Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Chapitre 2: Princesse en danger !

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Néo remarqua que la princesse avait l’ait abattu. Cela l’intrigua, mais il préféra ne pas poser de question à ce sujet, craignant de froisser leur hôte.

Arnold : Bref, j’espère que ces informations vous ont été utiles. Le repas touche bientôt à sa fin, si vous avez d'autres questions n’hésitez pas, je pense que nous avons largement le temps de répondre à une ou deux questions de plus avant de finir nos desserts. Ensuite, j'aimerais vous faire l'honneur de pouvoir admirer la lame légendaire Nægling pour finalement vous briefer sur votre mission et vous laisser la démarrer cette après-midi.

Néo : Je vous remercie pour ces renseignements, seigneur Arnold. Donc, si je comprends bien, notre ennemi se trouverait dans les bas quartiers. La résistance serait un groupe de petites gens espérant défaire le système politique de votre pays pour son propre profit.

Néo parlait au conditionnel, cela n’était pas anodin. Bien qu’il ressassait les hypothèses d’Arnold, au fond de lui, le chef des mercenaires ne pouvait s’empêcher de penser qu’une toute autre origine à leur ennemi était possible. Et si la résistance était partie au contraire d’une riche famille, des hauts quartiers, désireuse de mettre à terre la famille royale pour s’en accaparer le pouvoir ? Il serait facile pour des puissants de mettre tout ça sur le compte de miséreux ne pouvant se défendre. Bien sûr, l’enquête n’ayant pas encore débuté, aucune hypothèse n’était à exclure. Néo s’attachait à le garder à l’esprit. Mais, au fond de lui, il estimait plus probable sa seconde théorie. Aussi, il espérait pouvoir enquêter dans les hauts quartiers, afin de pouvoir obtenir des éléments susceptibles de pouvoir la confirmer, ou l’infirmer.

Néo : J’aurais quelques questions à vous poser pour terminer. Depuis quand remonte l’histoire de la famille royale de Ghysitia ? D’ailleurs, y avait-il eu déjà un système politique différent avant l’instauration de la monarchie ? Les réponses à ces questions seraient utiles afin de mieux comprendre les motivations de ces criminels qui ont osé attenté à vos vies. Enfin, pourriez-vous nous faire part, dans les grandes lignes, des us et coutumes de votre pays ? Simplement, afin que mes compagnons et moi-même ne commettions pas d’impair, par ignorance, ce qui serait regrettable.

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Le Manakete se racla la gorge avant de répondre aux nouvelles questions qui lui étaient posés.

Arnold : Et bien l'histoire de la famille Royale remonte au temps où a eu lieu l'élévation des continents suite à la catastrophe du grand nuage méphitique. Les Hérons vivaient déjà dans les cieux aux cotés des Laguz Chauve Souris aussi appeler les Vampires ainsi que mes semblables les Manaketes. Chacun sur nos continents respectables. Ghysitia a tendu la main aux autres races venues supplier à ces derniers de les aider. Les Hérons ont accepté sous plusieurs conditions, c'est ainsi que naquit la famille royale représentée à l’époque des Laguz Hérons les plus jeunes de leurs époque, le système voulant s'assurer que les souverains dirigent le plus longtemps possible. Je soulignerais également qu'à ses débuts seuls les Laguz Hérons avaient accès aux hauts quartier comportant la famille Royale et la Religion. Il y eut alors un jour le Prince Bernic ne trouvait pas ses semblables attirantes et tomba sous le charme d'une Beorc. Ça avait mené à une guerre civile sanglante et au final le petite caprice du Prince fut approuvé alors que son camp l'emporta.

C'est aussi à ce moment là que les Hauts quartiers n'étaient plus réservés uniquement aux Laguz Hérons. Les personnes des bas quartiers qui feraient leurs preuves auront accès, eux et leurs famille, aux Hauts Quartiers, les premiers ayant rejoins ce luxe étant les Héros qui ont combattu pour la cause du Prince, les Hérons étant des êtres pacifique et incapable de se battre par eux même. Pour ce qui est de la Monarchie, elle a toujours été présente, encore une fois, l'une des nombreuses conditions pour les Laguz Hérons d’accueillir les personnes qui vivaient de base en bas. Comme ils disaient à l'époque " Nous vous avons sauvé, si vous enfreignez les règles nous nous réservons le droit de prendre vos vies pour compenser vos péchés et encore une fois, c'était à certains Beorc ou autres races d’exécuter leurs pairs sous le regard des Laguz Hérons.

Arnold commença ensuite à se servir une coupe de Vin et fit même l'honneur à Néo de lui servir une coupe de Vin en retour avant de reprendre.

Arnold : Pour ce qui est des us et coutumes de notre pays en revanche. Disons qu'il ne faut absolument pas proférer de propos racistes dans les rues, que ce soit envers les Hérons ou une autre race. Envers les autres races de tels propos vous coûterons plusieurs années de votre vie en prison ainsi que des travaux forcés éreintants, si ces propos sont envers les Laguz Hérons, la famille Royale ou même l'Eglise c'est votre vie qui sera prise dans la journée même sur la place publique pour faire exemple aux autres. Les propos insultants envers la Déesse ou l'Eglise se verront également punis par la peine capitale. Vous avez le droit de ne pas être croyant, mais pensez le tout bas, si vous le dites à l'Orale là sera vus comme une tentative de corruption malsaine à grande échelle. Je prie donc aux personnes Athées de la salle d'avoir les bouche cousues à ce propos tant que vous êtes sur nos terres, si vous nous manquez de respect vous en payerez le prix fort. D'ailleurs pendant votre séjour ici vous devrez respecter nos coutumes et donc, comme tout les habitants des hauts Quartier, venir à messe du Pape Kasyade tout les soirs avant le repas. L'avantage c'est que pour votre groupe de Mercenaires au vu de la forte odeur régnant dans le Château vous devrez mangez le midi et le soir en ces lieux avec le Pape Kasyade, la Princesse Eléanora ainsi que moi-même. Ce sera tout, en gros si vous respectez nos règles vous passerez un bon moment à Ghysitia, un pas de travers en revanche et nous serons obliger de couper court à notre collaboration sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. J’espère vous avoir bien éclairer pour vos questions.

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Signy semblait être perdue dans ses pensées. Tellement absorbée, elle n’avait pas entendu ce qui était en train de se dire puisqu’une hypothèse venait de se former dans son esprit. Une hypothèse qui pouvait bien changer la donne de toutes leurs recherches.

Signy : Hmm.... Je ne voudrais pas vous manquer de respect Sir Arnold, ni à vous ni à quiconque, mais quelque chose m’a donné à réfléchir dans ce qui a été dit tantôt, me permettez-vous de vous faire part de mes réflexions?

Arnold leva alors un cil avant de regarder en direction de la jeune stratège.

Arnold: Faites donc, nous sommes là pour discuter après tout.

Signy : Je vous remercie. Tout d'abord, par rapport à une remarque faite tout à l'heure sur la mort de ses majestés, je parle uniquement en mon nom mais je ne vous considère nullement comme suspect.

Elle s'essuya rapidement la bouche de manière distinguée, comme son professeur lui avait enseigné, puis reprit ses explications.

Signy : Vous venez de prouver que vous avez de bonnes capacités d'anticipation avec force détails et vous avez été tout à fait pertinent dans vos propos sur l'avenir du royaume, dussions nous échouer à protéger Dame Eléanora. Quelqu'un comme vous n'ignore sûrement pas ce qu'il se passerait si des instigateurs de rumeurs vous concernant disparaissaient : Cela ne ferait que leur donner encore plus de crédit, ce qui est bien sûr contraire au but recherché. A moins que vous ne soyez du genre impulsif mais vu la façon dont tout a été organisé juste après l'attentat, cela me fait dire que vous êtes quelqu'un avec beaucoup de sang froid. Je vous considère donc moins suspect que ces rebelles qui ont prouvé ne pas être au dessus du sacrifice d'un des leurs pour atteindre leur objectif. Ici, il serait celui de vous nuire.

Arnold: C'est une analyse très intéressante, continuez.

Signy : Ensuite, nous assumons depuis tout à l'heure que les Rebelles viennent des bas quartiers, mais des personnes assez cultivé pour connaître des sort comme celui utilisé pour tenter de tuer dame Eléanora, il me semble fort peu probable qu'ils n'aient pas eu la même réflexion que vous sur l'état du Royaume après l'extinction de la lignée royale. Je souhaite en venir à une question dont la légitimité n'a même pas été évoquée jusque là, avant de savoir si les rebelles viennent du bas quartier ou du haut quartier, sommes nous sûrs que les "Rebelles" soient bel et bien Ghystiens? Un royaume dont les troupes d'élite sont absentes pour cause de mission spéciale gère probablement des situations politiques compliquées, des voisins, des ennemis ancestraux ou que sais-je? Qui chercheraient à faire s'écrouler les piliers de Ghysitia : L'église, la Royauté et vous, qui semblez occuper une place importante dans les affaires locales. Maintenant que j'en sais plus, cette histoire me semble plus être une tentative de destruction du Royaume plus qu'une simple rébellion. Au milieu d'un climat de doute, le pays en est affaibli et même si la rébellion du Bas-quartier ne devait jamais avoir lieu, une attaque directe peu après la mort des souverains et de la perte de confiance du peuple en vous et en l'église, laissant le royaume désorganisé, ne peut que s'achever sur un massacre...

Mais peut-être avez vous déjà pensé à tout ce que je pointe et avez du coup demandé à un groupe neutre, nous, d'enquêter pour justement limiter le sentiment d'injustice ressenti par n'importe lequel des deux classes sociales amènerait une enquête officielle dans leur quartier? Ou bien je me trompe totalement et en ce cas, je vous présente mes excuses de vous avoir fait perdre votre temps. Je ne crois pas que l'ennemi soit forcément de l'extérieur, je met juste à plat mon hypothèse.


Arnold soupira, déçu.

Arnold: Il y a du vrai, et du faux dans cette analyse. Oui il fallait bel et bien que ce soit quelqu'un de l'extérieur qui s'occupe de l'affaire en cours. L'entente entre les hauts quartiers et les bas quartiers est au plus bas. Imaginez ce qu'il pourrait arriver si on envoyait nos chevaliers sacrées enquêter dans les bas quartiers ? Cela pourrait se terminer par des blessés, voir pire: Des morts. C'est quelque chose que l'on veut à tout prix éviter, que ce soit d'un coté ou de l'autre, peu importe ce qu'un coté pense de l'autre, ce sont tous des habitants de Ghysitia, des êtres vivants. Et ce n'est pas parce que certains d'entre eux ne sont pas croyant ou même des racistes que c'est le cas pour tout le monde. Certes, nos anciens dirigeants pendant plusieurs lignées ont plus favorisé un coté que l'autre et c'est ce qui a mené à l'actuel problème d'aujourd'hui. Mais j'ai moi-même élevé la Princesse ainsi que notre bon Pape Kasyade et je peux vous assurer que ses intentions sont plus qu'honorables, elle veut briser cette "frontière" et rapprocher les gens. Elle veut briser cette simple mention de bas quartier et de hauts quartier et donner autant pour les habitants de ces dit "taudis" que les quartier déjà riche ont déjà bien plus qu'il ne le faut. C'est le rêve de la Princesse et je m'assurerais qu'il se réalise. Cependant si la Résistance l'assassine, ce projet n'aboutira jamais.

Arnold but ensuite dans sa coupe dorée remplie de vin avant de reprendre la parole.

Arnold: Maintenant, là ou vous vous trompez lourdement, c'est de remettre en doute l'efficacité de notre pays à filtrer le passage de personnes venant de l’extérieur de Ghysitia. Avant de venir à Ghysitia il vous faut une autorisation et chaque Aeronef est minutieusement fouillé. D'ailleurs, à l'heure ou nous parlons, le Fire Emblem est inspecté. Ensuite, aux abords de Ghysitia nous avons diverses tours ou sont postés plusieurs unités qui vérifient si un aeronef non autorisé viendrait à se poser, si un tel acte est perpétré, peu importe ce dont ou de qui il s'agit, c'est une exécution publique qui a lieu alors que l'équipage se fait ramener en ville. Il n'y a eu pour le moment qu'une seule exécution de ce type qui a lieu depuis l'existence de Ghysitia. Le message est passé aux autres nations, car oui, l'exécution publique est un exemple en prime d'être un message d'intimidation pour éviter qu'on enfreigne nos lois. Je peux donc vous assurer que si il y avait des gens de l'extérieur qui seraient venus sans permission dans notre beau pays nous aurions été les premiers au courant et nous saurions par la même occasion où chercher. Pour ce qui est des touristes, il leur faut également une autorisations alors qu'il arrivent par Aéronef publique. Ces gens sont fouillés et n’ont pas le droit de venir à plus d'un. Leurs dossier sont également très étudiés et évalués s'ils représentent ou non le moindre danger pour notre pays. Nous vérifions également tout le temps que les touristes partent de notre pays afin que personne ne les connaissant ne reçoivent d'autorisation à visiter le pays tant que cette autre personne, ami, proche ou famille ne parte. Nous avons une sécurité très effective.

Signy baissa un peu la tête, vaincue par l'argument.

Signy : En ce cas, mes excuses, je n'avais même pas envisagé le fait qu'une nation aussi prudente que la votre pour avoir des renseignements sur chacun de nous se devait de l'être aussi sur les personnes entrant sur le territoire. Et même si, malgré les circonstances, je peux imaginer un cas, très hautement improbable, où ce serait toujours faisable, il est inutile de chercher des solutions trop tordues avant même d'avoir invalidé les hypothèses plus simples.

Le rasoir de Khamoc, un principe que lui avait enseigné son père adoptif qui consistait à d'abord vérifier les hypothèses les plus simples avant de chercher plus compliqué.

Signy : Ainsi donc, il est plus que probable que notre chef de résistance soit Ghysitien, suffisamment cultivé pour connaître des sorts interdits, ce qui peut laisser sous-entendre une grande intelligence, mais d'un autre côté ne s'en sert pas pour entrer dans les hauts quartiers, si l'on maintient l'hypothèse qu'il vienne des bas quartiers... Je vous remercie d'avoir écouté mon hypothèse et de m'avoir corrigée sur ma méprise. Je n'ai maintenant plus de questions à poser.

Soudain, la stratège se figea, une pensée lui avait traversé l’esprit. Une cité glaciale. Elle était venue ici, elle en aurait mis sa main à couper avant d’avoir posé son pieds à terre, et jusqu’à cet instant. Elle en était sûre. Elle se rappelait même d’une conversation qu’elle avait eu avec Monsieur Alexander à l’époque. Mais il fallait regarder les faits. Vu le système de vérification de Ghysitia, elle ne pouvait pas être dans le vrai, il était impossible que la stratège ne soit déjà venue par le passé dans les circonstances que lui dictaient sa mémoire. Pourtant, ses souvenirs de la cité polaire étaient de plus en plus limpide.

Mais alors, où pouvait-elle bien être allé dans son enfance et pourquoi donc y était-elle allé !?

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Kurtis, déçu de n'avoir eu réponse de la part de Xena décida de chercher par lui-même les informations qui l'intéressait. Seulement, ce n'était pas chose aisée vu que le reste de la milice commençait à déserter la salle et que, pour ne rien arrangé, Kurtis était déjà timide... C'est alors dépité que Kurtis s'en alla vers le vendeur de parchemin de techniques qui ne se trouvait être nul autre que ancien client :

- Bonjour, monsieur, comment vous portez-vous ?, demanda l'homme.

- Mal, nous allons aborder une mission sur laquelle je n'ai presque aucune information et je n'ai pas la possibilité de manger parce que tout as déjà été pris...

L'homme sourit alors avant de sortir un coffre du fond de son atelier sous les yeux étonnés de Kurtis :

- Ne me dîtes pas que..., commença le chaman, surpris, tandis que l'autre ouvrait le coffre, dévoilant des pommes de terres et des carottes.

- Vous n'avez qu'à manger les pommes de terre pour vous remplir l'estomac et garder les carottes pour convaincre votre ami tagüel de vous renseigner sur votre mission !

Le chaman, heureux, serra alors le vendeur de parchemin de techniques dans ses faibles bras avant de demander :

- Mais vous n'avez pas peur qu'il vous manque de la nourriture après ?

- Pas le moins du monde, monsieur : J'assiste autant que je le peux aux repas qui se tiennent à la messe donc je ne manque jamais de rien à ce niveau-ci et puis chaque mois, ma famille m'a promis de m'envoyer un coffre de pommes de terres et de carottes puisque nous avons un champs dans notre village pour les cultiver !, rétorqua son ancien client.

- Vous êtes vraiment le meilleur !, le félicita alors Kurtis avant de s'en aller.

Une fois seul dans sa chambre, il mangea une pomme de terre ou deux avant de se coucher. Quand bien même il en restait d'autres, il fallait qu'il garde la ligne qu'il s'était fixé afin de pouvoir se mouvoir aussi bien qu'il le souhaiterait sur le champ de bataille. Il tenta de s'endormir et y parvint sans trop de mal pour une fois avant d'être réveiller en moins de 10 minutes par le bruit d'un coup de poing contre le mur à côté de lui. Surpris, il tomba de son lit, se heurtant au passage contre le coffre qui lui avait été donné. Il hurla alors de douleur avant de s'énerver en frappant contre le mur en retour à l'homme qui l'avait fait sursauté. Puis, se calmant peu à peu, il se demanda qui pouvait bien se trouver dans les quartiers derrière le mur en question et se souvint qu'il s'agissait de ceux de Telrar :

- Arg, pourquoi j'ai répondu ! Je vais me faire tuer maintenant !, cria t-il alors avant de se cacher sous son lit sur le sol poussiéreux.

Reprit par la fatigue, il s'endormit malgré tout, sur le sol crasseux des quartiers dans lesquels il avait établi ses affaires. Puis, le lendemain matin, au moment où on cria que tout le monde devait descendre sur la terre ferme et glaciale, Kurtis se réveilla d'un sursaut, se tapant la tête contre le lit au dessus de lui. Cette fois, c'en était trop et si quelqu'un lui demandait comment s'était passer sa nuit, il l'enverrait bouler. Il s'habilla à la quatrième vitesse, enfilant une petite tenue pour montrer sa résistance au froid et, une fois sa chambre ouverte, il sauta par dessus le pont, directement dans la neige, s'enfonçant dans le froid comme s'il avait sauté dans des sables mouvants. La neige était profonde, là où il avait sauter et si elle ne l'avait pas été, peut-être bien qu'il serait mort sur le coup. Il marcha donc vers le reste du groupe, remarquant alors que chacun se voyait attribuer une lourde veste pour pallier le froid hivernal qui se tenait. Le chaman avait voulu refuser la sienne mais on lui fit tout de même enfilé. Pour relativiser, il se dit qu'il était normal pour un chaman de porter une veste comme celle qui venait de lui être attribuée. Il vérifia alors qu'il avait bien les carottes qui lui avait été confié la veille et une fois sûr de les avoir sur lui, il suivit le groupe mais le lourd manteau le ralentissait tant qu'il fut dernier à entrer dans le château où les attendaient le premier ministre Arnold. Bien entendu, Kurtis, qui n'était pas au courant de la situation pensait faire face à un roi, un roi fort jeune tout de même mais bon, il se disait qu'il n'y avait pas d'âge pour être roi. Pendant le discours du manakete, Kurtis éternua deux ou trois fois : En plus d'avoir le nez bouché, il avait maintenant un rhume... Génial... Au moins, il fut épargner par l'odeur pestilentielle de la pièce. Quand il fallut aller à l'église et que Kurtis vit que le pape Kasyade serrait dans ses bras tout ses compères, le chaman se trouva à la fois rassuré et inquiet. Le pape, malgré son corps imposant avait l'air d'une personne des plus amical et pourtant, Kurtis était un chaman qui maniait la magie noire, très mal vu par l'église et il ne voulait pas risquer que Kasyade le tue pendant qu'il le serrerait dans ses bras. Heureusement, il n'en fut rien quoique son corps faiblard éprouva de la douleur au contact du pape. Le repas arriva enfin et note importante, le premier ministre Arnold déclara :

- Bien, nous pouvons donc finalement entamer le repas. Vous pourrez me poser toutes les questions que vous souhaitez. Cependant, il est interdit de s'adresser à la Princesse, j'insiste bien sur ce fait, je ne voudrais pas avoir à organiser une exécution publique de masse pour le dessert parce que vous ne respectez pas sa vie privée. Sur ce, bon appétit.

"Parce qu'on ne respecterais pas sa vie privée" se répéta Kurtis en boucle, énervé par les dires du manakete. Aussi, le chaman voulut profiter qu'il pouvait poser toutes les questions qu'il souhaitait pour faire, à sa manière, avancé son enquête personnelle. En effet, une fois que Signy eut fini de s'entretenir avec Arnold, Kurtis demanda timidement :

- Sieur Arnold, est-ce que je pourrais m'entretenir seul avec vous après le repas ? Vous n'êtes pas obligé d'accepter. Je... J'aurais quelques renseignements à vous demander...

En attendant la réponse du manakete, Kurtis profita d'un moment où Lamne regardait dans sa direction pour afficher devant ses yeux une des carottes que lui avait donnés le vendeur de parchemin de technique la veille. Quand bien même la nuit aurait été difficile, Kurtis comptait bien rectifier le tir avec cette première journée...

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Arnold hocha la tête négativement à la demande de Kurtis.

Arnold: Je suis sincèrement désolé jeune homme mais je ne peux accéder à votre demande. Je vous ai réunis dans cette pièce pour des raisons plus qu'évidentes. De une, ça nous fait gagner un temps précieux pour vous comme pour moi. De deux, je suis un homme très occupé, la place de premier ministre est lourde de tâches et responsabilités. Troisièmement, au vu du récent attentat envers la princesse sa protection a été renforcée, et je dois moi-même veiller sur elle malgré le fait qu'elle soit déjà surveillée par de nombreux chevaliers sacrés. Et dernièrement, je pense que vous n'avez pas la moindre once de respect envers vos collègues ici présent, me demander une audience à part prouve de votre manque de confiance envers ces derniers, de plus que faire des cachotteries ce n'est pas mon style, si j'ai des choses à répondre, c'est devant et pour tout le monde. Si vous avez des questions à me poser c'est ici et maintenant, ce sera d’ailleurs la dernière fois que vous pourriez tous me poser une question, après ça je vous emmènerais aux coté du Pape Kasyade et de la Princesse Eléanora dans le temple ou repose la lame légendaire Nægling sur son socle. N'oubliez pas que c'est le plus grand honneur qui puisse être fait à nos hôtes. Normalement personne n'est autorisée à se rendre dans ce temple et encore moins approcher la lame légendaire d'aussi près.

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Telrar se réveilla d'un coup, constatant qu'Erina était contre lui en train de dormir, il soupira à moitié et sourit à peine.
Il se leva tant bien que mal et s'arrangea pour la porter dans sa chambre sans la réveiller, ni elle, ni les autres à côté. La discrétion était rarement son fort, ce qui l'inquiétait le long de la manœuvre. Il réussi à la coucher puis à repartir dans sa chambre pour aller dormir.

Le lendemain, quelques cernes parcouraient son visage, mais pas le choix, il fallait se lever et partir, en mission, mais pour quoi d'ailleurs ? Le bougre n'avait absolument rien écouté, trop occupé par le repas qui lui faisait de l'oeil.
Il écouta un peu à droite à gauche et comprit qu'il fallait enquêter sur un attentat et un groupe dénommé "la résistance".
Lorsqu'il sorti avec les autres, le froid l'impacta un peu moins, mais tout de même, ce pays de malheur ne fut pas la destination de rêve d'un touriste, ni même d'un mercenaire.
C'est alors que des manteaux furent donnés par des serviteurs, ce qui l'étonna. L'idée venait-elle de Xena ou Néo, ou alors le royaume avait utilisé un réseau d'espion rien que pour ce genre de détail ? En espérant la première solution mais se doutant plus probablement de la deuxième, il prit le manteau après l'avoir inspecté, qu'il n'y ai pas d'explosif ou un autre coup fourré.

Depuis la sortie du Fire Emblem, Telrar fut extrêmement sur la défensive, plus silencieux et asocial que jamais, il jeta des coups d’œil absolument partout où le groupe allait en raison de la trahison du souverain dont il eu déjà oublié le nom.

Le jeune homme fut tellement distrait par les alentours et les décors qu'il ne pu écouter les discours et discussion, tout cela fut d'un ennui pour lui. La fatigue lui avait retiré sa concentration déjà assez basse en temps normal.

Lorsqu'ils arrivèrent à l'église, il regarda alors rapidement les autres membres et trouva sa place tout en continuant son silence.
Il écouta brièvement le discours d'Arnold ainsi que les questions qui lui furent posées. Ainsi donc il était vivement déconseillé de ne pas être croyant en ces lieux, logique, pourquoi une église aurait existé en ces lieux dans le cas contraire.

La remarque concernant l'interdiction de proférer des propos racistes envers les laguz le fit doucement rigoler, doutant qu'ils étaient la première source de problème vis à vis de cela.

"Hypocrites." pensa-t-il en haussant les épaules et baissant le regard sur la table.

Il regarda aux alentours, il fut tellement sur le qui vive que la nourriture réussit l'exploit de le dégoûter. Il repensa à la scène de meurtre, la réaction de chacun et se demanda si l'église ne fut pas responsable de cette tragédie, mais il oublia vite cette hypothèse afin d'éviter le moindre problème.
Le bougre hésita à poser des questions Arnold, il finit par s'abstenir et vogua à nouveau à ses observations hasardeuses.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 Zuna_510

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Néo : Bien, je vous remercie pour la diligence dont vous avez fait preuve à notre égard, seigneur Arnold.

Le chef des mercenaires s’essuya la lèvre avec la serviette en tissu brodé qui avait été mise à sa disposition, avant de porter à sa bouche le verre de vin que lui avait servi leur hôte. Alors qu’il estimait qu’il n’y avait plus d’autre sujet à aborder ici, et qu’il était temps de voir cette fameuse relique en action, une dernière chose vint à son esprit…

Néo, pensées : Mais bien sûr ! Pourquoi…

Il reposa la coupe, puis s’essuya à nouveau les lèvres. Il se gratta machinalement le menton, avant de prendre, à nouveau, la parole.

Néo : Hum… J’aurais juste une dernière question… Pardonnez-moi si elle n’est pas aussi importante que les autres, mais, cela m’intrigue quelque peu. Pourquoi avoir fait appel à notre groupe de mercenaires, plutôt qu’à un autre ? Je ne dénigre pas les compétences de mon groupe, qui est très prometteur, mais il est probable qu’il y ait eu d’autres groupes de mercenaires plus réputés, ainsi que plus proches de votre nation, qu’il aurait été plus logique de solliciter. Pourquoi avez-vous arrêté votre choix sur la Milice de Gaïa en particulier ?

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
La question que posa Néo fut intéressante, mais Telrar eu déjà une idée.
Il pensa à Orison, car non seulement il était respectueux, poli et ouvert envers toute les possibilités de croyance, mais en plus de ça, sa force dépassait de très loin le double du groupe de mercenaire réuni. Pourtant, presque personne ne parlait du groupe d'Orison, peut être que le royaume local n'avait jamais entendu parler d'eux...

Alors qu'il alla prononcer cette théorie en pointant son index sur son menton, le mercenaire finit par poursuivre son silence et se contenta de fixer Néo.

Peut-être que la précipitation fut aussi un autre facteur, ou bien le projet Gaia fut tellement noble que cela inspira les alentours.

Telrar commença à s'imaginer moult choses. Cela faisait partie de sa nature lorsqu'il était fatigué, son esprit s'égarait facilement lorsqu'il ne se concentrait pas pour observer les alentours. Penser à Orison lui fit penser au fait qu'il se fit assister plusieurs fois par ce dernier, ce qui lui mina le moral. En une seconde, son visage passa d'un sérieux à déprimé. Il soupira faiblement par les narines et tenta de chasser ces pensées.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 Zuna_510

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Musique d'ambiance :


Arnold tourna son regard vers le Pape Kasyade à la dernière question posé par le chef des mercenaires. Le Pape opina puis leva sa main droite tout en se raclant la gorge, avant de se lever puis balaya les occupant de la table du regard avant de prendre la parole.

Kasyade : Le Projet Gaïa bien sur.

Xena : Le Projet Gaïa ? Qu'est ce que le projet a à voir avec cette mission ?

Kasyade : Cela me semble pourtant évident jeune demoiselle. Nous aimerions soutenir votre Projet. Et par le supporter j'entends bien utiliser l'influence de mon Eglise ainsi que de la famille royale de Ghysitia, vous donner des fonds et bien entendu faire connaître dans tout les continents le nom de votre groupe de mercenaires naissant. Vous débutez certes, mais vous œuvrez pour libérée le vieux monde de sa funeste prison. C'est un objectif des plus Nobles, et il est également nécessaire à la restauration des Terres que la Déesse à façonné il y a de cela des millénaires. Le nuage méphitique est un fléau dont il faut se débarrasser et nous il faut coûte que coûte restaurer les terres des cieux à sa terre d'origine. Je parle bien évidemment des Terres qui n'étaient pas déjà dans les cieux avant la catastrophe. Ce qui exclue par exemple Ghysitia et Valmyr, pour ne citer que quelques exemples. Il faut restaurer l'équilibre... Le temps nous est compté. La même prophétie qui annonça jadis l'arrivée du nuage Méphitique ainsi que le moyen de lui échapper prédit également une nouvelle catastrophe... Et cette dernière est censée arriver d'ici cents ans. La Magie Sied commence à gravement s'épuiser à devoir supporter autant de continents d'un coup et au bout de ces cents années restantes, les continents finiront par s'écraser sur le vieux monde. Imaginez un peu la catastrophe que cela implique ! Le monde ne s'en relèverait pas cette fois ci. Il n'y a aucun échappatoire si ce n'est de volontairement retourner les continents sur la terre ferme, et donc, de dissiper ce maudit nuage de ténèbres nocif... La prophétie, s'avère vrai, la famille royale de chaque continent à rapporté voir leurs réserves de magie s’épuiser au cours de ces cinquante dernières années. Ce n'est pas un hasard que feu notre bon vieux Duc à récemment cherché à faire retourner nos terres sur le vieux monde. Nous l'avions mis au courant de la catastrophe à venir et fournis notre soutien lorsqu'il avait accepter. Malheureusement il fut récemment tué et la Milice fut rapidement dissoute. Sans vous tous, sans vous, mercenaires de Gaïa, le projet serait tombé à l'eau ! Et au nom de Ghysitia tout entier, je vous remercie de continuer de chercher la vérité pour sauver le monde... !

Aux mots du Pape Kasyade, le groupe entier resta muet comme des carpes, les révélations du Pape Kasyade semblaient plus qu’irréelles, et pourtant...

Kasyade : Nous ne savons pas qui, encore à jour, a tué votre employeur, ni pourquoi, mais ce qui est certain est qu'il avait trouvé quelque chose. Ce n'est clairement pas une maladie qui a emporté ce dernier, croyez moi. Ce qui veux dire que si vous continuez vos recherches, vous finirez par tomber sur ses assassins et que vous finirez vous aussi par tomber sur la vérité et le moyen de nous sauver tous de la destruction. Vous, et même votre propre descendance. C'est donc pour cette raison, que j'ai suggéré au Premier Ministre Arnold de vous appelez vous plutôt qu'un autre groupe de mercenaire plus expérimenté. Si vous parvenez à stopper les agissement de la résistance, nous allons financer votre groupe de mercenaires, et vous aider à vous faire un nom. Bien sur, mis à part votre groupe de mercenaires, seuls la famille royale de chaque continent ainsi que notre Eglise connaissent cette prophétie. Je vous demande de ne pas révéler ce lourd secret à qui que ce soit, la panique générale s'installerait et il y aurais sûrement un bain de sang qui se créerait tout autour de la "gloire" que pourrais rapporter à quiconque restaure le vieux monde de se faire un nom dans l'histoire pour avoir sauvé celui-ci. Les autres groupes de mercenaires ne recherchent que gloire et fortune... Alors que vous, vous êtes les seuls à vous être réellement intéressés au projet de Gaïa, vous ne faites clairement pas ce travail pour de sombre desseins, vous êtes sincère dans votre démarche. Bien sûr, si vous n'êtes pas à la hauteur de la mission que nous vous confions aujourd'hui, nous n'apporterons aucune aide à votre groupe et votre réputation sera ternie. Cependant, je crois en vous et je sais que vous allez réussir. Bien, je propose de finir votre dessert nous allons vous emmener sous peu à la lame sacrée.

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Erina s'était réveillée dans son lit encore toute habillée. Ses souvenirs de la veille étaient flous. Elle ne se souvenait pas être allée se coucher hier soir. A en juger par sa tenue et par les nouvelles courbatures qui lui tiraillaient le dos, elle avait du s'endormir contre Telrar et passer une bonne partie de la nuit auprès de lui. Quelqu'un avait du la porter jusqu'à son lit avant que le jour se lève. Et ce quelqu'un devait très probablement être son camarade mercenaire. L'idée qu'il l'ait retrouvée contre lui en se réveillant la gênait, mais elle appréciait l'attention qu'il avait eu de la ramener jusqu'à sa chambre.

Elle n'y songea pas d'avantage et fit ses préparatifs en vitesse. C’était aujourd'hui qu'ils devaient arriver en Ghysitia. La jeune femme ne s'était encore jamais rendue sur ces terres glaciales, mais elles n'étaient pas loin de ce qu'elle s'était imaginé. Dès qu'elle posa le pied sur la terre ferme, ses bottes s'enfoncèrent dans une épaisse croûte de neige et un froid mordant la fit trembler jusqu’aux orteils. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de telles températures... et ne portait pas non plus une tenue qui y était adaptée. Tendis qu'elle imaginait la chaleur d'une plage en été afin de se réchauffer mentalement, des serviteurs providentiels apparurent de tous les cotés pour la parer elle et les autres mercenaires de manteaux de fourrure chauds et épais. Erina apprécia le geste, mais fut tout de même étonnée qu'à peine arrivés, ils soient déjà accueillis aussi chaleureusement. De plus, il semblait que les manteaux étaient parfaitement adaptés à la corpulence de chacun. Ce détail l'intrigua. Comment avaient t-il su ? Elle garda pour elle ses réflexions et suivit les autres jusqu'au château ou on les attendait.

En arrivant devant l'imposant bâtiment, elle admira les remarquables gravures qui ornaient la grande porte d’albâtre. Un homme se tenait devant pour les accueillir. Il s'agissait d'Arnold, le premier ministre qui les avait engagés pour cette mission. Erina observa les deux ailes de dragon qu'il avait dans le dos. un Manakete. C'était la première fois qu'elle en rencontrait un. Il se dégageait de lui une certaine prestance.

Les présentations faites, les mercenaires pénétrèrent à l’intérieur de la salle du trône. Comme il fallait s'y attendre, une forte odeur de mort imprégnait les lieux. Avec son odorat particulièrement développé, Erina en eut des hauts le cœur. Elle rabattit le col de son manteau contre son nez pour couvrir cette infection tout en observant la salle. Des morceaux de cadavres et du sang étaient dissémines un peu partout. Elle ne pouvait qu'imaginer le carnage qui avait eu lieu ici. Qu'est-ce qui avait bien pu causer un tel massacre ? Elle n'eut pas le temps de s'attarder à en chercher la raison que le groupe se dirigea vers l'église pour y déjeuner. Avec cette odeur qui semblait continuer de la suivre, elle n'avait pas vraiment faim. Elle s'installa avec les autres pour le banquet et observa les plats sans appétit.

- Bien, nous pouvons donc finalement entamer le repas. Vous pourrez me poser toutes les questions que vous souhaitez. Cependant, il est interdit de s'adresser à la Princesse, j'insiste bien sur ce fait, je ne voudrais pas avoir à organiser une exécution publique de masse pour le dessert parce que vous ne respectez pas sa vie privée. Sur ce, bon appétit. Déclara Arnold.

Erina lança un regard en direction de la princesse. Elle semblait intimidée et presque transparente. Elle ne doutait pas que la jeune fille avait été traumatisée par ce qui s'était passé, cependant, il était étrange que le premier ministre refuse que l'on interroge cette dernière. Elle était tout de même la cible principale de ceux qui avaient tentés de l’assassiner et elle avait été témointe de la scène. En la voyant aussi dépitée, Erina eut de la peine pour elle. Perdre ses parents si jeune et avoir la responsabilité de tout un royaume devait être une épreuve difficile à surmonter. Elle espérait au moins réussir à la protéger de ceux qui lui voulaient du mal et se promettait à s'y employer de toutes ses forces.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
La réponse fut tellement aux yeux de Telrar qu'il ne su empêcher son réflexe de lever les yeux au ciel.
Lorsque personne ne regarda en sa direction, il passa sa main sous la table pour donner deux tapes du doigt sur la cuisse d'Erina, cette dernière cru à un geste maladroit de drague et le repoussa aussitôt, il hocha nerveusement la tête pour lui faire comprendre que ce n'est pas ce qu'elle pense, il approcha doucement la tête à l'oreille de sa voisine.

"Il nous ment. C'est un piège. Méfie toi." Souffla-t-il rapidement avant de reprendre sa position initiale pour ne pas attirer l'attention de cette façon.

Le malappris s'attendait à une autre réponse, intérêt quant au projet Gaia, garder le secret, ne pas exprimer autre chose qu'un accord avec l'église, un vaste réseau d'espion, ne pas pouvoir interroger la princesse qui ne souhaite qu'aider son pays ... Tout cela renforça sa méfiance envers l'église.
Mais avant de répondre, il eu la politesse de laisser finir Kasyade.

"Je comprend la démarche de nous faire intervenir pour nous donner de la renommée... Cela fait déjà un petit moment que la milice de Gaia s'est engagée pour soutenir le projet, pourquoi réagir aussi tard ?" Questionna d'un coup Telrar.

Le bougre ne laissa pas le temps de répondre qu'il poursuivit en claquant des doigts.

"Vous étiez trop occupée avec des affaires internes, de plus, vous pensez que le groupe qui a commit l'attentat est lié à celui qui aurait potentiellement tué le créateur du projet, n'est-ce pas ? Cela paraîtrai logique que vous ayez pensé à nous dans ce cas, même si vous auriez pu nous contacter plus tôt."

A travers ces mots, Telrar tenta tant bien que mal de faire comprendre au groupe que les agissements de leur employeur sont suspects, mais il doute pouvoir y arriver, ce n'était pas grave, cela importait peu... Pour l'instant.
C'est à ce moment là que Telrar aurait préféré avoir Orison à ces côtés, peut être qu'il aurait eu plus d'informations à ce sujet.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 Zuna_510

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Telrar : Je comprend la démarche de nous faire intervenir pour nous donner de la renommée... Cela fait déjà un petit moment que la milice de Gaïa s'est engagée pour soutenir le projet, pourquoi réagir aussi tard ?

Arnold prit alors la parole à nouveau, pour cette fois-ci répondre à Telrar.

Arnold : Vous me posez réellement cette question jeune homme ? Je pensais que ça sautait aux yeux, surtout si vous aviez pris le temps de m'écouter depuis votre arrivée à Ghysitia. Cela fait deux mois que le Roi et la Reine sont morts. Je vous ai également dit que nous n'étions pas sûrs que ce soit réellement une maladie qui aie causer leur décès. Nous nous efforçons à maintenir tant bien que mal l'ordre dans notre beau Royaume qu'est Ghysitia. La Princesse n'arrive toujours pas à brandir la lame légendaire de notre royaume, et tant qu'elle ne le pourra pas, la paix à Ghysitia est fragilisée... La moindre étincelle peut déclencher une guerre civile sanglante, une chose que nous voulons éviter à tout prix. Avec tout ça, notre royaume est très occupé, vous pensez sincèrement que nous avions le temps de vous contacter ? C'est bien parce qu'il y a récemment eu cet attentat que nous pouvons finalement nous rencontrer et j'aurais sincèrement aimé que ce soit dans d'autres circonstances, croyez moi. Puisque envoyer nos troupes aux taudis pourrais causer plus de mal que de bien malgré l'urgence de la situation, comme l’a souligné cette jeune femme un peu plus tôt il fit alors un signe de tête en direction de Signy, nous avons pu faire appel à vous, en prime de pouvoir tenter de vous aider dans votre objectif en échange de votre aide ici. Il est vrai que ce soit vous, ou d'autres mercenaires n'aurait rien changé pour la mission en elle même. Mais vous êtes différents pour les raisons que le Pape Kasyade a évoqué plus tôt. Autant faire d'une pierre deux coups.

Telrar : Vous étiez trop occupée avec des affaires internes, de plus, vous pensez que le groupe qui a commit l'attentat est lié à celui qui aurait potentiellement tué le créateur du projet, n'est-ce pas ? Cela paraîtrai logique que vous ayez pensé à nous dans ce cas, même si vous auriez pu nous contacter plus tôt.

Arnold soupira un peu à ces mots et leva légèrement les yeux au ciel devant le comportement inapproprié de Telrar.

Arnold: Oui, je viens de vous le dire que nous étions occupés. La sécurité du royaume passe avant n'importe quel entretien venant de l’extérieur, j'ose espérer que vous pouvez au moins comprendre ça et de vous mettre à notre place ne serais-ce qu'un instant. Maintenant quand à vos déductions... Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer. "Vous pensez que le groupe qui a commit l'attentat est lié à celui qui aurait potentiellement tué le créateur du projet, n'est-ce pas ?" dites vous ? Je vous ai dis que les entrées et sorties du Royaumes étaient compliqué non ? C'est impossible que les mêmes personnes soient sorties du royaume et rentrées dans ce dernier sans que cela ne nous aie échappé, de plus il est clair que les motivations de la résistance ne sont pas les mêmes que les assassins du Duc. Pour être franc avec vous, si notre Elite manque en ce moment à l'appel c'est pour retrouver la trace des assassins de ce dernier, au point même de rendre notre royaume plus vulnérable. Comme le Pape Kasyade vous l'a dit plus tôt, il en va de la survie de notre monde et de milliards d’innocent, Ghysitiens ou non. Comment avez vous fait pour parvenir à un tel rapprochement sans même avoir débuter ne serais-ce que l’enquête que nous vous avons confié... ?

Arnold soupira de nouveau avant de reprendre.

Arnold : A mieux y réfléchir, au vu de vos capacité de déductions, je préfère ne pas connaître la réponse à cette question sous peine d'être de nouveau déçu. J'en ai assez entendu.

Xena se sentait un peu gênée du comportement de Telrar, il semblais que Telrar n'avait pas compris qu'au moindre mot de travers le groupe entier risquait de passer à la guillotine le jour même sans aucune possibilité de s’échapper, il mettait en Danger le groupe en ce moment même. Même si Xena savait que ce dernier avait du mal à faire confiance aux autres, surtout s'il avait vécue un enfer à cause de sa Marque, il venait d'en faire de trop, le groupe avait de la chance que l'éponge fut passée pour cette fois, elle se leva et baissât sa tête en toutes humilité tout en prenant la parole .

Xena : Je vous prie d'excuser le comportement de Telrar ici présent, c'est normalement quelqu'un qui a du mal à s'ouvrir aux autres et ne semble ne pas leur faire confiance, je m'assurerais que ça ne se reproduise plus. Moi, ou même Néo, encore une fois je vous présente mes plus plates excuses au nom des mercenaires de Gaïa tout entier.

Xena venais de prendre énormément sur elle même pour sortir ces mots. Elle ne portait pas spécialement les nobles dans cœur, encore moins avec ce qu'il s'était passé la dernière fois avec Arsenus, mais en tant que l'une des deux Chefs des mercenaires de Gaïa elle se devait d'agir quand il était question de vie ou de mort, peu importe si sa propre fierté en prenait un coup.

Arnold : Ça ira pour cette fois, vous n'étiez pas obliger d'intervenir, même si j'apprécie la démarche. Bien, je pense que ça ira pour les questions, nous avons tous fini nos desserts et le temps passe. Je suis un homme très occupé et quand nous aurons fini de vous faire le privilège d'admirer la lame sacré je devrais retourner à mon devoir non sans vous fournir enfin les détails de la mission que vous débuterez cet après-midi. Bien, je vous prie de nous suivre, nous allons juste sortir pour nous rendre au temple où repose Nægling.

_________________
Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
A son réveil il constata qu'il faisait froid, comme prévu. Mais c'était pire une fois dehors, les pieds dans la neige. Dehors il faisait un froid à n'en plus sentir les extrémités de son corps. Zaris s'empressa d'enfiler le manteau offert par les servants puis suivit le reste du groupe jusqu'au château. Sur place ils sont accueillis par un homme possédant une impressionnante paire d'ailes de dragon sur le dos qui se présenta comme le premier ministre de Gysitia. Zaris ne se souvient pas d'avoir vu quelqu'un comme lui. En revanche il se rappelle bien qu'ils sont censé voir une scène morbide accompagnée d'une odeur nauséabonde. En prévision il resta à l'arrière du groupe tout en se bouchant le nez pour éviter au maximum l'odeur. Il lâche tout de même un rictus à l'ouverture de la porte. Ce n'était pas beau à voir.

Après cela le groupe part en direction d'une église pour le repas. Une église. Cela lui rappelle sa dernière mission avec Aleister. D'ailleurs, en parlant du laguz, il se doutait bien de la raison de son départ du groupe, mais est ce que les autres sont au courant ? Il mit cette question de côté et entra dans l'église avec le reste du groupe. A l'intérieur ils sont accueillis par un homme, le Pape Kasyade, qui a une façon spéciale de les saluer. Enlacer quelqu'un n'était pas la spécialité du combattant mais il se laissa faire. Préférant éviter de risquer de fâcher cette homme.

A l'heure du repas, il se contenta d'écouter la conversation et de profiter de l'occasion pour goutter à cette nourriture de luxe sur la table. Ça sera peut être la seule fois ou il en aura l'occasion. Il sentit la tension monter avec les propos de ce "génie" de Telrar, mais dissipa ses craintes en voyant que le premier ministre passa l'éponge.

Maintenant Zaris attendait la fin du repas, toujours en silence.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
"Mais le projet Gaia a été crée il y a plus longtemps que deux mois..." Soupira Telrar.

Suite à la réponse d'Arnold, Telrar fronça les sourcils, la réponse d'Arnold ne fit qu'empirer les choses. Il s'appuya sur la table de ses mains pour se lever et répondre mais avant même qu'il ne puisse s'exécuter, Xena prit la parole à sa place.

Le bougre ne pouvait ni sortir pour prendre l'air, ni répondre comme à son habitude avec insolence et dédain, ce qui le frustra encore plus et enfonça son jugement négatif.
Voyant Xena s'excuser pour son comportement, il se rappela dans quelle position il était. Bien que les nobles ne lui inspiraient aucune confiance et encore moins depuis le passage avec Arsenus, ils avaient acceptés la mission. Au final, la noblesse fut une notion hors de portée pour lui.

Il tapa doucement du poing sur sa cuisse pour se reprendre, "Pourquoi la milice a été assez folle pour accepter une mission pareille ?!" se dit-il trois fois dans la tête en attendant que Xena finisse.

"Je vous présente mes excuses. Je vais laisser mes supérieurs faire sur cette enquête, on ne peut pas être doué partout, moi je suis là en cas de grabuge."

Telrar se demanda alors si la noblesse d'ici connaissait Hélior, s'ils s'intéressaient autant au projet, peut-être en savaient ils un peu plus sur le drame qu'il s'était produit.

"Connaissez vous un homme du nom d'Hélior ?" Demanda-t-il promptement.

Il s'attendait soit à une réponse négative, soit à une autre remarque condescendante, dans tout les cas, il se prépara mentalement pour éviter une effusion de sang... surtout du sien et de celui de son groupe.

_________________
Zunashy, chef de la Zunarmy.

Chapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 Zuna_510

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Erina écoutait attentivement les échanges qui se faisaient entre les mercenaires et leurs hôtes. Ainsi, l'Église comptait soutenir le projet Gaïa ? Cela semblait presque trop beau pour être vrai. Elle ne savait pas exactement quoi, mais il y avait quelque chose dans cette histoire qui lui paraissait étrange... Arnold ne lui inspirait aucune confiance depuis qu'elle l'avait rencontré. Il avait beau les traiter comme des rois, il semblait cacher quelque chose. Cela ne lui plaisait pas.

Un petit tapotement contre sa cuisse la tira de ses pensées. Erina tourna la tête en direction de Telrar tout en repoussant discrètement sa main. Le moment était mal choisi pour essayer de lui faire du charme. Au regard du jeune homme, elle comprit rapidement qu'il cherchait seulement à attirer son attention et se détendit.  

- Il nous ment. C'est un piège. Méfie toi. Chuchota t-il à son oreille.

Elle fit un léger mouvement de tête vers l'avant pour lui faire comprendre qu'elle était du même avis. Elle aurait voulu lui demander si il avait vu ou entendu quelque chose qu'elle ne savait pas, mais mieux valait attendre un moment ou ils seraient plus tranquilles.

Telrar lui, n'attendit pas pour emmètre ses doutes envers leur employeur directement auprès de ce dernier. Erina lança un regard inquiet en direction de son ami. Qu'est-ce que tu fais ? Songea t-elle. Maintenant qu'il était au courant de leur méfiance, Arnold allait être sur ses gardes, voire se montrer hostile. Comme il fallait s'y attendre, le premier ministre n’apprécia guère ces remarques. Il répondit sur un ton condescendant, faisant passer les questions de Telrar pour des idioties. Erina n'apprécia guère sa réaction et serra son poing contre sa cuisse. Certes les remarques de son camarade étaient insolentes, mais ce n'était pas une raison pour le tourner en ridicule.  

Heureusement, Xena prit la parole pour s'excuser auprès d'Arnold et empêcher Telrar de continuer. Le jeune homme présenta ses excuses, mais il ne put s'empêcher de poser une nouvelle question, moins risquée cette fois. Le premier ministre avait pourtant bien dit qu'il était temps pour eux de se rendre au temple. Elle espérait que ceci ne le mettrait pas encore d'avantage en colère. Pour sa part, elle n'avait qu'une hâte : sortir de cette église et entamer l'enquête pour savoir si oui ou non, elle avait des raisons d'avoir des doutes sur cette mission.

descriptionChapitre 2: Princesse en danger ! - Page 3 EmptyRe: Chapitre 2: Princesse en danger !

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum