Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Attaque Surprise !

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Xena : Hum. Donc notre ennemi peut se téléporter. Comme tu le dis, quelqu'un d'autre à bord du navire ennemie peut sans doute utiliser un bâton pour le téléporter oui. Par contre je pense qu'on peut définitivement exclure la possibilité d'un pouvoir en lien avec celui de Cécilia. Ce que Cécilia peut faire me semble plutôt unique, un peu comme moi et Royaume Infranchissable par exemple. Il reste donc deux options de plus, soit un artefact ou simplement celle que tu n'a pas prise en compte et qui semble la plus simple : Ce Sage doit pouvoir utiliser un bâton de téléportation lui même. Et je précise bien "Sage" car un mage lambda ne peut pas maîtriser les bâtons. Alors que le Tier de classe avancer du mage qui est le sage, lui le peut. Et dans ce cas là, si il s'agit bien d'un sage je pense que nous sommes dans de beaux draps...

Les yeux de Signy clignèrent plusieurs fois. Elle n’avait même pas pensé à la possibilité que l’homme puisse lui-même utiliser un bâton.

Signy : ... Waouh, j’ai encore du progrès à faire dans la prise en compte d’idées. Je n’avais même pas pensé à la possibilité qu’il utilise lui-même un bâton ou un Artefact… En fait, je n’avais même pas pensé à la possibilité qu’il EXISTE un artefact pour le faire… Et je clarifie pour le fait que j’ai inclus les capacités de Cécilia. Même si je n’y crois pas, écarter une explication parce que un phénomène a l’air « unique » est une grave erreur de méthodologie. Après tout, si une personne peut, pourquoi pas plus ? Peut-être pourrais-je demander à Cécilia directement si la possibilité que quelqu’un d’autre sache le faire est présente, note à moi même !

Xena : Par contre Signy, avec tout le respect que je te dois, tu est sure de vouloir faire une composition d'équipe... Sans avoir vus les armes de nos adversaires ? C'est très présomptueux selon moi, imagine que le pirate ais un Spathacide, si il est aussi fort que Jean-Paul je risque d'y laisser ma peau. Et le Sage, même si ton raisonnement concernant la classe de Erina se tient... Imagine qu'il ais un tome de vent avancé ? Erina serait envoyée au casse-pipe dans ce cas là, surtout que la magie de type vent est très précise. Au moins tu n'a pas proposer Néo car au vus de la résistance magique très base des cavaliers Wyverns, je pense qu'une attaque de foudre tuerait Néo sur le coup si ça parvenait à le toucher... Je n'ai rien contre ta manière de faire, mais ça me semble trop risquer de faire un plan à la volée sans avoir pris en compte ces facteurs décisifs, non ?

Signy sentit son cil se froncer, alors que Xena mettait en doute le schéma qu’elle avait fait en première esquisse. Certes, il fallait s’adapter à la situation mais ne PAS anticiper quoi que ce soit, sous prétexte qu’il pouvait y avoir une arme cachée pour renverser la situation, était de la bêtise pure et dure. Certes, il fallait les prendre néanmoins en compte, mais ici, ces idées AVAIENT été prises en compte.

Signy : … Dis moi, Xena, pourquoi penses-tu que j’ai dit de faire un DUO avec Néo ? Même s’il s’agit en fait d’un trio mais pour l’instant, parlons juste de vous deux. Si jamais votre adversaire A une Spathacide, il ne pourra PLUS contrer la lance de Néo. Et s’il voudra, toujours dans l’hypothèse de la Spathacide, ou si Spathacide ou Brise lame il n’y a pas du tout, changer de hache pour combattre Néo, TU auras une ouverture. Plutôt simple, non ?

Soudain, les pensées de Signy lui firent comprendre. Xena comptait sur son expérience. Seulement son expérience. Une expérience complètement solitaire où elle avait luté pour rester en vie, avait eu à se recoudre elle-même… Naturellement, son mode de pensée allait être orienté pour TOUT gérer seule. C’était… Terrible, quand on y réfléchissait ainsi.

Signy : Tu n’es plus seule, Xena. Compte un peu aussi sur Néo, sur moi, sur nous tous. Tu as tendance à te reposer uniquement sur tes propres compétences quand tu réfléchis. Ou du moins, c’est le cas aujourd’hui. Tu as des capacités, de part ton talent et ton expérience, que tu as plus que moi, à avoir une vision d’ensemble, plutôt juste. Sauf lorsqu’il s’agit d’un combat.

Xena : Enfin bref, je dit ça, je ne dit rien tu sais Signy. Je pense juste que se précipiter n'est pas la meilleure des solutions.

Signy arbora un petit sourire, tout en sortant son épée de bronze, toujours utile même si son efficacité commençait à être douteuse.

Signy : Tu sais Xena… Planifier, sans avoir systématiquement toutes les réponses, c’est CA, être stratège. La personne qui voit ce qu’il se passe et réagit en conséquence, c’est un tacticien. Bien sûr, je me dois d’être les deux, si bien que selon la situation, je vous apporterai de l’aide d’une façon ou d’une autre, mais je ne me précipite pas. Je met en place une stratégie de départ et si jamais elle est lacunaire, je la compense par mes tactiques. Mais mon premier jet me paraît satisfaisant, vu les circonstances. Et pour ta remarque sur Erina, j’ai une question. Considères-tu Erina comme une entité différente d’un Beorc ?

Xena (pensées) : En fait oui, puisqu’elle est une marquée…

Chassant cette pensée de son esprit, Xena se creusa le menton, se demandant où Signy voulait en venir.

Xena : Je suppose que non ?

Signy : Du coup, il n’y a pas de raison qu’elle aie plus peur que n’importe qui d’autre lorsqu’elle a pied à terre. Et je ne vois pas de pégases voler.

Signy (pensées) : D’ailleurs, je ne la vois pas du tout. Où sont-ils, tous les deux !? Il semblerait que je n’aie pas le choix…

Signy : … De toute façon, je ne vois ni Erina ni Telrar pour l’instant. Si je me concentre sur la défensive, je devrais pouvoir vous gagner un peu de temps, empêchant le deuxième adversaire de s’en prendre à vous pendant un temps. Bien sûr, je ne compte pas le vaincre. S’il est bel et bien T2, ce serait impossible. Mais… Au moins le ralentir.

Mais alors que les ennemis arrivaient sur le vaisseau, et que le chef pirate préparait sa hache létale, les yeux de Signy s’agrandirent. La forme de cette hache… Elle était faite pour arracher la vie de manière la plus sale possible. Et vu l’apparence générale du capitaine, il FALLAIT éviter de l’affronter au corps à corps. Pourtant, y aller avec Mwindo, Finley ou Kurtis n’était pas non plus une bonne idée, vu le sadisme dont l’homme avait fait preuve. Il aurait totalement ignoré Xena et Néo pour attaques les mercenaires les plus faibles à sa portée.

Si bien que, sans attendre qu’on le lui demande, Signy s’élança à la recherche d’alliés qui feraient passer le message. Après tout, si le sage décidait de bouger, si ignoré, elle ne pouvait se permettre de le laisser seul trop longtemps. La première personne qu’elle croisa fut Morag. Soupirant, elle attira son attention.

Morag : Signy ? Que veux-tu ?

Signy : Morag, je compte sur vous, il faut faire passer le message ! Le chef de nos ennemis a une Hache létale, ainsi qu’une hache de lancée pour contrer ceux combattant à distance… Et il faudrait aussi prévenir Morgan de rejoindre Xena et Néo, ils vont certainement avoir besoin d’aide.

Morag : Je vois, une hache létale. Ce sera dit. Par contre, c’est qui Morgan ?

Signy ne prit néanmoins pas le temps de répondre, trop occupée à retourner au front pour aider le chefs. Morag grogna, et tourna la tête. Il était maintenant livré à lui-même. Il fallait trouver ce Morgan, sans avoir la moindre idée de qui il pouvait s’agir. Etait-ce ce type dans le coin ? En tout cas, c’était un membre de la milice, il SAVAIT l’avoir déjà vu sur le démon. Se dirigeant vers lui, il lui tapota gentiment l’épaule pour attirer l’attention.

Morag : Hoy, c’est vous Morgan ?

Hmm, probablement pas en y réfléchissant. Quelque chose en lui lui donnait l’impression de se tromper. Qui pouvait-il bien être… ?

Morag : … Ah mais non, je m’en souviens, vous êtes… Calcias si je me trompe pas. Mes excuses pour l’erreur. Du coup, si vous pouviez m’indiquer lequel d’entre nous est Morgan, ce serait aimable. Ah, et si vous voulez vous frotter au chef, méfiez vous, il a une hache létale.

Plus loin, la jeune stratège se dirigeait vers les deux hommes dans le fond. Un combattant se jeta sur elle, que Signy dévia sans mal. Cependant, elle fut un peu plus repoussée que dans d’autres situations du genre. Curieux, il devait se passer quelque chose. L’homme ne semblait pas doté d’une expérience particulièrement probante mais il semblait plus fort que ce à quoi elle s’attendait.

Les deux échangèrent donc quelques passes d’arme, Signy n’étant pas assez puissante pour le dominer mais elle avait une expérience contre ce genre de combattants, qui faisait la différence. Plus, même s’il semblait moins lent que ses collègues précédents, il ne restait pas assez rapide. Après une dernière déviation, la lame traversa la gorge du combattant. Sans un regard, elle continua à courir pour arriver au supposé sage.

Elle se mit en garde. Pas sa garde habituelle, c’était une garde surtout faite pour esquiver, parer, bref survivre ici. Elle devait retenir l’attention de cet adversaire, le plus de temps possible. Si bien qu’elle attendit simplement qu’il se dirige vers elle, étant clairement en train de le défier, bien que n’attaquant pas.

Ce coup ne vint pas. Il resta là, à la regarder du coin de l’œil, tout en gardant un champ de vision le plus ouvert possible. Il ne faisait que surveiller, là où le combat faisait rage autours d’eux. Peut-être un spectateur ? Ou peut-être ne ressentait-il pas le besoin d’agir pour l’instant ?

Signy : … Vous n’êtes pas un pirate, n’est ce pas ? Vous détonnez trop.

Sage :

Signy : Vous semblez appartenir à un genre de Culte. Un culte de quoi donc, je ne le sais pas mais votre masque, votre médaillon, tout cela me semble être la marque d’un culte. Que pourriez vous bien avoir à voir avec des pirates de l’air ? Vous n’êtes pas un otage et…

Une sensation la frappa. Quelque chose clochait depuis tout à l’heure, les mouvements de l’aura magique de l’homme étaient d’une fluidité très étrange, et elle semblait se déverser en vagues.

Signy : … Vous êtes la raison du fait que nos ennemis nous apparaissent plus forts, n’est-ce pas ? Vous êtes donc collègues. Mais d’un autre côté, vous ne levez pas le petit doigt pour les aider… Ont-ils été recrutés par vous pour nous attaquer ? Vous souhaitez donc nous tuer. … Non, c’est plus complexe. Si vous souhaitez réellement notre mort, vous vous battriez aussi, transformant le combat en massacre. Serait-ce une forme de test ? … Qui êtes vous, et que désirez vous ?

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Signy : Vous semblez appartenir à un genre de Culte. Un culte de quoi donc, je ne le sais pas mais votre masque, votre médaillon, tout cela me semble être la marque d’un culte. Que pourriez vous bien avoir à voir avec des pirates de l’air ? Vous n’êtes pas un otage et…

Une sensation la frappa. Quelque chose clochait depuis tout à l’heure, les mouvements de l’aura magique de l’homme étaient d’une fluidité très étrange, et elle semblait se déverser en vagues.

Signy : … Vous êtes la raison du fait que nos ennemis nous apparaissent plus forts, n’est-ce pas ? Vous êtes donc collègues. Mais d’un autre côté, vous ne levez pas le petit doigt pour les aider… Ont-ils été recrutés par vous pour nous attaquer ? Vous souhaitez donc nous tuer. … Non, c’est plus complexe. Si vous souhaitez réellement notre mort, vous vous battriez aussi, transformant le combat en massacre. Serait-ce une forme de test ? … Qui êtes vous, et que désirez vous ?

???, pensées : Elle ignore que, si j’attaquais moi-même, la Voie de la Déesse serait rompue… De toute façon, le futur Guide de l’Ordre ne peut se salir les mains lui-même !

Un rictus se dessina sur son visage, alors qu’il ouvrit la bouche pour répondre à la stratège.

??? : Eh eh, tu poses bien des questions, pour un mort en sursis… Je n’appartiens pas à un vulgaire culte, mais bien à un Ordre !

Il croisa les bras, et regarda Signy dans les yeux.

??? : J’ai effectivement engagé cette bande de pirates pour vous occire. On ne peut laisser votre groupe en liberté plus longtemps… Qui je suis ne te regarde cependant absolument pas, et je ne suis ni assez stupide, ni assez arrogant, pour te révéler tout mes secrets en étant sûr que tu trépasserais, car le combat n’est pas encore terminé… Bien que, en toute objectivité, je ne parierai plus sur la réussite de ton groupe ! Ah ah ah ! Tu sembles juste ignorer certains aspects les plus sacrés de la magie… Mais, plutôt que de vainement chercher à me questionner, tu ferais mieux d’essayer de lutter, pour ta propre survie, tu ne crois pas ? Vous, là, ne restez pas plantés là, et protégez-moi ! Ne voyez-vous pas que cette unité s’est trop approchée de moi ?

À ces mots, trois T1 Épéiste, deux T1 Combattant, un T1 Mercenaire et un T1 Pirate se tournèrent vers Signy, et brandirent leurs armes dans sa direction. Ils coururent vers elle, et, sachant qu’ils n’étaient qu’à quelques mètres de distance, il fallait que la stratège réagisse très rapidement pour ne pas se faire tuer.

_________________
Attaque Surprise ! - Page 2 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
??? : Vous, là, ne restez pas plantés là, et protégez-moi ! Ne voyez-vous pas que cette unité s’est trop approchée de moi ?

https://www.youtube.com/watch?v=Azh7GQnR2kk&t=77s

Signy se figea. Tout s’était déroulé en une seconde, une lame lui transperça la poitrine, une autre le ventre, et une hache s’abattit sur sa tête, la décapitant proprement. Ou du moins, eut-elle l’impression. En effet, elle n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il venait de se passer, mais voyant du coin de l’œil ses adversaires, la stratège se baissa d’un seul coup, esquivant les trois attaques qui venaient de la cibler. Dans le mouvement, elle asséna un tranchant au niveau des jambes de ceux l’entourant, et si l’un des épéistes esquiva et que le combattant le plus proche avait paré, le deuxième épéiste se prit un coup d’épée dans le mollet, ne coupant que superficiellement mais suffisant pour l’handicaper un peu.

Et alors qu’elle bondissait en arrière, pour adopter une posture plus sécurisante, une épée de fer mordit sa chair. Réprimant une plainte, Signy fit néanmoins claquer sa propre arme contre celle de son adversaire, empêchant de blesser trop profondément la stratège. Et chance, c’était un des épéistes qui lui avait foncé dessus. S’il s’agissait d’un des combattants ou du mercenaire, jamais elle n’aurait pu empêcher l’aggravation du geste. Mais ici, elle s’en sortait avec une plaie légère à l’épaule.

Après être parvenue à s’éloigner d’eux, elle recula, essayant de ne pas se remettre dans la situation gênante dans laquelle elle s’était trouvée.

Signy (pensées) : Ce n’est pas passé loin… Mais que pouvait être cette sensation, à l’instant… ? Comme si… Comme si j’avais vu ma mort, AVANT qu’elle n’arrive ? Serait-ce cette étrange technique que m’a offert Esther ? Je crois qu’elle s’appelait « prescience »… C’était terrifiant !

Le groupe, curieusement, continua à chasser la jeune femme, ce qui n’était pas une bonne idée du tout. Alors qu’elle pensa aux conséquences que ça pouvait entraîner, un poing d’acier s’abattit sur la face d’un des épéistes. La montagne de métal qui venait d’intervenir se glissa juste entre Signy et ses opposants.

Morag : J’ai cru comprendre que vous étiez la stratège, donc que ce serait moche si vous veniez à mourir là.

Signy : Euh… Je suppose qu’on peut le dire ainsi… Vous avez prévenu quelqu’un pour mon message ?

Morag : Bien sûr ! Mais je crois avoir quelques dents à faire sauter pour l’instant !

https://www.youtube.com/watch?v=KZJgvVVHCiQ

Alors que Signy avait échappé de justesse à la mort, un homme avait assisté à la scène. Son cœur rata un battement. La jeune femme avait vu la mort de trop près aujourd’hui! Sans réfléchir, il parla à sa fidèle compagnon.

Néo : Martel, il faut aller aider Signy !

Martel : Grr !

D’un virage sec, Néo fonça comme une fusée vers le groupe d’ennemis, alors que Xena, qui regardait la scène en bas, serra les dents et grommela.

Xena : Je savais que cette relation allait nous causer du soucis. Je suppose que je n'ai plus qu'à aller couvrir leurs arrières, le chef des Pirates en a profité pour retourner sur ses positions.

A contrecœur, la Zweihänder se dirigea, elle aussi, vers ce qui semblait être maintenant le gros du combat.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Calcias tressaillit un peu au contact de la main de Morag sur son épaule, et se retourna vivement avant de baisser légèrement sa garde. C'était le nouveau au masque...
Il sourit légèrement à l'erreur. Cette personne avait déjà réussit à retenir son nom ? Morgan... C'était la dernière personne a les avoir rejoint avant de partir du continent. Il balaya vite fait le pont du regard avant de repérer l'individu, et de l'indiquer d'un geste de la main.

Calcias : C'est exact. Morgan... Il me semble que c'est lui, là-bas. Merci pour m'avoir prévenu, pour le chef. Je saurais m'en souvenir.

Le chef ennemi avait une hache létale... Cela pouvait s'avérer problématique. Et l'ennemi avait commencé un deuxième assaut, avec bien plus de personnes. Cela allait devenir compliqué. Sachant cela, en regardant Morag s'éloigner, il enchanta son épée.
Il n'aurait peut-être pas le luxe de pouvoir épargner des personnes, cette fois, s'il voulait protéger les Mercenaires. Le nombre prévalait, si l'on ne mettait pas rapidement hors combat les ennemis, même s'ils étaient moins expérimentés.
Et si les Bandits des airs étaient similaires aux bandits des terres qu'il connaissait... Il valait mieux viser celui qui les dirigeait.

Mais pour cela, il faudrait avant se frayer un chemin. Seulement, le temps qu'il réfléchit à tout ça, il senti sa poche s'alléger, et avant même qu'il ne comprit ce qu'il se passe, il vit une personne encapuchonnée affichant un sourire narquois avec son bien le plus précieux entre les mains. Il n'avait rien vu venir, rien ni personne, comment est-ce qu'il avait pu... ?
Le sang de l'épéiste ne fit qu'un tour. Poser la main sur Euraquilo sans son consentement, et pire, le prendre...

Calcias : Rendez-moi ce tome, si vous tenez à la vie.

Les mots étaient prononcés de manière brutale et froide. C'était le seul avertissement qu'il donnerait. Et pour seule réponse, comme pour le provoquer, le voleur passa à côté de lui, esquivant avec une étonnante aisance un coup de l'épéiste, bien que la lame passait à quelques centimètres seulement de son corps.
Il se moquait ouvertement de lui, et cela le mit dans une colère noire.

Calcias : RENDEZ-MOI EURAQUILO !

Calcias se lança à la poursuite du voleur qui s'enfonça plus profondément dans les lignes des Mercenaires, qui passait néanmoins apparemment inaperçu, si l'on exceptait un épéiste hors de lui à ses trousses. Il mis un certain temps à le rattraper, et tenta à nouveau de lui porter un coup, sans plus de résultats.
En termes de vitesse, le jeune homme avait clairement l'avantage, et pourtant, son adversaire avait d'excellent réflexes. Il lui fallu s'y prendre à plusieurs reprises avant que sa lame puisse enfin le toucher à la jambe avec l'aide de son talisman et de l'aide qu'il apporta via l'adepte qui se déclencha, arrachant un cri au voleur auquel il ne prêta même pas attention.
Il profita plutôt que celui-ci soit déséquilibré pour le faire chuter, et lui planter son épée dans l'autre jambe, dont la magie déchira la chair, lui supprimant définitivement toute chance d'être discret ou même de se relever.

Une fois ceci fait, Calcias récupéra Euraquilo des mains tremblantes du voleur, soulagé après une rapide inspection qu'il n'avait rien. Le remettant à sa place légitime, il se maudit tout de même d'avoir été assez imprudent pour se l'être fait prendre aussi facilement... Ce fut même une réalisation. D'une manière similaire, une arme pourrait l'endommager... Il faudrait qu'il trouve une solution à ce problème, plus tard, et il avait déjà une idée de comment s'y prendre.
Quoiqu'il en soit, il avait perdu trop de temps.

Mais avec ses pensées, le chaos à l'avant, les corps à l'arrière et les cri du voleur, il n'avait pas remarqué que parmi les bandits terrassés plus tôt qui avaient fait place libre, l'un d'eux s'était relevé, et lui fonçait à présent dessus. Il s'agissait du combattant qu'il avait assommé plus tôt, et apparemment pas assez efficacement.
Ce n'est que son hurlement, bien plus grave que l'autre qui alerta Calcias, bien trop tard pour esquiver efficacement cependant. Il se prit de plein fouet la hache au ventre, laissant une entaille bien trop profonde pour être gérée seul, mais profita de la dynamique du mouvement pour achever le combattant d'un estoc en plein cœur.

Son adversaire s'effondra à nouveau, définitivement, cette fois, suivi de près par Calcias. Il était dans un état critique, et bien qu'il essayait de se relever, cela lui semblait impossible. Ses forces le quittaient bien trop rapidement, avec son sang qui s'étendait sur le pont.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Musique d'ambiance :


Calcias : RENDEZ-MOI EURAQUILO !

C'était les mots que la Princesse Ghysitienne avait entendu. Alors qu'elle était censée attendre Lamne comme le lui avait demandé Xena avant de se diriger vers Néo et Signy, cette dernière chercha l'origine de ces cris. Elle ne tarda pas à avoir Calcias se replier en sécurité dans les lignes arrière des mercenaires. Mais il semblait être énervé... Il courait partout, l'épée en main. La Princesse ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, mais elle avait un mauvais pressentiment et écouta ses instincts.

Avec un nouveau coup porté par l’épéiste, apparut soudainement un ennemi face à ce dernier. Eléanora qui ne comprenait pas ce qu'il se passait eut un sursaut avant de sentir une immense tristesse l'envahir alors qu'un autre être vivant venait de se faire tuer sous ses yeux. Elle baissa la tête, puis la releva doucement pour constater que l'un des ennemis au sol se relever... Juste derrière le jeune épeiste.

Eléanora : Attention, derrière vo-

Le jeune homme se prit de plein fouet la hache au ventre, laissant une entaille bien trop profonde pour être gérée seul, mais profita de la dynamique du mouvement pour achever le combattant d'un estoc en plein cœur. Puis sous le regard terrifier de Eléanora, les deux combattant s'effondraient sur le sol, inertes.

Eléanora : Non... C'est pas vrai... Je n'ai... Rien put faire pour... Sir Calcias !

Les jambes de la Princesse bougèrent toutes seules puis elle courut en direction de ce dernier. L'état des deux ennemis ne faisait aucun doute, leurs yeux écarquillés étaient sans vie. Alors que Calcias, les yeux fermés, respirait difficilement. Si rien n'était fait, il se viderait de tout son sang et mourrait. La Princesse devais agir vite, mais que faire ? Elle ne savais pas ou se trouvais Mwindo et Signy était entourée d'ennemis et combattais aux cotés de Morag, Néo et Xena plus loin.

Eléanora mit deux gifles à Calcias pour tenter de le maintenir conscient, mais elle n'eut pas de réponses de sa part.

Eléanora : Non, non ! Restez avec moi Calcias, je vous en prie ! Qu'est ce que je peux faire... Qu'est ce que je dois faire ?! Je ne peux pas laisser un de mes compagnons mourir sous mes yeux ! Déesse Naga je vous en prie, aidez moi... !

La Princesse Ghysitienne eut alors de chaudes larmes qui perlèrent le long de ses joues puis elle posa ses mains sur la plaie de Calcias d'où du sang chaud était toujours en train de s'échapper. Le visage de ce dernier devenait de plus en plus pâle. La Princesse ne pouvait rien faire...Est-ce que le destin de Calcias serait de mourir ici, sans avoir pu accomplir ses rêves, sans avoir eu l'occasion de fonder une famille ? La Princesse était tremblotante comme une feuille, elle avait peur. Peur de voir son compagnon mourir par sa faute, si seulement elle n'avait pas baisser la tête à ce moment là, si seulement elle avait pu prévenir plus tôt le jeune Beorc, alors rien de tout ça ne serait arrivé ! C'est alors que...

Musique d'ambiance :


Par un miracle inexplicable, la Princesse sentit une douce chaleur envahir la paume de ses mains. Ses mains qui étaient occupées tantôt en vain d’empêcher le sang du mercenaire de couler d'avantage. Elle ouvrit ses yeux embués de larmes puis constata qu'une lumière se dégageait à présent de ses paumes, alors que la plaie de Calcias se refermait au contact de cette lumière presque divine, surréel. Le jeune homme semblait également reprendre des couleurs, et bientôt, au lieu d'une grimace de douleur qu'affichait le visage de ce dernier tantôt, affichaiy maintenant un visage plus neutre, plus serein.

Eléanora : Par quel miracle... ? Est-ce que la Déesse à entend-...

La Princesse était à présent à bout de force, et s’effondra d'une fatigue soudaine sur Calcias, son visage contre le torse de ce dernier. Calcias avait regagné presque l'intégralité de sa force alors que celles de la Princesse l'avait quittée. Le corps des deux mercenaire gisait à présent loin de l'endroit ou avait lieu la bataille Principale qui faisait rage.

HRP :

Pour expliquer ce qu'il vient de se passer avec des mots simples que des joueurs de Fire Emblem peuvent comprendre : Eléanora est désormais à un point de vie. Alors que Calcias est hors de danger. Sa plaie est refermée entièrement et ses points de vie sont remontés d'un montant égal à ceux que Eléanora a perdu.

_________________
Attaque Surprise ! - Page 2 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
- « BORDEL ! »

Mwindo sortit brutalement de sa méditation et se jeta en arrière comme pour esquiver une attaque imaginaire, tombant lourdement sur le dos. Finley sursauta, mais n'eut pas le temps de s'enquérir de son état : le mage partit en direction du pont à toute vitesse, comme s'il venait de découvrir quelque chose de capital.

Se retrouvant donc seul à l'arrière, il n'avait plus rien pour excuser son inaction. Tout le monde ou presque était dehors en train de se battre, et il sentit bientôt sa culpabilité refaire surface. Qu'avait bien pu découvrir Mwindo pour paraître si paniqué à l'instant ? Certainement quelque chose qui n'allait pas dans le sens des mercenaires. La conscience du jeune homme lui dictait qu'on aurait sans aucun doute besoin de lui, contrairement à ce qu'il persistait à croire. Après de trop longues secondes d'hésitation, il arma son arc et se dirigea prudemment vers la sortie du mess.



La scène qui accueillit Finley était comparable aux précédents combats chaotiques de la Milice de Gaïa, mais à une différence près : ces derniers étaient aujourd'hui en difficulté. Son attention se porta toutefois sur les combattants déjà tombés. Parmi les corps gisants sur l'épais plancher de l'aéronef, il remarqua que Calcias et la princesse étaient effondrés côte-à-côte, entourés d'ennemis vaincus.

La panique s'empara de lui alors qu'il accourait vers eux. De loin, on aurait dit que quelque chose de terrible s'était produit : ces deux-là avaient peut-être été frappés mortellement ! Ghysitia allait vouloir la tête de tous les mercenaires de Gaïa s'il arrivait malheur à la princesse, celle de Finley comprise !

Il n'allait cependant pas pouvoir les secourir tout de suite. Alors qu'il s'apprêtait à les traîner à l'abri, une flèche lui frôla le visage et il sentit son carquois bouger subitement. L'archer adversaire, situé à l'abri de l'autre côté du pont, avait peut-être manqué sa tête, mais avait endommagé quelques-unes de ses munitions… Finley se retrouva par terre, encore étourdi par le sifflement de la flèche. Il se glissa derrière des tonneaux avant que son adversaire ne puisse l'attaquer une seconde fois.

Le souffle court, il tourna la tête vers ses alliés au sol : la princesse allait bien, mais l'épéiste avait perdu du sang ! Il fit l'inventaire de ses options. À cette distance, atteindre une cible alerte était difficile. Ça valait pour lui, mais aussi pour le pirate. Mais il fallait agir vite avant qu'un ruffian n'en profite pour s'approcher. Si seulement il pouvait les déplacer tout en étant à couvert… Et sans table à proximité, il ne pouvait pas refaire la même chose que dans le repaire des résistants.

Impossible de tenter un tir de précision sur un ennemi qui l'attendait au tournant. Non. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était de tenir sa position en attaquant tous ceux qui s'approchaient trop près. Difficile de manquer sa cible à moins de cinq mètres pour le jeune chasseur.

Spoiler :
Finley est en position pour couvrir Calcias et Éléonora. Si vous amenez l'action à ce niveau du pont, vous pourrez comptez sur son soutien.


Dernière édition par VItheSixth le Lun 15 Juin 2020 - 19:18, édité 1 fois

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
L'opposition n'était guère inquiétante et puis des renforts étaient arrivés. Et avec eux les difficultés car le niveau s'en trouvait relevé. C'était presque palpable. La tension s'était accrue, il suffisait de regarder les ennemis pour le percevoir. Et pour ne rien arranger, le pirate en chef et son acolyte silencieux étaient tous les deux particulièrement inquiétants, chacun à leur manière.

Finalement, peut-être qu'il se servirait aussi de son épée. Se priver d'un avantage contre certains ennemis lui apparaissait désormais stupide.
Il se cherchait un ennemi ou un allié en difficulté et il vit la stratège apostropher le masqué silencieux. Il se dirigea dans leur direction. Quelques mots de leur échange lui parvint. Le peu qu'il entendit n'était pas très intéressant, aussi ne fit-il pas beaucoup d'efforts pour saisir le reste. Il préféra se focaliser sur les mouvements.
Contre toute attente, le masqué ne fit pas le moindre geste pour attaquer. A la place, il attira l'attention de certains de ses alliés qui se mirent à la poursuivre. Morgan accéléra l'allure.

("Jamais elle ne pourra se débarrasser de tout ça à elle toute seule, peu importe la façon dont elle combat. Moi-même j'aurai besoin qu'on vienne me sauver, mais il faut bien quelqu'un pour ouvrir le bal. Mais pour le moment, c'est elle qui a besoin de renforts.")
Il crut même, pendant une fraction de seconde, qu'elle allait mourir sous ses yeux, mais elle se baissa in extremis et entreprit de les tenir en respect. Puis l'excentrique à peine recruté intervint. Mais il restait du monde.
("Il faut au moins que j'en élimine un avant qu'ils se retournent. Deux coups devraient suffire, il faut juste que je les enchaîne...")
Il se concentra, pendant qu'il réduisait la distance entre lui et la cible qu'il s'était fixée (un combattant), cherchant et visualisant les meilleurs mouvements et les meilleurs angles d'attaques pour réussir son coup. Quand enfin il fut à portée, il effectua un coup horizontal vers la droite, avant de faire demi-tour vers le haut, éraflant l'épaule au passage.
("Comme ça, si ça ne suffit pas, ça devrait au moins le gêner dans ses attaques; voire lui faire lâcher son arme.")
Mais ce fut suffisant. L'autre s'effondra.
("D'accord, donc c'est comme ça que cette technique s'effectue... Ça a beau ne pas demander une énergie considérable, je ne me sens pas capable de la refaire trop souvent.")

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz


https://www.youtube.com/watch?v=uK_jvaRKNlY

Le véritable combat avait débuté, cette fois, dans toute sa fureur. Les ennemis, presque aussi forts que les mercenaires, étaient cependant au moins deux fois plus nombreux, ce qui rendait la bataille aussi dangereuse que chaotique.

Dès les premiers instants, Néo fut assailli par un T1 Épéiste et un T1 Pirate. Il para vigoureusement leurs assauts, mais sentit une différence par rapport à tout à l’heure.

Néo, pensées : Ils sont un peu plus puissants j’ai l’impression ? Et un poil plus rapides peut-être, étrange.

Il contre-attaqua, et faucha l’épéiste, qui survécut pourtant. Le pirate profita de l’ouverture pour attaquer, mais fut repoussé par les griffes de Martel. Néo acheva l’épéiste d’un sort de vent, d’ordinaire son arme de prédilection était la lance, mais dans une situation si critique que celle où se trouvait le groupe de Gaïa, chaque seconde comptait.

Le duo se tourna vers le pirate, et en même temps, Martel le mordit au torse tandis que Néo le frappa à la nuque avec sa lance. Il mourut sur le coup.

Néo : Et deux de moins ! C’est déjà ç… Attention !

Tirant d’un coup sur les rênes de sa wyverne, Néo esquiva de justesse une flèche qui lui était destinée. Il se tourna vers l’archer ennemi et lui fit un regard noir.

Néo : Toi ! Tu as signé ton arrêt de mort.

Irrité par cette attaque qui aurait pu le tuer, il fonça sur son ennemi alors que celui-ci prenait une autre flèche dans son carquois. D’un coup de lance de bas vers le haut, il faucha verticalement l’opportuniste qui tomba dans un bain de sang. Il l’acheva d’un sort de vent pour être sûr qu’il ne se relève pas, et se tourna vite pour voir s’il n’y avait pas un autre archer qui aurait eut l’idée de lui tirer dessus par-derrière. Mais ce ne fut pas le cas.

Balayant vite du regard le champ de bataille à la recherche d’un allié à aider, il vit Signy en grande difficulté, assaillie par de nombreux ennemis… trop nombreux.

Néo : Martel, il faut aller aider Signy !

Martel : Grr !

D’un virage sec, Néo fonça comme une fusée vers le groupe d’ennemis, alors que Xena, qui regardait la scène en bas, serra les dents et grommela.

Xena : Je savais que cette relation allait nous causer du soucis. Je suppose que je n'ai plus qu'à aller couvrir leurs arrières, le chef des Pirates en a profité pour retourner sur ses positions.

A contrecœur, la Zweihänder se dirigea, elle aussi, vers ce qui semblait être maintenant le gros du combat.

https://www.youtube.com/watch?v=z3HwNWPw3JE

Le chevaucheur céleste fusa, et le duo volant s’écrasa volontairement sur un T1 Mercenaire, Néo le plantant avec sa lance pour faire bonne mesure.

Néo : Je vous interdis… de toucher à un seul cheveu de Signy… Est-ce bien clair ?

Pirate : Oh, que c’est mignon… C’est ta petite amie, c’est ça ?

Néo : Non. Mais toi… tu n’as jamais dû en avoir, n’est-ce pas ?

Pirate : Euh… si, une fois, j’ai…

Néo : TES VICTIMES DE VIOL NE COMPTENT PAS !

Pirate : Meh !

Signy : Néo, je t’en prie, ne rentre pas dans son jeu…

Néo expira profondément pour se calmer un peu. Il remarqua alors que Xena et Morgan étaient venus les épauler.

Néo : Signy, Xena et Morgan. Nous sommes encerclés.

Pirate : Olah, quel sens de l’observation incroyable, j’te tire mon chapeau Sherlock !

Néo : Aussi, j’attends de vous le meilleur de vous-même ! Battez-vous, du mieux que vous pouvez, et protégez notre projet… et protéger ce bâtiment, que diable ! Pensez à Jin ! Pensez au duc de Rogwel ! Ne laissez pas ces quelques forbans venir à bout de ce que nous avons bâti ! Signy, derrière moi !

Aussitôt les pirates attaquèrent les mercenaires. Néo, repoussa un Combattant de sa lance, et encaissa une attaque d’un Épéiste. Il riposta avec un coup si puissant que son bras fut arraché avec son épée toujours au poing, et le pirate s’effondra dans un hurlement de douleur.

Invoquant le vent, il faucha un autre pirate qui en fut aveuglé, mais un autre arrivait déjà, un Mercenaire cette fois. Néo para son attaque, mais ne parvint pas à le repousser. C’est alors qu’une flèche fusa… en direction de Signy.

Néo, pensées : Non.

Néo balaya la flèche en plein vol à l’aide d’un sortilège, mais alors le mercenaire profita de l’ouverture pour l’attaquer au flanc. Légèrement blessé, Néo attrapa vigoureusement le bras armé de son ennemi, et, de son autre bras, lui mit un violent coup de poing au visage, lui faisant sauter deux dents au passage.

C’est à ce moment qu’une autre flèche atteignit Signy. Elle visait clairement sa tête. Bien que la stratège ait tenté d’esquiver, elle ne parvient pas tout à fait, et une entaille rouge toute droite se dessina sur sa tempe, faisant gicler une goutte de sang sur la joue de Néo. Un sentiment d’une immense intensité le parcourut alors… provenant du plus profond de son être. Semblable à une immense colère, terrible, et pourtant, parfaitement maîtrisée. Néo comprit alors une chose : ce n’était pas seulement parce qu’il ne souhaitait perdre aucun membre de son groupe. Pas non plus parce que Signy, en tant que stratège, était à protéger plus que tout. Non, Néo ne voulait personnellement pas qu’on lui ôte sa vie.

Telle une flamme brûlante qui jaillissait du plus profond de ses tripes, les effets du soutien avancé entre Signy et Néo prirent chez lui la forme d’une rage bestiale, animale, et pourtant, parfaitement raisonnée. En cette heure il n’était plus le chef de la Milice de Gaïa, non, en cette heure il n’était qu’un instrument de guerre : une épée et un bouclier, pour protéger la vie de celle qui lui importait le plus.

Il tira d’un coup le bras du mercenaire, et lui lança un sort de vent qui l’égorgea. Puis il éventra violemment un Épéiste, avant d’en désarmer un autre, et de l’achever d’un coup de lance dans le cou. Il se prit un coup de hache d’un T1 Pirate, qu’importe ! Tant que sa mission était menée à bien. Il agrippa le col du malheureux et le jeta tout simplement à terre, avant de l’empaler de sa lance. Il vit un archer bander son arc. Il le faucha d’un sort de vent. Un T1 Mercenaire se saisit de l’ouverture pour le blesser dans le dos. Sans même se retourner, il fit pivoter sa lance, et avec une vitesse surprenante transperça l’audacieux.

Alors deux autres pirates se jetèrent sur lui, tous deux T1 Combattant. Il les faucha simplement comme un paysan faucherait le blé. Avec une détermination sans pareille, il acheva l’un des deux tandis que l’autre, hébété, se relevait à peine.

Il commençait à être sérieusement blessé, mais il comptait sur Signy pour le soigner. Ces blessures n’étaient pas un problème. Seule comptait pour l’heure sa mission… et l’extermination des rats qui souillaient le Fire Emblem.

_________________
Attaque Surprise ! - Page 2 E743317b725c3909444b1a12ea851cad

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Musique d'ambiance :


Xena était abasourdie par ce qu'il venait de se passer. Néo était couvert de sang de la tête aux pieds, et son Aura avait subitement changé. Il venait de décimer à lui seul les ennemis qui les entouraient, c'était comme dans les souvenirs les plus sombres qu'elle avait tenté d'enfouir au plus profond de son être. Des Beorcs vicieux et meurtriers, c'est ce qu'elle avait connu durant son enfance. Cette espèce pervertie qui lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Un peu plus tôt lorsque que le mot "Viol" fut prononcé, le visage de Xena se déforma par haine, les mains tremblotantes. Elle ne voulait plus repenser à ces choses là ! Si Néo n'avait pas tué cette ordure face à elle, c'est elle qui s'en serait chargé. Elle ne supportait pas ce genre d'actes horribles. Cependant, le bain de sang auquel s'abandonna Néo était incompréhensible, d'où lui était venu cet excès de force soudain ? Son Aura était tout à coup similaire à celle de Jean-Paul.

Xena : Mmh... Si j'avais su, je serais pas venue ici moi, il décime tous les ennemis dans le coin, je pense me rendre utile ailleurs. Par contre, si il s'est retenu face à moi lors de notre premier Duel, je ne lui pardonnerais jamais de la vie. Bref j'ai autre chose à faire moi.

Xena croisa ses bras et tourna son visage vers le Sage, il était sans nul doute la raison pour laquelle le reste des pirates étaient devenus soudain plus forts. En effet, son aura semblait connectée par une sorte de fil à chacun des autres pirates présents sur le navire, mais le fait qu'il semblait encore plus dangereux que Jean-Paul et surtout que si il était approché, l'autre Chef des pirates pourrait venir le défendre était une très mauvaise idée, Xena aurait besoin d'aide, mais Néo n'était clairement pas dans son état normal, elle allait devoir se passer de ce dernier.

Xena, pensées : Hors de questions de laisser un Beorc me dépas- Ugh ! Non ! Pourquoi cette façon de penser me revient maintenant ? Je pensais avoir tiré un trait dessus il y a des années déjà, alors pourquoi... ? Oh, Morag est là, lui je peux lui faire confiance pour m'épauler. Je préfère me reposer sur lui que sur un de ces...

Xena : Morag. Viens avec moi, il n'y a rien que l'on puisse faire ici. La princesse en détresse et son Roméo sont très bien tout seuls à s'occuper du menu fretin. Nous, on va aller se mesurer au Chef, j'ai besoin que tu me créer une ouverture d'accord ? Je pense que tu peux au moins encaisser un coup de sa hache létale avec une armure aussi épaisse que la tienne. Et-

Xena, pensées : Mmh, je vois Abina là bas, je pense qu'elle pourra nous être utile malgré ce que j'ai dit plus tôt.

Xena : Eh, Abina, par ici, on a besoin de toi avec Morag !

Morag regardait Néo avec un air décontenancé. La force dont venait de faire preuve le cavalier Wyverne était tout simplement sidérante. Rien à voir avec ce qu'il pouvait avoir vu par le passé. Mais le sang qui coulait de ses différentes blessures était abondant. Sans l'aide de la jeune stratège, il était évident que l'homme se serait juste vidé de son sang mais elle semblait déjà traiter ses blessures, pour l'empêcher de s'écrouler. Et alors qu'un autre épéiste fit connaissance avec le poing d'acier du marqué, il entendit Xena l'interpeller. Elle voulait de son aide pour combattre le chef des ennemis? Enfin, visiblement, elle voulait plutôt de son aide pour prendre des coups contre lui. Bah, après tout, c'était ce pourquoi il était lourdement équipé.

Morag : Bien sûr, pas de soucis. J'attends ton signal, et on pourra y aller.

Abina : Bien sûr Xena, je peux venir vous aider si tu veux ! Mais, et Néo et Signy, ça ira ?

Xena : Ouais, ouais. Aller, il est temps de faire taire ce satané pirate et son perroquet. Grâce au "sang froid" dont à fait preuve Néo, c'est à moi que revient la tâche de m'occuper du Chef pirate, toujours aucun signe de Erina et Telrar à l'horizon non plus, ça ne laisse que moi en lice pour nettoyer ce bazar. J'ai besoin que tu aides Morag à se fatiguer moins Abina, comme tu l'avais fait pour moi lors du combat contre Jean-Paul. Morag, toi j'ai besoin que tu surprennes leur Chef avec ta mobilité et vitesse exceptionnelle pour une personne qui se bat en armure lourde. Pour le moment... Agis juste comme un chevalier lambda, et au moment opportun, tu te débrouille pour immobiliser leur Chef, il a beau être fort, un gars musclés comme toi peut bien le retenir quelques secondes. On entamera la première partie du combat de manière classique, jusque là c'est moi qui fera "l'appât" pendant que tu le harcèles, toujours sans dévoiler ta botte secrète d'accord ? Abina, toi tu danseras pour moi pour la première phase tout en balançant un sort par ci et par là. Je suis pas Signy, je suis pas une stratège mais je vous demande de vous reposer sur moi pour ce combat, des objections ?

Morag : Aucune de mon côté. Chance, personne ne m'a provoqué pour l'instant, personne ne sait donc ma vitesse réelle du côté de ces laquais. De toute façon, je suis plus doué pour suivre des ordres que pour prendre des initiatives.

Abina : Si on voit la façon dont il a attaqué Eléanora, il s'en prendra au plus fragile, il cherchera sûrement à me cibler avec sa hache courte.

Morag : Une simple hache courte? Ca, ca devrait aller du coup. Je ferai mon possible pour dévier les haches courtes sans montrer ma vitesse. Mais ne comptez pas trop sur moi, je préfère prévenir.

Abina : Je comprends!

Et alors que le trio discutait, un combattant fonça vers le groupe en hurlant. Faisant son possible pour ne pas se révéler, Morag avança son épaule droite, enfonçant le poitrail de son adversaire après avoir esquivé de peu l'outil tranchant. Puis, se servant de son élan, Morag fit passer l'homme par dessus lui-même, avant de le jeter au sol et lui enfoncer sa hache de bronze dans le poitrail.

Morag : Huh, je crois que j'arrive à gérer à une vitesse "classique"

Xena : Je pense que tu te sous-estimes un peu trop non ? J'ai justement besoin que tu prenne l'initiative lorsque tu le jugera nécessaire pour immobiliser le chef des ennemis. Sans toi j'y arriverais pas, je suis loin d'être invincible. Par contre je suis d'accord avec toi Abina, mmh. Du coup je servirais d'appât que lorsque je serais trop prêt de lui, il a beau vouloir viser le plus faible je pense qu'il ne restera pas longtemps à suivre ce schéma si sa vie est en danger malgré tout. Ah oui, je voulais juste que vous ne m'appelez pas par mon prénom durant tout le combat contre le chef des Pirates. Cependant, une fois éliminé, j'ai besoin que vous m'appeler : Nena pour le nord, Sena pour le sud, Deda pour la droite ou Gena pour la gauche. sourit Ne cherchez pas à comprendre. Hurlez juste l'un de ces prénom lorsque l'occasion va s'en présenter une fois le chef mort, c'est capital, vous m'entendez ? Bon, une fois que vous êtes prêts, on "fonce". Je vois 5 ennemis qui barrent la route menant à leur chef on les tue pour éviter de se prendre des attaques à revers et on engage le combat. Morag, Abina, ma vie est entre vos mains. Allons-y ! Que la Déesse Ashunera nous protège.

Morag : En l'occurrence, je parlais seulement de bloquer les haches qui partaient en direction d'Abina. Je suis pas très doué pour frapper une hache en mouvement, ou pour me positionner pour empêcher d'atteindre sa cible. Par contre, je ferais de mon mieux pour lui faire regretter de se fier à ce que je vais lui montrer sourit

A peine ces mots prononcés que le nouvellement mercenaire jeta un regard dans le fond, repérant effectivement les cinq ennemis dont parlait Xena. Deux pirates, un archer, un épéiste et un combattant. L'épéiste ne pourrait pas faire grand chose contre le Batailleur lourd, et il pourrait gérer le combattant et l'archer sans trop de soucis. Par contre, les pirates, ce serait à Xena de les gérer.

Morag : Nena, Sena, Deda et Gena. Du coup, on se servirait de ça pour.... Euh... Pour continuer à bouger ensemble j'imagine. Et je te suis!

Il n'avait pas trop le choix ici, puisqu'il devait jouer le chevalier ralenti.

Musique d'ambiance :


A peine ces mots prononcés que Xena, Morag et Abina foncèrent tous les trois vers les ennemis, Morag étant forcé de jouer au ralenti pour le moment, Xena essaya de s'adapter, alors qu'une flèche provenant de l'archer fut décocher en direction de sa tête. Xena ne chercha pas à esquiver le coup, à la place sa Tiare fut utilisée pour bloquer la flèche qui autrement lui aurait valu une mort certaine. La flèche se brisa en deux à l'impact. C'est alors que les deux pirates en questions se mirent en position d'attaques face au trio. Abina dansa alors pour Xena qui ressenti un boost de vigueur parcourant ses veines, les pirates avaient beau être sous l'effet de la grâce de la Déesse, les danses d’Abina n'étaient clairement pas à être sous estimées. Xena bloqua du plat de sa lame un coup de hache qui lui était destiné à l'épaule droite alors qu'elle mis un violent coup de tête au deuxième pirate qui lui n'eut pas le temps de réagir. Il mourut sur le coup alors que Xena lui avais éclater son nez.

Xena: Allez Morag, celui là est pour toi !

Disait-elle en désignant forcément le pirate dont elle venait de bloquer l'assaut.

Ce dernier n'avait pas besoin qu'on lui dise d'agir, il s'était élancé avec force contre le pirate, le décapitant d'un seul coup, se servant du fait que Xena était plus petite que lui. Et alors que l'épéiste fonça sur le groupe, le poing d'Acier l'accueillit au plexus. Puis, profitant de son hébétement, il lui saisit la nuque, et d'un mouvement puissant, lui brisa.

Morag : Je crois que j'ai été inspiré par la sauvagerie aujourd'hui.

Et alors que le marqué dirigeait son attention vers l'archer, il constata qu'une boule de feu avait frappé son arc. Un léger sourire fut adressé à Abina, mais un nouveau combattant chargea Morag, qui lui saisit les poignets. Les deux combattants musclés étaient occupés à tenter de dominer l'autre physiquement, quand le regard du marqué se posa furtivement sur l'arme.

Morag : Un Marteau.... Je te laisse en finir avec celui-là, Xena!

Xena : Compte sur moi ! Abina, s'il te plais !

Xena transperça le porteur du marteau de son espadon de Bronze qui fut de nouveau teinté de sang.

Xena, pensées : Elle va me manquer cette arme.

Puis la Marquée esquiva de justesse une autre flèches en profitant des dernières seconde de boost des danses de Abina qui était passée à l'offensive de nouveau pour brûler un épéiste qui était passé dans le dos de Xena, ce dernier tomba près du pied de Morag, regardant de manière craintive le colosse au dessus de lui.

De manière implacable, ledit colosse enfonça sa hache dans le crâne du pauvre homme. C'était une véritable boucherie. Le démon allait avoir besoin d'un bon coup d'éponge, pour éviter qu'il ne sente la putréfaction dans les jours suivants. Mais le trio parvenait finalement à avancer. Cependant, alors que Morag tua un autre combattant, il vit trop tard un mercenaire attaquer Xena dans son dos.

Morag : Attent--

Le coup fut impitoyable, et laissa une entaille dans son dos. Après un grognement de douleur, la Zweihänder tua son adversaire. Mais alors qu'elle allait prendre la potion dans son inventaire, le corps de la marqué fut entouré d'une douce aura bleu, ne laissant plus la moindre blessure, là où le dos avait été marqué.

Morag tourna la tête pour essayer de comprendre, et repéra un peu plus loin Signy. Elle ne tenait plus d'épée en main, elle avait un bâton différent dans chaque main, à la place. C'était rassurant, en un sens, de savoir que même malgré la situation dans laquelle elle se trouvait, la stratège veillait toujours sur ses alliés.

Morag : La voie est ouverte!

Xena : Grrr, il va falloir encore la recoudre ! Ça commence à bien faire les conneries.

Xena, pensées : Humpf, va falloir que je la remercie plus tard quand même. Au moins elle a quand même réussi à détourner ses yeux de Néo. Lui en revanche, il semble toujours dans son état secondaire.

Mais après quelques pas supplémentaires, le trio arriva enfin face au stéréotype parfait du pirate et son perroquet.

Zabak : Ah, vous êtes de retour les chiards ! Vous avez enfin décidé de vous jeter dans la gueule du loup.

Perroquet : GUEULE DU LOUP ! GUEULE DU LOUP !

Morag : En effet, je viens me jeter dans la gueule du loup. Et si le loup essaye de croquer mon armure de métal, je ne suis pas sûr que ses dents seront dans un état formidable.

Zabak : Ha! Te fous pas de ma gueule, je vais vous tailler en pièce!

Perroquet : TAILLER EN PIECES, COUAAAC!

Comme Abina l'avait anticipé, Zabak prépara sa hache courte et lui envoya, mais Morag parvint à bloquer l'attaque, renvoyant la hache à son envoyeur. Puis, chargeant, tout en n'oubliant pas qu'il devait faire semblant d'être plus lent, le marqué engagea le combat contre le pirate. De par son niveau plutôt bas, surtout comparé à Zabak ou Xena, le pirate n'estima pas nécessaire de sortir tout de suite la hache létale, ne prêtant pas trop attention à l'homme masqué pour l'instant. Non, il voulait s'amuser un peu avec la femme au teint plus sombre que les deux autres.

Xena : Mais quel vicelard... Hé, regarde un peu par ici au lieu de vouloir nous briser le moral en tuant nos alliés les plus faible !

Zabak : J'vois pas de quoi tu parles bouahahah !

Puis, de nouveau, Zabak lança sa hache en direction de l'Almée. Xena bondit en l'air et mit un coup de poing pour dévier la hache de nouveau, Zabak s'empressa de la récupérer sur le sol, Xena en profita pour lui mettre un violent coup d'espadon dans son dos ! Cependant...

Xena : Quoi ?! Il n'a pas d'entaille ? Comment c'est possible ? D'abord Jean-Paul qui résiste à mes poings, maintenant lui qui résiste à ma lame, qu'est ce que ça veut dire ?!

Zabak, profitant de l’étonnement de Xena, dégaina sa hache létale et la dirigea rapidement et violemment vers Xena en direction de sa gorge, il comptait en finir en une attaque.

La hache se heurta à un mur de métal, provoquant un puissant fracas, alors que Morag se trouva avec l'armure enfoncée là où l'arme avait frappé, au niveau du poitrail. Sous la souffrance, il dégobilla de la salive, avant de frapper le chef au visage. Ce ne fut pas des plus efficaces, vu les circonstances, mais suffisamment pour indiquer à Xena que les coups de poings semblaient marcher. De nouveau, Signy utilisa un remède, sur Morag cette fois.

Zabak : T'as survécu à un coup direct de ma hache létale? Pas mal gamin! Mais tu frappes comme une fillette!

Morag (Pensée) : Une fillette qui vient d'aider à repeindre un démon en rouge sang. Cependant, il FAUT que je sois sous-estimé. Gr, n'empêche, il a fait mal!

Et le combat reprit. Morag était clairement dominé mais sa résilience naturelle l'aidait à ne pas être totalement écrasé. Et les danses que faisait Abina l'aidaient à réduire le fossé les séparant.

Xena avala sa salive et se tint instinctivement la gorge l'espace d'un instant en se disant qu'elle venais d’échapper au pire. Tout comme la fois ouJean-Paul avait failli lui crever les yeux de peu.

Xena : Merci Morag, je t'en dois une... J'aurais pas du relâcher ma garde comme ça.

Puis la Marquée  leva son pouce en l'air, comme pour remercier Signy d'avoir soigner son précieux allié, puis elle se reprit, constatant au passage que le poing de Morag semblait avoir été bien plus efficace que la lame de Xena, ce qui l'étonna beaucoup.

Xena, pensées : Et si... Jean-Paul avais une technique le protégeant des poings et que ce type avais une technique le protégeant des lames ? C'est impossible autrement que ma lame soit moins efficace que le coup de poing de Morga qui venait de se prendre un violent coup. Merci à lui, maintenant je sais que je ne dois pas me décourager. A mon tour maintenant.

Zabak, alors qu'il se moquer de Morag relâcha momentanément son attention vis à vis de la Marquée, et elle lui envoya un coup du droit en plein dans la mâchoire de ce dernier qui la sentit craquer sous l'impact. Puis, alors qu'il entra dans une colère noire, il dirigea vers Xena un coup de hache létale horizontal, attaque qu'elle esquiva avec aisance grâce au bonus d'esquive du triangle de armes et de la danse de Abina qui esquiva elle aussi gracieusement la nouvelle attaque de Zabak qui avait repris une hache courte, tout en lui balançant un sort de feu en plein visage.

Zabak : Ah, mais c'est que vous commencez à faire chier les anguilles !!

Perroquet : A FAIRE CHIER ! A FAIRE CHIER !

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Zaris, pensées : Des renforts ? Je vais devoir vite soigner ma blessure avant que... Mais !?

En tâtant sa ceinture, il remarque que sa potion n'est plus la. En balayant le pont du regard, il voit une homme encapuchonné qui semblait ricaner avec une potion à la main. Mais Zaris n'aura pas le luxe de le poursuivre puisque deux épéiste et un combattant viennent s’interposer entre les deux hommes, laissant ainsi le voleur libre de partir et d'aller voler quelqu'un d'autre.

Zaris : Et merde !

Le mercenaire de Gaïa était clairement désavantager seul contre trois, dont deux épéistes. Il ne voit qu'une seule solution pour s'en sortir. Les deux épéistes, plus rapide, sont les premières à venir à portée de Zaris. Au moment ou l'un d'eux s’apprête à attaquer, le mercenaire le coupa en deux avec une attaque d'une vélocité impressionnante puis enchaîna avec le deuxième ennemi, qui évita de justesse sa hache. Mais Zaris lança de suite une autre attaque tout aussi rapide et puissante que la précédente, faisant une large entaille tout le long du buste du pirate de l'air. Alors que le corps de ce dernier s’effondre au sol, Zaris tourna son regard vers le combattant qui se montrait hésitant depuis qu'il a vu le mercenaire tuer ses deux compères sans mal. Sans crier gare, le mercenaire charge en direction du pirate de l'air et l'attaque avec la même rapidité. Le pirate tenta de dévier la hache mais la force de ce coup eu, au contraire de ce qu'il espérait, comme effet que sa hache fut dévier par celle du mercenaire et lui glissa des mains. Zaris tua d'un seul coup son adversaire désarmer sans lui laisser la moindre chance de s'en sortir.
Voila ce que Zaris réserve à ceux qui l'oblige à utiliser sa technique personnelle.

Mais l'utilisation de sa technique l'a fatigué mais le combat n'était pas terminé et la princesse et Calcias était à terre, vulnérable au moindre ennemi qui passerait par la. Il ne pouvait pas se permettre de traîner. Il s'approche des deux mercenaires aussi vite que sa blessure lui permet. En chemin, une flèche passa pas loin de lui, un archer ennemi l'a pris pour cible. Pas loin, à l'abri, Finley voit une opportunité de mettre hors combat l'archer ennemi en voyant son allié pris pour cible. Il encoche une flèche à son arc, sort partiellement de son couvert, vise l'épaule du pirate de l'air et décoche sa flèche. Mais ce dernier n'avait pas oublier la présence de Finley et la distance lui permit d'éviter d'être blessé.

L'intervention de Finley permet à Zaris d'arriver près des mercenaires au sol. A première vu, les deux n'avait pas l'air en danger de mort imminent mais il faut tout de même les mettre à l'abri. Soudainement quelqu'un arrive derrière lui, Zaris se tourna d'un coup sec, prêt à se battre. Mais il se calma en voyant que c'était le tagüel qui était venu. Parfait, un peu d'aide ne lui fera pas de mal.

Zaris : Aide moi à mettre ces deux la à l'abri !

Il désigna Calcias et la princesse tout en parlant. Puis sans attendre, il attrapa la première personne à portée de main, en l'occurrence Eléanora, et la souleva pour la mettre sur son épaule et la porter comme un vulgaire sac à patate. Le mercenaire se dirigea vers les tonneaux ou se cache Finley, c'est ce qui lui semblait être la meilleur option pour la mettre en sûreté pour le moment.

Zaris, pensées : Mais ou est passer notre nouveau soigneur ? On aurait bien besoin de lui.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Son message délivré Mwindo avait, après quelques hésitations, décidé de retourner dans le dortoir du bateau pour récupérer sa brigandine et laisser le temps à son familier de se régénérer. Il revint au pas de course et remonta sur le pont près à en découdre, mais ce qu’il vit lui fit l’effet d’une douche froide. De nombreux corps jonchaient le sol maculé de sang, heureusement aucun qu’il reconnut. Depuis sont exil forcé le mage noir avait dû s’adapter, perdant entre autres choses une bonne partie de son inhibition à la violence. De son point de vue toute personne qui cherchait à prendre une vie devait être prêt à perdre la sienne. Cependant c’était la première fois qu’il voyait autant de victimes de morts violentes et le spectacle lui donnait la nausée.

Mwindo prit une profonde inspiration pour se calmer…et réprima un haut le cœur : Quelle odeur épouvantable ! Ils mettraient probablement des jours à nettoyer tout ça une fois que ce serait fini. Chassant ces pensées inutiles de son esprit il examina la situation de ses différents compagnons.

Le trio comptant Xena, Mor et la danseuse se dirigeaient vers le pirate au perroquet, massacrant sur leur passage quiconque était assez stupide pour s’interposer. Ce groupe n'avait manifestement pas besoin d'assistance.

L’autre chef des pirates était non loin de là mais ne prenait pas part au combat. Maintenant qu’il pouvait l’observer directement son aura magique était tout simplement terrifiante pour le mage noir, hors de question de l’affronter directement ! Autant qu’il pouvait en juger, le mage semblait être la pièce centrale d’un rituel affectant la totalité du camp ennemi. Peut-être était-ce la raison pour laquelle il restait au même endroit au lieu d’attaquer Signy et Néo qui était pourtant à portée d’attaque ?

Mwindo se demanda distraitement pourquoi là tacticienne/soigneuse du groupe se retrouvait aussi souvent dans les mêlées les plus dangereuses. En tout cas, le nombre impressionnant de cadavres qui jonchaient le sol autour du duo ainsi que la férocité avec laquelle Néo se battait tenait en respect leurs adversaires. Bientôt le mage vit un certain nombre d’entre eux abandonner ces proies récalcitrantes. L’un d’entre eux pointa Mwindo du doigt et bientôt trois ennemis se dirigeaient vers lui arme au poing.

Le mage noir grogna intérieurement mais il se sentait relativement confiant : De toute évidence les pirates n’avaient pas l’habitude d’attaquer des gens capables de se défendre. Le facteur inconnu était la curieuse aura qui entourait chacun d’entre eux et dont il ignorait les effets.

« Peu importe. Je n’ai pas survécu jusqu’à maintenant en comptant uniquement sur les autres. »


Fouillant dans sa sacoche il en retira une petite sphère d’un vert terne :  la tête usagée d’un bâton de soin. Il commença aussitôt à y injecter son mana tout en surveillant l’approche du groupe. Lorsqu’ils ne furent plus qu’à une dizaine de mettre, le corps du mage noir sembla soudain s’embraser. Une aura d’un violet foncé, presque noir, se mit à danser autour de lui. Le blanc de ses yeux vira au noir et ses iris au jaune. Le groupe s’arrêta interloqué.

« Pas aussi vulnérable que vous pensiez ? railla le mage noir »

Intérieurement il était soulagé que les pirates soient aussi crédules et impressionnables qu’il espérait car tout ce spectacle n’était que de l’esbroufe, un moyen de gagner plus de temps pour pouvoir apporter les modifications nécessaires à la sphère dans sa main.

Les trois pirates échangèrent à voix basse tout en le dévisageant avec méfiance. Celui qui semblait être le meneur le fusilla du regard et cracha d’une voix rauque:

« Je sais pas quelle diablerie tu nous prépares mais t’es tout seul et on est trois. Dès que t’auras jeté ton sort, t'es mort !

« Trois contre deux, le corrigea mentalement Mwindo »

Son familier sous forme éthérée flottait déjà en à mis chemin entre lui et ses ennemis. Puis il répliqua à haute voix :  

« Oh wow, quelle éloquence. J’imagine que tu te portes volontaire pour être celui qui va mourir en premier alors ? »

La fripouille pâlit et eut un mouvement de recul quand le mage noir pointa la sphère dans la paume de sa main vers lui.

« Qu…Petit merdeux ! Vous laissez-pas impressionner encercler le ! La protection de la déesse est avec nous ! »

La sphère dans sa main se mit alors à vibrer avec une intensité croissante, signe qu’il était temps d’agir. Le mage noir laissa son illusion se dissiper et abaissa son bras avec une lenteur délibérée.

« Mesdames et messieurs, préparer-vous à être éblouis ! »

A ces mots, Mwindo lança la pierre directement au-dessus de sa tête constatant avec satisfaction que ses ennemies avaient les yeux rivés sur celle-ci.

« 3,2,… »

Son timing n’était pas au point car lorsqu’il compta deux la sphère explosa dans un bruit de verre brisé accompagné d’un flash si violent qu'il manqua l’aveugler en même temps que ses cibles. Les pirates eux reçurent l’effet de plein fouet. En un éclair son tome de flux fut dans sa main et il se prépara à attaquer laissant son familier se matérialiser pour semer encore plus la zizanie. Frappant tantôt avec son épée tantôt avec sa main griffue, le familier abattit les deux autres avec une efficacité brutale. Le sort de flux lancé par Mwindo atteignit sa cible en plein torse, cible qui chancela mais ne s’écroula pas. Le pirate, celui qui l’avait apostrophé, lui jeta un regard à la fois haineux et triomphant.

« J..J’avais raison, balbutia-il en respirant avec difficulté. Ça fait même pas mal ! La déesse nous protège ! »

L’instant d’après il se fit décapiter par le familier.

Le mage noir observa le corps de ses assaillants en fronçant les sourcils.

« Ce sort de flux aurait dû le tuer sur le coup…On dirait que cette aura magique qui les protège risque d’être un problème lorsqu’on passera aux ennemis les plus coriaces. Il faut qu’on fasse quelque chose à propos du connard masqué. »

Ils n’avaient que peu d’options au final et Mwindo arriva rapidement à une décision : il allait de nouveau compter sur son fantôme. Utilisant la capacité du spectre à ignorer la gravité, il approcherait la cible loin des regards en s’accrochant à la coque du vaisseau. Puis le familier attendrait le moment propice pour bondir de sa cachette, saisir l’enflure si possible en lui couvrant la bouche pour l’empêcher d’incanter et l'entrainer dans le vide. Le mage noir ne se faisait pas trop d’illusion : à moins d’être incroyablement arrogant leur ennemi avait probablement paré à l’éventualité que quelqu’un tente le double suicide pour le tuer. Au moins cela permettrait d’interrompre le satané rituel. Et puis si l’embuscade ÉTAIT couronnée de succès, ce serait le plus beau coup de sa courte carrière !

Aucune commande n’était nécessaire, son ‘’ami’’ était une partie de lui après tout. Obéissant aux désirs de son invocateur, le familier marcha vers la balustrade puis bascula et disparut par-dessus bord.

Une fois séparé de son familier, Mwindo sentit un frisson lui parcourir l’échine. Qu’est-ce qu’il se sentait vulnérable ! Optant de garder son tome de flux dans la main près à l’usage, tant-pis pour le contre coup, il balaya à nouveau le pont des yeux à la recherche des miliciens qu’il n’avait pas encore vu. Le mage noir fronça les sourcils lorsqu’il repéra un archer qui décochait flèche sur flèche vers une série de tonneau derrière laquelle il crut reconnaitre Finley et devina la présence de plusieurs autres personnes. Sa destination choisie, il marcha vers l’archer d’un pas rapide tout en chargeant un sort de flux.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
https://www.youtube.com/watch?v=N2RK6OGNMCY

Sur le pont du Fire Emblem, le combat faisait rage. Les mercenaires se battaient vaillamment, et parvenaient à vaincre les pirates qui s’opposaient à eux, seulement, le nombre d’ennemis ne diminuait pas. En effet, d’autres pirates venaient en renforts depuis leur navire, et Néo le voyait bien.

Néo : Grr… On a beau les tuer, ils reviennent toujours plus nombreux, c’est un véritable essaim de moustiques !

Alors que deux T1 Combattant se jetèrent sur lui, Néo les repoussa tous deux avec sa lance, avant d’en éliminer un avec un sort de vent. Il acheva l’autre avant qu’il ne puisse réagir, d’un coup d’estoc de sa lance. Il sentit à ce moment un flux d’une grande douceur parcourir son corps, apaisant ses douleurs : Signy venait de le soigner à l’aide de son bâton de soin.

Néo se tourna vers elle.

Néo : Merci bien !

Signy : Mais, de rien.

Néo : Tout va bien de ton côté ?

Signy : Oui, on peut dire qu--Attention !

À ces mots, Néo se retourna juste à temps pour esquiver la flèche qui lui était destinée. Il perdit cependant une mèche de cheveux au passage. Il allait attaquer l’archer, lorsqu’il se rendit compte qu’un autre l’attaquait. Il balaya alors la flèche d’un sort de vent. Mais, le premier archer en avait profité pour bander son arc à nouveau, et envoya une deuxième flèche que Néo dut encore contrer avec un sortilège. L’autre archer en profita alors, à son tour, pour tirer. Néo contra à nouveau avec sa magie, mais fronça les sourcils.

Néo : Ça commence à bien faire, votre petit manège !

Il mit sa main droite sur Balarane, sa lance démesurément longue, tout en préparant un sort de vent de sa main gauche. Lorsque le premier archer tira sa flèche, il la contra avec son sort de vent, en même temps que de dégainer Balsarane. Bondissant d’un coup sur son ennemi qui ne s’y attendait pas, il profita de l’allonge de son arme pour l’atteindre à la poitrine. Mais il avait survécut, et Néo dut l’achever d’une autre attaque. Alors l’autre archer en profita pour tirer une flèche en direction de Signy.

Signy, pensées : Il fallait s’en douter ! Hum…

Se concentrant de toutes ses forces, elle tenta une esquive, mais la flèche était trop rapide, et la toucha à l’épaule.

Signy : Aouch !

Néo : Non, Signy !

Furieux, Néo fonça sur l’archer et le piqua avec Balsarane. D’un battement d’ailes, le chevaucheur wyverne s’éleva de plusieurs mètres, repoussant dans l’élan le corps encore en vie du malheureux pirate, qui passa par-dessus bord en hurlant d’effroi.

Néo : Signy ! Tu vas bien ?

Signy : Ça peut aller. J’ai un peu mal, mais… cette blessure n’est pas grave.

Néo : Ça ne fait rien, il faut la soigner quand même. Tu as une potion sur toi ?

Signy : Non…

Néo : Moi non plus. Zut ! Tu ne peux pas utiliser un bâton sur toi-même ?

Signy : Eh bien… À vrai dire, je n’ai jamais essayé, mais ça ne doit pas être possible.

Néo : C’est pas vrai…

Pirate : Eh, il est là !

D’autres renforts accoururent en direction de Néo et Signy. Néo balaya l’air de sa lance, obligeant les pirates à s’arrêter net pour ne pas finir embrochés.

Néo : Allez-vous en d’ici !

Pirate : Non ! C’est toi qui a tué le plus de nos compagnons. Alors on est venus pour les venger ! En nous mettant tous contre toi, on finira bien par t’avoir !

Néo : Ah vraiment ? À votre place, je ne serais pas si sûr de ça.

Néo, pensées : Ils sont une dizaine, à vue de nez. Même en admettant qu’ils se gênent un peu entre eux, ils sont trop nombreux pour que je puisse les gérer seuls. Et Xena est partie, c’est bien ma veine ! Il reste une option…

Néo : Signy… Ça te dirait de revivre notre première balade ?

Signy : Notre première balade ? Mais, que veux-tu dire par l…

Mais Signy eut alors un déclic. Elle se souvint… Elle se rappela de ce jour-là, où Néo l’avait faite montée sur Martel, derrière lui. Et lui avait offert son baptême de l’air. Elle se revoyait, chevauchant aux côtés de Néo, fendant les cieux, libre. Alors qu’une sensation de bien-être l’envahit, elle se mit à sourire.

Signy, pensées : Il a tourné les choses ainsi, pour cacher son idée aux pirates. Car, s’il m’avait demandé directement de monter derrière lui, sachant cela nos ennemis auraient essayé de l’empêcher en me tuant en priorité, au lieu de rester concentrés sur lui.

Signy : D’accord.

Néo : Très bien !

Pirate : Eh, on vous gène pas ?

Pirate : Allez les gars, tous ensemble ! On lui donne aucune chance ! À trois ! Un, deux…

Néo se préparait à l’assaut, Martel replia ses ailes, tandis que Signy se préparait à monter sur Martel. Avec un peu d’appréhension, cela dit, elle devrait monter très vite, or elle craignait que sa fâcheuse maladresse lui joue des tours à ce moment crucial…

Pirate : TROIS ! YAH !

Au signal, c’est pas moins de huit ennemis qui sautèrent en même temps sur Néo, alors que Signy essaya de monter très vite et de s’accrocher à lui.

Tout se passa en moins d’une seconde. Martel décolla d’un coup d’ailes très brusque, et tout le groupe de pirate sembla s’élever comme une montagne, avant de tous tomber à terre, laissant le chevaucheur wyverne s’élever à la verticale. Alors que les pirates, groggys, se relevaient en grommelant, ils virent en levant la tête, que le duo avait fait place à un trio. Derrière Néo, se tenait Signy, le cœur battant encore la chamade.

https://www.youtube.com/watch?v=nXCrk7GcSXw

Signy : J’ai… j’ai réussi !

Néo : Je n’en doutais pas.

Signy : Mais… j’aurais pu rater mon mouvement… Comment pouvais-tu être sûr que…

Néo : Car un lien fort nous unit à présent.

Signy rosit à ces mots.

Signy : Un lien fort ? Ce n’est pas très logique, mais… tu as peut-être raison, après tout.

Néo : Je le pense en tout cas. Moi aussi, je suis quelqu’un de plutôt rationnel, mais… il me semble que certaines choses en ce monde, dépassent le simple cadre de la rationalité.

Signy : Ah ? Vraiment ?

Néo : Tu es prête pour la suite, Signy ?

À ces mots, Signy rangea son bâton pour dégainer son épée bronze.

Signy : Oui, je suis prête !

Néo : Alors c’est parti ! Que la fête commence !

Le trio fusa alors vers le sol, fauchant les ennemis. Néo embrochait les pirates de sa lance, les uns après les autres, tandis que Signy achevait les ennemis blessés avec son épée. La vélocité de Martel, malgré les deux cavaliers qu’elle portait, rendait les attaques impressionnantes de rapidité. Les pirates étaient complètement impuissants et médusés par ce nouveau duo qui s’était formé : un duo à l’avenir prometteur…

Constatant qu’ils ne pourraient rien faire au corps-à-corps, plusieurs T1 Pirate se reculèrent pour lancer leur bipenne, en même temps que des archers tirèrent leur flèche. Mais Martel était rapide et esquivait la majorité des attaques, se prenant volontairement les bipennes qu’elle ne pouvait pas esquiver afin qu’elles rebondissent sur ses écailles robustes. Néo, en se concentrant de toutes ses forces, parvenait à repousser les flèches mortelles avec des sorts de vent. Dès qu’il avait une seconde de libre, il jetait un sort de vent vers l’un de ces maudits archers.

En bien peu de temps, les deux mercenaires de Gaïa avaient terminé de vaincre les onze ennemis qui étaient venus à eux.

Néo : Pfiou ! Eh bah, quelle efficacité ! Moi-même j’en suis impressionné !

Signy : Moi aussi, je dois l’admettre. Nos résultats ont dépassé les meilleurs pronostics ! C’est peut-être dû à ce lien puissant dont tu m’as parlé.

Néo : Oui, je pense qu… Oh, bon sang ! Il y en a encore d’autres qui arrivent du vaisseau pirate !

Signy : Mais combien peuvent-ils être ?

Néo : Je l’ignore, mais, si on les laisse faire, ils risquent de déborder nos alliés. Xena se bat avec Abina et le nouveau, Morag, contre le capitaine. Celui-ci a l’air coriace, s’ils se font prendre à revers, ils sont cuits !

Signy : Tu suggères d’aller stopper la progression des renforts ?

Néo : Oui !

Signy : Très bien, cela me va.

Elle jeta un dernier coup d’œil sur le reste du champ de bataille, afin de s’assurer qu’il n’y avait pas un allié à soigner avec son remède. Puis son regard se posa un instant sur le Sage ennemi, toujours immobile. Il ne réagissait pas malgré les pertes encaissées par les pirates, impassible.

Le trio décolla à nouveau, et atterrit sur la passerelle reliant les deux navires alors que trois pirates ennemis l’empruntaient justement pour se rendre sur le Fire Emblem.

Pirate : Eh !

Néo : Votre chemin s’arrête là, pour passer vous aller devoir nous battre ! Si tant est que vous puissiez y arriver, bien sûr !

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Musique d'ambiance :


Xena entendit des cris venant de derrière elle, des cris qu'elle ne reconnaissait pas, il devait s'agir de pirates. Il semblerait que ses arrières ainsi que ceux de ses deux équipiers soient couverts par des alliés. Xena ne tourna pas sa tête pour vérifier de qui il pouvait bien s'agir. Tourner la dos à son adversaire lors d'un combat mortel pourrais lui coûter la vie. En tout cas il semblerait bien que le plus gros des ennemis ne passerait pas pour déranger le trio qui combattait Zabak. Morag arrivait à tenir le coup contre le pirate et l'imprécision de la hache de jet de ce dernier permettait à Abina d'esquiver avec aisance ses attaques répétées. Il se donnait du mal pour rien. Toutefois, il semblait qu'un unique ennemi venait de passer entre les mailles du filet, un épéiste avec un cuiracide qui se jeta sur Morag. Ni lui ni Xena, qui avaient le dos tourné, ne le virent venir.

Abina : Morag attention derrière toi ! Il a un cuiracide !

Xena, pensées : Merde, je l'ai pas vu venir puisque je suis concentrée sur leur chef !

La Marquée se retourna pour apercevoir l'épée de l'épéiste s'abattre verticalement sur le dos de Morag, avec une attaque pareille, il serait en danger, surtout si Zabak en tirait partie. C'est alors que...

Xena : URGH !

Xena s'interposa alors que le cuiracide s'enfonça net dans sa chair du coté son épaule gauche. Elle venais de se décaler pour prendre l'attaque à la place de Morag qui n'aurait clairement pas eu le temps de se décaler sans devoir ruiner la stratégie mis en place par la femme au la crinière de feu. Abina en profita pour balancer un sort sur cet épéiste alors que Xena l'attrapa par la gorge, le cuiracide toujours enfoncer dans son épaule avant de claquer le visage de ce dernier sur le Fire Emblem. Puis s'arrachant d'un coup sec le cuiracide de son épaule, elle le restitua à son propriétaire légitime en l'empâlant dans son dos.

Xena : Bordel, je peux plus utiliser mon bras gauche, je le sens plus. Saleté de lâche.

Au loin, Signy avait vu la scène avec effroi. Voir Xena se jeter sur une attaque était un spectacle complètement inattendu, mais l'épée plantée dans l'épaule de la mercenaire fit couler une grosse quantité de sang. Déglutissant, la stratège examina ses options... Néo était seul sur le front où des ennemis s'amassaient, et si elle soignait sa deuxième chef maintenant, elle n'était pas sûre de pouvoir maintenir son énergie. Après tout, elle avait déjà forcé sur l'utilisation de soins. Elle ne perdait pas autant de sang que cette fois là et n'avait pas couru, ni combattu, pratiquement, mais elle avait utilisé plus de magie.

Signy (pensées) : ... Pardonne moi, Xena. Je ne peux que te faire confiance, m'évanouir maintenant ne ferait que rendre la tache encore plus difficile à Néo.

Pendant ce temps, Morag assista à la scène, et lorsque le capitaine constata que la personne la plus dangereuse du groupe était en mauvaise position, il sortit sa hache létale avec un petit sourire sadique.

Zabak : Ah, enfin! Bonne nuit ma jolie!

Perroquet : MA JOLIE, COUAAAC!! MA JOLIE!!

La hache s'abattit sur Xena. Ou du moins, allait le faire, si une charge brutale ne l'avait pas poussé de deux bons mètres. Morag, renforcé par la danse d'Abina, avait effectué une bousculade sans crier Gare, sauvant la vie de la rousse. Puis il se plaça entre les deux belligérants, en garde à mains nues. Après tout, sa hache ne lui apporterait pas un net bonus contre cet homme, autant y aller au close-combat. Il tourna la tête vers Xena.

Morag : Merci pour l'autre. Je te couvre, soigne toi.

Puis il s'élança vers le capitaine, toujours en respectant le malus classique des chevaliers, et commença à faire pleuvoir les coups sur son adversaires. Pas aussi fort ni entraîné que Xena, il parvenait pourtant à maintenir temporairement Zabak en respect.

Zabak : Espèce de sale merdeux...!!

Xena soupira puis sortit sa potion de sa poche.

Xena : Merci, je pense que les trois gorgées vont y passer si je veux utiliser mon bras de nouveau. (Il faudra un jour que je me renseigne sur les ingrédients de ce machin moi, le fait que les potions referme légèrement les plaies à chaque gorgée... C'est obliger qu'il y à un « ingrédient magique » dedans. Bref c'est pas comme si y réfléchir maintenant allait m'aider à oublier le goût amer de ce truc.)

Puis, ni une ni deux, Xena but d'une traite sa potion entière, ce qui referma légèrement sa plaie et lui permit d'utiliser son bras de nouveau malgré une douleur réelle qui se faisait ressentir. Il faudrait malgré tout que Xena aille voir Mwindo après la bataille pour ne pas avoir de nouvelles cicatrices qui marquerait une nouvelle fois une des parties de son corps. Elle se doutait bien que si Signy ne l'avait pas soignée, ça voulait dire qu'elle arrivait à sa limite. Xena grimaça malgré tout une fois que le goût de la potion se fit ressentir dans toute sa bouche.

Xena : Pouah ! Toujours aussi infect. Désolée pour l'attente Morag, on peux enfin reprendre !

A ces mots, la Marquée mis un gros coup de poing dans la joue droite du Chef des pirates avant d'adresser un signe de tête à Morag, il était bientôt temps pour lui de mener à bien son rôle.

Morag adressa un signe du chef à Xena. Il allait être temps de révéler son bluff. Cependant, alors qu'il regardait son ennemi, ses yeux se posèrent sur sa ceinture. Il avait un breuvage. Si jamais la situation tournait mal pour lui, il avait toujours moyen de se soigner, alors que la jeune stratège n'avait pas aidé la chef à se soigner. En contrepartie, elle avait totalement vidé sa potion, et lui n'en avait pas. D'une façon ou d'une autre, il FALLAIT que Morag se serve de sa tromperie pour empêcher leur ennemi de boire la solution curative!

Morag (pensée) : Okay, le moment même où il va tenter de prendre sa potion, je me jette sur lui, pleine vitesse!

C'était la première fois que Morag planifiait quelque chose en combat, il était plutôt habitué à foncer dans le tas en poussant des cris plus ou moins intelligibles, mais il se sentait plutôt fier de lui-même, tout en admettant qu'il n'aurait probablement pas pu avoir cette idée tout seul. Après tout, c'était Xena qui lui avait conseillé de jouer sur la surprise. Essayant donc de faire un signe discret à sa partenaire en direction de la potion, le marqué espérait qu'elle comprendrait ce qu'il cherchait à faire. Si bien que, sans accélérer, il fit retomber les coups de poings. Mais cette fois, il n'y eut pas autant d'effet, car le pirate s'était préparé et repoussa le batailleur lourd en donnant un coup circulaire de hache létale. Le coup étant large et étant plus à vocation de repousser que de blesser, Morag ne subit pas grand chose du coup, néanmoins...

Morag : Je vois, on ne joue plus, enfant du démon?

Zabak : La plaisanterie a assez duré, vous trois. Je vais vous arracher le crâne et danser dans vos entrailles!

Xena, pensées : Le breuvage ? Mmh ce n'est pas stupide en soit mais, est-ce vraiment nécessaire ? Bah, je le laisse gérer, j'ai dit que je m'en remettrais à son jugement, tant qu'on élimine ce type c'est tout ce qui compte.

Le pirate quand à lui semblait être énervé, cela faisais plusieurs minutes qu'il ne parvenait pas à toucher Abina avec sa hache courte et il semblait enfin avoir abandonné l'idée, préférant se concentrer en priorité sur Morag et Xena, les deux personnes les plus à portée de sa dangereuse hache létale, et puisqu'elle n'utilisait plus son espadon, Xena n'avait plus l'avantage du triangle des armes. C'était neutre des deux cotés. Il fallait cependant en finir au plus vite, l'effet de surprise de Morag ne marchera pas, Xena était blessée et Morag n'allait sûrement plus tenir très longtemps au vus de la différence de niveau le séparant du chef ennemi. Et après avoir regarder en direction du breuvage du capitaine, le regard de Xena s'attarda autre part.

Xena, pensées : En fait, je sais exactement ce que je vais faire pour en finir au plus vite. Il ne joue pas à la loyale alors pourquoi je ferais la même chose ?

Zabak qui était alors rouge de colère mit plusieurs coups de hache verticaux pour tenter de scinder Xena en deux, chaque coup était dangereux et plus précis que les attaques portées à la hache courte. Cependant, Abina facilitait grandement la tâche à Xena qui esquivait avec aisance même si elle avait failli in extremis deux fois de suite se faire trancher définitivement un bras ! Alors que la hache du bougre s'abattit une nouvelle fois, Xena profita du moment opportuns pour... Mettre un violent coup de jambière en mythril dans les parties intimes de son adversaire juste après que Morag lui ait mis précédemment un coup de poing en pleine face. Le pirate tomba à terre se tenant les parties intimes alors qu'il avait lâché sa hache.

Xena, pensées : Point faible commun de tout les hommes, et ça a visiblement marché comme prévu.
Zabak : Aaaah ! Bordel la sale garce ! J'ai maaaaaaal !!!!

Perroquet : J'AI MAL ! J'AI MAL !

Morag ne put s'empêcher de réprimer une petite grimace de douleur, s'imaginant se prendre un coup au même endroit. C'était douloureux à imaginer... Cependant, l'homme ayant lâché sa hache, Morag se jeta dessus pour s'en saisir. Il n'était pas capable de s'en servir, il le sentait en posant les mains dessus, mais il y avait toujours une alternative. Il inspira un grand coup, poussa un cri et jeta l'arme.... Complètement par dessus bord. L'homme, déjà agonisant de douleur, ne put qu'assister à la disparition de la hache de son champ de vision. Ses yeux étaient remplis de larmes de rage et de douleur, et il poussa un cri puissant.

Zabak : Vous vous foutez de moi!? ARGH!! Je vais vous...!!

Et alors qu'il dirigeait sa main vers le breuvage, Morag décida qu'il était temps de VRAIMENT agir maintenant. Il se jeta sur le chef pirate, le plaquant au sol et lui écrasant les bras. L'homme, brisé par la douleur, écrasé par l'armure lourde, ne parvint pas à se libérer tout de suite.

Zabak : Pe.... Petite merde...!

Xena eut un sourire alors qu'elle regarda Morag balancer l'arme de leur ennemi par dessus bord. Désormais le pirate était sans défense et encore plus lorsque le Marqué écrasa de son propre poids ainsi que le poids de son armure lourde le chef en question. Le Perroquet quand à lui prir peur puis, dans un dernier cri, se mit à voler dans la direction opposée au combat. Tant mieux pensa Xena, elle ne voulait pas faire de mal à ce pauvre animal juste parce que son maître était un abruti... Un abruti qui allait voir son espérance de vie réduite à néant ! La Marquée attrapa alors Kordalbug et empoigna son espadon le plus lourd à deux mains alors qu'elle laissa échapper un gémissement de douleur à cause de son autre bras.

Xena : Mnngah... Bon sang, ça reste douloureux... Mais je n'ai pas le choix, il faut en finir maintenant pour ne pas perdre les efforts de Abina ainsi que ceux de Morag qui s'était révélé être particulièrement efficace lors de ce combat. Abina, danse pour moi, il ne faut pas que... Je me fatigue !

Abina : Compris !

Abina entama alors l'exécution de sa danse alors que Xena serra la poigne de Kordalbug dans ses deux mains puis, sans y réfléchir à deux fois, bondit en direction du pirate lui explosant son espadon en plein dans son visage !

Zabak : Aaaah !! Aaaah !!! Mon breuvage, vite, je veux pas crever !!!

Xena, pensées : Il aurais du mourir de cette attaque... Est-ce que ça veux dire qu'il peut éviter de mourir tant qu'il se fait soigner ?! Nos adversaires ont des techniques formidable, il faudrait vraiment que je pense à investir dedans à l'occasion, sinon je vais me retrouver derrière. Bien il est temps d'en finir, en espérant que ce prochain coup soit le bon ! Morag, résiste je t'en prie.

Xena : Abina !!!

Puis c'est dans une ultime danse dont l'Almée avait le secret que Xena senti une énergie nouvelle lui parcourir les veines. Zabak se débattait comme il le pouvait mais Morag lui donnait plusieurs coup de tête pour le tenir en respect alors que Xena hurlait de douleur tout en brandissant sa lame... Puis l'abattit une ultime fois sur le visage de Zabak qui en fut complètement éclater ! C'en était fini de Zabak, après un combat aussi difficile que celui qui avait eu lieu contre Jean-Paul quelques jours plus tôt.

Xena : On a réussi... J'en peux plus, oubliez le truc avec les prénoms je suis à bout... De Souffle... Aaaah ! Merci de votre assistance à vous deux je n'aurais jamais pu y arriver toute seule.

Morag jeta un regard à la marquée, alors qu'elle reprenait son souffle. Le trio avait réussit à vaincre Zabak mais franchement, ils ne pourraient pas faire beaucoup plus. Tous les trois étaient à bout de force, la tension retombée jouait sur leur énergie. Et quoi que Xena aie voulu faire avec les noms, ce n'était plus possible apparemment. Cependant, Morag eut une idée pour aider la Zweihander. Après tout, c'était elle qui avait fait le plus gros, il pouvait trouver quelque chose pour la soulager temporairement.

Morag : Hmm, Xena, si tu permets...?

D'un pas assuré, il posa la main sur le pommeau de Kordalbug. De cette façon, il lui proposait de la soulager d'un excédent de poids sur les épaules, rendant ses déplacements moins pénibles.

Xena regarda le Marqué en réprimant une grimace à cause de la douleur latente de son bras gauche puis opina à la proposition de Morag, lui confiant son arme.

Xena : Merci, ne te force pas par contre, t'as fait le plus gros du travail, tu dois être encore plus... Exténué que moi, j'ai vraiment atteins ma limite aujourd'hui... Merci à toi également Abina, sans toi je n'aurais jamais pu enchaîner autant le combat, désolée de vous avoir imposé ma faiblesse à tout les deux, je tenterais de... Faire mieux la prochaine fois, sans être un fardeau pour vous deux.

La Marquée se laissa alors tomber, s'adossant contre le rebord derrière elle, la suite de la mission était entre les mains des autres mercenaires, elle ne pourrait pas faire plus aujourd'hui. Abina quand à elle alla à la rencontre de Mwindo pour lui signaler que Xena avait besoin de soins pour son bras gauche alors que cette dernière faisait la conversation avec Morag pour éviter de s'évanouir.

Morag : Je sais pas si j'ai fait le plus gros du travail, mais si je pense que tu me surestimes, je n'ai qu'à m'améliorer pour ne plus être surestimé mais correctement estimé, heh.

Mettant donc Kordalbug sur le dos, les cils de Morag se froncèrent. Cette arme était effectivement très lourde. Et Xena avait couru avec ça sur le dos? Bon, lui-même avait une armure lourde... Après réflexion, il allait probablement imiter sa nouvelle leadeur et s'assit, reprenant son souffle. Il n'était pas aussi fatigué que Xena mais ses membres lui signalaient qu'il risquait certainement des courbatures d'ici demain... Il s'étira donc, engageant la conversation avec la jeune femme, attendant que quelque chose n'arrive, soit l'arrivée de Mwindo, soit l'arrivée de quelqu'un d'autre...

_________________
Attaque Surprise ! - Page 2 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Quand la stratège et Néo décollèrent sur la wyverne de celui-ci, certains ennemis à proximité ne purent s'empêcher de lever les yeux pour les suivre du regard. Réflexe parfaitement compréhensible et contre lequel il devait être dur de lutter, mais que Morgan ne se fit pas prier pour exploiter, tout en songeant qu'à leur place, il aurait sans doute commis la même erreur. Cette idée le mettait un peu mal à l'aise, mais elle ne l'arrêta pas pour autant.
Une tête penchée en arrière devenant beaucoup plus facile à couper, il n'allait pas se priver. Après la troisième, cependant, ils arrêtèrent de regarder en l'air pour se focaliser sur lui (du moins ceux qui n'étaient pas victimes du duo volant) et il fallut se remettre à esquiver, parer, rester concentré. Et encaisser les quelques coups qui passaient sa garde.
Il en vainquit quelques-uns de façon, hum... plus honorable; et sentit, dans la violence des coups qu'il se prit, le prix à payer pour son opportunisme. Son attitude ne leur plaisait pas, et il pouvait le comprendre. Il n'était pas certain de l'aimer lui-même.
Il voyait Zabak derrière ses adversaires et put suivre les différentes étapes de sa défaite : le coup que se prit Xena dans le dos, le coup de poing qu'elle mit à son adversaire... Le coup qu'elle mit entre ses jambes faillit provoquer des dommages collatéraux chez lui. Il grimaça et fut déconcentré, celui qui était son adversaire à ce moment-là se fendit en avant et le blessa légèrement. Morgan eut alors l'idée de profiter de la réduction de la distance entre eux pour... imiter Xena.
Et il l'acheva quand l'autre fut plié en deux.

Ensuite, il vit voler deux choses. D'abord la hache létale de Zabak qui passait par-dessus bord (il aurait aimé voir son propriétaire suivre le même chemin), puis le perroquet qui fuyait à tire-d'ailes, provoquant des réactions sur son passage parmi les pirates. Quelques-unes parvinrent à ses oreilles.
"Dites, les gars, quelqu'un se souvient l'avoir vu ailleurs que sur son épaule ?" -EPAULE! croassa le volatile.
"Il doit passer un sale moment." -MOMENT! appuya le perroquet, ce qui fit l'effet d'une sinistre confirmation.
Un pirate prit Morgan pour cible à ce moment-là. Sans doute avait-il entendu les mêmes choses que lui, vu son énervement. Le mercenaire, ne voyant pas d'autre danger immédiat que lui dans les environs proches, eut recours une nouvelle fois à la technique adepte pour s'en débarrasser rapidement. Zabak n'en ayant plus pour longtemps, les choses n'allaient pas tarder à se calmer. Du moins l'espérait-il ardemment.
Il venait de finir son adversaire quand il vit Xena achever le sien. Elle avait l'air exténuée. Lui-même n'était plus très en forme. Les entailles et autres estafilades s'étaient multipliées et avec elles la douleur et les picotements.

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Arrivé à portée de l’archer Mwindo libéra le sort de flux qui frappa sa cible prise au dépourvu en plein dans le dos. Le forban chancela mais ne s’écroula pas, à l’exaspération du mage noir. La fripouille fit volte-face, grimaçant de haine et de douleur, et encocha une flèche. Mwindo jura et s’empressa de se placer en position latérale, bras et épaule en avant pour au moins protéger ses parties vitales. Le pirate banda son arc, avant de soudainement lâcher son arme en portant ses mains à sa gorge d’où dépassait maintenant une flèche : Le mage noir vit Finley debout de derrière sa couverture les bras tremblants mais il avait heureusement réussi son tir. Mwindo le remercia d’un signe du pouce avant de s’empresser de rejoindre ses alliés derrière leur barricade improvisée.

« Joli coup Finley ! J’espère que…Wow, euh on dirait que j’ai bien fait de venir ici au final. Qu’est-ce qui vous est tous arrivés ?

A l’exception de Lamne et Finley qui avaient l’air sain et sauf au moins physiquement, les miliciens n’étaient pas sortis indemne des violents affrontements. Eleanora et Calcias en particulier semblaient avoir besoin de soins en toute urgence.  S’assurant d’un coup d’œil que le mercenaire (Varis ?  Zarias ? Il ne se souvenait plus) pouvait encore tenir le coup quelques instants, Mwindo se laissa tomber à genoux au chevet de ses camarades inconscients et se mit au travail. Curieusement il constata que malgré ses vêtements imbibés de sang Calcias était celui qui allait le mieux, la plupart de ses blessures semblaient avoir été soignées par un moyen inconnu et le soin qu’il lui administra n’était que pour l’aider à se rétablir plus vite. En revanche il haussa les sourcils de surprise en examinant la princesse : Il n’aurait su dire comment s’était arrivé mais bien qu’elle ne présentât aucune blessure apparente, son niveau d’énergie vital était si bas que s’en était alarmant et le mage noir dû la soigner à deux reprises pour stabiliser son état. Pour finir Mwindo s’occupa de la blessure que le mercenaire avait subi au genou avant de se relever en s’étirant.

« Tout va bien pour vous, Lamne, Finley ? Si vous avez besoin de soins ce serait le moment, déclara-t-il tout en inspectant la progression du combat »

Le cours de la bataille semblait maintenant clairement en faveur des miliciens. Le guerrier masqué, Xéna et la danseuse étaient parvenus à se débarrasser des renforts du chef pirate et cee dernier était maintenant sur la défensive, assaillit de toute part. Néo et Signy avaient littéralement massacré tous les ennemis ayant eu la malchance de les attaquer, laissant derrière eux un nombre impressionnant de cadavres. Le duo s’était ensuite emparé de la passerelle qui permettait aux forbans de rejoindre le Fire Emblem : Les deux chefs étaient complètement isolés à présent.

« De toute manière au vu des lourdes pertes qu’ils ont essuyées, je serais surpris qu’il y ait encore du monde sur leur navire. Hmmm…d’ailleurs ce ne serait pas une mauvaise idée d’en profiter pour nous en emparer. Enfin si le mage nous en laisse l’occasion. Ben tiens, en parlant de la raclure… »

Le mage était toujours à l’endroit où il l’avait vu pour la dernière fois. Même en voyant ses alliés(?) se faire massacrer il n’avait pas daigné lever le petit doigt pour les aider alors qu’il en était clairement capable. Même si le mage noir comprenait que l’inaction du mage était une des raisons pour lesquelles les miliciens s’en sortaient aussi bien, intérieurement il était piqué au vif que leur ennemi se considère tellement au-dessus d’eux (et de lui en particulier) qu’il ne les voyait même pas comme une menace.

Se concentrant pour vérifier la position de son familier, il constat avec satisfaction qu’il était accroché à la balustrade juste derrière le mage dont l’attention semblait être sur Néo.

« Alors ne perdant pas plus de temps. FAIS-LE. »

De sa position derrière les tonneaux Mwindo vit son familier jaillir en un éclair de sa cachette pour fondre sur sa cible. Un de ses bras s’enroula autour de la hanche de sa victime tandis que son autre main se plaqua sur son visage. Aussi soudainement qu’il était apparu le familier recula jusqu’à la balustrade et bascula dans le vide, entrainant le mage avec lui.

Mwindo était sur le point d’exulter mais se reteint, il n’était pas encore certains que l’attaque avait eu raison de leur ennemi. Tremblant d’excitation et d’appréhension, le mage noir compta mentalement les secondes :

« 1,2,3,…. »

Et alors….

descriptionAttaque Surprise ! - Page 2 EmptyRe: Attaque Surprise !

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum