Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Chapitre 1 : Flusseim

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
La bataille avait déjà commencer que Kurtis était un peu à l'écart, dû à sa timidité. Profondément frustré de voir les autres se battre pendant que lui se tenait à l'écart, il trouva un plan assez fourbe pour aider ses camarades de la milice. On le vit alors courir comme un dératé hors du champ de bataille en passant devant la plupart des bandits. Bien que certains n'eurent aucune réaction devant ce prétendu manque cruel de courage, deux bandits se mirent à le suivre afin de lui tendre une embuscade.

Lorsque Kurtis s'arrêta au milieu du bois, ses deux poursuivants venaient de prendre un avantage tactique sur lui : L'un se trouvait en face de lui, et l'autre derrière :
- Alors, on essaye de s'échapper, poule mouillé, lança celui qui lui faisait face.
Kurtis ne répondait pas. Alors, l'autre continua a le charier :
- Cot cot cot, fit-il, imitant les poules.
- Vous deux, vous croyez vraiment que ma fuite était anodine ?, demanda Kurtis, sourire aux lèvres.
- Qu'est-ce que tu raconte morveux ? On sait bien que tu t'es enfui par peur de nous !

Kurtis lança un flux sur le bandit derrière lui, le tuant d'un coup critique :
- Tiens, on dirait que la chance me sourit aujourd'hui, soupçonna t-il en regardant ses mains.
Le bandit qui lui faisait face, anéanti par la perte de son ami lui fonça dessus et le blessa avec sa hache avant que Kurtis ne contre, enlevant la moitié de sa vie à son adversaire :
- Il est trop tard pour fuir, sale bandit, prépare-toi à mourir !, cria Kurtis
Il lança une nouvelle fois un flux sur son adversaire qui tomba à terre et, succombant à ses blessures, mourut sous le sourire fier de Kurtis.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Finalement, Telrar rejoignit le groupe après la proposition de Xena, qu'il avait malgré tout refusé. Xena ne lui devait rien, contrairement à leur employeur.

Il repensa à sa réaction.

Spoiler :
Le personnage ayant tenté de faire pression sur le groupe en disant partir avait oublié qu'il n'avait aucun impact. Certes, il pouvait faire fortune en allant chez quelques mercenaires ou en se battant à l'arène. Mais il ne devait pas oublier son premier objectif : Rencontrer l'homme qui lui avait donné la vie, Helior.

Entendant les coups d'épée de Xena, il ressenti en elle quelqu'un d'assez fort pour diriger les gens, un sourire s'afficha sur son visage quasiment impossible à voir.

Au départ indigné par la réponse majoritairement positive et l'approbation de Xena, il se dit que si le groupe s'engageait dans cette aventure, peu de gens allaient en ressortir vivants, et que le reste se fera tuer par le commanditaire.

Le problème étant que le groupe eu un argument solide : Certes, cela ressemblait à un piège, mais si le groupe refusait, ne serait-ce pas encore pire ?
Fort peu satisfait de cette situation à choisir entre deux mauvais choix, il garda les bras croisés et finit par fermer les yeux et attendre que le moment passe avant de partir à l'aventure.
Il manqua de s'assoupir jusqu'à ce qu'il entendit des mots qui lui étaient destinés

J'ai entendu ce que tu as dit plus tôt au sujet de faire fortune, je peux te proposer 50% de ma future paye si ça peux te motiver à nous suivre pour la dite mission, qu'en pense tu ?


Telrar prit un sourire en coin, peut-être que la pression qu'il voulu appliquer eu un effet ? Il lâcha un rire.

"J'ai déjà assez reçu d'argent de la part d'autrui de par leur pitié. Si quelqu'un me doit de l'argent, c'est notre commanditaire." Répondit-il par fierté.

Il décroisa les bras et enleva sa capuche, montrant des cheveux longs et des yeux perçant mais affichant un personnage plus inoffensif qu'il n'en a l'air de par ses phrases et son comportement.
Il contempla les autres membres, puis soupira avant de rajouter un autre argument.

"De plus, comment pourrais-tu investir dans la gestion de la milice si tu me donnes autant ? Je n'oublie pas votre objectifs premier."

Telrar était un homme intéressé par l'argent, si trois missions se proposaient, il aurait certainement choisi celle qui payait le plus, à quelques conditions près. Il tient à rester un valeureux guerrier. Sa fierté le pousse à faire quelques actions suicidaires, mais certainement pas mauvaises.



Le jeune garçon laissa les membres du groupes chercher les ruines, de son côté, il alla regarder dans plusieurs endroits pour tenter de protéger les groupes d'embuscades.

"Il y a obligatoirement des bandits qui cherchent les ruines, ou alors notre employeur nous suit de près." Pensa-t-il.

L'homme repensa à tout ce discours et cette façon de rallier les gens, il avait confiance en Xena qui elle avait proposé bien trop pour lui.
Il entendit un rire fort et gras, puis une discussion entre Néo et des inconnus, il se hâta sans faire trop de bruit et soupira en voyant sa théorie se concrétiser.

"Je vous l'avais dis." Continua-t-il de penser.

Constatant qu'il était un peu en hauteur, il comprit qu'il eu l'avantage, d'un saut accompagné d'un coup de lance, il pourrait tuer n'importe quel bandit, sauf le chef.
Telrar ne pouvait rentrer sans le groupe, et même s'il le pouvait, il n'avait aucune raison valable de les abandonner.
Lorsque les bandits attaquèrent, il regarda à quel moment il pouvait agir. Il vu alors Erina se retrouver seule contre trois bandits qui l'avaient encerclée.
Il empoigna sa lance et sauta d'un bond pour planter son arme dans le dos d'un bandit et de l'abattre, donnant une ouverture à Erina.

"Tu ne peux pas te passer de moi on dirait." S'exclama-t-il en reprenant son arme et se mettant dos à dos avec sa partenaire.

Il regarda un des deux bandits encore vivants, en attendant une ouverture.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 2 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Malgré les divergences d'opinion qui opposaient les miliciens, le groupe avait finalement décidé de remplir la mission qui leur avait été confiée. Erina acceptait cette décision, bien qu'elle n'était pas rassurée par l’étrange comportement de leur employeur. Elle craignait qu'ils se précipitent droit dans un piège, mais peut-être était-elle simplement trop méfiante... Dans tous les cas, elle accompagnerait ses camarades jusqu'aux ruines. Il était hors de question qu'elle reste en arrière alors que l'on avait besoin d'elle. A l'appel de son nom, elle s’avança donc sans l'ombre d'une hésitation.

Ils arrivèrent aux ruines après plusieurs jours d’expédition. Sans surprise, les lieux étaient déjà infestés de bandits. En les voyant se rapprocher d'eux, Erina posa instinctivement ses doigts sur sa lance. Elle avait laissé Mira au campement. La monter dans un endroit aussi dense en végétation aérienne était trop risqué. Durant leur courte discussion avec Néo, la jeune femme observa qu'ils étaient équipés de haches. Une arme qui ne la mettait pas à son avantage... Le combat ne tarda pas à se lancer. Erina s'élança rapidement en direction du bandit le plus proche. Elle transperça son plastron d'un coup vif, laissant son corps inerte tomber à ses pieds. Cet adversaire n'avait pas été bien difficile à terrasser, mais il n'était visiblement pas seul. Trois bandits arrivent en renfort, l’encerclant de tous les cotés. Resserrant son emprise sur sa lance, la jeune femme sentit son pouls s’accélérer.

- Alors ma jolie, on a peur ? Ricana l'un d'entre eux d'une voix grasse.

Bande de lâches... songea t-elle. Erina se ressaisit, affermissant sa posture offensive.

- J'ai peur de salir mon armure avec ton sang crasseux, rétorqua t-elle. En réalité, ce n'était qu'une façade pour les intimider. Elle était dans une position dangereuse et elle le savait. Si elle en attaquait un, les deux autres n'auraient aucun mal à la prendre à revers. Sa seule option était d'utiliser ses loups de vent, mais cela lui demanderait une grande quantité d’énergie.

Soudain, une forme sombre arriva derrière celui qui venait de parler pour l'abattre d'un coup sec. Surprise et soulagée à la fois, Erina constata rapidement qu'il s'agissait de l'un de ses alliés, Telrar.

- Tu ne peux pas te passer de moi on dirait. La railla t-il en se mettant dos à elle. Erina ne put s’empêcher d’émettre un petit rire. Elle le trouvait un peu trop sûr de lui, depuis qu'il avait remporté leur combat amical. Il ne perdait rien pour attendre...

- Contente toi de te battre, répondit t-elle avec amusement.

Redirigeant son attention sur le combat actuel, la jeune femme chercha une ouverture dans la posture de son adversaire. Elle aurait pu se débrouiller seule, mais elle devait bien reconnaître qu'elle n'était pas mécontente d'avoir un peu d'aide. C'était le moment ! Elle fit voltiger sa lance en direction du bandit qu'elle avant en face d'elle, lui perforant la gorge d'un coup puissant. Elle faisait confiance à son coéquipier pour s’occuper de celui qui était derrière elle.

Dernière édition par Phoenix le Lun 21 Jan 2019 - 13:11, édité 1 fois

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Le combat était donc engagé contre les bandits. Néo voyait déjà autour de lui les autres miliciens se battre, il sourit. Il semblait être entouré d’unités compétentes, et cela le rassurait.

Évaluant rapidement les bandits en présence, il vit bien vite qu’ils étaient tous armés de haches.

Néo, pensées : Dommage pour ma lance. Mais ce n’est pas grave, je n’aurai qu’à utiliser ma magie du vent. Une chance que je la maîtrise ! Je me demande si un jour je saurai pourquoi je suis capable d’utiliser une telle magie…

Il para un coup de hache avec sa lance. Très vif, il jeta un sort de vent au visage de son agresseur, ce qui le blessa et le fit pester.

Néo : Vas-y, Martel !

Le cavalier wyverne prit son envol, esquivant une bipenne qu’un autre bandit lui avait jeté par-derrière. Il s’éleva au plus haut de ce que les arbres environnant lui permettaient, et retomba en piqué sur le bandit blessé, l’achevant avec sa lance. Il se tourna alors immédiatement vers le lanceur de la bipenne, ayant repéré sa position grâce à son attaque précédente. Il vit alors qu’une autre bipenne était en pleine course et était sur le point de le toucher en pleine poire ! Invoquant très rapidement le vent, Néo dévia in extremis la hachette, qui se ficha dans un tronc.

Néo : Oh, voilà qui est dommage ! Ton arme ne pourra plus revenir dans tes mains…

Bandits : Grr… fumier !

Le bandit ne se débina pas et dégaina une hache fer avant de foncer sur Néo. Mais la manœuvre était trop grossière, le bandit avait une bonne force mais manquait de technique. Néo ne prit même pas la peine d’esquiver… il laissa sa monture parer la hache de ses énormes pattes griffues.

Bandit : Quoi ?

Néo : Bien joué ma grande !

Martel : Grouh !

Néo invoqua un sort de vent qui blessa le bandit aux mains tout en le faisant lâcher son arme. Humilié et désarmé, le bandit tomba à genoux, rouge de colère et de honte. Néo le frappa d’un coup du manche de sa lance dans le crâne et l’assomma.

Néo : La victoire ne passe pas forcément par la mort de l’ennemi. J’espère que de ta cuisante défaite tu tireras une leçon.

Néo regarda autour de lui. Ses alliés semblaient dominer le combat, le nombre de bandits diminuait mais l’un d’entre eux, plus massif que les autres, et qui semblait donner les ordres, restait encore en retrait.

Néo : Ce serait lui, leur chef ? Il a l’air un peu plus fort que les autres, celui-là pourra peut-être se montrer un peu plus dur-à-cuire que les autres.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 2 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
La bataille battait son plein et l'altercation entre les miliciens de Gaïa et les bandits arrivait peu à peu à son terme, les bandits tombant pour ainsi dire comme des mouches.

Pendant ce temps, Aleister continuait de tournoyer au dessus de deux d'entre eux, fondant régulièrement en piqué pour les ennuyer, ces manieurs de haches étant pataud dans leurs mouvements, leurs coups ne touchaient rien d'autre que du vent.

S'arrêtant soudainement au sol, entre les deux bonhommes, il attendit une réaction, une erreur, et il la trouva. En effet, l'un des deux bandits était équipé d'une bipenne et lorsque son ennemi se posa au sol, il la lança immédiatement dans sa direction. Mange-moi ça, corbac ! s'écria le bandit, sûr de son coup

Mais son visage fût déformé par l'horreur, Aleister ayant pris son envol juste après que le bandit ait amorcé son mouvement de jet, la bipenne termina sa course tout droit dans le crâne de son camarade. Un long filet de sang s'écoulait depuis la base de son front, passant par tout le visage pour atteindre le menton avant de commencer à tomber en gouttes occasionnelles. Le bandit fit quelques pas en avant, tout en pointant misérablement du doigt son coéquipier avant de lâcher sa hache en fer et de basculer en avant dans un bruit sourd, le corps fût secoué de quelques spasmes avant de de stopper définitivement.

- Merde, merde, merde, merde ! Qu'est-ce que j'ai foutu ? s'écria le bandit, pris de panique, observant son "œuvre" tout en ce prenant la tête entre ses deux mains

"Fais attention abruti, il t'arrive dessus" ! Beugla le chef, dépité de cette débandade.

- Que...?! Trop choqué pour réagir à temps, le bandit n'eut que le temps de relever les yeux pour apercevoir une ombre noire lui foncer droit dessus, il eut les yeux exorbités par la douleur lorsqu'il sentit le bec du laguz pénétrer sa chair et s'enfoncer jusqu'à son cœur. Le faucon emporta son adversaire sur 3 mètres avant de finir sa course en le plaquant sur l'arbre le plus proche, le bandit était mort sur le coup, son cadavre glissant doucement le long de l'arbre.

Aleister repris brièvement sa forme humaine. *Je ne suis pas un corbeau* déclara-t-il d'un ton las et repris immédiatement sa forme animale.

Maintenant, il s'agissait de s'attaquer à ce qui semblait être le chef de la bande. Il était bien équipé, sa hache est plus grosse que les autres et semble mieux affuté que celles de ses sous-fifres. Il s'agissait don c de ne pas se faire toucher.

Aleister s’élança dans les airs et fonça vers le chef, serres en avant, celle-ci rencontrèrent le côté non tranchant de la hache d'acier, le chef bandit ayant amorcé un coup en revers. Les serres du faucon était fermement agrippé à la hache, mais le possesseur ne lâchait pas prise pour autant et employa son arme avec ses deux mains pour effectuer un mouvement ample forçant le laguz à s'éloigner. Aleister resta quelques secondes au dessus du chef des bandits, ce dernier allait être difficile à vaincre sans risque, un coup de main ne serait pas de refus pour en terminer vite...

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Pendant que Calcias rêvait de ce talisman, pendant le trajet, des bandits avaient fini par prendre à parti le groupe sans même qu'il ne s'en rende compte.

Il eut beau saisir la gravité de la situation dès cet instant, le temps qu'il avait mis pour sortir de sa torpeur, tous les autres miliciens s'étaient jeté sur eux, et c'est avec stupéfaction qu'il constata la folie de certains, à fuir le combat, et la férocité d'autres, à vouloir massacrer les hommes.
Ils se débrouillaient bien, et c'était ce qui le surprenait le plus. Après, la plus grande force des bandits étaient en général l'effet de surprise et la supériorité numérique, chose que pour une fois, ils n'avaient pas. Cela facilitait grandement les choses.
Il observa également le chef lancer un sort de vent, avec une pointe d'envie dans le regard. Il n'y avait pas beaucoup de mages dans le groupe, et c'était toujours avec une certaine admiration qu'il les regardait jeter des sorts.

Ne supportant pas de rester ainsi sans rien faire, surtout contre des bandits, il dégaina son épée, avant de remarquer Finley, un peu à l'arrière du groupe. C'était le garçon de ménage, non ? Ou un milicien aussi ? Il avait tendance à hésiter à son sujet, tellement il le voyait s'affairer partout.

Toujours était-il qu'il aurait sûrement besoin d'aide, puisque personne ne semblait se soucier de lui. Un archer sans protection, dans une forêt qui pouvait cacher d'autres bandits... Ce n'était pas prudent.
Mais il était également persuadé que l'homme baraqué en retrait était leur chef. Il lui rappelait trop son ancien chef que ce ne soit le cas, et il voulait absolument se mesurer à lui. Affaires personnelles à régler ? Bien sûr. Il voulait en découdre avec ce genre de personnes, mais aussi, et surtout, il était presque sûr qu'une fois le leader neutralisé, les autres seraient au moins déstabilisés, et au mieux, qu'ils s'enfuiraient...

Que faire, alors ? Calcias ne pouvait au moins laisser son camarade sans aide. Il s'approcha de lui, et lui emprunta son carquois quelques instants, après lui avoir rapidement demandé.
Il en sorti hâtivement les flèches, et y insuffla sa magie. Une fois ceci fait, il remis les flèches dans le carquois et le tendit à l'archer, essayant d'accuser le coût de cette utilisation, ce qu'il fit sans trop de mal. C'était la première fois qu'il enchantait une arme autre de la sienne, et il espérait sincèrement que les effets seraient au moins aussi efficaces qu'avec son épée. Sans tests ni rien au préalable, il n'en était pas sûr...

- Tiens. Lui dit-il, en reprenant vite son souffle. S'il y a des bandits qui arrivent, tu devrais pouvoir mieux te défendre avec ça. Je pense que tes tirs devraient avoir un peu plus de puissance. N'hésite pas à t'en servir !

Il lui sourit brièvement, avant de faire face au combat. Le temps qu'il se serve de ses pouvoirs, un rapace de la milice avait déjà engagé le combat contre le chef des bandits, et avait visiblement un peu de mal avec.
Pour que cet homme puisse faire face si facilement à un homme-bête, c'était pour Calcias la preuve qu'il s'agissait bien de leur leader, et qu'il était un minimum dangereux.
Il s'élança vers lui pour assister le faucon dans sa tâche, et tenta d'asséner un coup d'épée vertical sur le chef, qui n'eut aucun mal à le parer, et contre-attaquer d'un coup violent, qui blessa légèrement Calcias au bras. S'il n'avait pas eu le réflexe de s'éloigner immédiatement, aucun doute que cela aurait été son bras entier qui y serait passé.
Il devait être beaucoup plus prudent que ça, s'il voulait que les choses se passent à peu près bien. Il continua d'attaquer, sans grand succès, mais il réussissait à esquiver les coups de ce buffle vivant, et l'occupait, c'était le principal. Il n'était pas seul, cette fois, après tout.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
"Mais... mais qui êtes vous pour être aussi balèze ?" Se plaint alors le bandit, prit de peur en voyant ses camarades tomber un par un.

Telrar regarda aux alentours, la milice prit l'avantage assez rapidement.

"Peut-être que mes pairs ne sont pas si mauvais que prévu." S'exclama le garçon avant d'observer à nouveau le bandit.

Le bandit, prit de panique, brandit alors sa hache et tenta d'attaquer Telrar. Ce dernier attendit alors le dernier moment pour bouger d'un pas souple vers l'avant et d'enfoncer son arme dans le ventre de son adversaire. Sa lance rayonna d'un rouge éclatant, absorbant un peu du sang versé par le bandit.

"Comme quoi, même les gens de ton espèce peuvent être utile." Déclara Telrar en voyant son opposant mourir.

Telrar essuya le sang n'ayant pas été absorbé par son arme puis la rangea sur son dos. Il alla voir Erina qui avait fini avant lui.

"On remet ça, quand tu veux."

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 2 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Yuzu aperçu Aleister et Calcias en difficulté face au chef des brigands et fit un petit détour pour arriver dans le dos du chef sans qu'il le remarque, Yuzuro avançais doucement pour ne pas être repéré et quand il fut assez proche il dégaine son épée et fit une estocade qui toucha à peine le chef qui avais ressentis la présence, mais son épée avais trancher un peu la peau du chef sur le flanc gauche, il n'avais pas su esquiver toute l'attaque même si il avait absorber le plus gros du coup et se portait toujours comme un charme, le chef des bandits essaye de rétorqué avec un coup de hache que je bloqua de justesse il avais pourtant réussie à couper un peu de mes cheveux.

C'était pas loin ! Je compte sur vous deux les mecs, on peux l'avoir à nous trois !

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Pov de Lamne.

Tout le monde ne semble pas s'accorder sur la marche à suivre... J'ai bien cru cette histoire rapidement réglée et notre équipe partie pour la demeure de notre employeur, mais il semblerait qu'une majorité plus grande veuille bien aller à la conquête de ce talisman.

« -Ouais ! Ça va être génial ! »

Un enthousiasme pas partagé par tout le monde, visiblement. Que les Beorcs peuvent être rabats-joie ! Ne vous inquiétez pas, on finira bien par le voir, l'homme qui nous commande... Ce n'est qu'une question de temps, j'en suis sûr !

Et c'est ainsi que nous avons pris la route vers ce lieu mystérieux. Marcher dans la forêt, qu'est-ce que ça peut faire un bien fou ! Je n'ai à vrai dire pas attendu bien longtemps pour me transformer et faire le trajet sous l'apparence d'une bête, le chemin est ainsi bien plus agréable à parcourir. Et visiblement, nous ne sommes pas les seuls à vouloir profiter d'une petite balade ! Voila que d'autres Beorcs arrivent ! Chouette, on va pouvoir continuer la promenade ensemble !... Hein ? Quoi ? Ce sont des bandits ?... Ah, on doit les combattre, du coup ? Bon bah, pas de promenade alors... C'est dommage, cela m'aurait presque rappelé l'ambiance des bivouacs !

C'est donc avec une profonde curiosité que j'observe mes camarades s'élancer au combat, l'un d'eux n'hésitant pas à trancher des petits morceaux de nos ennemis. Un peu surpris par la méthode, je ne peux m'empêcher de penser à haute voix.

« -C'est donc ainsi que les Beorcs engagent un affrontement ? Ahaha, on peut dire qu'ils ne perdent pas de temps ! Et après c'est censé être moi qui vient d'une tribu barbare...  »

Eh bien, c'est parti ! Faisons comme mes collègues ! Si nous avons été choisis pour former l'élite de la milice, ce n'est pas pour rien, je présume ? Je suis quand même curieux de savoir sur quels critères ils ont jugé bon de recruter un Taguël sorti de nul part... Non pas que ça me dérange, bien au contraire ! Je suis tellement heureux de pouvoir apprendre l'art du combat façon Beorc !

C'est ainsi que je me précipite vers un bandit, et qu'au lieu de m'attaquer à sa nuque comme j'ai pour habitude de le faire, vise... Son bras ! Evidemment, je ne me contente pas de sauter directement dessus, il faudrait être idiot pour ça, et je ne le suis en tout cas pas assez pour vouloir me prendre un coup de hache d'entrée de jeu. Alors je feinte, je lui fonce dessus, me dévie sur le côté, fait mine d'attaquer pour mieux reculer.. C'est assez drôle, je dois bien l'avouer ! Mais lui doit en avoir marre puisqu'il finit par brandir tout haut sa hache et foncer sur moi en hurlant. Ok, on fait ça alors ! Je vais à son encontre, et au lieu de parer, rase le sol pour remonter droit devant lui, et lui attraper le bras à l'aide ma mâchoire. Un petit coup de dents... Et hop ! Un craquement d'os se fait entendre, et je dois mâchouiller un peu plus pour parvenir à lui arracher sa main. Lui pendant ce temps me frappe avec ses autres membres de libre, mais avec sa hache entravée, il ne parvient quà-AOUTCH ! D'accord, je n'ai rien dit, il tape fort en fait... Ce n'est pas qu'un Beorc chétif...

Le souffle coupé, je recule d'un bond, et ne réalise qu'après coup le goût du sang dans ma gueule. Pas de panique ! C'est juste la main de l'inconnu que j'ai emportée avec moi. Je la laisse alors tomber au sol, et la fixe en une grimace peu convaincue.

« -Mouais. Pas le type de gibier auquel je regoûterai.  »

Mes oreilles se redressent alors que non loin, le coupeur de doigts fait signe à deux autres gars d'attaquer un Beorc excessivement baraqué. Wow ! Il a l'air d'être un sacré gros morceau, celui-là ! Délaissant complètement ma première cible, je me mets à quatre pattes et entreprends de foncer à vive allure dessus.

« -Chauuuuuud devant !  »

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
La bataille faisait rage, tout le monde s’était éparpillé et Finley finit rapidement seul, perdu au milieu de toute cette violence à laquelle il n’avait pas encore pris part. Personne dans les deux camps ne semblait faire attention à lui : ses alliés avaient porté le combat chez l’ennemi avec une facilité déconcertante. S’il avait su à quel point ces mercenaires étaient forts... C’était plus lui qui avait besoin d’escorte et pas l’inverse.

C’est alors que Calcias, l’un des mercenaires, s’approcha de lui et lui fit comprendre qu’il avait besoin de son carquois. Reprenant ses esprits, il le lui tendit sans hésiter, ne sachant pas à quoi s’attendre. Le jeune homme sortit toutes les flèches et les empoigna fermement, avant de les lui rendre un instant plus tard.

- “Tiens. S'il y a des bandits qui arrivent, tu devrais pouvoir mieux te défendre avec ça. Je pense que tes tirs devraient avoir un peu plus de puissance. N'hésite pas à t'en servir !

Finley était quelque peu confus. Il ne savait pas trop en quoi son allié avait changé ses flèches juste en les tenant dans ses mains, mais il semblait étonnamment fatigué de l’avoir fait. Pas le temps de réfléchir, il n’avait pas d’autre choix que de lui faire confiance.

- “B-bien, m’sieur !” bredouilla-t-il en le regardant se ruer au combat avec les autres.

Il fallait se ressaisir. Le jeune homme se souvint de ce qu’il s’était dit avant de partir en mission : qu’il allait faire son travail bien comme il faut. Et aujourd’hui, son travail consistait à faire fuir les brigands qui s’en étaient pris à la milice de Gaïa. L’adrénaline était montée suffisamment pour qu’il se décide à agir. L’un des miliciens, un mage caché sous son long manteau, s’était enfui du combat, pourchassé par deux bandits. Il s’élança dans sa direction, espérant le rejoindre avant qu’il ne se fasse tuer.

Il fila droit aussi vite que ses jambes pouvaient courir, son arc et une flèche à la main. Bientôt, il aperçut sa silhouette entre deux arbres.
- “J’allons pas te laisser mourir toué !” s’égosilla-t-il en pleine course.

Le souffle court, il se retrouva face au jeune homme. Il devait avoir le même âge que lui. Mais il venait de terrasser à lui seul deux hommes, visiblement en tirant de l’énergie de son tome noir. Et il souriait.
- “Quel genre de monstres vous êtes, tous... ?”

Un crissement de branche trahit alors la présence d’un troisième bandit derrière Kurtis, visiblement déterminé à occire le responsable de la mort de ses deux compagnons.
- “Salaud ! J’vais te crever !” hurla l’homme en brandissant sa bipenne.

Sans prendre le temps de réfléchir, Finley banda son arc et décocha une flèche dans la direction de l’assaillant. Elle fila à une vitesse folle, et vint se ficher dans un tronc en émettant un bruit sec, suffisamment proche du bandit pour le faire hésiter une seconde. Finley n'avait jamais vu un projectile aussi rapide.
- “Alors v’la ce qu’il a fait à mes flèches ? J'te revaudrai ça, mon gars.”

Sans regarder le mage, il lui beugla :
- “Restes pas là sinon tu vas casquer ! On s’arrache !”

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar fini par refuser l'offre de Xena, cependant, il se ralliât au groupe pour la mission du donc bien qu'il était contre, ce dernier avais une certaine fiertés et ne semblait pas seulement être attiré par l’appât du gain contrairement à ce qu'on pouvais penser au premier coup d’œil, Xena se contenta d'hocher la tête en guise de réponse avant que le groupe ne se mette immédiatement en route pour les bois de Blosu.

Pendant le voyage Xena ne put s’empêcher de remarquer que presque aucun des membres de l'élite de la milice ne semblais proche l'un de l'autre puisque le voyage se déroulais dans le plus grand des calmes, presque tous chacun de son coté excepter pour Telrar et Erina. Xena quand à elle discuter avec Néo de ce qui pouvais bien les attendre, surtout que le groupe allait devoir agir en équipe réduite dès aujourd'hui, sauf en cas extrême qui viendrais à requérir l'aide d'autres Miliciens. Après plusieurs jours de marche toujours dans un silence à peut près général, le groupe fini enfin par arriver aux dites ruines de la demeure d'un ex puissant sorcier et là, le silence fini par se faire rompre. En effet des Bandits étaient sur place et semblaient avoir traquée le groupe à son insu.

Xena: Pas mal pour une bande de singes. pensât cette dernière qui détestais les bandits.

C'est alors que ces derniers leur révélèrent leurs plan et après un court discours ennuyeux de ces dernier ainsi que quelques menaces proféraient, Yuzu engageât les hostilités en tranchant deux doigts et une oreille de l'un des bandits qui ne l'avais pas vus arriver derrière lui. Le combat s’engageât alors pour de bon et...Il semblerais que les Miliciens était déjà occuper de dominer les bandits, Telrar et Erina étaient tout deux en occupées de s'épauler, Calcias avais était rendre main forte à Finley qui en avais bien besoin avant d'aller épauler l'imposant Faucon qu'est Aleister contre le chef qui semblait bien le tenir avant d'être à leur tours rejoins par Yuzu. Xena n'avais pour le moment pas engager le combat et se contenter d'observer la situation, essayant de trouver là ou elle serais le plus utile pour ne pas avoir la moindre perte, c'était l'essentiel pour elle. C'est alors qu'elle levât les yeux au ciel et aperçut trois bandit armées de bipenne sur le toit des ruines de la demeure, juste derrière le chef, tout trois prêt à lancer leurs bipennes en direction de Aleister, Calcias et Yuzu qui eux, ne les avaient pas remarquer, trop concentrer sur le chef pour remarquer cette attaque fourbe en plein combat.

Xena: Finley, sur le toit ! Occupe toi de ces bandits, vite !

Xena remarquât alors qu'il était trop tard pour stopper leur premier jet de Bipenne et accourut dans la direction du combat, le chef des bandits se reculât alors que les haches volaient littéralement en direction du groupe, c'est alors que Xena dégainât son arme en vitesse et activât sa technique personnelle après avoir passer devant ses alliées.

Xena: Royaume infranchissable.

https://www.youtube.com/watch?v=dZs7tz8-7Kw

Une barrière rouge se dressât alors face à Xena et les bipennes finirent par rebondir dessus avant de tomber au sol, non pas sans laisser Xena indemne qui subit une partie des dégâts bien que son corps ne pris pas directement les trois bipennes sur elle. Le trois bandits ainsi que leurs chef restèrent figer sur place alors que la barrière fini par se dissiper, Xena buvant une gorgée de sa potion avant de se retourner vers le chef des bandits en le fixant dans le blanc des yeux.

Chef: Hola hola hola ! C'était quoi que c'machin là ?! J'ai jamais vus un truc comme ça d'mes trente-huit années de vie ! Les gars, tous sur elle, elle protège les autres !

Xena: Tsk, encore pire qu'un lâche.

Après avoir prononcer ces mots les trois bandits qui étaient sur le toit sautèrent en bas tout trois armées de hache en fer et encerclèrent Xena, tout trois rigolant comme des imbéciles heureux. Xena quand à elle restât de marbre, clairement pas impressionnée de ses adversaires, empoignant sa Claymore de fer à deux mains et tranchant le ventre de ses trois adversaires d'un coup circulaires qui les firent tomber inerte sur le sol sous les yeux ébahit du chef des Bandits. Elle avais clairement affronter bien pire que ces bandits sans expériences qui se contentaient de balancer leurs haches dans tout les sens. Xena lança un regard en arrière vers ses équipiers.

Xena: Je vous fait confiance. Occupez vous du chef, je couvre vos arrières. Elle tournât ensuite son regard vers Finley , Je vais également avoir besoin de ton aide si jamais ces lâches on encore recours à ce genre de stratégie Finley. Kurtis, couvre nous également. Ma spécialité est le combat rapproche, je ne pourrais pas toujours couvrir Finley, surtout que ma technique à besoin d'un temps de recharge d'à peut près dix minutes avant de pouvoir être réutilisée.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
- Par quelle magie... ?

Calcias était abasourdit par le mur de protection qui s'était érigé devant lui, durant son combat quelque peu brouillon avec ses coéquipiers. Cela lui offrait quelques secondes de répit, et il commençait à en avoir besoin.
Il n'eut même pas le temps de s'inquiéter de ce coup en traître que les trois assaillants surprises avaient déjà été tués, et Xena était déjà repartie, laissant ses instructions. Claires, mais qui tombaient sous le sens. Jamais il n'aurait laissé reparti cet individu vivant. Il remerciait juste le fait qu'elle était là pour leur sauver la mise.
Mais il n'eut même pas le temps de vérifier sa légère blessure que le combat avait reprit de plus belle.

Cet homme laissait difficilement quelque ouverture que ce soit. Les seuls moments où c'était le cas, c'était lorsque les attaques étaient à peu près coordonnées, pour donner un petit coup, ici et là.

A croire que la graisse n'avait pas de fin, et qu'il ne lui faisait que des dommages de surface...
Il hésita à réutiliser son pouvoir pour enchanter son épée, avant de s'abstenir. A la fois car il tenait à ce que Finley puisse se défendre, et surtout, il avait un peu mieux apprit à considérer son état.
En vérité, pas vraiment, mais il commençait à vraiment être éreinté de ses échanges inutiles avec le chef des bandits, et cela, même lui pouvait le déduire, ce ne serait pas sans conséquences de se risquer à se resservir de sa magie dans ces conditions. C'était quasiment les mêmes conditions que la dernière fois... Et cela promettait d'en avoir également les mêmes issues.

Et en avait-il vraiment besoin, de toute manière ? Son jeu d'épée était assez affiné pour s'en sortir, pensait-il. Enfin, c'était ce qu'il pensait. Parmi tous les coups qu’assénait ce géant, un coup de hache vertical allant pile dans la direction de l'épéiste fût porté bien plus vite que prévu, ou alors, c'était ses réflexes qui n'étaient plus aussi réactifs, et bien qu'il arriva à le bloquer de justesse, la violence du coup le fit tomber à plat dos, totalement vulnérable pour une nouvelle attaque.

Heureusement pour lui, lorsque le chef leva sa hache pour porter un coup fatal, tel un boulet de canon, une boule de fourrure géante entra de plein fouet en collision avec lui, visiblement ravie de son entrée en scène, à la surprise de tout le monde.
C'était littéralement la deuxième fois qu'on lui sauvait la vie, aujourd'hui. non seulement Calcias aurait des comptes à rendre, et de l'entraînement supplémentaire à avoir, mais pour le moment, un simple remerciement était de mise.
C'était reparti pour un tour, et il devait se ressaisir.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
À la simple écoute des nouveaux ordres que venait de lui donner Xena, Kurtis se réjouit de pouvoir se sentir utile, lui qui avait si peu confiance en soi. Il la remercia alors et commença à s'exécuter, cherchant les ennemis aux alentours. L'un d'entre eux arriva à toute vitesse et Kurtis tenta de lui envoyer un flux mais, de par la vitesse de son adversaire, son attaque échoua, laissant au bandit l'occasion de contre-attaquer.

La contre-attaque fut violente mais Kurtis résistait. "Ce n'est pas le moment de mourir, Kurtis" se répétait-il avant de boire une gorgée de la potion qu'il avait ranger dans son manteau. "Ça a un goût amère mais ça vaut mieux que de mourir", pensa t-il ensuite avant de tenter une nouvelle fois d'attaquer le bandit qui esquivait toujours :
- Cette fois, tu m'énerve !, cria alors Kurtis tandis qu'à la surprise générale, il glissa entre les jambes du bandits, se releva derrière, lui mit un coup avec son manteau en se retournant brusquement et lui jetant un flux suffisamment près du visage pour brûler son crâne.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Le combat était bien entamé et Zaris n'avait pas encore agit. Il pose finalement son regard vers le taguël et le bandit blessé face à lui et voit que Lamne s'en vas en laissant sa cible vivante. Zaris empoigne fermement sa hache de ses deux mains et charge en direction du bandit en question dans l'intention de l'abattre sans lui laisser de répit. Chose qu'il réussit sans trop de soucis en assénant un coup fatal dans son crane, c'était pas vraiment beau à voir...

Cela étant fait, Zaris enlève vite fait une partie du sang sur sa hache avec sa main puis suis le mouvement précédent de Lamne, rejoignant les autres faces aux chefs.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Yuzu n'avais pas sentis les trois bandits en hauteur avais détourné un peu la tête vers la bas en voyant une bipenne arriver à toute allure mais elle fut contré contre un mur magique, il respira fort en voyant que ce n'étais pas son heure de mourir et bloqua le coup de hache que le chef allais lui donner, Yuzu recula de bien 2 mètres à cause de la force énorme que déployait ce bandit comme il avait échouer à blesser Yuzu le chef se retourna vers Calcias levant sa hache pour lui donner un coup fatal, mais avant qu'il ne pu une mystérieuse chose percuta le chef de plein fouet je restait la interloqué pars ce que je venais voir.

Qu-Quoi ? Qui ?! Quand je tourna la tête vers la ou avais été envoyer le chef je vu un lapin géant fière de son entré, le chef étais d'ailleurs à présent blesser à cause du choque violent qu'il avait subis, comment un simple lapin avais t'il pu blesser ce chef qui nous tenais tête à tous les trois, surement cet effet de surprise dynamique et poilu.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 2 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum