que tu as dit plus tôt au sujet de faire fortune, je peux te proposer 50% de ma future paye si ça peux te motiver à nous suivre pour la dite mission, qu'en pense tu ?

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Calcias fut tétanisé quelques secondes par la remise en ordre de Xena, après que celle-ci eut planté son épée. Être capable de ramener à peu près le calme dans une situation de discorde pareille... C'était plutôt bien joué. Par contre, le sol allait s'en souvenir. Il plaignait les domestiques qui iraient à réparer tout ça.

Cela l'ennuyait beaucoup que cette discussion ne se déroule pas en toute sérénité, même si c'était évidemment difficile, considérant les circonstances.

Au final, la décision finale revenait aux leaders, comme on le fit remarquer. Bien que cela arrangeait ses propres affaires, il trouva juste dommage que ceux n'étant pas d'accord devraient le subir également.
Ne pas avoir le choix, malgré un avis clair, c'était assez désagréable, il en savait quelque chose.
Il aurait préféré qu'ils arrangent ceci en convaincant les personnes avec un autre avis. Mais, encore une fois, avec tant de monde et le contexte actuel, c'était plutôt compliqué.

L'épéiste fut plutôt partagé en apprenant qu'il ferait partie de l'équipe principale de la milice.
Vivre et voyager en permanence dans l'aéronef ? Cela pouvait être une belle occasion de s'habituer à cet engin, mais il craignait qu'à force, cela ne soit très désagréable de toujours quitter le sol. Et dans un deuxième temps, il se disait qu'il pourrait maîtriser cette drôle d'impression concernant le vide. Du bon, et du mauvais, mais il sentait qu'il allait regretter le sol ferme sur les potentiels longs voyages.
Il y avait également la fierté d'avoir été choisi, bien sûr. Mais surtout, ce qui dépassait tous les doutes et potentielles interrogations qu'il pouvait avoir, c'était la joie.
Certes, il avait son avis concernant le management des choses auprès des troupes, mais l'idée d'avoir la possibilité de trouver un talisman pouvant lui être aussi utile dépassait de très loin tout le reste, et il ne pensait qu'à mettre la main dessus, maintenant que c'était décidé.
Cela le rendait même totalement euphorique.
Le reste lui était bien égal, dans l'instant présent. Il s'avança pour se présenter, presque en sautillant sur place, tellement il avait du mal à contenir son enthousiasme.

- Calcias Carcel, au rapport ! J'ai hâte que nous puissions chercher ce précieux talisman !


Cela pouvait sembler mal placé, vu l'ambiance en place, mais pour lui, le problème Arsenus n'était vraiment pas un soucis, et il essayait plutôt de réfléchir a l'utilité de ce fameux trésor. Et essayer, c'était plutôt un bien grand mot... Il n'y arrivait guère, dans son état actuel.
La seule idée de pouvoir maîtriser enfin la magie était la seule chose à laquelle il pensait, et cela n'allait pas plus loin dans l'immédiat.
C'était presque à croire qu'il avait oublié que ce ne serait pas pour lui...

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
https://www.youtube.com/watch?v=5iTDUfERwtA

Le comportement d’Arsenus était suspect, et bon nombre de miliciens désiraient se rendre à son autre château afin de le voir en personne, quitte à lui désobéir. Néo lui-même se sentait frustré, voire indigné, par le comportement de ce nobliau. Et pourtant… il sentait aussi au fond de lui qu’il valait mieux suivre ses directives, comme si un grand danger aurait plané sur tout le groupe, si jamais celui-ci s’était avisé de ne pas honorer sa mission. Alors qu’il se demandait encore si son intuition était fondée ou non, Néo remarqua que la majorité de ses hommes étaient tout de même prêts à partir en mission et à obéir, malgré l’absence manifeste de leur employeur. Cette solution semblait la plus raisonnable, se dit le cavalier wyverne.

Après que Xena eut rassemblé les troupes, Néo remit le courrier au majordome.

Néo : Eh bien, même s’il est vrai que l’absence du sieur Arsenus peut poser question, il semble que nous allons honorer la mission qui nous est incombée. Vous pourrez dire à votre maître qu’il peut placer toute sa confiance en la milice de Gaïa. Tenez.

Majordome : Je tâcherai de le lui dire. Néanmoins, je ne puis reprendre la lettre, il vous faut la garder par-devers vous. Lorsque vous aurez accompli votre mission, vous pourrez la restituer afin de prouver que vous êtes bien le groupe missionné par mon maître, et non des imposteurs.

Néo : Ah, vraiment ? Arsenus serait-il, quelque peu… paranoïaque ?

Majordome : Je ne m’égarerai pas à émettre quelque critique qui irait à l’encontre de son honneur, mais… cela se pourrait bel et bien.

Néo : Je vois. Dans ce cas, nous allons garder ce courrier alors.

Néo rangea la lettre dans sa besace. Xena et lui rassemblèrent les hommes, puis, ils se mirent en route vers le bois de Blossu.



Après quelques jours de marche, le groupe parvint au bois de Blossu. Par la suite, après plusieurs heures de recherches… ils trouvèrent enfin les ruines en question ! C’est alors que surgirent un groupe de bandits.

https://www.youtube.com/watch?v=n0SvIc94E_A

Bandit : Oh oh ah ! Mais qui voilà ?

Bandit : Ah ah oh ! On dirait que le plan a réussi !

Néo : Quoi ? Comment… je croyais qu’un sort empêchait tout homme aux intentions  malhonnêtes d’approcher ces ruines, tel qu’écrit dans la lettre. Notre employeur nous aurait-il menti ?

Bandit : Bouah ah ah ! Je sais pas qui est vot’employeur, mais y dit vrai : sans ce sortilège, nous aurions trouvé ces ruines bien plus tôt, pardi !

Bandit : Mais grâce à vous c’est fait ! Il nous a suffit de vous suivre, jusqu’à ce que vous les trouviez, et hop ! Nous aussi, on les trouve du coup !

Néo : Je n’en reviens pas ! Aurait-on un cas de bandits dotés d’intelligence ?

Bandit : Eh, oh, baisse d’un ton l’ami, d’accord ?

Bandit : Ouais, un peu de respect pour d’honorables libéraux !

Néo : Pfft… Bon, et alors, maintenant, quelle est la suite du programme ? Nous allons devoir nous battre contre vous, c’est ça ?

Bandit : Yep, tu as tout compris !

Bandit : On veut c’te talisman, y donne de grands pouvoirs à c’qui paraît ! Alors du balais, laissez-le nous, sinon y aura d’la castagne !

Néo : Nous ne pouvons hélas pas nous incliner. Il faut absolument que nous mettions la main sur ce talisman, pour entrer dans les bonnes grâces de notre employeur. Je crains que le combat ne soit inévitable. Miliciens, préparez-vous au combat !

Les bandits sont une dizaine, tous T1 Bandit avec des haches, pas d’autres armes ni de magie. Présence possible de bipennes cela dit.

Ils sont tous T1 de niveau 1 à 5, sauf le boss, Grugru, T1 Bandit de niveau 8. Ce dernier n’a qu’une hache acier, pas de bipenne, il ne peut donc attaquer qu’au corps-à-corps mais fera très mal s’il touche (il 2-shot sans difficulté chaque membre du groupe).


À vos jeux, le combat est lancé !

_________________
Chapitre 1 : Flusseim E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Yuzuro avais écouté tout ce qu'avais dit les bandits mais il ne les pensaient pas très malin de leurs avoir dis leurs plans et il était encore un peu sur le nerfs du à la non présence de leurs employeur, il s'approcha tout doucement d'un des bandits en sortant discrètement sa lame de son fourreau et de trancher l'une des oreilles et ainsi que 2 doigts d'un bandits qui n'étais pas sur ses gardes, le bandit hurlait à la mort.

Bandits : AAAAHHHHH !!! Il ma couper des doigts et une oreilles !!!

Yuzu : Sérieusement ? Pourquoi vous êtres montré ici maintenant ? Si vous n'aviez rien dit et étiez resté dans l'ombre on ne vous aurais pas vue et ne vous sériez pas morts bêtement, je dois avouer que nous avoir suivis être un bon plan mais vous êtes sortie trop tôt de votre cachette... Vous nous avez vraiment prit pour des débutants ? Savez vous au moins qui nous sommes ?  Maintenant barré vous si vous tenez à la vie avant qu'on vous tue tous.

Yuzu regarda ensuite ses compagnons d'armes avant de soupiré puis se retourna vers les bandits et leurs dits : Si vous vous grouillez pas je me les faits tout seuls les mecs ils seront pas vraiment dur même en solo ah ah.

Même si ses paroles cherchais à taquiner ses compagnons on pouvais voir en lui une grande sérénité quand il utilisait une arme, comme si il ne faisais que un avec son arme, combattre étais comme un jeu pour lui et ça se voyais.

Yuzuro regarda le bandit qui avais été mutilé, on pouvais apercevoir dans les yeux du malfaiteur une certaine peur face à la mort qu'il voyais à la place de Yuzu et lui criais de ne pas approcher, mais le bandits ne pouvais tout simplement plus bouger en étant pétrifié de peur, Yuzu brandit son épée et trancha la peau du pauvre bandits qui avais croiser sa route, il tomba raide mort sur le sol à force d'avoir la peau lacéré.

Mince il est mort, je suis aller trop loin dans notre petit jeu.

Dernière édition par Yuzuro le Dim 20 Jan 2019 - 17:01, édité 5 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Finley était encore surpris de la déclaration de Xena. Lui, admis dans le corps expéditionnaire ? Il devait y avoir une erreur ou un coup du sort. Depuis quand les chefs faisaient la différence entre leurs laquais ? Ou avait-il été remarqué à son insu pour son travail ? D’abord surpris, il finit par se faire une raison et, le moment venu d’embarquer dans l’aéronef pour quitter le château, il était prêt à faire honneur à la décision de la milice. Et pour ça, il allait faire la seule chose qu’il savait faire : faire son travail, et le faire bien.

Durant les quelques jours d’expédition dans la forêt du Blossu, alors que les autres faisaient connaissance ou discutaient entre camarades de longue date, il s’occupa en silence de la mise en place des bivouacs et de la cuisine. Le bois regorgeait de petites choses qui venaient “égayer” les rations de la milice. Le voyage était tranquille, il se sentait presque dans son élément.

Hélas, une fois les ruines atteintes, le groupe fut embusqué par un groupe de coupe-jarrets. Eux aussi étaient en quête du talisman, ayant eu vent des richesses dont il pouvait être synonyme. Eux aussi étaient armés et déterminés. Deux groupes de pilleurs de tombes venaient de se rencontrer.

La tension fut vite palpable, mais Finley espérait que la situation ne dégénère pas. Son arc était fait pour la chasse, il n’a jamais attaqué personne avec jusqu’à maintenant. Bien que les bandits et ses désormais camarades mercenaires aient l’air déterminés à se battre et à tuer, il ne partageait pas cet engouement.
- “Oh bondiou… v’la que ça va nous péter à la gueule… Souviens-toi de ce qu’y disait p’pa. Comment faut respirer pour tirer droit…” laissa-t-il échapper entre ses dents à voix basse.
Il arma lentement son arc, prêt à se défendre si le combat arrivait jusqu’à lui.

C’est alors qu’un cri retentit dans toutes les oreilles, brisant sa concentration. Yuzuro, l’un des mercenaires, venait d’ouvrir les hostilités sans crier gare. Faisant fi du discours intimidant des bandits, il semblait avoir pris plaisir à mutiler l’un des hommes qui leur faisait face.
- “Le taré… ! Il a pas fait ça ?!”
C’était fini. Il n’y avait plus d’autre issue que de se battre.

descriptionChapitre 1 : Flusseim EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum