Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Chapitre 1 : Flusseim

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Le plan semblait être donner désormais et c'est alors que le groupe se mis en route leader par Xena, Aleister n'étant pas encore transformée, faisant un bout de route avec le groupe. Les éclaireurs remarquèrent grâce à la carte qu'il y avais un vois et que prendre ce chemin leur feraient gagner un temps énorme plutôt que suivre la route. Après s'être tous mis d'accord, le groupe d'éclaireur s’enfonçât dans les bois, une fois sorti il leurs resteraient une dizaine de minutes de marche et c'est à ce moment là que Aleister pourrais commencer à prendre son envol. C'est alors que Xena s’arrêtât net près de l'un des arbres du bois et commençât à s'abaisser, elle semblait fixer quelques chose sur le sol.

Xena: Et bien... C'est notre jour de chance de dirais. Je ne savais pas qu'il y avais des Champorifik dans ce bois. Si vous ne savez pas ce que c'est ce sont ces gros champignons blanc à pois noir sur le sol. Si on en mange on est partit pour dix heures de sommeil sans possibilité de réveil, même si un troupeau de Wyverne hurle à coté de vous. J'ai fait l'erreur une fois d'en "cuisiner" et de le manger quand je démarrais le Mercenariat. J'ai retenue la leçon désormais vous pouvez me croire, au moins, on apprend de ses erreurs. Mais... Je pense que cueillir ces champorifik peux nous être favorables pour la mission actuelle et la rendre encore plus facile.

A ce moment là Xena cueillit les Champorifik, il y en avais une dizaine, puis elle les tendit à Erina.

Xena: Erina, tu veux bien les prendre et les dissimulées sur toi ? Ne t'en fait pas, tu peux les toucher sans danger, il faut juste ne pas les manger pour éviter les effets de ces derniers. Une fois que tu auras soutirer les informations voulues, puisque tu seras de temps à autre dans la cuisine, coupe en morceaux certains de ces champignons et mélange les au plat de ces dernier. La plupart seront de toutes façon probablement trop bourrées pour remarquer la supercherie. Et, si jamais il s'agit bien de squatteurs, alors nous les livrerons pendant qu'il sont dans les bras de Morphée aux autorités. Ça éviteras à Arsenus de les faire exécuter grâce aux lois de Flusseim. Et pour bouger leurs corps vers la capitale en un temps record... Nous aurons besoin que les montures d'Erina et Néo les transportent sur leurs dos alors que ces dernier seront ligoté. Et c'est donc toi Aleister qui te chargera de prévenir Néo qu'il puisse faire également venir sur le dos de Martel, sa Wyverne et que Mira puisse venir à ses cotés également.

Xena marquât alors une pause puis repris après avoir regarder chacun de ses équipiers.

Xena: Bien sur, ce plan ne fonctionneras que si tout se passe comme nous le voulons. Mais, il n'y a pas de raisons que ça se passe mal, pas vrai ?

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar suivi le groupe sans dire quoique ce soit de plus, le fait d'avoir trouvé un raccourci facilita les choses, il fut désormais bien plus facile d'appeler les renforts en cas de danger.
Il entendit Xena parler de champignons soporifiques. C'était bien leur veine, le plan de Xena n'était pas mauvais du tout.

"Elle devrait y aller avant alors, un plat ne se fait pas en dix minutes, j'ai pas mal travaillé en auberge, ils prennent leur temps en cuisine, le temps que tout le monde soit un peu saoul." Déclara le jeune garçon.

Il réfléchit à ce que la leader dit par la suite.

"On pourrait peut-être même toucher une prime en douce pour avoir livré les mercenaires s'ils sont des squatteurs, mais Arsenus ne doit rien savoir à ce propos." Dit il, tout de même intéressé par le gain avant de reprendre "C'est un noble influent, il le saura tout de suite et il sera en colère. D'ailleurs, il ne sera pas aussi énervé si on les laisse vivant ?" Demanda-t-il.


_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Leur petit groupe était passé par un chemin de forêt afin de se rendre à l'emplacement du fort. Erina avait retiré ses pièces d'armure et s'était vêtue d'une jolie robe blanche. Elle avait attaché ses longs cheveux en arrière, lui donnant l'allure d'une citoyenne inoffensive. Contre sa hanche était accrochée une dague qu'elle dissimulait en cas de problème. Le temps qu'elle accomplisse sa mission, c'était Telrar qui conserverait sa lance. Il ne la lui rendrait que lorsqu'ils se retrouveraient.

Xena les fit s'arrêter près d'un petit parterre de champions blancs à pois noir. Elle déclara que ces derniers avaient des propriétés soporifiques. Ils leur permettraient d'endormir les mercenaires si il s’avérait que le fort ne leur appartenait pas. Erina accepta de les prendre, les rangeant soigneusement dans sa sacoche. Comme le faisait remarquer Telrar, elle devrait les ajouter à leur nourriture assez tôt pour que le somnifère fasse effet. Une fois tous endormis, les mercenaires seraient faciles à ligoter et à livrer aux autorités. Ils n'auraient plus qu'à les charger sur le dos de Mira et de Martel. Erina avait laissé son pégase auprès de Néo. Ce dernier l’emmènerait avec lui si ils avaient besoin de transporter les prisonniers. Elle espérait seulement que sa monture accepterait de le suivre... Elle était plutôt méfiante avec les autres, d'autant plus avec les hommes.

- On pourrait peut-être même toucher une prime en douce pour avoir livré les mercenaires s'ils sont des squatteurs, mais Arsenus ne doit rien savoir à ce propos. Fit Telrar. C'est un noble influent, il le saura tout de suite et il sera en colère. D'ailleurs, il ne sera pas aussi énervé si on les laisse vivant ?

- Arsenus nous à demandé de les chasser, pas de les tuer, lui répondit Erina.

Ils pouvaient sans-doute gagner une prime sans que ce dernier n'en sache rien.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
"Arsenus nous à demandé de les chasser, pas de les tuer" Dit Erina à Telrar suite à sa suggestion.

"Chasser est un bien grand mot de la part de quelqu'un qui nous envoie à la mort à chaque mission." Répondit le mercenaire du tac au tac.

Telrar, persuadé qu'Arsenus était un homme mauvais avait comprit que l'ordre du noble consistait à tuer les intrus pour laisser le champ libre au cas où ils pouvaient revenir.
Il prit à nouveau un élan de réflexion.

"... Mais si tu dis vrai, cela renforce mon idée de les tuer, et puis, s'il nous accorde énormément de temps, on sera largement dans les délais, et on pourrait se servir dans les boissons..." Supposa-t-il à voix haute.

Son amour pour l'argent et l'alcool restait certainement l'un des pires défauts.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Aleister poursuivait tranquillement sa traversée dans les bois parmi le groupe d'éclaireur, une forêt tout ce qu'il y a de plus banal, des arbres, des souches et des buissons. La quiétude y régnait, animé parfois des chants des criquets ainsi que les battements d'ailes d'oiseaux et de moineaux. Le seul élément sortant un peu de l'ordinaire fût le petit tas de champorifik siégeant au pied d'un arbre dont le bas était recouvert de mousse. Xena en expliqua les propriétés et Aleister approuva mentalement, il en avait lui-même fait les frais au cours de sa vie en tribu, un corbeau farceur dans l'âme a profité de l'ignorance du  pauvre petit faucon pour lui en faire goûter un échantillon en lui faisant croire que ces champignons favorisait la croissance des ailes...
Ah, depuis le temps, Aleister était maintenant mieux renseigné sur la faune et la flore du monde, bien qu'il soit loin d'avoir tout vu en la matière.

Il hocha favorablement de la tête lrosque Xena lui réitéra ses instructions dans l'éventualité d'un besoin de renfort.

Le groupe poursuivait ainsi son avancée, cela faisait déjà quelques minutes, le bout ne devait plus être très loin désormais. Le climat était plutôt chaud ce jour-là, Aleister s'épongea machinalement le front avec son avant bras pour enlever le surplus de sueur avant d'attraper sa gourde de cuir marron  à sa ceinture pour en boire quelques gorgées bienfaitrice. Il la tendit ensuite à ses coéquipiers.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Pendant que la bande avance et continue de parler du plan pour investir le fort, Aleister finit de se désaltérer et tend la gourde à qui voudra la prendre. C’est Finley qui tend la main pour la recevoir.
- “Merci, m’sieur. J’avions ben soif.”

Après avoir lui-même bu une gorgée bien méritée après cette marche en forêt, il se retourna à nouveau vers le grand Laguz.

- “Dis voir, Aleister, tu crois que tous les autres hommes-bêtes y sont comme toi ? J’veux dire, t’as pas l’air d’en vouloir à nous autres alors qu’on arrête pas de dire qu’on vous aime pas.”

Ce n’était pas vraiment son genre de poser des questions, mais tout l’intriguait dans ce personnage. Il se sentait investi d’une curiosité nouvelle, comme un élève attendrait la parole de sagesse de son professeur. Il marqua une pause, avant de reprendre :
- “Tu te transformes en quoi, dis ? En aigle, comme devant les ruines ? Si c’est ça, alors tu seras p’têt assez grand pour me porter finalement.”

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Xena tendis alors la main à son tour pour boire un peu d'eau qu'Aleister partageas avec le groupe. Il était bon de se désaltérer pendant qu'il était encore temps surtout au vus de l'importance de la mission qui avais leurs avais été confier. Après plusieurs minutes de marche le groupe fini par sortir enfin de la forêt, là il leur fallait dix minutes de plus pour parvenir à leur objectif. Xena se mis dos contre un arbre en croisant les bras et regardât alors Aleister et Finley.

Xena: Très bien, ça va être à ton tour de jouer Aleister, fait nous un repérage complet des lieux pour nous faire une meilleure idée de ce qui nous attends. Prend également Finley avec toi pour qu'il s'habitue à l'avance à ton dos au cas ou les choses viendrait à tourner mal plus tard, ce sera mieux que de le faire au feeling et risquer de compromettre la mission plus tard si quelque chose ne va pas.

Une fois Finley et Aleister tout deux mis d'accord ces dernier s'envolèrent laissant le groupe de marquées ensemble et c'était justement une occasion que Xena attendais puisque cette dernière brûler d'impatience de converser à ce sujet avec ces deux derniers.

Xena: Vous avez remarquer qu'Aleister avais insister un peu plus tôt sur le terme de "Beorc" en nous regardant tout les trois n'est ce pas ? C'est vrai que pour des gens comme nous c'est difficile de berner les laguzs après tout. Au moins, on peux remercier ce dernier de n'avoir rien révéler à personne à notre sujet je vois que ce n'est pas une mauvaise personne, même si ça dois être difficile pour ce dernier d'être proche de nous.

Xena se mettait alors dos à ses interlocuteurs et soulevât sa longue crinière rouge face à ces dernier jusqu'à montrer sa nuque ou sa marque qui se trouvait, avant de laisser retomber ses cheveux pour la dissimulée de nouveau.

Xena: Je vous montre ma marque et parle de ça car je veux que vous sachiez tout deux que vous pouvez me faire confiance. Nous sommes tout trois porteur de cette maudite marque et je me doute que votre vie n'a pas était plus facile que la mienne et par conséquent vous vous doutez que je ne parlerais jamais de votre secret à qui que ce soit. D'ailleurs ne ce qui concerne le sermon que je devais te faire plus tard Telrar tu peux oublier ça. Fait juste attention à ne pas trop attirer l'attention sur toi au sein du groupe, je sais que des gens comme nous ont toutes les raisons du monde de se méfier de d’autrui, ne pas accorder sa confiance et même douter des autres, mais nous faisons parti de la milice tout les trois alors il faut faire un minimum d'effort à ce sujet. C'est tout ce que j'avais à dire, si vous ne voulez pas montrer votre marque à une étrangère je peux le comprendre, je l'ai fait par choix et pour vous prouvez que vous pouvez avoir confiance en moi, mais ça ne veux pas dire que vous devez faire de même. Sachez juste que, si jamais une personne viendrait à découvrir votre secret et vous maltraite d'une manière ou d'une autre de venir me voir et je réglerais le problème immédiatement.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar passa son tour pour la gourde en la tendant directement à Erina.

Lorsque le plan fut mit à exécution, il n'eurent plus qu'à attendre un retour du laguz et du seul beorc du groupe.
C'est justement à ce moment là que Xena voulu parler d'un sujet précis.

"Vous avez remarquer qu'Aleister avais insister un peu plus tôt sur le terme de "Beorc" en nous regardant tout les trois n'est ce pas ? C'est vrai que pour des gens comme nous c'est difficile de berner les laguzs après tout. Au moins, on peux remercier ce dernier de n'avoir rien révéler à personne à notre sujet je vois que ce n'est pas une mauvaise personne, même si ça dois être difficile pour ce dernier d'être proche de nous. "

Telrar regarda alors Xena en fronçant les sourcils.

"Je ne vois pas de quoi tu parles." Dit-il par réflexe.

Telrar avait horreur de ce sujet, étant donné qu'il avait subi de nombreuses épreuves inutiles à cause de ça.
Ce fut alors le moment où Xena révéla sa marque sur son coup, pas de chance pour elle, ce genre d'endroit était plus difficile à dissimuler que sa main, il sourit alors.

"Je vous montre ma marque et parle de ça car je veux que vous sachiez tout deux que vous pouvez me faire confiance. Nous sommes tout trois porteur de cette maudite marque et je me doute que votre vie n'a pas était plus facile que la mienne et par conséquent vous vous doutez que je ne parlerais jamais de votre secret à qui que ce soit. D'ailleurs ne ce qui concerne le sermon que je devais te faire plus tard Telrar tu peux oublier ça. Fait juste attention à ne pas trop attirer l'attention sur toi au sein du groupe, je sais que des gens comme nous ont toutes les raisons du monde de se méfier de d’autrui, ne pas accorder sa confiance et même douter des autres, mais nous faisons parti de la milice tout les trois alors il faut faire un minimum d'effort à ce sujet. C'est tout ce que j'avais à dire, si vous ne voulez pas montrer votre marque à une étrangère je peux le comprendre, je l'ai fait par choix et pour vous prouvez que vous pouvez avoir confiance en moi, mais ça ne veux pas dire que vous devez faire de même. Sachez juste que, si jamais une personne viendrait à découvrir votre secret et vous maltraite d'une manière ou d'une autre de venir me voir et je réglerais le problème immédiatement." S'expliqua-t-elle dans un monologue avant de laisser parler le garçon.

Telrar leva les yeux au ciel, Xena avait mal comprit pourquoi Telrar n'appréciait pas la milice.

"Je n'apprécie pas vraiment la milice à cause des piètres performances de la globalité du groupe. Nous avons su défier et abattre un tier des bandits à nous deux, avec Erina. Si ça se trouve, le chef était vraiment colossal, je me doute bien de n'avoir fait que l'achever, mais..." répliqua-t-il en réfléchissante en même temps avant de reprendre "En fait, ta remarques n'est pas idiote du tout, nous manquons de synchronisation, peut être est-ce du à ce manque de confiance."

Il soupira alors et retira son gant, sa marque se voyait sur le côté gauche de sa main droite, il s'adressa à Erina.

"Je comptais t'en parler un peu plus tard mais... Vu qu'on a le temps. Si je fais un peu de favoritisme avec toi, c'est non seulement parce que tu as failli me battre en duel, que tu m'as prouvé ta sincérité, mais aussi parce que... je suis au courant pour toi. Tu ne saignais pas au niveau du dos, mais ta marque était visible, c'est pour ça que je t'avais mis un bandage, je ne voulais pas un autre accident, encore moins par ma faute. Et c'est aussi pour ça que je voulais te donner une pièce pour que tu n'ai pas à recoudre ta robe en dépensant pour du matériel supplémentaire, je suis même plutôt avare à la base, sauf pour mes "partenaire de marque"." Expliqua le guerrier, un peu mélancolique.

Il regarda alors Xena avant de lui parler de son objectif.

"Je suis né dans une famille où ma mère a fait croire à mon beau père que j'étais son digne héritier, faisant passer ma marque pour une cicatrice de naissance, elle m'a fait cacher ça pendant des années. Un jour, il a découvert la supercherie, et m'a chassé. Quand je suis revenu, ma mère était morte, empoisonnée. J'ai donc décidé d'affronter mon instructeur, à la fois mon confident... et mon beau père. Ce n'est pas un secret facile à donner. La police m'a donné une prime pour avoir tué un criminel. L'argent n'est pas une finalité, mais un moyen, la moitié de ta paie ne m'intéresse pas, je veux simplement ne pas avoir à me soucier de vivre de façon malheureuse." S'arrêta-t-il, marquant une pause.

"Si tu es une marquée, je n'ai rien à te cacher alors... Je veux rencontrer un noble qui a travaillé pour la milice de Gaia, plus précisément le duc Rogwel. Je pense qu'il s'agit de mon vrai père, il s'appelle Helior. il est un laguz lion mais j'imagine qu'il a perdu ses pouvoirs. J'aimerais lui demander pourquoi avoir choisi la milice au lieu de sa famille." Révéla Telrar en fermant les yeux.

"Si tu es une marquée comme moi et Erina, tu devrais savoir que je ne me confie pas facilement, j'aimerais sincèrement que tu gardes ça pour toi. Même Néo ne doit pas être au courant. Je ne veux aucun étalage de tout ceci. Tant que la milice fera bien son boulot, je ferais le mien comme il se doit." Finit-il sur un ton ferme.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Erina prit la gourde que lui tendait Telrar et en avala une petite gorgée. Il était temps de commencer leur mission. Finley et Aleister prirent leur envol, les laissant tous les trois seuls. Elle s’apprêtait à se mettre en route en direction du fort lorsque Xena entreprit de leur parler d'une chose à laquelle elle ne s'attendait pas... "Des gens comme nous", "n'avoir rien révélé à personne à notre sujet". Que voulait t-elle dire par là... ? Erina avait peur de comprendre. Elle sentit soudainement toute sa confiance en elle s'évaporer. Ce n'était pas possible. Non...

Elle jeta un regard perplexe sur la nuque de Xena. La jeune femme avait relevé sa longue chevelure, laissant découvrir le symbole caractéristique des marqués. Alors... elle aussi était issue de ce mélange interdit ? Tout comme Telrar ? Ses idées se confondaient. Elle n'était pas la seule. Elle n'avait encore jamais rencontré de personnes comme elle, et elle n'aurait surement pas pensé en croiser au sein de la milice.

Telrar s'adressa à Xena avant de se tourner vers elle. Erina sentit son souffle se couper, lorsqu'il s'approcha d'elle en retirant son gant pour la laisser voir sa marque.

- Je comptais t'en parler un peu plus tard mais... Vu qu'on a le temps. Si je fais un peu de favoritisme avec toi, c'est non seulement parce que tu as failli me battre en duel, que tu m'as prouvé ta sincérité, mais aussi parce que... je suis au courant pour toi. Tu ne saignais pas au niveau du dos, mais ta marque était visible, c'est pour ça que je t'avais mis un bandage, je ne voulais pas un autre accident, encore moins par ma faute. Et c'est aussi pour ça que je voulais te donner une pièce pour que tu n'ai pas à recoudre ta robe en dépensant pour du matériel supplémentaire, je suis même plutôt avare à la base, sauf pour mes "partenaire de marque"."

Il l'avait donc vue. Cette histoire de bandage n'était qu'une supercherie pour ne pas qu'elle s'en aperçoive. Il lui semblait bien qu'elle ne saignait pas beaucoup, lorsqu'elle l'avait retiré... Telrar avait donc choisi de la protéger en la laissant dans l'ignorance du fait qu'il était au courant de ses origines. Elle ne savait pas si elle lui en voulait de lui avoir menti ou si au contraire, elle l'en remerciait. Il n'avait pas pensé à mal. Il ne l'avait pas non plus rejetée comme les autres. Alors pourquoi se sentait t-elle aussi honteuse ?

- Je suis né dans une famille où ma mère a fait croire à mon beau père que j'étais son digne héritier, faisant passer ma marque pour une cicatrice de naissance, elle m'a fait cacher ça pendant des années. Un jour, il a découvert la supercherie, et m'a chassé. Quand je suis revenu, ma mère était morte, empoisonnée. J'ai donc décidé d'affronter mon instructeur, à la fois mon confident... et mon beau père. Ce n'est pas un secret facile à donner. La police m'a donné une prime pour avoir tué un criminel. L'argent n'est pas une finalité, mais un moyen, la moitié de ta paie ne m'intéresse pas, je veux simplement ne pas avoir à me soucier de vivre de façon malheureuse.

Erina resserra son poing. Elle était loin d'être la seule à avoir souffert. Elle se doutait bien que Telrar avait eu un passé difficile, mais jamais elle n'aurait imaginé que c'était à ce point... Pourquoi les Beorc les détestaient t-ils autant ? Même aux yeux des Laguz, ils n'étaient que des moins que rien. Il n'y avait donc qu'entre-eux qu'ils pouvaient s'accepter ? Quelque part, cette idée la réconfortait. Elle se sentait un peu moins seule.

- Si tu es une marquée, je n'ai rien à te cacher alors... Je veux rencontrer un noble qui a travaillé pour la milice de Gaia, plus précisément le duc Rogwel. Je pense qu'il s'agit de mon vrai père, il s'appelle Helior. il est un laguz lion mais j'imagine qu'il a perdu ses pouvoirs. J'aimerais lui demander pourquoi avoir choisi la milice au lieu de sa famille. Si tu es une marquée comme moi et Erina, tu devrais savoir que je ne me confie pas facilement, j'aimerais sincèrement que tu gardes ça pour toi. Même Néo ne doit pas être au courant. Je ne veux aucun étalage de tout ceci. Tant que la milice fera bien son boulot, je ferais le mien comme il se doit.

Les choses étaient plus claires. Si le jeune homme tenait tant à rencontrer cet homme, c'était parce qu'il s'agissait de son véritable père.

- Je te promets de t'aider à le retrouver, répondit t-elle d'une voix plus ferme qu'elle ne l'aurait cru. Elle recula d'un pas avant de se retourner, soulevant un pan de sa robe pour laisser apparaître le bas de son dos et sa marque à ses deux camarades. Elle fut parcourue d'un frisson.

- Je... suis désolée... Murmura t-elle à voix basse. Je voulais vous le cacher à tout prix. Cette marque m'a causé tellement de souffrances... J'ai tout quitté à cause d'elle. Lorsqu'ils ont su que j'étais une marquée, les Beorc de mon village m'ont chassée et m'ont traitée d'erreur de la nature. J'imagine que vous devez avoir traversé la même chose que moi. Toute cette intolérance et cette haine... J'ai presque failli croire que j'étais un monstre et que je n'aurais jamais du venir au monde.

Elle soupira, sentant ses yeux s'humidifier sous le coup de l'émotion.

- Je n'ai pas eu la force de vivre avec... J'ai préféré cacher ma vraie nature pour pouvoir vivre normalement, comme une simple Beorc.

Elle s'approcha de son ami pour prendre sa main dans les siennes et la presser doucement entre ses doigts.

- Telrar... Je ne t'en veux pas pour avoir vu ma marque. Merci de ne pas l'avoir dit, et merci d'avoir voulu m'éviter de me tourmenter là dessus.

Elle se tourna ensuite vers Xena.

- C'est la première fois de ma vie que je rencontre d'autres marqués. Je dois dire que je ressens un certain soulagement... Je sais que nous sommes tous dans la même situation et je garderai précieusement notre secret.

C'était aussi la première fois de sa vie qu'elle pouvait en parler librement à quelqu'un et qu'elle n'avait pas besoin de se cacher. La première fois de sa vie qu'elle pouvait être réellement elle-même. La première fois de sa vie qu'elle ressentait un peu de fierté au sujet de ses origines.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar: Je n'apprécie pas vraiment la milice à cause des piètres performances de la globalité du groupe. Nous avons su défier et abattre un tier des bandits à nous deux, avec Erina. Si ça se trouve, le chef était vraiment colossal, je me doute bien de n'avoir fait que l'achever, mais... répliqua-t-il en réfléchissante en même temps avant de reprendre En fait, ta remarques n'est pas idiote du tout, nous manquons de synchronisation, peut être est-ce du à ce manque de confiance.

Xena: C'est vrai que pour le moment notre groupe à un manque d'organisation. Mais je ne pense pas que ton manque de confiance soit le seul facteur. Je pense sincèrement qu'il nous manque un stratège dans notre groupe, cela rendrait les choses beaucoup plus simple et je comptait justement en discuter avec Néo, le problème est que les stratèges ne courent pas les rues et les plus compétents sont déjà aux cotés des rois, seigneurs et autres nobles de chaque continent.

C'est alors que Telrar, à son tour, retira son gant tout en soupirant, révélant ainsi sa propre marque à ses équipiers avant de s'adresser à Erina, Xena écouta alors ce qu'il se disaient sans les interrompre. Apparemment Telrar voué un profond respect envers Erina, encore plus que ce que Xena avais imaginer. Surtout que, d'après ses dires, ces deux là s'étaient affronter en duel et seraient apparemment de forces à peut près égales puisque Erina avais faillit le battre. C'est alors que Telrar tourna son regard vers Xena avant de s'adresser ensuite à cette dernière.

Telrar: Je suis né dans une famille où ma mère a fait croire à mon beau père que j'étais son digne héritier, faisant passer ma marque pour une cicatrice de naissance, elle m'a fait cacher ça pendant des années. Un jour, il a découvert la supercherie, et m'a chassé. Quand je suis revenu, ma mère était morte, empoisonnée. J'ai donc décidé d'affronter mon instructeur, à la fois mon confident... et mon beau père. Ce n'est pas un secret facile à donner. La police m'a donné une prime pour avoir tué un criminel. L'argent n'est pas une finalité, mais un moyen, la moitié de ta paie ne m'intéresse pas, je veux simplement ne pas avoir à me soucier de vivre de façon malheureuse. S'arrêta-t-il, marquant une pause. Si tu es une marquée, je n'ai rien à te cacher alors... Je veux rencontrer un noble qui a travaillé pour la milice de Gaia, plus précisément le duc Rogwel. Je pense qu'il s'agit de mon vrai père, il s'appelle Helior. il est un laguz lion mais j'imagine qu'il a perdu ses pouvoirs. J'aimerais lui demander pourquoi avoir choisi la milice au lieu de sa famille. Révéla Telrar en fermant les yeux. Si tu es une marquée comme moi et Erina, tu devrais savoir que je ne me confie pas facilement, j'aimerais sincèrement que tu gardes ça pour toi. Même Néo ne doit pas être au courant. Je ne veux aucun étalage de tout ceci. Tant que la milice fera bien son boulot, je ferais le mien comme il se doit. Finit-il sur un ton ferme.

Xena leva ses deux mains en fermant ses yeux un moment avant de les ouvrir, regardant Telrar de nouveau dans les yeux.

Xena: Je me doute bien oui, c'est d'ailleurs la première fois que je me confie, je n'ai jamais interagie avec d'autres Marquées, ou alors j'en ais déjà croiser mais... Nous cachons tous notre marque, c'est impossible de savoir si on as affaire à d'autres Marquées ou Beorc, d'ailleurs tout comme vous, je pensais avoir affaire à des Beorc avant qu'Aleister intervienne avant de quitter le château. Mais, tu peux avoir ma parole que jamais je ne révélerais quoi que ce soit aux autres, que ce soit pour ton histoire ou même ta marque. Je déteste les traîtres et je me vois mal me découper en deux moi même. Dis cette dernière avec un petit sourire aux lèvres. Et, même Néo n'en saurât rien ne t'en fait pas, il ne connais rien de moi également, je suis plutôt discrète en ce qui concerne mon passé de manière générale. Et encore plus en ce qui concerne ma marque, il n'est pas au courant et ne le seras probablement jamais. Même si je respecte ce dernier en tant qu'autre chef de la milice et un collègue sur lequel on peux compter. Et...


Xena croisât les bras de nouveau en se redressant un peu, ne s'appuyant désormais plus sur l'arbre derrière elle.

Xena: J'ai connu Helior. Enfin, on n'a pas eue le plaisir de converser très souvent puisqu'il était assimiler à la garde d'élite de Rogwel et c'était un homme très occupé. Cependant c'était un homme fier et très puissant. Je dois admettre que je ne fait pas le poids face à ce dernier au combat, même si il m'a lui même avouer qu'il ressentait un très fort potentiel en moi et qu'un jour je pourrais avoir, même surpasser sa force physique, cependant impossible de dire si il essayer de me rassurer ou s'il était sincère, de toutes façon je ne suis pas du genre à rester sur mes acquis. Bref, pour en revenir à Helior il as disparut peut après la mystérieuse mort du Duc. Certaines personnes disent qu'il soupçonner un assassinat sur le duc et était donc partit à la recherche des assassins, d'autres qu'il aurait lui même tuer le duc, mais ça, je n'y crois pas une seule seconde, surtout que cette partie est majoritairement composer de personnes qui envier Helior. C'est actuellement tout ce que je peux te dire à son sujet, désolée de ne pas pouvoir t'aider plus que ça Telrar.

C'est alors qu'Erina pris la parole à son tour.

Erina: Je te promets de t'aider à le retrouver, répondit t-elle d'une voix plus ferme qu'elle ne l'aurait cru.

C'est ensuite que la jeune femme reculât d'un pas, avant de soulever le pan de sa robe pour montrer elle même sa propre marque à ses deux camarades dans le bas de son dos.

Erina: Je... suis désolée... Murmura t-elle à voix basse. Je voulais vous le cacher à tout prix. Cette marque m'a causé tellement de souffrances... J'ai tout quitté à cause d'elle. Lorsqu'ils ont su que j'étais une marquée, les Beorc de mon village m'ont chassée et m'ont traitée d'erreur de la nature. J'imagine que vous devez avoir traversé la même chose que moi. Toute cette intolérance et cette haine... J'ai presque failli croire que j'étais un monstre et que je n'aurais jamais du venir au monde.

Xena s’approchât de cette dernière pour lui tapoter gentiment la tête voyant que Erina était à la limite de pleurer sous le coup de l'émotion. Xena avais beau être une personne très ferme en temps normal, elle n'était pas pour autant totalement insensible. Surtout pas avec une douleur qu'elle avais elle même connu et qu'elle ne souhaiter à personne.

Erina: Je n'ai pas eu la force de vivre avec... J'ai préféré cacher ma vraie nature pour pouvoir vivre normalement, comme une simple Beorc.

C'est alors qu'elle s’approchât de son ami Telrar avant de prendre sa main dans les siennes et de le remercier pour n'avoir pas dit à cette dernière qu'il avais vus sa marque pour éviter qu'elle ne se tourmente tout en le rassurant qu'elle ne lui en voulais pas qu'il avais vus sa marque, après tout, ce n'était de toutes façon pas de la faute de ce dernier.

Erina se tournât vers Xena pour s'adresser également à cette dernière.

Erina: C'est la première fois de ma vie que je rencontre d'autres marqués. Je dois dire que je ressens un certain soulagement... Je sais que nous sommes tous dans la même situation et je garderai précieusement notre secret.

Xena hochât alors la tête du positif.

Xena: Je vous remercie tout les deux pour votre confiance, encore une fois, je promet d’entraîner ce secret avec moi dans la tombe. Et, puisque vous avez évoquer une partie de votre passé, je pense que je peux faire de même pour que ce soit plus juste.

Xena pris à son tour une grosse inspiration en fermant ses yeux.

Xena: Je n'ai pas connu mes parents, dit cette dernière d'un ton grave. D'aussi loin que ma mémoire me le rappelle j'ai toujours errer dans les rues quand j'était une gamine. j'avais les cheveux court à ce moment là, je suppose qu'avant que mes parents ne décident de m’abandonner ils me les couper régulièrement. C'était... Effrayant de voir comment les Beorc être extrêmement gentils avec moi, me prendre en pitié avant de voir la marque sur ma nuque, le regard ensuite horrifié comme si j'était un monstre. Une fois que le village dans lequel j'errait était au courant de ce que j'était, la situation avais empirer, déjà que je devais dormir dehors toute seule, il m'arriver de me réveiller le matin... En constatant qu'on m'uriner dessus. Les enfants du village me balancer des pierres au visage à chaque occasion, et quand des adultes saoul croisaient ma route, il se servais de mon corps comme un défouloir me mettant de violents coup de pied au ventre me faisant vomir le peu de nourriture que j'arrivais à me trouver. Je me nourrissais des restes trouver sur le sol, il m'arrivait également de manger des souris, des rats, bref, pas la meilleure des nourriture, j'ai crut que j'allait mourir à force. C'est alors qu'un jour Sœur Isabelle, ma bienfaitrice me trouva le corps inerte sur le sol, je m'était réveillée dans une église. Bien qu'au début je ne faisais confiance à personne, j'ai appris à m'y faire, je mangeais à ma faim, on avais arrêter de me battre. J'appris à parler, lire, écrire, je me sentait bien, je pensais devenir moi même une sœur, la mère supérieur me disais que j'avais le potentiel pour. Il y avais également d'autres orphelins Laguz, Marquée, Beorc dans cette église, j'adorais passer mon temps avec les enfants, j'avais une famille, j'était heureuse. Puis un jour de plein hiver, on m’envoyât chercher du bois pour le feu.

Xena serrât alors son poing de toutes ses force et se fit plus amer au son de sa voix.

Xena: A mon retour, l'église était en feu, les corps gisaient sur le sol, ou plutôt ce qu'il en restait, personne n'avais était épargnées, et bien sur, tout les trésor de l'Eglise n'étaient plus là. Je sut plus tard qu'il s'agissait de l'oeuvre de Bandits. J'abandonnais les principes de l'église et ne vivais plus que pour la vengeance, je devint mercenaire, devint plus forte et comme les sœurs me l'avaient conseiller quelque années plus tôt j'avais laisser pousser mes cheveux pour essayer du mieux que je le pouvais de dissimulée ma marque pour éviter la haine des Beorcs. Plusieurs années plus tard je parvint tant bien que mal à retrouver la trace de ces odieux bandits. Je n'en avais épargnée aucun, mais il était trop tard pour revenir en arrière. Mon entrainement et mon expérience ont payer, aujourd'hui je suis plus forte que jamais, je me bat pour protéger les plus faibles, je ne dois pas faillir, pour eux, comme pour moi. J'aimais faire du Mercenariat, venir en aide au plus faible et non au plus offrant.  Je pouvais éviter des tragédies de se produire à chaque contrat que je réussissait et je voyager de continent en continent avant de finir chef de la milice comme vous le savez. Voilà pour ma propre histoire, je compte également sur vous pour garder ça pour vous.

Xena leva les yeux au ciel pour regarder si Aleister n'était pas de retour de son expédition avec Finley.

Xena: Je me demande quand ces deux là vont revenir, ça fait un petit moment qu'ils sont parti tiens.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Aleister récupéra sa gourde quand Finley l'assaillit soudainement de questions :

"Dis voir, Aleister, tu crois que tous les autres hommes-bêtes y sont comme toi ? J’veux dire, t’as pas l’air d’en vouloir à nous autres alors qu’on arrête pas de dire qu’on vous aime pas. Tu te transformes en quoi, dis ? En aigle, comme devant les ruines ? Si c’est ça, alors tu seras p’têt assez grand pour me porter finalement."

- Je n'ai pas le temps de t'en parler maintenant, je développerais après la mission, mais pour faire court, j'ai été conditionné dès mon plus jeune âge à ne pas détester les beorcs...Et non, je ne me transforme pas en aigle, mais en faucon, jusqu'à preuve du contraire, au sein du peuple oiseau, seul trois espèces sont répertoriés en tant que laguz. Les faucons, les corbeaux et les hérons. Pas d'aigles ou d'autruches laguz.

Enfin arrivé à la lisière de la forêt, Xena s'adossa à un arbre et donna au laguz le feu vert pour commencer la reconnaissance des lieux.

- Allez petit, respire un bon coup et grimpe.

Aleister se matérialisa sous sa forme de rapace, il se pencha légèrement en avant pour permettre à l'archer de monter, ce dernier déglutit avant de se faire une raison et il commença à enfourcher sa "monture". Le laguz se redressa soudainement et battit de ses grandes ailes pour démarrer son ascension aérienne, se dirigeant maintenant en direction du fort, gagnant progressivement en altitude au fur et à mesure qu'il avançait.

***

Après quelques minutes, Aleister aperçu la place fortifié. l’Édifice aurait été difficile à rater, siégeant eu beau milieu d'un immense plateau tabulaire. Le fort tenait sur un étage et avait été construit de manière circulaire, l'entrée du fort était fermé par une grande grille, laquelle pouvant probablement être relevé par un mécanisme situé à proximité mais néanmoins à l'intérieur de la propriété.
Maintenant que la surface externe du fort fût analysé, Aleister reporta son attention sur l'intérieur, toujours en altitude, tournant en cercle.

Une cour au sol rocailleux, comme le reste du plateau, à la différence près que celui-ci semblait avoir été poli pour en faire une surface plate et lisse. Il y avait trois portes donnant accès à l'intérieur même du bâtiment, chacune placé à un point cardinal.
Au sein même de cette cour, une quinzaine d'homme était visible, probablement les mercenaires évoqués pendant le briefing. L'un d'entre-eux était chargé d'une brouette remplie de paille, se dirigeant vers une écurie aménagé dans coin inférieur gauche du fort par rapport à l'entrée, il y avait donc potentiellement des cavaliers dans le lot, Aleister pouvait entendre hennissement des chevaux, ces derniers manifestants leur joie de voir leur nourriture approcher.

Au centre de la cour, deux autres mercenaires étaient équipés d'arc et s'entraînaient sur des cibles en pailles, un peu plus loin, deux hommes croisait amicalement le fer en guise d'entraînement, l'un était équipé d'une épée et d'un bouclier tandis que son partenaire était armé d'une lance et surmonté d'une armure imposante. Assis sur un banc situé non loin de l'entrée est du fort, un homme avec un livre à la main semblait plongé dans sa lecture, peut-être un érudit, voir un mage. Au coin nord-est, un grand gaillard était paré d'une hache qu'il employait à deux mains pour couper des buches avant de les jeter sur un tas à proximité. Trois autres étaient attablés autour d'une table placé près du coin nord-ouest, visiblement en train de s'adonner à un jeu de cartes, deux d'entre eux portaient l'épée à la ceinture tandis que le dernier était équipé d'une armure lourde mais néanmoins beaucoup moins imposante que celle de l'autre mercenaire, sa lance était placé à côté de lui et son casque posé sur le côté de la table, peut être un simple soldat d'infanterie. Au coin inférieur droite, un homme avec un crayon et un carnet dans les mains examinait le contenu de plusieurs tonneaux, sans doute faisait-il l'inventaire des ressources. A proximité des mercenaires en plein entraînement, deux autres s'entrainaient en solitaire, occupés à répéter divers mouvements avec leurs armes respectives, l'un faisait tournoyer sa lance au dessus de sa tête tandis que l'autre lançait à répétition des larges coups dans le vide avec sa hache à deux mains. Enfin, à l'étage supérieur, sur les remparts, dont l'accès était également possible via deux échelles, deux autres archers dialoguaient entre eux, oubliant leur rôle de vigie. A noter aussi la présence d'un puits situé non loin des écuries. Il y avait probablement plus d'occupants que cela, mais Aleister n'en avait repéré que quinze, le reste devait probablement être à l'intérieur du bâtiment. Le faucon aurait bien jeté un œil indiscret par une fenêtre, mais il ne préféra pas tenter le diable et risquer d'alerter tout ce monde et fit demi-tour en direction du reste des éclaireurs et leur fit part de tout ce qu'il avait vu.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
"Je pense sincèrement qu'il nous manque un stratège dans notre groupe, cela rendrait les choses beaucoup plus simple et je comptait justement en discuter avec Néo, le problème est que les stratèges ne courent pas les rues et les plus compétents sont déjà aux cotés des rois, seigneurs et autres nobles de chaque continent" Répondit Xena pour tenter de trouver une solution.

Pas bête, Telrar hocha la tête, surtout quand il entendit la fin de la phrase, un combattant aux bonnes vertus doublé d'un stratège pouvait faire facilement parler de lui.

"Si notre plan marche bien ici, je veux bien me désigner à la tâche." Dit-il assez rapidement.

Xena lui annonça avoir connu Helior, Telrar leva un cil. Il était parti soit pour se venger, soit se cacher.
Il sourit en se disant qu'il fut plus proche de son objectif que prévu.

"Je te promets de t'aider à le retrouver" Déclara alors Erina.

Elle prit son temps avant de continuer sa phrase.

"Je... suis désolée... Murmura t-elle à voix basse. Je voulais vous le cacher à tout prix. Cette marque m'a causé tellement de souffrances... J'ai tout quitté à cause d'elle. Lorsqu'ils ont su que j'étais une marquée, les Beorc de mon village m'ont chassée et m'ont traitée d'erreur de la nature. J'imagine que vous devez avoir traversé la même chose que moi. Toute cette intolérance et cette haine... J'ai presque failli croire que j'étais un monstre et que je n'aurais jamais du venir au monde."

Telrar haussa les épaules, non surpris de ces événements.

"Si je ne voulais pas retrouver mon père, je serais devenu un meurtrier, je te comprend ici." Répondit Telrar.

Il ne vit pas Erina s'approcher de lui pour prendre sa main dans les siennes, le remerciant pour avoir dissimulé sa marque.

"C'était pas grand chose hein... Tu aurais fais pareil je pense." Dit le bougre, manquant de délicatesse.

Il écouta l'histoire de Xena en prenant un sourire.

"Je vois, tu as été bien ménagée aussi dis donc." Commenta-t-il à voix basse.

Lorsqu'elle fini son histoire, il lui posa une question.

"Dis moi, pourquoi avoir voulu rejoindre la milice ? Le fait de défendre les plus faibles est-elle la seule raison ?"

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Telrar: Dis moi, pourquoi avoir voulu rejoindre la milice ? Le fait de défendre les plus faibles est-elle la seule raison ?

Xena: Je mentirais si je disais que c'était la seule et unique raison. Je supporte réellement le projet du Duc, j'ai bien envie de voir à quoi ressemble le vieux monde. Et, même si je les détestes pour m'avoir abandonner, j'aimerais retrouver la trace de mes parents ou du moins, mon parent laguz ayant perdu ses pouvoirs, je doute que mon autre parent Beorc soit encore en vie si on prend en compte leurs courte espérance de vie. Il se peux que je ne croise jamais sa route, il se peux que mes deux parents sont morts, mais j'aimerais des réponses à mes questions et surtout "pourquoi" ? Le pire est que je n'ai aucun indice concernant mes origines, qui ils sont, rien. Il se peux que je perde mon temps. Bref, pour ta demande de poste de stratège je ne peux rien te garantir pour le moment, mais j'en parlerais à Néo.

Après qu'elle eut à dire ce qu'elle avais Xena s’adossât de nouveau contre son arbre en fixant le ciel pour au final voir Aleister et Finley revenir de la mission qui leurs avaient étaient confiées.

Après le retour d'Alesiter et Finley, le laguz fit immédiatement son rapport sur l'état des lieux... Et d'un très grand nombre d'ennemis, une quinzaine à l’extérieur et impossible de dire combien étaient encore dans le fort même. Xena pris alors la parole.

Xena: Je te remercie Aleister pour tout ces détails, cela nous sera d'une aide très précieuse. Je sais désormais que je peux compter sur toi pour d'autres missions de ce genre dans le futur. J'espère également que ça as été pour toi Finley, tu pense pouvoir t'adapter au combat après avoir voyager sur le dos d'Aleister ?

C'est après la réponse de leur compagnon archer que cette dernière s’adressât une dernière fois au groupe qui était encore au complet faisant un dernier résumer de la mission à suivre.

Xena: Bien, nous pouvons enfin passer à l'action. Premièrement, nous savons qu'il y as une quinzaine d'ennemis qu'Aleister à identifier et qu'il soit également possible que ce nombre puisse facilement doublé, autant dire qu'une seule erreur de notre part entraîneras surement notre mort. Nous ne devons pas nous faire démasquer, à n'importe quel prix. Il est actuellement encore impossible de dire si il s'agit réellement de squatteurs ou non et donc si ces derniers peuvent se montrer clément avec nous en cas d'échec. Seulement, je ne tolérerais pas l'échec. Nos ennemis ont différentes classes, archers, cavalier, lancier, mages et nous ne savons même pas à quoi ressemble le meneur non plus. Aleister, tu te tiendras prêt à intervenir avec Finley également, je sortirais du fort ennemi et une fois dans le centre de la tour pointerais mon épée vers le haut si tu dois intervenir au combat, ce qui voudra dire qu'il y as danger de mort et que quelque chose à mal tourner. Si je pointe mon épée vers le bas c'est que la mission est un succès et à ce moment la tu devras chercher Néo accompagner de sa wyverne et également faire venir le pégase d'Erina pour livrer les ennemis aux autorités. Et enfin, si je sors mais reste les bras croiser sans rien ne faire pendant plusieurs secondes c'est que la mission est un succès et que les personnes dans le fort ne sont pas nos ennemis, ce qui voudrais dire qu'Arsenus s'est moqué de nous.

Xena fit alors un signe de tête vers Aleister et Finley.

Xena:  Telrar, comme tout ceci est ton plan, je pense que tu peux ouvrir la marche, comme prévue nous allons nous faire passer pour de simples voyageurs, enfin, surtout toi et Erina. Moi je serais une mercenaire que vous avez engager charger de vous protéger des bandits sur la route pour aller vers la capitale, ça expliqueras pourquoi je me balade avec un espadon sans trop paraître suspecte. Bien, nous allons y aller. En route.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
"Je mentirais si je disais que c'était la seule et unique raison. Je supporte réellement le projet du Duc, j'ai bien envie de voir à quoi ressemble le vieux monde. Et, même si je les détestes pour m'avoir abandonner, j'aimerais retrouver la trace de mes parents ou du moins, mon parent laguz ayant perdu ses pouvoirs, je doute que mon autre parent Beorc soit encore en vie si on prend en compte leurs courte espérance de vie. Il se peux que je ne croise jamais sa route, il se peux que mes deux parents sont morts, mais j'aimerais des réponses à mes questions et surtout "pourquoi" ? Le pire est que je n'ai aucun indice concernant mes origines, qui ils sont, rien. Il se peux que je perde mon temps. Bref, pour ta demande de poste de stratège je ne peux rien te garantir pour le moment, mais j'en parlerais à Néo." Expliqua Xena.

Telrar haussa les épaules, s'attendant clairement à une réponse négative de la part de Néo.

"Je suis très simple, je ne suis que les personnes que je trouve fortes, car je peux reposer ma vie entre leur main, sinon, j'agis de mon côté, je te propose un plan, s'il ne te va pas et que tu trouves mieux, je te fais confiance."

Il écouta alors la méthode de Xena pour faire signe à Aleister lors des issues de la mission.

"Il faut attendre la nuit, le temps qu'ils se mettent à boire et manger" Suggéra le bougre

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 Zuna_510

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Xena se grattât l'arrière de la tête après la suggestion de Telrar avant de lui rappeler une chose très importante concernant le peuple oiseau.

Xena: On ne peux malheureusement pas se permettre d'attendre qu'il fasse nuit. Parmi les choses que j'ai apprise lors de mes voyages, c'est que le peuple oiseau à un gros point faible... Ils sont totalement aveugle la nuit, nous réduirions fortement la probabilité de réussite de notre mission si nous agissions de nuit sachant cela. Aleister ne pourrais pas voir les signes que je donne et nous perdrions un temps précieux en cas de réussite de notre investigation. Dans le cas ou ça se solderais par un échec et qu'il fraudais se battre nous enverrons directement Aleister à une mort certaine, encore pire dans le cas ou l'ont sais déjà que nos "ennemis" ont des archers parmi eux, fit alors remarquer cette dernière.

_________________
Chapitre 1 : Flusseim - Page 6 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 1 : Flusseim - Page 6 EmptyRe: Chapitre 1 : Flusseim

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum