Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Signe Ici m'abandonne donc pour pénétrer à l'intérieur de la boutique. Moi, en pauvre petit lapin délaissé sur le bord de la route, je m'appuie tout bêtement contre le mur de la maisonnette, et ferme les yeux pour me focaliser sur le bruit environnant.

Je ne le répéterai jamais assez : les villes Beorcs sont bruyantes. Une cacophonie de mouvements, de voix et de bruits qui s'entremêlent pour former un tout, brouillon, et surtout, pleinement audible.

Mais au final, les sons sont comme nous. Vivants. Ils bougent, se déplacent, et partent dans des directions précises...

Alors il suffit d'orienter ses oreilles pour percevoir ceux qui nous intéressent. Puis juste...

Ecouter.

Des pas. Des objets qui se déplacent. Un rongeur qui court.

Des battements.

Je l'ai.

Le rythme saccadé du cœur d'un inconnu, à proximité de ma partenaire. Cela doit être notre cible. J'ignore si c'est naturel, mais ses battements sont plus rapides que la normale... Cela peut tout aussi bien être lié à sa santé qu'à son stress.

Mais les quelques échanges entre lui et Signe Ici m'aident à me faire une idée plus précise. Ils se sont légèrement calmés lorsqu'elle a demandé à simplement acheter un bâton...

Et se sont brusquement emballés ensuite.

« -... ?  »

Mes oreilles se redressent d'un seul coup à l'entente de mon prénom, et je rouvre les yeux. Pourquoi est-ce qu'elle n'a pas utilisé le code ?! Surtout qu'elle n'a pas l'air d'être en danger, je ne comprends pas la raison de... Oh. Peut-être veut-elle simplement que je la rejoigne ?

Méfiant, je me rapproche d'une vitre pour observer au travers d'elle l'intérieur de la boutique. Signe Ici discute simplement avec le marchand... On va garder la transformation en bête pour plus tard, du coup.

Je pousse donc la porte, et rentre à l'intérieur. L'homme dont j'ai surveillé le rythme cardiaque est occupé à lire le parchemin de notre employeur, et je vais pour le rejoindre timidement.

« -Hum... Sali-salut ! Lamne, du coup, enchanté.  »

Je pointe mes deux index dans sa direction, et souris de manière incertaine.

« -Vous devriez peut-être prendre des vacances, vous. Rester stressé comme vous l'êtes ne fera pas du bien à votre cœur, croyez-moi. »

Je marque une courte pause, avant de reprendre.

« -... Bien que je réalise qu'un tel conseil venant d'un type qui a épié votre conversation, ça n'a rien de rassurant. Mais, euh... Je vous assure, on est sympas ! Comme cette encre, là... »

Je lance un clin d’œil entendu à Signe Ici. J'ai bien rattrapé le coup, là, non ?

Donc, si j'ai bien suivi - ... ce qui n'est pas forcément évident pour moi - ce monsieur là serait le fils de Thélos, mais aussi l'auteur de la malédiction, lancée sous la menace ?... Je me gratte le menton, sceptique, et me penche vers mon alliée pour lui parler à voix basse.

« -... Pourquoi est-ce qu'il ne nous a pas dit que ce... "Deux Nids" était son fils ?  »

.... Eh... Une minute...

... Le magasin "Les Deux Vins" est tenu par un Beorc du nom de Deux Nids ? Dîtes-donc, c'est sacrément cocasse, ça !

... Hum, pardon, oui, je m'égare. Je me redresse, et méfiant, toise notre suspect.

« -Vous nous confirmez que vous êtes bien à l'origine de la malédiction dont est actuellement victime le propriétaire du "Sort Scié" ? »

Deux Nids serre les dents, visiblement bien embarrassé. Il jette un coup d’œil derrière nos épaules pour vérifier l'absence de personnes autres, puis fais volte-face, en nous invitant à le suivre.

« -... Suivez-moi dans l'arrière-boutique. On évitera les oreilles indiscrètes. »

... Tel père tel fils, vraisemblablement. J'omets de faire un commentaire sur la portée auditive des Tagüels, et suis bien docilement le vendeur dans sa réserve.

Une fois sur place, il lâche un profond et long soupir, désœuvré.

« -Oui... Oui, c'est bien moi. Je plaide coupable. »

Je croise les bras, outré.

« -... Comment un fils peut-il faire ça à son propre père ? »

Je lance un regard interrogateur à Signe Ici.

« -On est d'accord que chez les Beorcs aussi, la notion de famille est importante ?... »

Et c'est Deux Nids qui me répond.

« -Evidemment, qu'elle l'est ! Mais... »

Visiblement désemparé, il prend appuie contre une table, et marque un temps mort avant de reprendre.

« -On ne m'a pas vraiment laissé le choix...  »

Je continue de le dévisager avec scepticisme. Alors que j'attends plus de développement de sa part, il parait se ressaisir, et nous scrute un à un.

« -... Mon père dit que vous êtes mercenaires, mais n'a pas précisé vos noms. Pourriez-vous... ?  »

Je souris.

« -Lamne !  »

Une pensée me traverse aussitôt l'esprit, et à nouveau, je me penche vers Signe Ici.

« -... Hum... Est-ce qu'auprès de lui aussi, on doit être ultra poli, ou je peux me contenter de lui dire mon prénom ?...  »

Les relations Beorcs, qu'est-ce que c'est compliqué.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Lamne : Vous devriez peut-être prendre des vacances, vous. Rester stressé comme vous l'êtes ne fera pas du bien à votre cœur, croyez-moi. ... Bien que je réalise qu'un tel conseil venant d'un type qui a épié votre conversation, ça n'a rien de rassurant. Mais, euh... Je vous assure, on est sympas ! Comme cette encre, là...

Signy leva les yeux au ciel devant le jeu de mots de Lamne. Il semblerait que Denis soit vaguement amusé aussi par la remarque, mais ne fit pas spécialement de remarques. Il semblait avoir compris que la stratège était visiblement celle à qui il fallait expliquer les choses plus spécialement.

Lamne : ... Pourquoi est-ce qu'il ne nous a pas dit que ce... "Deux Nids" était son fils ?

Signy : Il devait avoir ses raisons. Peut-être pour ne pas nous influencer , a moins que ce ne soit pour jauger nos aptitudes à comprendre les choses par nous-même. Si cela se trouve, Thélos est peut-être déjà au courant de toute l'histoire et ce serait un test pour nous. Après-tout, il va vouloir nous rejoindre, peut-être est-il prudent et souhaite s'assurer de notre efficacité.

Lamne : Vous nous confirmez que vous êtes bien à l'origine de la malédiction dont est actuellement victime le propriétaire du "Sort Scié" ?

Denis : ... Suivez-moi dans l'arrière-boutique. On évitera les oreilles indiscrètes.


Signy approuva d'un signe du chef. C'était plus prudent d'agir ainsi, même s'il était sensé être ouvert. Cependant, se replier était toujours préférable pour accueillir d'éventuels vrais mercenaires des personnes qui avaient forcé le pauvre homme à agir. Si bien que les deux mercenaires suivirent Denis dans l'arrière-boutique.

Lamne : ... Comment un fils peut-il faire ça à son propre père ? On est d'accord que chez les Beorcs aussi, la notion de famille est importante ?...

Signy prit un air ennuyé. Elle n'était clairement pas la bonne personne à questionner sur le sujet, mais comment l'expliquer au Taguël ? Son histoire était peut-être un peu... Complexe. Heureusement, ce fut Denis qui prit la parole, lui évitant de répondre maintenant à la question.

Denis : Evidemment, qu'elle l'est ! Mais... ...On ne m'a pas vraiment laissé le choix...

Signy remarqua la réaction de son collègue. Mais elle avait, elle, bien compris que Denis n'en dirait pas plus pour le moment. Elle avait suffisamment compris la situation pour ne pas avoir à demander plus de détails. Denis se contenta donc de leur demander leurs noms.

Lamne : Lamne !

Signy : Et l'on m'appelle Signy. Mais certains préfèrent visiblement m'appeler Signe-ici.


Alors que le regard de la jeune rousse se posa sur son collègue avec un sourire en coin amusé, ce dernier se pencha vers elle.

Lamne : ... Hum... Est-ce qu'auprès de lui aussi, on doit être ultra poli, ou je peux me contenter de lui dire mon prénom ?...

Signy : Par défaut, considérez qu'il faut toujours être le plus poli possible. Inutile de l'être avec nos ennemis, cela étant, mais messire Denis ne l'est pas. Pour la situation, je n'ai plus qu'une question à vous poser sir Denis. Qui ? Qui a bien pu vous--


https://youtu.be/wS7Hy1wZGf0

Voix féminine nasillarde : Monsieeeeur Denis ? Où êtes-vooooous ? Monsieur R meurt d'impatience de vous inviter chez-lui !

A ces mots, Denis blêmit. Qui que fut ce monsieur R, ce n'était vraiment pas bon pour lui. Signy serra les dents, faisant rapidement les connexions. Cet homme était très certainement celui qui avait commandité la fin de Thélos. Et vu comment son fils était à couteaux tirés, la beorc ne pouvait déduire qu'une seule chose, Denis n'avait pas fait ce qu'on lui avait demander.

Comprenant que c'était à eux d'agir, Signy murmura à Lamne de se mettre de l'autre côté de la porte et de se tenir prêt à assommer quiconque passerait par celle-ci. De son côté, la jeune femme se prépara à l'opposé de la porte, épée au poing. Son regard se glissa à l'intérieur du magasin, permettant de repérer ses adversaires.

Ils étaient deux, une fille et un garçon. La fille était une archère T1 et le garçon était un moine T1, aucun des deux ne semblaient particulièrement dangereux mais il s'agissait de deux combattants à distance, là où Lamne et elle-même se battaient au corps à corps.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Mes oreilles se redressent brusquement.

Quelqu’un vient de rentrer dans la boutique.

Je n’ai même pas le temps de le réaliser qu’une voix s’élève depuis l’autre côté. Et celle-ci est clairement explicite….

… Un certain Monsieur R veut inviter Deux Nids chez lui ? Mais c’est trop cool ! Vous pensez que c’est pour un repas ? Après toute cette marche que nous avons effectué depuis le départ de l’aéronef, je ne dirai pas non à un en-cas… Vous croyez qu’ils nous laisseront venir ? Surtout qu’on doit continuer de mener l’enquête, donc ce n’est pas vraiment comme si on pouvait laisser Deux Nids partir comme ça, n’est-ce pas ? Allez, c’est décidé ! On vient avec eux !

… Sauf que j’ai à peine le temps d’expliquer ce génial projet à Signe Ici qu’elle me murmure de me préparer à attaquer. Ils ne sont  pas là pour l’inviter à dîner, du coup ?… Ah oui, parce qu’ils sont deux, en fait. Mais du coup, je ne comprends pas trop pourquoi on devrait les taper gratuitement, comme ça… Peut-être parce qu’ils sont rentrés sans toquer à la porte ni dire bonjour ? Aaaah ! C’est vrai que les Beorcs ne plaisantent pas avec la politesse ! Ou alors, c’est lié à la brusque accélération du rythme cardiaque de Deux Nids… Pffff, trop d’hypothèses et pas assez de temps ! Je vais les frapper comme on m’a demandé, et je réfléchirai après !

Je me positionne donc dans le coin de la porte, doigts refermés sur ma Bestipierre. Puis je marmonne quelques avertissements, sans vraiment savoir si le concerné y prête attention.

« -S’il y a de la casse, c’est pour votre bien, d’accord m’sieur Deux Nids ?... »

Non pas que je prendrai un malin plaisir à détruire toute une arrière boutique – bon ok, c’est peut-être plus drôle que ça en a l’air – mais je doute que l’endroit soit bien adapté à ma forme bestiale. Et je peux difficilement me battre sans… Donc à moins de recourir à mon Bunny Smash et son efficacité reconnue d’une seule victime sur toute l’étendue de mon existence, je vais peut-être privilégier ma puissance brute à la préservation de ces bibelots, là-bas…  

Mes oreilles se tendent lorsque les bruits de pas se rapprochent, et que la voix s’amplifie.

« -Monsieeeeeur Denis ? Vous êtes bien silencieux, dîtes-moi… Vous ne seriez tout de même pas parti en laissant votre boutique ouverte, je me trompe ?…  »

Hmm. Ils auraient une ouïe aussi fine que la mienne, ils sentiraient la crispation du monsieur à des kilomètres à la ronde. D’ailleurs, je me demande dans quel mesure ils ne nous entendent pas, en fait… Genre, si je bouge le pied, ils vont me repérer ou pas ? J’aurai peut-être dû demander plus ample détail à Signe Ici lorsqu’on en a discut-

La porte de l’arrière boutique s’ouvre brusquement. Mon cerveau envoie immédiatement une impulsion à mes membres pour activer ma Bestipierre et bondir en avant…. Mais une information en provenance de mes oreilles me fait avorter mon geste à la dernière seconde.

Quelqu’un s’est bien avancé jusqu’à la porte et l’a ouverte, mais cette personne n’a pas cherché à la traverser.

Non, elle s’est contentée de tirer une flèche au travers.

Je me fige derrière l’encadrure tandis qu’elle part se planter dans l’étagère au fond de la pièce. Si j’avais sauté, je me la serais prise en pleine tête. Quelque peu anxieux, j’adresse un regard paniqué à Signe Ici. Ils nous ont repéré ou ils ont fait ça en guise de précaution ? Alors qu’un silence de plomb s’abat dans la boutique, c’est finalement une intervention d’un Deux Nids angoissé qui désamorcera la situation.

« -Q-que… Que faîtes-vous ? Si vous voulez me p-parler, aucunement besoin de décocher une flèche…  »

Le mage noir s’est placé dans un coin de la pièce, et nous adresse un hochement de tête entendu. Les pas de l’autre côté de la boutique reprennent alors.

« -Eh bien, pourquoi ne pas être venu nous accueillir ? Je vous trouve bien discourtois, aujourd’hui... »

Et les épaules de la Beorc se révèlent dans l’encadrure.

Maintenant. J’active ma transformation et, dans le même mouvement, vais pour la percuter de plein fouet. Un grand SBUNK se fait entendre, et après que je me sois affalé sur elle sous forme de lapin, je la retiens au sol via mes immenses pattes. Elle se débat, mais je n’y prête pas trop attention, car trop occupé à vérifier ce que fait son collègue… Qui prend la fuite.

« -Il s’en va ! »

Je jette un coup d’œil à Signe Ici. ‘Faut-il prendre le risque de le rattraper ou le laisser s’enfuir ?…

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Signy sentait son propre cœur battre doucement. Elle n'était pas très douée pour les embuscades, mais le terrain était à leur avantage, et si l'un d'eux avançait, il serait facile de l'assommer avant que l'autre puisse faire quoi que ce soit. Rester calme, il fallait rester calme et analyser tranquillement ses adversaires, la façon dont ils agiraient...

Une flèche fusa entre les deux mercenaires. Sous la surprise, Signy resta sans bouger un instant. Cette attaque... Etait-ce une tentative de repérer qui que ce soit ou un assaut à l'aveuglette. S'il s'agissait de créatures nyctalopes, ils auraient pu repérer brièvement Lamne mais il s'agissait ici d'un moine et d'un archer. Il s'agissait très certainement d'une attaque à l'aveuglette. Et même si tel n'était pas le cas, il ne fallait surtout pas bouger.

Denis : -Q-que… Que faîtes-vous ? Si vous voulez me p-parler, aucunement besoin de décocher une flèche…

Le mage noir s’est placé dans un coin de la pièce, et nous adresse un hochement de tête entendu. Signy adressa un petit sourire, avant de hocher de la tête. Denis n'était pas la moitié d'un idiot, lui non plus. En un instant, il avait compris quel pouvait être la meilleure solution.

Archère : Eh bien, pourquoi ne pas être venu nous accueillir ? Je vous trouve bien discourtois, aujourd’hui...

Et les épaules de la Beorc se révèlent dans l’encadrement. Ni une ni deux, Lamne lui sauta dessus, l'écrasant au sol de sa force supérieure. Et, profitant de la confusion, Signy jeta un coup d’œil au moine. Cependant, il était en train de s'enfuir, probablement pour prévenir monsieur R.

Lamne : Il s’en va !

Signy : Laissons-le s'enfuir alors. Nous devons nous occuper de la demoiselle.


Signy se pencha ainsi sur la jeune femme plaquée au sol. Cette dernière la fusilla du regard, mais la stratège n'avait pas grand chose à en faire. Elle dégaina son épée de bronze et s'approcha de la Beorc.

Signy : Très bien, alors si vous nous disiez ce que vous saviez ?

Archère : Je sais pas. Et si vous, vous alliez crever ?

Signy : *Soupir* Pourquoi faut-il toujours en venir là ? Très bien, puisqu'il le faut... Lamne, maintient lui la face. Après tout, nous avons affaire à une archère ici, si je lui enlevais un œil, ça serait plus difficile de nous abattre.

Archère : Vous n'allez quand même pas... !?

Signy : Shh shh... Ca ne fera pas trop mal, ne vous en faites pas.


C'était un gros bluff. La jeune femme n'avait jamais fait ça auparavant et ne comptait pas commencer, mais elle parvenait à le dissimuler par le besoin d'obtenir des informations. Cependant, son cœur battait vite, ce qui indiquerait à Lamne que quelque chose n'allait pas. Pourtant, elle tenta de communiquer avec lui à voix pratiquement inaudible.

Signy : Pas le moindre commentaire, Lamne, s'il vous plaît. Faites moi juste confiance.

Après avoir murmuré ces mots, elle se concentra de nouveau sur la femme et approcha ses doigts de son œil droit.

Archère : … … !! Attendez attendez !! Je vous dirais tout.... Ne me faites pas de mal, s'il vous plaît...

Signy : Très bien. D'abord, qui est ce Monsieur R ?


Archère : … Il s'appelle Renault. C'est un bourgeois qui nous a demandé de ramener monsieur Denis chez lui... De gré ou de force. Je n'en sais pas plus, je vous assure...


Signy ne chercha pas plus loin et lui frappa juste le crâne avec le pommeau de son épée. Après tout, elle ne cherchait pas à en savoir plus, Denis pourrait les éclairer sur toutes les questions qu'elle avait après tout.

Signy : Je vous laisse aller chercher de la corde monsieur Denis, et après vous la ligoterez de manière très serré. Nous aurons besoin de votre aide pour rejoindre ce Renault, et le plus rapidement possible. L'un des deux a fui, il ne faudra donc pas longtemps pour qu'ils apprennent pour notre présence.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Ma partenaire juge plus prudent de laisser le moine s’enfuir. Je me contente d’acquiescer docilement, et applique une pression plus forte sur le buste de notre assaillante pour la maintenir au sol, à l’aide de mes pattes avant. Signe Ici en profite pour se rapprocher et se pencher au dessus d’elle, mais sa tentative de rapidement soutirer des informations se heurte à la réponse sanglante de l’archère. La discussion passe alors rapidement au niveau supérieur, et elle commence à menacer l’inconnue...

En réaction de quoi, je plisse légèrement les yeux. J’ai très vite constaté au sein de la Milice que certains Beorcs n’ont que cure de la barbarie, mais j’ignorais que Signe Ici était du genre à y recourir pour approcher son but. Néanmoins, l’information portée par la pulsion de son cœur, et rapidement complétée par son murmure, me rassure sur ses véritables intentions : tout ceci n’est que du bluff.

Je souris, légèrement amusé, puis retire une de mes pattes du torse de notre prisonnière… Pour plutôt la plaquer contre sa nuque, et empêcher sa tête de bouger. Je la sens se crisper de tout son être à mesure que Signe Ici rapproche ses doigts de son visage, de même que Deux Nids qui observe la scène dans un silence total. Heureusement, il n’intervient nullement – ou en tout cas, il n’en a pas l’occasion, puisque la femme finit par passer aux aveux avant.

Un certain Ren-Haut (un cousin de Nez-Haut ?) en aurait après le fils de notre employeur. Ce qui signifie que… ! Euh, bah je n’en sais rien, ce n’est pas contre son père qu’il en avait, à la base ? Ah ! Mais non, je suis bête… Comme ils ont demandé à Deux Nids de s’occuper de lui, mais qu’il ne l’a fait qu’à moitié, ils sont venus se venger ! Oui, ça doit être ça ! LES PIÈCES DU PUZZLE S’ASSEMBLENT !... Et mes parents qui me croyaient ignare ! Pff !

Sans plus de cérémonie, Signe Ici assomme purement et proprement notre assaillante, qui s’évanouit dans le plus grand des calmes. Après quoi, elle donne quelques directives à Deux Nids, pour que nous puissions ensuite prendre la route vers ce cher Ren-Haut. Alors qu’il s’exécute, je me tourne vers ma collègue, toujours sous forme de bête.

« -Sans mon sens de l’ouïe, je me serai vraiment attendu à ce que tu l’éborgnes ! »

Je suspens ma métamorphose, et mes muscles se rétractent. A nouveau, je me retrouve à échelle humaine, et enchaîne avec une question.

« -Qu’est-ce que tu comptes faire, une fois sur place ? »

Deux Nids revient au même moment, et entreprend de ligoter la femme. La pauvre se retrouvera bêtement enfermée dans une armoire (ouais, c’est ce qu’il faut faire avec les trucs qu’on veut ranger plus tard, mais sans savoir où !), après quoi le mage noir nous guide à l’extérieur de sa boutique.

« -Nombreux en ville sont les personnes qui connaissent et apprécient Renault. Il a bâti sa fortune sur le commerce de potions, bâtons, et autres objets de soin. Je… Je vous avoue ne pas comprendre pourquoi il a cherché à nuire à mon père, il est certainement l’un de ses plus grands revendeurs ! Mais il lui en veut, c’est indéniable… Et tant que ce ne sera pas réglé, je ne peux prendre le risque de lever la malédiction…  »

Je fronce les sourcils, perplexe.

« -Pourquoi cacher votre lien de parenté ? »

Il sourit.

« -C’est purement commercial. Si quelqu’un ne trouve pas satisfaction dans la boutique de l’un, il ira chez l’autre en espérant qu’un concurrent direct saura mieux l’aiguiller. D’autant que la présence de déjà deux enseignes "différentes" dissuade l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché... C’est une grande ville, mais il n’y a pas tant de magicien que ça, par ici, donc le monopole à acquérir ne serait pas bien conséquent si subdivisé entre trois échoppes. »

Je cligne des yeux, complètement largué par l’explication. Mais ce signal manifeste de mon incompréhension ne l’empêche pas de continuer.

« -C’est d’ailleurs grâce à la méconnaissance de la masse que Renault a pu faire fructifier son commerce. Ses articles ont pour particularité d’être très simples à utiliser… Le soin qu’ils prodiguent est élémentaire, évidemment, mais reste toujours plus utile au citoyen lambda qu’un vulgaire bandage. »

J’acquiesce lentement, pour faire mine d’avoir tout saisi. Non pas que tout ceci ait une quelconque importance, de toute façon… Capuche rabattue sur la tête, je suis docilement les deux Beorcs pendant plusieurs minutes au travers des ruelles. Après un certain temps, nous finissons par arriver à destination.

« -Nous y sommes. »

Deux Nids nous indique une grande bâtisse en centre-ville. Sa devanture est colorée et le bâtiment semble monter sur quelques étages. Du peu qu’il m’ait été donné d’apprendre sur les villes Beorcs, la taille d’une demeure est assez représentative de la richesse de son propriétaire. Nous sommes évidemment loin des châteaux et forts d’Arsenus, mais cette maison là doit faire partie des plus grandes de cette cité.

« -… Hmm. Évidemment, la porte d’entrée n’est pas assez haute pour ma forme de bête…  »

C’eut été trop simple.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Lamne :Sans mon sens de l’ouïe, je me serai vraiment attendu à ce que tu l’éborgnes !

Signy ventila un peu, lorsque l'archère n'était plus dans les environs. Elle se sentait... Sale, de pouvoir mentir et menacer avec un tel aplomb. Et... Si la femme n'avait pas parlé, aurait-elle pu le faire réellement ? Non, certainement pas. Mais c'était mauvais, du coup, vu qu'elle aurait complètement perdu la main haute dans l'interrogatoire.

Elle n'avait jamais vraiment combattu chez les mercenaires, ou tout juste. Elle n'avait jamais eu à faire ce genre de choses, mais que privilégier ici ? L'éthique ou la stratégie ? Peut-être que Xena ou Néo pourraient l'aider à y voir un peu plus clair sur le sujet, la multiplication des points de vue pourrait être bénéfique. Et dans tous les cas, il était de son devoir de suivre la ligne de conduite de ses chefs.

Elle fut sortie de son fil de pensée lorsque Lamne reprit forme humaine. En réalité, c'était la première fois qu'elle voyait une transformation Taguël sur laquelle elle pouvait se permettre de se concentrer dessus, pour observer. Le phénomène était... Fascinant ! Et puis, la matière dans laquelle était faite son armure, capable de s'adapter autant sur la puissante carrure de lapin que de celle « d'humain ».

Lamne : Qu’est-ce que tu comptes faire, une fois sur place ?

Signy : Mmh, il est une chose évidente, c'est que la démarche de la bonne foi est des plus mitigée. Notre homme n'est pas intéressé par la destruction professionnel de monsieur Thélos, sinon il n'aurait pas envoyé des mercenaires chercher monsieur Denis. Donc, à partir du moment où notre client est toujours en vie, il s'agit d'une trahison aux yeux de ce Renault. Si nous laissons monsieur Denis y aller seul, il se fera sûrement torturer ou exécuter. Nous n'avons ni leur nombre ni leur puissance, donc une attaque de front serait très compromise.

Toujours plongée dans sa réflexion, Signy aida Denis à ligoter l'archère. Puis il les invita à sortir de la boutique, avant de raconter spontanément tout ce qu'il savait sur la cible, ce monsieur Renault.

Denis : Nombreux en ville sont les personnes qui connaissent et apprécient Renault. Il a bâti sa fortune sur le commerce de potions, bâtons, et autres objets de soin. Je… Je vous avoue ne pas comprendre pourquoi il a cherché à nuire à mon père, il est certainement l’un de ses plus grands revendeurs ! Mais il lui en veut, c’est indéniable… Et tant que ce ne sera pas réglé, je ne peux prendre le risque de lever la malédiction…

Signy, tout comme son collègue, réfléchit à la situation, perplexe. Chercher à tuer son plus gros revendeur, quel intérêt aurait-il à ça ? De nouveau, elle sortit sa petite pièce et jongla avec. Chaque fois qu'elle réfléchissait, ce simple mouvement lui permettait de réfléchir plus posément. Première étape, réunir toutes les informations qu'elle aurait pu récolter, pour ensuite les trier.

Le schéma était assez clair dans son esprit. Mis à part... La partie la plus importante, qu'est-ce qui pourrait motiver cela ? L'argent, ce ne semblait clairement pas être le cas. Vengeance ? De quoi donc ? Denis serait peut-être au courant de si son père avait fait du tord à Renault, mais il n'avait rien dit de plus. Peut-être en savait-il plus mais pour l'heure, il serait justement plus simple de ne rien assumer du tout. Se concentrer sur les faits, conclure, et agir.

Et alors qu'elle relançait la pièce une nouvelle fois dans les airs, une idée effleura son esprit. … Vu ce qu'elle appris avec monsieur Alexander, ça pourrait bien se passer de la même façon... ? Tellement absorbée par ses pensées, Signy n'avait pas écouté la discussion sur les stratégies marketting.

Denis : C’est d’ailleurs grâce à la méconnaissance de la masse que Renault a pu faire fructifier son commerce. Ses articles ont pour particularité d’être très simples à utiliser… Le soin qu’ils prodiguent est élémentaire, évidemment, mais reste toujours plus utile au citoyen lambda qu’un vulgaire bandage.

Le sourire de Signy se renforça. « Bingo » se dit-elle intérieurement avant de regarder les deux hommes.

Signy : Le problème vient, à mon avis, de là. S'il s'agit de produit plus facilement utilisable que la majorité des autres, on peut en conclure qu'il les fait faire directement. … Et je soupçonne votre père d'avoir trouvé qu'il pouvait ne pas être totalement honnête. Je ne dis pas qu'il est malhonnête sur sa marchandise, juste que vu ses méthodes, mieux vaut être prudent.

Denis hocha doucement du chef, alors qu'il ne rajouta aucun commentaire. Si Signy se trompait, c'était de graves accusations, mais si elle avait raison, Renault était définitivement dangereux. Dans tous les cas, il n'y avait pas matière à plaisanter. Si bien qu'ils marchèrent simplement jusqu'au manoir.

Denis : Nous y sommes.
Lamne : … Hmm. Évidemment, la porte d’entrée n’est pas assez haute pour ma forme de bête…


Signy hocha du chef en regardant le bâtiment. Il fallait effectivement faire attention à la taille de Lamne. Elle n'y avait pas assez réfléchi lors du premier combat, elle devait apprendre de son erreur. Et même si c'était un peu tard maintenant, il faudrait faire les mesures de toutes les unités imposantes, comme Martel, le Laguz faucon, Lamne ou la monture d'Erina.

Signy : Je pense que je devrais passer devant, monsieur Denis. Lamne, je vous laisse faire attention à mon pas, je servirais d'éclaireur. J'entrerais seule dans chaque nouvelle salle, et je taperais un rythme avec mon talon. Si vous l'entendez, vous entrerez tous les deux pour me rejoindre.

Pour illustrer son propos, elle frappa une fois, puis deux avec son talon droit, faisant ainsi un long et deux courts. S'assurant qu'il avait compris, la jeune femme pénétra dans la première sale. Puis la suivante et encore la suivante. Il n'y avait personne. Après avoir exploré chaque salle, Signy fit son rythme, ce qui faisait arriver Lamne et Denis.

Et alors qu'ils arrivaient devant une massive porte, Signy entendit une voix masculine, sans avoir besoin des oreilles du Taguël. Il n'était pas seul, mais combien pouvaient-ils être ?

Signy : … Monsieur Denis, attendez-nous ici, Lamne et moi, nous allons entrer et nous faire passer pour un groupe marchand. Je ne devrais pas avoir trop perdu. Lamne, vous êtes mon garde du corps, d'accord ? Et... Si nous devrons l'affronter, je sens la présence d'un Laguz dragon dans cette pièce. Nous devrons nous méfier.

Denis : Euh.... Un Laguz Dragon? Impossible, je suis formel. Renault avait plein de qualités pour le public, mais la tolérance raciale n'en fait pas partie. Juste voir un de ce qu'il appelle les "sous-humains" suffit à lui donner de l'urticaire.

Signy : ... ... Vous êtes sûr?

Denis : De plus, vu les afflux magiques, je sens 5 mages dans cette pièce.


Effectivement, Lamne pouvait le confirmer, ils étaient 5 dans la pièce d'à côté. 5 Mages, donc aucun d'entre eux Laguz, puisque les Laguz n'avaient aucune essence magique. Signy regarda tour à tour les deux hommes, avant de regarder face à elle. Puis, gênée, elle se frotta l'arrière du crâne.

Signy : Oh, Il semblerait que le temps que j'ai passé parmi les babouins n'a pas aidé mes facultés d'analyse, Hihi, hi hi, hiii...

(Désolé pour l'attente ^^')

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà eu autant recours à mes facultés auditives en l'espace d'une seule journée. Comment les Beorcs font-ils pour vivre en étant si sourds ? Je présume que ça rend le bruit environnant plus facile à supporter, cela dit.

En tout cas, je suis fier de mettre mes oreilles au service du plan de Signe Ici. Encore un code ? Pas de soucis ! J'ai toujours très bien réagi à la mention du mot "carotte", de toute façon, donc elle peut être sûre que je réagirai quand... Attendez, on n'utilise plus le code "carotte" ?! Des frappes du talon, plutôt ?... Hmm, je suppose que c'est plus discret, certes. Mais la communication perd un peu en charme, vous ne trouve pas ?...

Enfin, ce n'est pas vraiment le moment de faire le difficile. Une fois accordés sur la marche à suivre, notre stratège pénètre la première à l'intérieur... Mes oreilles se redressent, et guettent le moindre son distinctif dans sa démarche. Lorsque ses frappes retentissent, j'adresse un petit signe de tête à Deux Nids.

« -On peut y aller.
-Vous... Entendez réellement son talon taper ? »

J’acquiesce.

« -Oui. D'autant qu'à force de marcher d'un bout à l'autre de la ville avec elle, je commence à m'habituer aux bruits de ses pas. »

Deux Nids opine tout doucement du chef, méditatif, tandis que nous pénétrons à la suite de Signe Ici dans la demeure de notre suspect. Ma collègue n'attend ensuite pas bien longtemps pour s'avancer plus loin encore, et réitérer sa vérification.

Puisque seules mes oreilles sont réquisitionnées, mon regard se permet une petite observation de la décoration intérieure. Les Beorcs ont toujours eu une drôle de passion pour les ornements et les matériaux superflus... Une forte odeur de métal imprègne les lieux, mais plus proche de l'argenterie et de l'or que de la lame d'une épée. A celle-ci se mêle la senteur des vieux parchemins et des herbes médicinales, déjà expérimentée chez Deux Nids et son père.

A force de progression, nos chemins font la rencontre d'une porte massive. Mes yeux évaluent rapidement la hauteur du plafond : elle est un tantinet plus élevée qu'à l'entrée. Si je dois me transformer, j'ai quand même intérêt à rester à ras du sol.

Signe Ici ne souhaite vraisemblablement pas continuer d'avancer seule, en vue des sons qui émanent de la prochaine pièce. Elle propose qu'elle et moi y allons, mais se fait corriger par Deux Nids qui réfute sa théorie sur la présence d'un Laguz Dragon. En même temps, à en juger l'intérieur, je ne vois pas trop comment un Laguz Dragon pourrait se métamorphoser ici...

« -Oui, ils sont bien cinq. Mais il n'y en a que deux qui parlent réellement... »

Son erreur parait gêner ma collègue. J'ai un léger rictus devant sa réaction, mais des bribes de la conversation adjacente me font vite passer à autre chose.

« -Euh... Il y en a un qui demande à ce qu'on aille "régler son compte à Monsieur Thélos une bonne fois pour toutes" ! »

Par réflexe, je tends tous mes muscles, la main à portée de ma sacoche pour pouvoir me transformer en cas de besoin. Pendant ce temps, la déclaration n'aide pas Deux Nids à se détendre.

« -Comment ? Alors qu'il est toujours privé de sa magie ?... Oh, Père ! Qu'ai-je donc fait ?...  »

Je fais abstraction de sa complainte pour plutôt me tourner vers Signe Ici.

« -Je présume que c'est maintenant qu'on intervient ? »

A sa confirmation, je m'adresse au fils.

« -Il serait peut-être plus prudent que vous alliez vous mettre à l'abri... »

Bien qu'il paraisse toujours un peu fébrile, son regard s'affermit soudainement.

« -Vous semblez oublier quelque chose... »

Sa main écarte une partie de son manteau, et révèle la présence d'un tome attaché à sa ceinture. En vue de sa couverture sombre, il doit s'agir de magie noire, mais impossible pour moi de déterminer quel sort exactement.

« -Bien que je n'aime pas ça, je peux me battre, moi aussi. »

Cette nouvelle m'arrache un haussement de sourcil surpris. Deux Nids a beau paraître apeuré, il semble enfin décidé à agir pour protéger son cher géniteur. Passé ce constat, j'ose faire une brève prédictions à Signe Ici.

« -Ils sont cinq, mais leurs pas sont légers. Si vous me couvrez, je pense pouvoir les charger assez fort pour les assom... »

Je m'interromps brusquement, et recule de quelques pas tout en rabattant ma capuche sur la tête. Couvrant du mieux que je peux mes oreilles, et le reste de mon corps via ma cape, j'observe en silence la grande porte s'ouvrir. Les mages de l'autre côté s'apprêtent à sortir, et mettent ainsi un terme précipité à notre concertation.

« -Le Sort Scié, on est d'accord que c'est à proximité du quartier des... Tiens ? Monsieur Renault, vous attendiez de la visite ? »

Tous s'immobilisent à notre rencontre. Du coin de l’œil, je constate que Deux Nids s'est lui même dissimulé dans son manteau, tandis que Signe Ici est la seule à être restée en avant. Si le moine qui s'est enfui a eu le temps de les informer de la présence d'un Taguël dans notre groupe, et qu'ils perçoivent mes attributs bestiaux, ou qu'ils reconnaissent le fils de Thélos, nous sommes fichus. Reste à espérer que Signe Ici soit suffisamment convaincante auprès de ce Ren-Haut pour éviter une bataille...

... Et zut, on n'a même pas eu le temps de mettre en place un nouveau code pour donner l'ordre d'attaquer ! Remarque, si elle tend juste en bras en criant "Chargez !", ça aura le mérite d'avoir du panache...

HRP :
Et pardon pour le mien ! Deux semaines, j'abuse un peu. orz

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Lamne : Euh... Il y en a un qui demande à ce qu'on aille "régler son compte à Monsieur Thélos une bonne fois pour toutes" !

Signy raffermit par réflexe sa prise autours de son épée. Les choses allaient se dérouler à toute vitesse maintenant, mais au delà de ça, elle devait préparer un plan d'action. C'étaient tous des mages, malgré ce qu'elle avait pu croire, faisant de Denis le plus apte à les combattre d'eux-trois, de par sa résistance supérieure à la magie. Elle même s'en sortait dans ce domaine mais probablement moins.

Lamne : Je présume que c'est maintenant qu'on intervient ?

Signy : Oui, préparez vous. Notre vitesse sera la clé ici.

Lamne : Il serait peut-être plus prudent que vous alliez vous mettre à l'abri...


La jeune rousse leva un cil en regardant le Taguël. Avait-il déjà oublié que leur allié était Shaman ? Elle n'a néanmoins pas le temps de lui faire la remarque que Denis montre son tome. Si sa mémoire visuelle ne l'abusait pas, il s'agissait d'un tome de Luna, ce qui pouvait s'avérer critique dans ces circonstances.

Denis : Bien que je n'aime pas ça, je peux me battre, moi aussi.

Lamne : Ils sont cinq, mais leurs pas sont légers. Si vous me couvrez, je pense pouvoir les charger assez fort pour les assom...

Signy se raidit en voyant la porte de la grande salle s'ouvrir doucement, laissant apparaître un mage devant elle. Il ne regardait pas devant lui même, si bien qu'il ne repéra pas instantanément la jeune femme, complètement prise de court. Elle inspira et resta droite en regardant la personne qui prenait lentement en compte sa présence.

Mage : Le Sort Scié, on est d'accord que c'est à proximité du quartier des... Tiens ? Monsieur Renault, vous attendiez de la visite ?

Signy jeta un rapide coup d'oeil aux deux personnes sensés être à ses côtés. Heureusement, tous deux avaient adopté le bon réflexe de se dissimuler un petit peu. Son esprit ne fit qu'un quart de tour alors qu'elle s'inclina.

Renault : …. Non, je n'attendais personne. Qui êtes-vous, mademoiselle ?

Signy : Bonjour, monsieur Renault ! Je m'appelle Signy, peut-être avez vous déjà entendu parlé de mon père, monsieur Alexander Ashfort ?

Renault : Alex-- Attendez, vous êtes la fille d'Alexander Ashfort, de l'Aquapothicaire !?


Signy : Oh, vous le connaissez donc ! Très bien, nous pourrons donc parler affaire. Cependant, je suis assez pressée, pourriez-vous m'accueillir maintenant, s'il vous plaît ? Monsieur Alexander attends mon retour.

Renault : Et votre commerce n'est pas la porte à côté, je le conçois... Fort bien, installez-vous à votre aise, vous et vos... Qui sont vos compagnons, Mademoiselle ?

Signy : Ce sont les gardes du corps que père m'a assigné. Vu qu'il a entendu votre haine des Sous-humains, il leur a ordonné de ne pas se révéler à vous pour ne pas vous incommoder.

Renault : … Fort bien. Tant qu'ils ne se transforment pas, ils peuvent venir avec vous.

Signy s'inclina de nouveau, beaucoup plus bas cette fois. En effet, elle voulait dissimuler le mouvement de ses lèvres, parce qu'elle donna encore une fois, à voix basse, des indications à Lamne, disant que si elle prononçait l'expression « les carottes sont cuites », il devait attendre dix secondes avant de plaquer les personnes les plus proches de lui en se transformer.

Mage : …. Hein ? Vous avez dit quelque chose, jeune fille ? Je vous ai entendu murmurer quelque chose à propos de carottes ?

Signy : Oh, mes excuses ! C'est juste que je révise ce que père m'a dit, et il disait « si tu sens que les carottes sont cuites, essaie de trouver une autre chose que recherche la personne devant toi. »

De nouveau, elle murmura à Lamne, encore plus doucement, que ce n'était pas le signal. Et d'un signe venant de Renault, les huit personnes présentes s'installèrent autours de la table. Au moins, elle n'aurait rien besoin d'accélérer pour protéger monsieur Thélos. Elle pouvait prendre son temps pour analyser un peu plus son adversaire.

Renault : … Vous me prenez pour un idiot, n'est-ce pas ? Alexander Ashfort n'a jamais eu d'enfants. Que voulez-vous exactement ?

Signy : Pardon ? Oh, il doit y avoir méprise, je ne voulais pas dire dans le sens biologique ! Il m'a adopté et m'a élevé comme sa fille depuis que je suis toute petite.


Même s'il semblait toujours méfiant, Renault semblait accepter la possibilité qu'elle dise vrai. Après tout, elle n'avait nullement menti sur le domaine. Suite à ce moment de tension, Signy et Renault commencèrent à discuter sur ce qui semblait être la création d'un partenariat entre l'Aquapothicaire et Renault. Cependant, la jeune femme n'était qu'à moitié dans la conversation, elle cherchait à comprendre comment était l'homme. Peu importait si ses produits étaient honnêtes, maintenant, elle était certaine qu'il fallait le vaincre, peu importe comment.

Renault : Vous ne semblez pas très concentrée, mademoiselle. Et le fait que Monsieur Alexander ne vienne pas en personne et vous accompagne de sous-humains me dit qu'il ne prendrait pas cet accord au sérieux. Je me dois donc de décliner, je regrette.

Signy : … Je comprends, monsieur Renault, je regrette de constater que les carottes sont cuites, mais je comprends.


Elle se redressa, comptant les secondes dans sa tête, avant d'aller serrer la main de l'homme. Dès que le temps écoulé serait de dix secondes, elle profiterait de la surprise de monsieur Renault pour lui rentrer dedans afin de le plaquer au sol. Tout allait reposer sur Lamne et sa capacité à agir rapidement.

« Dix. »

H S :
Pour le coup, j'ai été inspiré par la rencontre avec Monsieur Renault, j'espère qu'elle te plaira et qu'on pourra avancer tranquillement de nouveau^^

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Je m'abstiens de justesse de déglutir. La situation est tendue, mais je dois éviter de montrer tout signe d'anxiété.

L'avantage, c'est que je suis à priori le seul à pouvoir entendre les battements frénétiques de mon cœur. Ceux de Deux Nids ont une cadence similaire, d'ailleurs, alors que Signe Ici parvient à calmer les siens via une courte inspiration méditative. Je juge bon de l'imiter et respire tranquillement, profitant que cela soit à elle de parler pour retrouver un semblant de sang-froid.

La vivacité d'esprit de ma collègue est incroyable, en tout cas. Sans qu'on ait réellement eu le temps de s'y préparer, elle parvient à monter de toute pièce une histoire vraisemblable visant à justifier notre présence ici, en plus de retarder l'assaut du Sort Scié. 'Fin, je suis presque sûr que sans repère auditif, j'aurai tout gobé... C'est la deuxième fois déjà que Signe Ici me fait une démonstration de ses talents de bluff, et je dois dire que je suis admiratif.

C'est ainsi que nous sommes conviés dans la dernière salle du bâtiment. L'une de mes oreilles frémit légèrement au rythme des chuchotements de Signe Ici, et je dois prendre sur moi pour ne pas y réagir outre mesure. Bon dieu, que c'est excitant ! J'ai beau avoir de temps en temps fait les troubles-fêtes dans ma tribu et m'être retrouvé à jouer sur deux façades, jamais cela n'a été d'une telle ampleur. Que j'ai bien fait d'intégrer cette milice... Ou ces mercenaires, peu importe. Je découvre de nouvelles formes d'adrénaline !

Après le désamorçage d'un premier signal (sans le délai des dix secondes, j'aurai déjà bondi sur le premier type à ma gauche), nous prenons place autour de la table. Qu'elle ait avoué mon identité de sous-humain me permet d'être un peu plus à l'aise avec mon camouflage, mais on peut difficilement en dire autant de Deux Nids. J'ignore qui ici le connait réellement... Il n'y a plus qu'à espérer que Ren-Haut n'ait jamais eu le loisir de s'entretenir directement avec lui.

La situation est d'autant plus stressante que notre homme parait plutôt méfiant vis-à-vis de l'histoire de Signe Ici. Si sa première remarque a eu pour effet de me provoquer un soubresaut cardiaque, je peux une fois encore compter sur la réactivité de ma partenaire pour apaiser mes tensions. Je relève d'ailleurs que Ren-Haut, en étant malgré tout un peu perturbé, voit son pouls se détendre, et relâche un tout petit peu de pression... La justification contrôlée de Signe Ici lui parait crédible, vraisemblablement.

La discussion s'ensuit à peu près normalement. Je suis très vite complètement perdu dans celle-ci, d'ailleurs (c'est quoi cette histoire d'aquaponey antique ?), mais ça prouve bien que le niveau de la conversation est suffisamment élevé pour paraître professionnel ! Pour moi il l'est, en tout cas... A tel point que j'en viens à me demander si Signe Ici ne va tout simplement pas passer un contrat avec cet homme pour ensuite repartir tranquillement.

Mais non, Ren-Haut finit par mettre un terme ferme au dialogue. Zut, j'y croyais presque !... Mais du coup, on fait quoi, maintenant ? Alors que je nous crois sur le départ, mes oreilles frémissent légèrement.

Le code !

J'ai néanmoins une seconde de doute après l'avoir entendu. La première fois était une fausse alerte, qu'est-ce qui me dit que Signe Ici ne l'a pas à nouveau prononcé par erreur ?... Je la regarde s'approcher de Ren-Haut, et avancer son bras pour les salutations. Hum... Il n'y a visiblement pas de contre-indication, et cela doit faire approximativement dix secondes donc... !

Sans crier gare, ma main se plaque contre ma pochette, et presse la Bestipierre qui s'y trouve. Je ne prends même pas le temps de me transformer sur place, et me jette, bras écartés, sur les deux mages à proximité.

La seconde d'après, mes bras sont devenues d'immenses pattes, et les deux Beorcs sont étendus sous mon corps de bête. Je les frappe successivement à la tête pour les assommer, puis fais volte-face. Deux Nids a reculé d'un bond et dégainé son tome, à l'instar des deux mages restants. Ren-Haut est sous le contrôle de Signe Ici, je juge donc préférable de me focaliser sur ses partenaires : d'une pression des pattes arrières, je me jette sur le plus proche, et le charge tête baissée. Lorsque je le percute, je le sens décoller et l'entends percuter le mur non loin. J'ignore si ça suffit à le sonner, mais je m'en détourne immédiatement pour m'occuper du suivant... Et ressens aussitôt une vive douleur traverser mes membres. Je n'ai effectivement pas le temps d'éviter l'éclair envoyé en ma direction, et mon corps tout entier se crispe pour encaisser le choc.

Heureusement, des ombres venues percuter mon assaillant mettent fin à son attaque. Et lorsqu'il fait l'erreur de se tourner vers leur auteur, Deux Nids, je le charge à son tour.

Sbaf.

En quelques secondes à peine, les quatre mages qui accompagnaient Ren-Haut se retrouvent à terre ; et si seuls les deux premiers ont été assommés sur le coup, Deux Nids et moi-même nous chargeons des deux derniers tout de suite après avoir mis fin à leur tentative de riposte.

Cela fait, je me redresse sur mes pattes arrières, et dents serrées, suspends ma transformation. A nouveau en homme, je prends immédiatement appui sur une chaise, et laisse la désagréable sensation de vibration s'atténuer dans mes muscles. Je ne suis pas un grand habitué des attaques magiques, et si je n'en ai certes reçu qu'une seule, je dois au moins laisser le temps à la douleur de passer. Deux Nids le remarque d'ailleurs rapidement et vient aussitôt s'enquérir de mon état.

« -Cela va aller ? J-je suis désolé, je n'ai pas eu le temps de... »

Je l'interromps, d'un pouce levé vers le ciel, et d'un sourire crispé.

« -Vous êtes intervenu assez tôt pour m'éviter de me transformer en civet, donc... Tout baigne.  »

Pour le prouver, je me redresse, et m'approche plutôt de Signe Ici. Celle-ci a pu maîtriser Ren-Haut et tient désormais le Beorc en joue. Je me place devant lui, et plaque mes mains sur mes hanches, nonchalant.

« -Du coup ! On en fait quoi ?... On le tue ? »

Ma remarque me vaut un regard assassin du concerné.

« -Barbare ! Sous-humain ! Sauvage ! Comment osez-vous ?.... »

Mes doigts viennent triturer mon menton, pensif.

« -Je propose juste ça comme ça, hein. Dans ma tribu, une fois, on avait une meute de loups qui nous menait la vie dure... On n'a pas attendu d'eux qu'ils s'assagissent une fois attrapés. »

Deux Nids s'approche, et secoue lentement la tête de droite à gauche.

« -Nous ne sommes peut-être pas habilités à appliquer ce genre de sentence... »

En réaction de quoi, je hausse les épaules.

« -Comme vous voulez ! J'y connais rien en sanctions Beorcs, de toute façon... Peut-être que le priver de carottes devrait suffire ? »

HRP :
Banco !

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Sbamf

Le massif Taguël s'abattit sur deux mages d'un coup, les assommant net. Et sous le bruit, Renault se tourna vers Lamne, pendant un très bref instant, qui fut suffisant. Sa main se trouva soudainement serrée, alors que la stratège lui fonça dessus. Entraîné par le poids de la jeune fille, incapable d'y réagir convenablement, le mage fut plaqué au sol, provoquant un roulis des deux personnes, Signy se retrouvant néanmoins dessous ! Elle s'était mal dosée, et était maintenant désavantagée.

Elle n'avait que son fidèle sceptre de soin d'utilisable. Renault ne la laisserait jamais regagner son épée bronze. La beorc regarda donc son adversaire et ferma les yeux.

Signy *pensées* : Il est temps pour moi de tester votre technique, Dame S.

Sans réfléchir, elle lança la perle du sceptre dans la face de son adversaire. Puis une autre fois, et une nouvelle fois, martelant littéralement la face de celui au dessus. Il tenta bien de lancer un sort, mais les coups de bâton étaient littéralement trop rapides pour lui laisser le temps de se concentrer. Puis, lentement, il fut contraint de reculer, permettant à Signy de le remettre au sol à nouveau, inversant les positions.

Elle ne prit pas le temps de réfléchir, donnant un coup de pied dans le tome de magie noire pour l'écarter, avant de pointer son épée sous la gorge du commerçant, dont la figure avait été quelque peu altérée par la furie au bâton de la nouvelle recrue milicienne. Dans les yeux de la personne à terre, elle ne lisait que du mépris et de la colère. Cela ne fit absolument ni chaud ni froid à Signy, ayant déjà attribué plusieurs étiquettes peu flatteuses à l'homme.

Lamne s'approcha de Signy, mais quelque chose dans sa démarche était différent. Elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, mais pour l'instant, elle préféra se recentrer sur celui qu'elle maintenait en respect.

Lamne : Du coup ! On en fait quoi ?... On le tue ?

Renault : Barbare ! Sous-humain ! Sauvage ! Comment osez-vous ?....

Signy : Ohlà, il faut se calmer, monsieur Renault. Il serait dommage que vous raccourcissiez d'une trentaine de centimètres, n'est-ce pas ?

Lamne : Je propose juste ça comme ça, hein. Dans ma tribu, une fois, on avait une meute de loups qui nous menait la vie dure... On n'a pas attendu d'eux qu'ils s'assagissent une fois attrapés.


Signy leva légèrement les yeux au ciel, sans perdre de vue son prisonnier. Lamne était certes un allié précieux, comme elle en avait fait l'expérience tout le long de cette mission très enrichissante pour la jeune femme, mais peut-être était-il un peu trop propice à la violence. Ça avait, certes, ces avantages, mais ce n'était pas acceptable présentement.

Heureusement, Denis intervint pour tempérer le Taguël, ce qui fit sourire Signy. Encore une fois, il n'était pas un mauvais bougre. Et l'important, il acceptait d'être contredit, ce qui était une qualité exceptionnelle.

Lamne : J'y connais rien en sanctions Beorcs, de toute façon... Peut-être que le priver de carottes devrait suffire ?

Signy : Bien que l'idée soit fortement cocasse, Lamne, je pense qu'il faudrait le mettre en prison. Je vous laisse assommer tout le monde. Monsieur Denis, pourriez-vous aller chercher des cordes pour que tout le monde soit ligoté ?

Denis : Très bien, je reviens rapidement.


Alors que le marchand faisait un aller retour jusqu'à chez lui pour récupérer de la corde, Renault foudroya du regard la rousse.

Renault : Maudite peste.... Sans Thélos et sans toi, je me serais refait !

Signy : « Refait »... … Comme je m'en doutais, les herbes ne vous permettrait pas d'avoir un rythme de vie aussi aisé. Vous étiez aussi mauvais à gérer un budget qu'à tuer quelqu'un.

Renault : … Petite truie.

Signy : Puisque de toute façon, vous allez aller en prison et que j'ai déjà une idée assez claire de ce que vous avez fait, pourquoi ne pas vous soulager la conscience en avouant la raison de votre grief envers monsieur Thélos ?

Renault : … J'ai découvert une herbe miracle. Elle guérit tous les soucis de santé, et est en plus très commune, donc aucun problème à en produire en quantité à bas coût.

Signy : Cela semble trop beau pour être vrai. Où est le contre-coût ici ?

Renault : Disons que je vous déconseille d'en consommer. Ca provoque une forte adrénaline qui permet d'ignorer l'affliction d'origine. Non-stop.

Signy : Et trop d'adrénaline est mauvais pour le corps. L'organisme de la personne qui en aurait consommé se détériorerait de par le sur-afflux d'Adrénaline. Bon sur le court terme, mauvais sur le long-terme. Pas cher à produire, avec des effets prodigieux... Effectivement, je vois aisément l'intérêt de vendre ce produit pour se renflouer.

Renault : Et si vous étiez pas apparu, ce Thélos serait mort et moi je serais loin avec mon argent.


Signy soupira avant de simplement lui asséner un coup de pommeau d'épée dans la face. Ce fut instantané, l'homme s'écroula doucement, perdant connaissance.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Ouais, d'accord, je reconnais que le priver de carottes est peut-être une solution un peu extrême... Hmm ? Ce n'est pas ce qu'a voulu dire Signe Ici par "cocasse" ? Ah, peu importe ! Elle me demande de m'assurer qu'aucun des mages ne nous pose problème, alors je m'y attelle sans plus insister.

« -Normalement, ils sont déjà bien sonnés, mais je peux les rassembler et leur confisquer leurs affaires... »

Ce que je fais, donc. Heureusement, devoir traîner quelques Beorcs ne m'empêche pas de garder une oreille sur la conversation entre ma collègue et Ren-Haut... C'est vrai que la situation devient beaucoup plus claire, à présent !

... D'accord, j'avoue, je n'ai pas tout compris. Quel rapport entre ces herbes et notre venue ici, vis-à-vis de la malédiction de Thélos ? Allez, réfléchis deux minutes, Lamne. Je suis sûr qu'en reprenant tout depuis le début, tu peux réussir par lier les deux bouts...

Thélos a été maudit, et ce par l'autre mage noir de la ville, qui est en fait son fils, Deux Nids. Celui-ci dit avoir fait ça sous la menace de Ren-Haut, un type qui fournit des produits médicaux dans toute la ville, et dont Thélos est justement le revendeur... Sauf que Ren-Haut a voulu mettre sur le marché un produit "bon sur le court terme, mauvais sur le long terme", et... Et Thélos s'y est opposé ! Et comme Ren-Haut a absolument besoin de cet argent, il a essayé de s'en débarrasser, mais Deux Nids n'a pas été assez radical dans son exécution et il a envoyé des mercenaires se venger.

Ahaha, ouais, voila ! J'ai résolu l'affaire !

... Alors, certes, Signe Ici semble avoir déjà compris tout ça, et ce depuis un moment. Mais... Mais ce n'est pas évident pour moi, d'accord ?! On n'a jamais eu ce genre d'histoires, de là où je viens, alors ne m'en voulez pas s'il me faut un moment pour tout capter !...

Une fois nos adversaires mis définitivement hors d'état de nuire, il ne reste que ma collègue et moi de conscients dans la pièce. Deux Nids est parti chercher de quoi attacher tout ce beau monde, et nous devons donc simplement attendre son retour... Ce que je peux difficilement faire dans le silence, évidemment.

« -On a réussi, Signe Ici ! Dans mes bras ! »

La tournure impérative de la phrase n'est pas là pour rien. Sans vraiment lui laisser le temps de réagir, je passe mes mains dans son dos et la serre contre moi, bien content de notre collaboration. Sauf qu'après coup, je me crispe et serre la mâchoire : l'éclair de tout à l'heure m'est déjà sorti de l'esprit, mais hélas, les picotements sont eux, toujours là. Je desserre donc légèrement ma prise, et coule un regard incertain à ma camarade.

« -Euh... Dis, tes bâtons, ils soignent de la foudre ?...  »

***

« -... Et voila. Normalement, vous êtes guéri. »

Se penchant vers l'avant, Deux Nids fait une courte révérence.

« -Je suis impardonnable, Père. J'aurai dû réagir plutôt que de me laisser écraser par la menace... »

Thélos lève une main, et agite légèrement ses doigts dans le vide. Une petite flammèche se matérialise à leur extrémité, signe que les capacités magiques du Beorc sont bel et bien de retour.

« -Allons. Les Mercenaires de Gaïa m'ont tout raconté. Cette crapule de Renault voulait me faire taire, et tu t'es contenté de me priver de ma magie dans l'espoir que cela suffise à calmer sa rancœur. »

Un fin sourire se dessine sur son visage.

« -Mais cela ne m'aurait cependant pas empêché de dénoncer son odieuse arnaque. Il est ironique de constater que notre stratégie commerciale visant à cacher notre parenté m'aura probablement sauvé la vie. D'ailleurs... »

Il se tourne vers nous.

« -Je sais que vous en avez déjà fait beaucoup, mais... Si vous pouviez garder ça pour vous, nous vous en saurons gré. »

J’acquiesce avec assurance. Tout semble tranquillement rentrer dans l'ordre...

Après avoir dénoncé Ren-Haut aux autorités, nous avons pu retourner au Sort Scié, où s'achève officiellement notre mission. On aura sacrément gambadé dans cette ville, au cours de cette journée ! Mais nous nous en sortons sans trop de casse, et c'est tout ce qui compte.

Thélos parait en tout cas satisfait de cette finalité. A son tour d'exécuter une courte révérence, à notre attention cette fois-ci.

« -Merci infiniment. Votre rétribution ne saurait vous récompenser à hauteur de ma reconnaissance...
-Père ! Laissez moi m'occuper de leur rémunération. Après tout, c'est de ma faute si... »

L'homme se redresse, et interrompt son fils.

« -N'aie crainte. En mettant mes compétences à leur service, je laverai notre nom.
-... Comment ? »

Thélos s'approche de Deux Nids, et pose ses mais sur ses épaules avec solennité.

« -Je te lègue le monopole de cette ville, mon fils. Tu seras désormais le seul mage à officier en son sein.
-Quoi ?... Je... Je ne comprends pas !
-Si ces mercenaires ne manquent pas de main d'oeuvre, ils ont néanmoins besoin d'un fournisseur fiable, qui les suivra au gré de leurs pérégrinations. Je compte assumer ce rôle au plus tôt. Et c'est donc à toi qu'advient la lourde tâche de fournir cette cité en matériel magique, en l'absence de Renault et moi-même. »

Son emprise s'affermit, et son regard se durcit.

« -Ce ne sera certainement pas aisé au début, mais je compte sur toi pour y parvenir malgré tout. »

A Deux Nids de s'affirmer.

« -Je ne vous décevrai pas ! »

Attendri par la scène, je souris à pleines dents. Ces Beorcs ont une drôle de façon d'entretenir leur relation, mais à leur manière, elle reste touchante. Je me demande bien comment est Signe Ici avec son propre père, tiens... J'aurai l'occasion de lui demander plus tard, je présume.

A nouveau, Thélos s'adresse à nous.

« -J'ai encore énormément de choses à mettre en ordre, ici. Vous feriez mieux de prendre congé plutôt d'attendre que je vous rejoigne... »

Nonchalamment, je hausse les épaules.

« -Comme vous voulez. »

Je me tourne vers Signe Ici.

« -A moins que tu ais encore des trucs à faire dans le coin ?... »

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Lamne était quelqu'un d'efficace, il ne mit guère longtemps pour assommer et désarmer tout le monte, ce qui arracha un sourire à la jeune femme. Ses capacités de combat étaient très précieuses, et elle en avait beaucoup appris aujourd'hui. En fait, Signy pouvait même sentir venir dans son esprit plusieurs idées de plans à mettre en place. Aujourd'hui, elle avait été très impressionnée par le Taguël.

Lamne : On a réussi, Signe Ici ! Dans mes bras !

De nouveau, il lui sauta dessus pour la câliner, ce qui la prit de nouveau de court. Peut-être était-ce juste sa façon d'exprimer son positivisme ? Par contre, cette fois, elle parvint à réagir en tapotant le dos de son compagnon, avant de le sentir tressaillir. L'avait-elle vraiment fait si fort !? Pourtant, alors que Lamne lui posa une question, Signy sourit doucement.

Signy : Bien sûr, ne bougez pas, je m'en occupe !


D'un geste mesuré, la stratège prépara son sceptre de soin et le passa devant Lamne. Contrairement à la brûlure qu'elle s'était elle-même infligée, l'attaque fulgurante que s'était pris le Taguël fut complètement neutralisée. Satisfaite de son travail, elle hocha du chef avant de ramener le sceptre dans son dos. Puisqu'elle avait eu bien moins à forcer que lors de ses premiers combats dans la milice, elle était encore pleine d'énergie. Et tout juste cet instant, Denis revint avec un grand paquet de cordes.


*************

Signy regarda la réunion père-fils se dérouler. Ils avaient une façon curieuse d'exprimer leur affection l'un envers l'autre, mais même elle pouvait reconnaître la puissance de leur union familiale. Chacun avait sa façon de montrer ses sentiments. Après tout, monsieur Alexander, bien que très peu adepte des contacts physiques, n'était pourtant pas avare en façon d'exprimer son affection.

Il y avait notamment cette fois où la jeune femme avait voulu soigner un petit chat qui semblait avoir vécu un mauvais moment. Il fut celui qui fit toutes les recherches pour savoir comment lui sauver la vie, tandis que Signy faisait de son mieux pour l'empêcher de partir pour un monde meilleur. Malheureusement, cette fois là, c'était trop tard et le chat finit par mourir de ses blessures. De nouveau, monsieur Alexei l'enterra noblement pour apaiser les larmes de la jeune fille.

Thélos : Merci infiniment. Votre rétribution ne saurait vous récompenser à hauteur de ma reconnaissance...

Signy : Je ne suis pas sûre de connaître assez Xena et Néo pour répondre à leur place, mais je pense qu'ils diraient « Le fait que nous vous ayons sauvé la vie est une récompense suffisante. ». Ceci étant, je pense au contraire que notre rétribution sera incroyablement utile.


Puis, comme prévu, Monsieur Thélos transféra l'exclusivité du commerce magique à son fils, afin de passer le flambeau. Denis en tomba littéralement des nues, mais il assura qu'il ferait de son mieux. Prendre la suite de quelqu'un que l'on respecte pouvait s'avérer effrayant, mais le mage noir avait prouvé qu'il était tout à fait capable de faire preuve de courage, s'il était acculé. Ainsi, la jeune fille ne se faisait pas de soucis pour lui, il irait bien.

Lamne : A moins que tu ais encore des trucs à faire dans le coin ?...

La jeune femme sursauta alors qu'elle remarqua qu'on attendait sa réponse. Tout du moins, au moins Lamne. Elle se gratta le menton, signe de sa réflexion.

Signy : Hum... Non, je ne pense pas avoir quoi que ce soit d'autre à faire. J'ai acheté un Vitalis pour soigner ma brûlure, notre mission est accomplie... Et en parlant d'organisation, il nous faudrait prendre contact avec Jin et Cécilia, afin que tout soit prêt sur le Fire Emblem pour vous accueillir. Il faut rédiger les rapports, je peux m'en occuper pour vous si vous le souhaitez, Lamne, bien qu'il serait plus intéressant que vous le fassiez, pour pouvoir donner votre point de vue.

Ainsi, les deux mercenaires sortirent du « Sort scié »,  le sentiment d'accomplissement remplissant l'être de Signy. Cependant, elle se sentait aussi injuste pour une quelconque raison. Peut-être à propos du Taguël ? Après tout, elle avait eu tendance à le prendre de haut parce qu'il était moins au fait de la culture Beorc. Mais sans lui, la mission se serait bien moins bien passée. Il avait fait la majeure partie du travail.

Elle posa soudain son regard sur Lamne, sérieuse. Elle arbora un petit sourire, en s'inclinant doucement devant lui.

Signy : Et Lamne, merci de ne pas m'avoir laissée seule. Je dois admettre que vu votre éparpillement lors du combat contre les templiers, j'ai cru que vous seriez un allié plus anxiogène qu'utile, mais je me dois d'avouer m'être complètement trompée sur votre compte, vous êtes doté de dons qui seront inestimables dans les missions à venir, et j'ai hâte de refaire une mission avec vous.


H R P :
Du coup, je pense avoir fini avec ce que j'avais à dire de la bouche de Signy, je te laisse conclure la mission?

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Pov de Lamne.

Je lève les yeux au ciel, pensif.

« -Ouais, je ne vois pas trop ce que je pourrai mettre dans un rapport... »

Une idée me traverse l'esprit, et je frappe mon poing contre la paume de mon autre main.

« -Si ! Il va falloir rediscuter de cette histoire d'ingrédients. En dépit de tout le respect que j'ai pour Jiji, on ne peut pas décemment remplacer des carottes par du cacao !...  »

Hmm... Par contre, c'est étrange, j'ai l'impression d'oublier un truc... Cette histoire de rapport me titille, il y a-t-il quelque chose à côté de quoi je suis passé ? Réfléchis Lamne, réfléchis...

Oh ! Ça me revient !

Désinvolte, je tapote dans le dos de Signe Ici.

« -Ah, autre chose ! Nana avait demandé à ceux qui viennent avec toi de faire un rapport sur tes aptitudes de stratège... Mais euh...  »

Je rapproche mon visage du sien, et enchaîne sur un ton discret.

« -T'as une idée de ce que je pourrai mettre ? Je ne sais pas quoi dire, moi ! Ecrire, ça n'a jamais trop été mon truc... Si je me contente de dire que j'ai suivi tes ordres et qu'on a réussi, ça suffit, tu crois ?  »

Après que nous ayant quitté le Sort Scié, nous prenons tranquillement la route vers notre point de récupération. Signe Ici prend alors la peine de me remercier pour l'avoir accompagnée, et avoue s'être méprise sur ma personne. Sa confidence m'arrache un léger rire, et je lui rends aussitôt son rictus.

« -Merci à toi ! Je ne suis... Pas très fute-fute, je le reconnais, donc je suppose que je ne dois pas non plus être facile à gérer. Alors, quelque part... On peut dire que c'est toi qui ne m'as pas laissé seul ! Le monde des Beorcs, c'est un endroit effrayant pour les pauvres lapins égarés comme moi... Merci de m'y avoir accompagné ! »

Mon regard s'illumine, et mes oreilles se redressent, alors que je commence à tressauter sur place d'excitation.

« -Oh ! Oh ! Je sais comment te remercier !... Ça te dit de rejoindre l'aéronef à dos de Tagüel ? »

HRP :
Mission finie ! Merci pour ce rp !

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Gains de la mission 3 :

♣ Lamne :
_ 313 points d’expérience
passe de 361 à 674
_ 50 points de compétence
passe de 150 à 200
_ 1 500 écus
passe de 2000 à 3500

♣ Signy :
_ 184 points d’expérience
passe de 55 à 239
_ 50 points de compétence
passe de 0 à 50
_ 1 500 écus
passe de 0 à 1500

_________________
Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionUne affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne) - Page 2 EmptyRe: Une affaire de mauvais sort (Mission Signy et Lamne)

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum