Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Chapitre 1 : Flusseim

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
"Fais chier" dit Yuzu enragé pars les remontrances de Xena alors qu'ils avaient Arsenus à porter de main , même si il savait que la fuite était la meilleure solution ça l’énervais au plus haut point de devoir battre en retraite devant ce vil personnage.

Avant de s'enfuir Yuzu hurla de tous ses poumons pour bien faire comprendre à Arsenus certaine chose.

Yuzu : ARSENUS !!!! J'en est marre de ton petit cinéma!!! Je me suis tait jusqu’à maintenant mais là j'en peux plus ! Tu n'a rien d'un noble, tu n'est qu'un insecte qui se cache derrière un stupide médaillon qu'il na même pas pu aller chercher lui même et de ses stupides chevaliers, les vrais nobles sont des gens respectable et qui ne haïssent pas les gens de la caste inférieur !! Tu n'est qu'un serpent qui essaye de mordre les gens pour les empoissonnés et les tuer, dans toute ma longue vie de sang-mêlée je n'est jamais rencontré de noble aussi pathétique que toi Arsenus !! Ton frère était bien plus noble que toi et il aimais tous le monde, sur l’honneur de mon ancêtre Manakete je prendrais ta tête Arsenus !!! A notre prochaine rencontre tu mourra !!

A l'atterrissage Yuzu se mit à courir plus vite, mais pile à ce moment là il sentis les pulsions de son sang anciens palpité et il ne pourrait se retenir plus longtemps, mais essayais quand même de garder son calme jusqu'au bon moment et chuchota "Pas encore, ah ah ah ....", les cavaliers suivais la Milice de prêt et ne voulais absolument pas les lâcher, arriver à la forêt le fameux homme de main de Arsenus se montra et créa un feu de foret pour nous empêcher de passer, à ce moment là Yuzu tomba les mains contre le sol en respirant fortement à force de retenir son envie de tout détruire.

Yuzu : Ah ah ah ah .... Je peux plus retenir cette envie et pourquoi ça tombe maintenant ?! Cette envie qui me ronge de l'intérieur !! Cette envie de tout détruire !

Yuzu se releva ensuite comme si rien ne s'était passer et empoigna son épée, il attendait qu'un cavalier viennent vers lui, se mit en position et coupa les jambes du cheval sur le quel le cavalier était, le cavalier tomba rapidement sur le sol suppliant sa vie mais Yuzu était sous l'emprise de son sang et n'entendais rien de ce qu'il lui disais et le tua d'un coup vive et sec, il répétait doucement "Détruire, je dois tout détruire, je ne serais rassasié qu'après avoir tout détruit !!"

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Pov de Lamne.

Je serre les dents, et fronce les sourcils.

« -Visiblement, la notion de loyauté est tout à fait relative chez les Beorcs... »

C'est... Navrant. J'ai bien conscience que notre monde n'est pas rose, mais quand même... Je ne pensais pas percevoir toute la noirceur de cette race quelques temps seulement après le début de mon périple. J'aurai espéré une approche plus sympathique de ce peuple...

Même si rejoindre une troupe de soldats payés pour tuer n'était effectivement peut-être pas la meilleure manière de faire, je vous l'accorde.

De toute façon, le mal est fait. Ma main portée à ma bestipierre, je me tiens sur mes gardes, prêt à agir lorsque le moment viendra...

Et le signal vient.

« -Ceux qui le peuvent, accrochez-vous à moi ! »

Je pose mes mains au sol, et me transforme immédiatement en lapin titanesque. Avec ma taille et mes facultés physiques, ce bond de trois étages n'est qu'une broutille, mais je me doute bien qu'il n'en est pas autant pour mes comparses humains.

Nous sautons donc au travers de la vitre, qui se brise en de multiples éclats de verre. Son retentissement sonne assez désagréable à mes oreilles, comme la promesse brisée d'un potentiel retour à Gaïa...

Le reste est tristement prévisible. Une fuite, une simple fuite. Comme j'en ai connu des dizaines depuis mon départ... J'ai beau essayer d'avancer, d'en découvrir plus sur ce monde et ces habitants, la fin est la même. Je deviens un bête et stupide fugitif. Comme un lapin qui menacerait les légumes d'un potager, et que l'on chasse à coup de pelles.

C'est lassant.

Nous finissons par effectuer un arrêt brutal. Arsenus a lancé des cavaliers à notre poursuite puis mis le feu à la forêt que nous traversions... Parce que bien sûr, se contenter de nous rattraper aurait été trop gentil, il faut en plus détruire la flore locale !

Je ne peux que m'accorder avec les paroles de notre chef, Nez-Haut. Trop, c'est trop !

« -Pour notre liberté ! »

Je m'ébroue en sentant la présence des flammes peser sur mon imposant pelage. Ils ont fait une cruelle erreur en m'approchant d'une source de chaleur...

Je possède une faculté particulièrement étrange, même pour un Tagüel. Mon pelage est beaucoup plus sensible aux variations de températures que la normale, et possède une adaptabilité hors norme. Rester deux minutes dans ce fourneau suffit à ce que certains de mes poils entreprennent de voltiger autour de moi, afin d'alléger mon corps et lui permettre de respirer. Cette perte soudaine de fourrure a alors une drôle de conséquence...  

« -Je suis plus que prêt, Signe Ici ! »

Lorsqu'elle entreprend de semer la pagaille parmi les rangs ennemis, je fonce. En un éclair, je viens percuter les premières montures à proximité, à toute vitesse, et profite de leur panique et donc déséquilibre pour désarçonner leurs cavaliers. Je ressens sans aucun mal la peur qui étreint tous ces équidés, et ne peut m'empêcher d'éprouver une pointe d'empathie à leur encontre... Mais ne vous en faîtes pas, ce n'est pas contre vous que j'en ai, mais vos maîtres.

« -Laissez-nous... Partir ! »

(Grâce à la chaleur, Lamne a pu activer sa capacité Fourrure Saisonnale. Il est donc beaucoup plus rapide qu'à l'accoutumée, mais aussi plus sensible aux coups)

les petits noms de Lamne :
Xena -> Nana
Néo -> Nez-Haut
Calcias -> Calciné
Aleister -> Tête de piaf
Yuzuro -> Yuyu
Telrar -> Très Rare
Signy -> Signe Ici
Templiers -> Tabliers
Charles -> Le Chat

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Xena et Telrar étaient prévenus. Au signal de leurs chefs, Erina s'élança en direction de la baie virée et fit monter ses deux camarades sur le dos de son pégase. Un bruit d'éclat de verre retentit lorsque l'imposante vitre fut brisée. Mira plongea en piquet vers le sol, ou elle se cabra en voyant les flammes qui leur barraient la route. Des cavaliers ennemis les encerclaient. Leur commandant tenta de leur faire rendre les armes, mais Néo s'y opposa fermement.

Saisissant sa lance, Erina joignit son cri à ceux de ses camarades. Il était temps de se battre pour leurs vies ! Éperonnant sa monture, elle la fit s'élancer dans le ciel. Elle jaugea leurs adversaires de sa hauteur. L'un d'entre eux possédait une épée et se tenait légèrement en retrait. Elle avait l'avantage. Elle fit plonger Mira dans sa direction, surprenant son adversaire en arrivant au dessus de lui. Elle plia le poignet vers le bas afin de planter fermement la pointe de son arme dans sa nuque. Elle lui donna ensuite un coup de botte afin de sortir sa lance de sa chair tout en le faisant tomber de son cheval. Redressant sa monture, elle observa les alentours. Une flèche la frôla. Il y avait des archers. Elle devait prendre garde à ce qu'ils ne l'atteignent pas.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar prit la fuite avec le groupe, mais resta à l'écart de ces derniers.
Lorsqu'ils furent encerclés par les poursuivants, il ne fit que regarder les cavaliers, assez bêtes pour se diviser.
Les cris de la milice ne l'affectèrent aucunement, il se contenta d'hausser les épaules et d'analyser ses adversaires. Sans le général, l'affrontement se montra plus simple.

Il dégaina sa lance et attendit le moindre événement susceptible de jouer en sa faveur, ce qui arriva assez vite.
Signy déstabilisa les chevaux avec le feu. Il en profita pour sauter sur le pégase d'Erina puis bondir en direction d'un des chevaux en train de cabrer. Le cavalier ne vit pas la lance de Telrar arriver dans sa poitrine.

Il se retrouva de l'autre côté du groupe. C'était mieux pour lui qui préférait agir seul. Il vit des archer viser Erina, il décida donc de foncer vers eux pour au moins les distraire et laisser le champs libre à sa partenaire.

La politique de Telrar se résumait en une phrase : "Je fais mon travail de mon côté, fais le tiens de l'autre", ce qui lui donnait une impression plus soudée qu'elle n'y paraissait aux premiers abords.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
La milice fut couper dans l'élan de sa fuite par un énorme barrage de feu, l'homme encapuchonnée également présent, il s'agissait donc de l'homme de main d'Arsenus d'après ce que Xena avais put comprendre, Erina posât Xena au sol avant de charger sur les ennemies situer à proximité.

Xena: Bonne chance à vous deux, pensât alors cette dernière laissant Erina et Telrar de leur coté.

Ces deux là faisait une très bonne équipe après tout, Xena n'avais pas besoin d'être à leurs coté puis il y avais plus urgent, il fallait se débarrasser des ennemis présent, et vite, même s'il était désormais impossible pour le général de rattraper la milice à cette distance, il n’empêcher que d'autres troupes d'Arsenus seraient présent sur les lieux et pas seulement ces cavaliers. Xena fut ensuite interpellé par le rire très bruyant de Signy,  Xena pensât à ce moment là que ses nerfs avaient dut lâcher, elle était trop loin pour entendre les échanges de mots qu'elle avais avec l'homme mystérieux, c'est à ce moment là que Signy pris une branche, elle s'en servit pour effrayer les chevaux à proximité d'elle, ces derniers faisant tomber les soldats d'Arsenus de leurs dos au sol, les laissant temporairement sans défenses Yuzuro et Lamne en profitèrent pour attaquer les ennemis au sol, même si Yuzuro semblait plutôt les massacrer alors que Lamne les mettaient surtout hors combat. Xena n'eut pas le temps de réfléchir qu'elle se fit encercler par trois cavaliers, ces derniers avaient bien entendu perdu leurs montures, deux d'entre eux avaient des épées et étaient derrière Xena chacun d'un coté alors que le dernier avais une lance et se trouvais face à cette dernière.

Xena: Je vois, vous venez prendre la tête des chefs en premiers donc ? Pas de chance pour vous, je suis de mauvaise humeur.

Lancier: Tuez-la les gars, elle n'as aucune chance toute seule !

https://www.youtube.com/watch?v=VL0y2_Y_UX8&list=

Les trois ennemies s'élancèrent donc sur Xena en même temps. Cette dernière dégainât son imposante épée de fourreau qui était derrière son bassin de sa main droite puis utilisât sa main gauche pour dévier la lance de son adversaire qui l'attaquer au niveau du visage grâce à son gantelet de Mythril ce qui fit crisé la lance de son adversaire la faisant glisser sur son gantelet alors qu'elle para simultanément les deux coup d'épées porter par derrière en plaçant son épée de manière latérale dans son dos par dessus son épaule, l'arme était plus lourde que d'habitude puisqu'elle la porter uniquement de sa main gauche à cet instant, mais Xena avais appris bien d’autre choses durant sa vie d'ex-mercenaire et notamment à combler certaine des lacunes qu'avais son style de combat à ses début. C'est lorsque le Lancier ennemie allait reculer avec sa lance que Xena passât son bras autour de la lance et tirât d'un coup sec afin de rapprocher son ennemis près d'elle avant de lui assénez une violent coup de boule au nez, son adversaire pisser le sang du nez et s'effondrer au sol, inerte. Xena mis alors immédiatement la distance entre elle et ses deux autres adversaires en tournant rapidement elle même avant d'effectuer un petit saut en arrière tenant fermement son arme deux mains.

Soldat à l’épée: E-elle as tuer John ! Elle lui as pété son nez !!! Tu va me le payer !

Xena fronça alors les sourcils alors que le Soldat de droite se ramenais en attaquant presque immédiatement cette dernière, elle parât le coup sans aucun mal avec son espadon, puisque ce dernier avais beaucoup moins de force qu'elle n'en possédait. Elle en profitât pour lui mettre un violent coup de pied au genou, s'en servant d'appuie pour reculer une fois de plus alors que ce dernier mis instinctivement l'autre genoux au sol, lâchant son épée ses deux mains sur le genou que Xena avais frapper plus tôt de sa jambière en mythril.

Soldat: Il as craquer... J'ai entendu mon genou craquer putain !! J'peux plus bouger, ça fait mal !

Le troisième soldat à son tour fonçât sur Xena, l'air paniquer alors que Xena avais tuer son premier compagnon et immobiliser le second. Xena vit l'attaque maladroite de ce dernier venir, un coup verticale partant du bas vers le haut, Xena soupira et l'esquiva d'un simple pas de coté avant de trancher ce dernier en deux d'une attaque latérale créant une plaie béante tout le long de son corps, ce dernier mourut sur le coup également alors que le soldat au sol se mis à hurler.

Soldat: Les gars, j'peux plus bouger ! Archers, ic...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Xena lui mis un violent coup de poing sur la partie droite de sa mâchoire, lui explosant une partie des dents alors qu'il effondrement sur le sol, K.O. le sang s'échappant sa bouche qui se rependais bientot sur l'herbe qui viras au rouge.

Xena remarquât alors que deux archer viser Néo derrière ce dernier, elle accourut derrière lui et activât sa technique: Royaume Infranchissable pour couvrir Néo et sa Wyverne des flèches qui rebondirent sur la barrière que Xena avais déployer et qui ferais effet pendant dix secondes, cependant encore une fois, même si les flèches ne toucher pas cette dernière directement, elle se pris 70% des dégâts, seulement, cette fois elle n'avais plus de potion pour se soigner et fulminât.

Xena: Néo, prête attention à tes arrières, si je les avaient pas vus tu aurais était dans un sale état. Moi et toi somme leurs cibles prioritaires, surement un ordre d'Arsenus. Au moins on as pas à couvrir les autres, c'est un poids en moins et je peux agir plus librement cette fois.

Dernière édition par Jevana le Ven 1 Mar 2019 - 15:20, édité 1 fois

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Calcias se figa, lorsqu'il entendit Xena lui hurler dessus. Se suicider ? Il n'avait même pas envisagé cette possibilité, dans sa colère. Juste à celle de faire payer à ce nobliau qui entachait toute sa classe à lui tout seul.

Il pesta en abandonnant cette idée, ne voulant pas risquer que la menace de son chef se mette à exécution, et suivi donc le groupe dans sa grande échappée par la baie, agrippé comme il pouvait au lapin géant.
Sa prise se resserra lorsque la baie se brisa dans un fracas innommable, et qu'il chuta de quelques mètres, jusque le choc de l'atterrissage, largement amorti par la fourrure de l'homme-bête. Tout le chemin, il le passa accroché à lui, craignant d'être éjecté dans sa course folle.

La fuite était certes la meilleure solution, mais devoir laisser Arsenus tranquille le mettait hors de lui.

Et la situation ne s'arrangeait pas... Les flammes barraient leur route, et ils avaient déjà été rattrapés... Calcias descendit du lapin après l'avoir remercié, pour lui enlever le poids qu'il lui faisait subir, avant de sortir son épée.
S'ils ne pouvaient aller plus loin, il ne restait plus qu'à combattre.

C'est alors qu'il entendit Signy rire aux éclats, puis critiquer ouvertement le mage pour son incompétence. C'est confus qu'il la regarda prendre une branche enflammée, pour semer la panique dans les rangs ennemis, à sa grande surprise.

- Ces chevaux... Ils ont peur du feu ?

Il fallait qu'il essaie de composer avec cette nouvelle information, et surtout, en profiter. L'homme-bête s'était déjà jeté dans un torrent de poils sur les cavaliers qui tentaient de maîtriser leur monture, et les autres s'étaient déjà bien avancés pour intercepter la cavalerie.

Il s'adressa à l'archer du groupe, maintenant qu'il était en mesure de le protéger convenablement, comparé à la dernière fois. De toute manière, il n'était plus capable d'améliorer ses tirs. Mais les flammes qui leur barrait la route créaient également un mur qui le mettait relativement en sécurité pour l'arrière, si Calcias parvenait à le couvrir. Et les arbres...

- Restez près de moi, d'accord ? Il ne faut pas qu'ils vous atteignent.

Un cavalier leur fonça dessus, moins perturbé que les autres. Même si celui-ci semblait plus vaillant, l'épéiste comptait bien tirer avantage de la végétation pour gêner la monture, et surtout, l'empêcher de les piétiner.
Et c'est après une courte danse autour d'un arbre qu'il réussit à trancher d'un coup vif et précis le cheval qui s'écroula, agonisant, emportant son cavalier dans sa chute, qui eut la jambe coincée par le poids de l'animal.

Ce qui ne n'empêcha pas le cavalier de tenter de donner un coup en agitant vainement son épée, quand il vit Calcias s'approcher.
Celui-ci désarma bien rapidement son adversaire, puis lui planta son épée dans le poignet, lui arrachant un cri strident, avant de le faire s'évanouir d'un coup de garde sur la tempe.

Il voulait s'assurer qu'il ne puisse pas reprendre le combat, s'il parvenait à se relever de ça.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Après que Yuzu est massacré ce pauvre Cavalier qui n'étais absolument pas chanceux en ce jours se tourna vers un autre cavalier qui criais sur lui après avoir vu le massacre de ses propres yeux.

Cavalier : MONSTRE !!!! Co-Comment as-tu pu ?!!! Je vais te massacrer monstre !

Le Cavalier prit sont arc et visa Yuzu avec, la flèche fonça à une grande vitesse vers Yuzu qui la prit en pleine épaules et recula un peu avant de s'élancer dans une course folle vers le Cavalier archer et lui trancha un bras, le cheval eue peur et se cabra, laissant tomber son jokey sur le sol, il suppliait pour sa vie "Laisse moi !!! Monstre !!! Comment peux tu vivre avec autant de mort sur ta conscience ?!! Laisse moi en vie, je t'en conjure !!"

Yuzu : Pauvre humain, tu te prenais pour le plus fort et maintenant que tu vois que ta vie finis bientôt tu implore pour cette dernière !! Ah ah ah, pauvre fou ! Tout ce que je veux c'est détruire et tu fais partie des choses à détruire alors meurt !

L'épée de Yuzuro trancha net le cou du pauvre malheureux, Yuzu semblais totalement incontrôlable mais à cause de sa blessure il perdait beaucoup de sang et commençais à avoir du mal à tenir debout, la flèche qu'il avait reçu plus tôt était enduit de poisson et il s'était rapidement propagé dans tout son corps, il planta son épée dans le sol pour se tenir dessus avec difficulté, à ce moment là un cavalier venu donner un coup de lance à Yuzu lui transperçant l'autre épaule, l'ennemi enleva ensuite sa lance du corps de Yuzu qui tomba sur le dos, il ne pouvait plus bouger et sa technique personnel était à présent terminer, la lance du cavalier se leva une dernière fois visant le coeur de Yuzuro.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
L'heure de la fuite a sonné, l'atterrissage ne fut pas agréable mais ça aurait pu être bien pire. Zaris se relève et court le plus vite possible avec le groupe. Malheureusement ce qui semble être le bras droit d'Arsenus et des cavaliers les ont rattrapés. Le combattant empoigne fermement son arme, cette fois ci, pas de clémence pour l'adversaire. Bon... avec cette course poursuite il n'était pas totalement en forme. Mais il devra faire avec. Sa vie, comme celle des autres miliciens, était en jeu. Heureusement pour eux, Signy a eu la brillante idée de se servir des flammes pour effrayer les chevaux et déstabiliser les cavaliers.

Zaris en profite pour charger un ennemi armé d'une hache qui tentait tant bien que mal de calmer sa monture. Voyant le milicien arriver, le cavalier tente un coup vertical de haut en bas. Le combattant dévie sans trop de difficulté cette attaque et inflige une profonde entaille au cheval. Ce dernier lache un cri de douleur et s'agite encore plus qu'il ne l'était déjà, laissant au passage tomber le cavalier. Zaris ne compte pas lui laiser une chance d'agir et abat son arme dans la tête du cavalier.

Il balaye rapidement une partie du sang sur sa hache et vit Yuzuro pas loin blessé se prenant la lance d'un autre cavalier. Voyant son allié mal en point, il commence à courir vers lui pour l'aider. Alors que le cavalier s'apprête à transpercer Yuzuro, Zaris le sauva de justesse en déviant la lance comme il l'avait fait pour l'autre cavalier puis enchaine en abattant son arme d'un coup horizontal sur les côtes du cavalier. Le milicien recule légerement et tire son arme vers lui, faisant tomber l'ennemi puis abat son arme sur sa tête pour s'assurer qu'il ne fasse plus de mal.

Une fois cela fait, il inspecte rapidement Yuzuro, constatant ses blessures. Zaris relève le regard en direction de Signy et dit :

Zaris: On a un homme à terre et inerte !

Il reste aux côtés de Yuzuro au cas ou...

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Zaris : On a un homme à terre et inerte !

Signy se retourna d'un seul coup, la branche en feu toujours dans sa main. Elle n'avait pas vraiment discuté avec ce milicien mais elle le reconnut. Et surtout, celui qui était par terre était celui qu'elle avait déjà repéré. Elle se recula donc doucement vers ses deux alliés, essayant de maintenir les cavaliers encore sur leur monture à distance. Et une fois qu'elle se trouva avec les deux miliciens, Elle examina ses blessures.

Signy grimaça. Une flèche dans l'épaule, la lance avait déchiré l'autre, ce n'était pas pas étonnant qu'il se soit évanoui. Pourtant, elle hésita à sortir son bâton. Pour être sincère, elle n'avait pas encore récupéré assez d'énergie pour être autant insouciante que durant le combat contre les templiers. Si elle utilisait ses pouvoirs sur lui et qu'elle n'aurait plus assez d'énergie pour sauver quelqu'un d'autre, elle s'en voudrait. De plus, elle repéra les traces marron autours de la blessure de flèche, ce qui ne laissa pas de place à l'imagination.

Signy *Pensée* : Du poison... ! Bon sang, c'est pire que tout ! Mais si quelqu'un subit une blessure comme Telrar ou Néo là bas, j'aurais pas assez de force pour le sauver.... Pardon, épéiste mais je dois le faire. Je t'en prie, survis...

Signy : La flèche a été empoisonnée, je pourrais le soigner mais ça ne changerait rien là maintenant ! Par contre, je peux faire ça, il faut le tenir fermement.


Une fois qu'il s'était exécuté, Signy ferma les yeux, inspira profondément, et appuya la branche ardente dans la plaie ouverte du blessé. Grâce à l'aide du combattant, elle n'eut aucun mal à attendre quelques secondes pour cautériser la plaie. Une fois fait, elle la retira et se redressa.

Signy : Je compte sur vous pour le protéger. Et n'essayez pas d'arracher la flèche, ça ne ferait qu'aggraver l'hémorragie.

De plus, elle n'avait pas le temps de vraiment faire plus. En effet, il lui semblait surprenant qu'Arsenus n'aie envoyé que des cavaliers à leur poursuite. Le Général risquait d'arriver tôt ou tard. Et s'il arrivait, c'était fini. Si bien qu'elle devait faire en sorte que tous puissent partir le plus vite possible. Confiant donc l'épéiste à son collègue, Signy se dirigea vers l'arrière et attira l'attention d'une certaine personne, dont elle aurait besoin de l'aide.

Signy : Finley, venez avec moi s'il vous plaît ! Notre temps est compté, nous devons tuer ce triste sir. Et si vous êtes assez proche des flammes pour tirer, vous serez à l'abri des chevaux et partiellement des cavaliers.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Stationnant suffisamment haut pour demeurer bien au dessus des piétons, Aleister observait la situation.En effet, gagnés par une confusion totale des chevaux, leurs propriétaires peinaient à manœuvrer à leur convenance. Aleister sauta sur l'opportunité crée par Signy. Il fondit, serres en avant, en direction d'un cavalier archer qui tentait de viser le rapace, sans résultat au vu de l'agitation frénétique de sa monture. Il le saisi fermement au niveau des épaules puis s'envola avec sa "proie" à 5 mètres du sol. A défaut de pouvoir tenter quoique ce soit dorénavant, l'archer agitait ridiculement ses jambes qui pendaient dans le vide tout en hurlant de manière répété au faucon de le lâcher.

- Si tu insiste...

Le laguz ne se fit pas prier, il accéda à la requête du cavalier et lâcha prise, l'archer chuta sur un buisson près d'un arbre enflammé qui amortit le choc, malheureusement pour lui, ce buisson était également rongé par les flammes et ces dernières commencèrent à entourer le corps de l'ennemi qui hurlant de douleur tout en s'agitant dans tout les sens en appelant à l'aide sur un ton de détresse. Mais ses acolytes étant occupés avec le reste de la milice, personne ne vint l'aider, il s'effondra au sol au bout de longues secondes, le feu continuant de dévorer la chair désormais calciné de l'archer.

Aleister tournait en cercle au dessus de la zone de combat, son attention se reporta sur Signy et Finley, la première avait interpellé le second pour aller tuer un certain "triste sir". Elle devait très certainement faire référence au shaman qui se contentait de regarder le combat sans agir. Tout en restant à une hauteur suffisante pour rester hors de portée des armes de contact, Aleister suivit les deux miliciens, prêt à leur porter assistance, après tout, ils étaient loin d'être les plus autonome d'un point de vue purement combat. Le reste du groupe ne devrait pas rencontrer de problème avec le peu de cavaliers encore en état, d'autant plus que le faucon aperçu l'un d'entre eux fuir la bataille en direction du château d'Arsenus, pas sûr que ce dernier tolère les déserteurs...

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Les archers avaient envoyés une volée de flèches dans sa direction. Erina fit redescendre sa monture en piqué, ne pouvant pas se protéger de l'attaque. Elle écarta l'un des projectile d'un coup de lance bien placé, mais l'une d'entre-elles parvint jusqu'à sa hanche. Elle sentit sa pointe s'enfoncer peu profondément dans sa chair, lui arrachant un gémissement de douleur. Grimaçant, elle la retira d'un coup sec avant de la jeter au sol. La pointe de la flèche ne s'était pas enfoncée trop profondément. Ce n'était qu'une blessure superficielle. Heureusement, Mira était indemne.

Une fois au sol, elle vit Telrar se diriger vers ses assaillants. Son aide lui serait précieuse pour avoir le champ libre. Si il parvenait à les mettre hors d'état de nuire ou au moins à les occuper, ces archers ne la gêneraient plus dans ses déplacements aériens. A sa droite, elle remarqua Yuzuro a terre. Signy était auprès de lui, probablement occupée à le soigner. Ils étaient vulnérable, et un cavalier se ruait dans leur direction. Erina fit galoper sa monture jusqu'à lui, lui barrant la route.

- Dégage donzelle ! S'exclama t-il.

Il tenait son épée trop haut. Erina profita de son erreur de positionnement pour plonger sa lance au niveau du torse. Sa lame transperça le plastron de cuir qu'il portait, faisant au passage cabrer sa monture. Le cheval poussa un hérissement en laissant tomber son cavalier au sol avant de s'enfuir au galop.

- On ne passe pas. Déclara Erina en regardant l'homme étalé dans l'herbe. Il était probablement évanoui. Inutile de l'achever.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Dès que le moment fut venus pour le groupe de fuir, Kurtis s'empressa d'atteindre la baie vitré, couvrant au passage ces camarades en lançant des flux à droite, à gauche sans tuer aucun de ses adversaires mais en le blessant suffisamment pour ralentir leurs courses. Arrivé au niveau du point de saut, il s'arrêta net, pris de vertiges puis, il ferma les yeux et sauta inconsciemment au niveau de la seul surface de sol où il n'y avait pas de buis. Sa chute, pourtant, lui paru étrangement courte, tant qu'il ouvrit immédiatement les yeux avant de se rendre compte qu'il se trouvait sur la wyverne de Néo.

Dès lors, son sourire s'illumina comme cela n'avait pas été le cas depuis très longtemps et il remercia Néo autant qu'il le pu, peut-être même un peu trop. Une fois déposé à terre, ce fut une quinzaine de cavaliers qui chargèrent vers eux et bien que la dernière fois, il s'était réfugié dans la forêt pour attaquer les bandits qu'il était censé affronter, Kurtis, cette fois, pris d'un élan de courage, fonça vers l'ennemi sans réfléchir et, avant de comprendre qu'il se fit encercler par deux cavaliers, il tua l'un et fit tomber l'autre de sa monture grâce à un flux.

La monture du second cavalier partit à toute allure, effrayé par le jeune chaman mais le soldat, lui, se révéla tout aussi bon au combat en monture qu'au combat à pied et blessa grièvement Kurtis qui tentait vainement de lui asséner le coup qui le tuerait. Comme si ce ne fut pas assez, le soldat tenta cette fois l'attaque qui serait fatale à son ennemi mais celui-ci esquiva en trébuchant sur un cailloux au sol et tomba. La prochaine attaque de l'ennemi serait définitivement la bonne si personne n'agissait...

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Alors que Signy attendait la réponse de Finley, elle entendit quelqu'un tomber par terre. C'était celui qu'elle avait supposé s'appeler Kurtis ? Et un cavalier allait l'achever, d'un massif coup de hache d'acier. Intuitivement, la stratège oublia qu'elle venait de proposer à son collègue de tuer ensemble le Shaman. Elle s'élança et parvint à bloquer in extremis l'arme de son adversaire. Ses muscles tremblèrent sous l'effort, ce cavalier avait une frappe lourde.

Pourtant, elle ne devait pas plier. Si elle tombait, elle-même, Kurtis et peut-être d'autres allaient succomber aux coups du cavalier. Personne ne pouvait les aider, c'était à elle de combattre.

Cavalier : Tiens, n'est-ce pas la petite peste qui a rendu mon cheval incontrôlable ? Je vais m'amuser à te briser pour te faire payer.

Signy : Remerciez votre leader idiot, je n'y suis pour rien.


Niveau force pure, Signy était incroyablement dépassée. Cet homme pouvait la fracasser comme une brindille. Cependant, il était lent et imprécis. Avec une contorsion du poignet, elle arrivait à dévier la hache sans vraiment la bloquer. Ainsi, elle limitait les efforts à ne pas se faire blesser. Pourtant, si elle ne trouvait rien, elle serait la perdante, s'épuisant nettement plus vite que le cavalier. De plus, elle s'était battue plus tôt, là où le Cavalier menait le premier combat de la journée.

Elle voulut temporiser en reprenant la branche en feu qu'elle avait lâché un peu plus tôt et l'agita d'un coup sec devant la figure du cavalier, voulant le faire reculer. Chance pour elle, néanmoins, des feuilles embrasées passèrent à travers la visière du casque, se retirant de l'arbre. Pris d'une douleur cuisante, le pauvre garde n'eut d'autre choix que de retirer son casque pour éviter de se faire calciner les yeux.

Profitant de l'occasion, Signy fonça sur le cavalier et lui enfonça la pointe de son épée dans la gorge, le tuant sur le coup. Et dans un geste précis, elle arracha la lame. Ce petit combat l'avait essoufflée, mais au moins, elle et Kurtis étaient encore vivants. Se rappelant d'un coup la raison de son combat contre le cavalier, elle se précipita vers le mage et examina ses blessures. Ce n'était pas joli à voir.... Mais comme pour l'épéiste, pouvait-elle vraiment gaspiller le peu de magie lui restant, alors que...

Elle se stoppa dans son fil de pensée. Morts ou incapacités, il ne restait en réalité que le bras droit d'Arsenus pour leur barrer le chemin. Tous les cavaliers avaient déjà été vaincus, à la surprise de la rousse. Tout s'était passé tellement vite... Mais puisqu'il ne restait qu'un seul adversaire, elle put se permettre de soigner les blessures de son collègue mage avec une partie de ses réserves restantes. Peut-être ne pourrait-il pas assister au combat mais il n'était plus en danger.

Signy *Pensées* : … C'est encore pire que je ne le pensais. Si je veux être sûre de pouvoir maintenir l'épéiste en vie, je ne devrais plus soigner personne pour me concentrer sur lui. … Pourvu que personne d'autre n'aie besoin de mes services à cause de ce Shaman stupide...

Une douleur au bassin se manifesta soudainement. Sous l'adrénaline, Signy n'avait pas senti la blessure. Probablement un coup de hache qu'elle n'avais pas correctement dévié. Ce n'était pas une entaille profonde mais si elle ne s'en occupait pas rapidement, ça pouvait devenir compliqué. Elle n'avait pourtant pas de potions et sa magie devait servir avant tout pour les autres, qui pourraient en avoir plus besoin.

Dans un sourire résigne, elle serra les dents et la main, tremblante, autours de la branche ardente. Puis, elle ferma les yeux, et tout comme elle l'avait fait pour Yuzu auparavant, la stratège appuya le bout incandescent de sa branche contre la plaie. Des larmes montèrent à ses yeux, alors qu'elle avait envie de hurler. Elle n'en fit cependant rien et attendit quelques secondes, faisant un effort surhumain pour ne pas éloigner le feu de son corps meurtri. Puis, elle se dépêcha de jeter son "arme enflammée" qui fut si utile pour se recroqueviller. La douleur avait été à peine supportable, mais maintenant, elle ne saignait plus, c'était le principal. Consciente néanmoins que la douleur l'empêcherait de se battre, elle ne put qu'assister à la mise à mort de l'homme qui s'était joué d'elle.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Les ennemis finirent par tomber comme des mouches un par un, chacun des miliciens présent au combat avais briller de manière à en finir au plus vite avec ce combat. Il ne rester plus qu'a faire tomber l'homme encapuchonnée qui attendais près des flammes qu'il avais lui même propager derrière lui. ce dernier n'avais même pas profiter du surnombre pour se joindre à ses alliés et avais attendu patiemment jusque là. Cependant, il était le dernier obstacle avant que la milice puisse fuir loin des troupes d'Arsenus et enfin gagne leur "liberté". Beaucoup de Miliciens étaient occupés de couvrir leurs deux camarades tomber au combat, à savoir Yuzuro et Kurtis. Signy elle même était assez mal en point, elle avais même prouver sa détermination à économiser ses forces pour se concentrer sur les soins de Yuzuro qui était le plus mal en point en se brûlant elle même le bassin pour soigner sa propre plaie, ce qui laissât Xena sans voix. Alors que la rousse s’attelât aux soins de Yuzuro après en avoir fini avec les soins de Kurtis. Xena avais bien remarquer que quelques miliciens étaient également à bout de forces, personne n'avais tenter de s'occuper du bras droit d'Arsenus.

Xena: Je me charge de lui. Vous autres, préparez-vous à fuir pour de bon. Il nous faut contourner ce feu et également avoir plusieurs personne pouvant transporter les blessées. Erina, Néo et Aleister je compte sur vous pour vous en charger.

Une fois ces mots terminer Xena rengainât son arme dans le fourreau attachée derrière son bassin puis court immédiatement en direction de son adversaire qui était à une cinquantaine de mètres de cette dernière.

https://www.youtube.com/watch?v=2Z5h3TUtyx8&t=

Le mage se mis alors à ouvrir son tome de mage noir une fois que Xena fut assez proche de ce dernier et activât son Nosferatu. C'est alors qu'une ombre noir se dessinât aux sol, le flux s'échappant peu à peu proche de Xena. Cette dernière repérât alors les traces de la dite magie à peine un mètre devant elle et reculât de deux pas en arrière pour esquivât l'assaut de ce dernier alors qu'une explosion de magie sombre surgit du sol face à elle. A peine la magie fut-elle dissipée que Xena profitât du temps d'ouverture pour foncer de nouveau vers son ennemi d'un bon en avant alors que le cercle de magie de l'incantation suivante de magie du pyromane se dessinant une fois de plus devant Xena, cette fois cette dernière continua de courir en déviant la trajectoire de sa course vers la gauche, raccourcissant une fois de plus la distance entre elle et le mage... Il était désormais à sa portée, ce dernier eue le réflexe de vouloir se reculer avant de tourner sa tête en vitesse derrière lui, se rappelant qu'il avais lui même mis le feu ici, condamnant sa seule issue de secours de lui même un peu plus tôt.

???: Merde... Eugh !!

Xena avais mis un violent coup de poing, renforcer par l'alliage de Mythril, de son gantelet au ventre de son adversaire lui faisant cracher de sa salive alors qu'il s’effondrât sur le sol sous le regard sans merci de Xena qui écrasât de sa jambière gauche, également renforcer par l'alliage de Mythril, d'un coup sec le poignet gauche de son adversaire lui faisant lâcher prise sur son tome de Nosferatu sous le coup de la douleur. Xena s’abaissât alors et de sa main gauche attrapât son adversaire par le col faisant tomber la capuche de ce dernier en arrière révélant alors son visage. Il était jeune et devais avoir la vingtaine d'années. Du moins, en apparence, puisqu'il avais une marque sous son menton très visible, ce n'était donc pas un Beorc mais un marquée, ce n'était donc pas étonnant qu'il cache son visage en permanence sous sa capuche, tout cela faisait sens désormais. Cependant Xena n'hésita pas une seule seconde et lui mis un coup de poing en plein visage avant de le lâcher au sol comme une poupée de chiffon. Elle dégainât ensuite son arme et achevât son adversaire inerte au sol en plantant son Espadon dans son ventre. en appuyant de toutes ses forces de ses mains pour être sure qu'il meurs sur le coup. Après quoi elle retirât son arme du ventre de ce dernier et d'un coup levât son arme en l'air avant de la pointer presque immédiatement vers le sol pour retirer une grosse partie du sang de son adversaire de son arme. alors qu'il teintât l'herbe de pourpre. Xena avais tuer ce dernier pour être sure qu'il ne fasse rien de suspect si d’autres troupes d'Arsenus se pointer.

Xena: Idiot, tu t'es condamner toi même en te plaçant près des flammes et ne profitant pas du surnombre pour attaquer. C'était évident qu'en combat singulier tu n'aurais rien put faire. A moins que tu ne préparais quelque chose... On ne le sauras jamais et ce n'est pas plus mal.

Xena rengainât son arme avant d'élever la voix pour être sure qu'on l'entende alors qu'elle regarder ses camarades face à elle un peu plus loin.

Xena: Miliciens de Gaïa ! Nous avons remporter la victoire, mais il est trop tôt pour célébrer cette dernière. Jl nous faut fuir et tout de suite. Nous ferons payer à Arsenus le moment venue sa trahison mais pour l'heure nous devons survivre tous. EN AVANT MILICIENS, hurlât alors cette dernière en pointant la direction du nord-est pour passer là ou les flammes n'étaient pas encore occupé de s'entendre pur gêner la voie de ces derniers.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Le combat venait de cesser. Tous les cavaliers étaient morts, et le sinistre homme de main d’Arsenus venait de tomber de la main même de Xena.

Mais les miliciens étaient à bout de souffle. Blessés, tant physiquement à la suite de ce violent affrontement, que mentalement suite à la trahison de leur employeur, ils peinaient à tenir debout. Ils devaient fuit, pourtant, et vite, comme leur incomba Xena.

Alors qu’ils rassemblaient leurs forces, d’autres hommes arrivèrent, et les encerclèrent. Les troupes d’élite d’Arsenus étaient là, tout espoir semblait perdu.

https://www.youtube.com/watch?v=QlUZG5WYqpI

Arsenus : Han… Nous y voilà ! Mais… mes cavaliers, ils sont…

Octave : Les miliciens les ont tous vaincus ? Je suis impressionné…

Arsenus : Grr… Ma patience a ses limites. Vous auriez dû rendre les armes plus tôt… Pourquoi vouloir tout compliquer ? Je ne vous comprends pas. Avec en plus la mort de mes hommes, je ne pourrai plus me permettre de me montrer clément envers vous ! C’est regrettable, vraiment. J’en suis le premier à le déplorer…

Néo : Arsenus ! Silence !

Arsenus : Que… comment ?

Néo : Nous en avons assez de vous paroles alambiquées. Nous savons très bien quel est le sort que vous nous réserviez, depuis le début !

Arsenus : Oh non, bien grand tort t’en fait, Néo : si vous aviez rendus les armes, j’aurais véritablement cherché une solution à ce problème, et vous auriez eu la vie sauve, tous autant que vous êtes. Mais, maintenant que vous avez tué de nombreux de mes hommes… je vais devoir vous faire condamner pour trahison envers votre maître ! Je n’ai pas le choix, il en va de ma réputation.

Néo : Sottises ! Arsenus, si vous voulez vraiment nous arrêter… Alors venez vous battre !

Arsenus : Comment ? Fou…

https://www.youtube.com/watch?v=grFdcZqPusw

Néo prit son envol. Sans réfléchir, il fusa sur Arsenus, lance en avant. Arsenus dégaina alors une rapière. Le talisman rouge de rubis luit d’une lueur éclatante. Alors même que Néo était à portée, avant que sa lance ne touche Arsenus, ce dernier activa Adepte. D’un premier coup il dévia la lance : du deuxième il fit un coup critique qui ouvrit une plaie béante dans l’abdomen de Néo.

Néo : Enf… er !

Néo s’écroula, grièvement blessé.

Arsenus : Oui… J’ai… Voyez ce pouvoir ! Contemplez ma puissance !

Il prit le talisman de sa main gauche, sa main droite portant toujours sa rapière, et brandit le collier rouge en évidence au-dessus de sa tête.

Arsenus : Le pouvoir est mien ! Avec ce talisman en ma possession, je ne crains nulle agression. Vous pouvez faire vos prières, miliciens de Gaïa ! Et vous lamenter sur votre sort. Ce sont vos choix qui ont conduit à cette situation : je vais en finir avec vous, à présent…

Octave eut alors un pincement de nez, presque imperceptible. Il aurait aimé, au fond de son cœur, que les miliciens de Gaïa survivent à tout ça, pour pouvoir un jour voir leur projet se concrétiser. Mais la situation étant ce qu’elle était, il ne pouvait rien dire ni rien faire qui pourrait aller à l’encontre de son père.

Les miliciens étaient épuisés. Alors que les troupes d’élite s’approchaient lentement d’eux, la fin de la Milice de Gaïa semblait inéluctable…

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 Hyrule10 Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 12348510 Chapitre 1 : Flusseim - Page 14 Lehran10

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 14 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum