La volonté de Rogwel... 14389410AccueilÉvènementsFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49 €

 

 La volonté de Rogwel...

Aller en bas 
AuteurMessage
Néo

Néo

Masculin Nombre de messages : 1484
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

La volonté de Rogwel... Empty
MessageSujet: La volonté de Rogwel...   La volonté de Rogwel... EmptyMar 7 Juil 2020 - 20:14

Peu de temps après que le groupe soit revenu sur le continent de Terra, il reçut une lettre de la maréchaussée, à destination du chef de la Milice de Gaïa. Jin avait refusé de donner ce courrier tant que le Fire Emnblem n’était pas nettoyé, mais, une fois que ce fut fait, il remit cette lettre à Néo et Xena, les deux chefs du groupe : ils se réunirent tous deux pour l’ouvrir et la lire ensemble.

Le courrier leur apprenait que l’enquête concernant la mort du duc de Rogwel était terminée. La maréchaussée invitait les chefs du groupe à se rendre sur place, à la caserne de Plokiam, ville frontalière de Flusseim, s’ils désiraient connaître l’issue de cette enquête, mais aussi pour que l’on puisse leur remettre certains objets personnels du duc, qui leur étaient destinés.

Néo : Tiens donc ? Le duc a laissé des objets qu’il comptait nous transmettre ? Il t’avait parlé de ça, Xena ? Moi je n’en savais rien.

Xena : Mmmh… Je n’en sais pas plus que toi. Je me demande bien de quel genre d'objets il puisse s’agir, tu n’aurais pas une vague idée qui te viendrait en tête ? En tout cas on saura peut-être enfin qui a tué le Duc, ça n’a pas arrangé nos affaires cette histoire. On a même dû dissoudre la Milice peu de temps après à cause de cet abruti de Arsenus. Tiens, tu crois que son fils va être présent ? C’est un membre de la famille Rogwel après tout.

Néo : Je l’ignore. Je suppose qu’il s’y rendra lui aussi. Mais, vu qu’on est libres de nous y rendre lorsqu’on le souhaite, il y a aura peu de chance qu’on le recroise. Étant un noble, il est sans doute tout aussi occupé que nous.

Xena : Mmh, je vois. Je n'espérais pas le recroiser de toute façon. Je pense que nous rendre là-bas le plus tôt possible serait pour le mieux, je vais prévenir Jin.

Xena et Néo se préparèrent alors à partir. Après avoir prévenu Jin, le Fire Emblem se dirigea vers la ville de Plokiam, à Flusseim. Les deux chefs de la milice se rendirent à la caserne. Après quelques minutes d’attente, ils y furent accueillis par l’inspecteur Corenz (T2 Hallebardier), un homme grand de taille et borgne. C’était l’un des enquêteurs qui avaient chapeauté l’enquête sur la mort du duc.

Corenz : Alors… vous êtes venus suite à l’invitation que je vous ai fait parvenir ? Mais, dites-moi, lequel de vous deux est le chef de la Milice de Gaïa ?

Néo : Nous le sommes tous deux, mon brave. Notre groupe compte deux têtes, c’est ainsi qu’en avait décidé le duc de Rogwel.

Corenz : Ah, vraiment ?

Xena : A vrai dire, même si au début j'étais assez réticente à l’idée d’être nommée chef, le Duc a su me convaincre et je me plais dans ma nouvelle position. De plus qu’avec le soutien de Néo je n’ai pas d’inquiétude de faire de faux pas. En tout cas je suis heureuse de faire votre connaissance. Est-ce qu’il n’y a que moi, Néo et vous qui devront être présents ici même aujourd’hui, ou nous avons d’autres invités surprise ?

Corenz : Non, je n’ai envoyé ce courrier qu’à l’attention du chef de la Milice de Gaïa, conformément au souhait du duc. Vous comprendrez bientôt. Donc, vous êtes deux chefs à la fois ? Très bien, dans ce cas… J’imagine que c’est à vous deux à la fois que je vais devoir donner ce qu’a légué le duc.

Néo : Ce qu’il a… légué ?

Corenz : Oui. Mais, tout d’abord, laissez-moi vous faire part du résultat de l’enquête. Nous sommes parvenus à la conclusion presque certaine que… le duc avait été assassiné.

Néo : Ah, vraiment ?

https://www.youtube.com/watch?v=be1POFOwa0U

Corenz : Je dis presque certaine, car, nous n’avons malheureusement pas eu de preuve formelle, mais laissez-moi vous expliquer. Vous devez vous rappeler, que, au début de l’enquête, nous avons rapidement découvert que le duc était mort empoisonné. Nous avions alors envisagé trois pistes possibles : le suicide, l’accident, ou l’homicide.

Néo : Oui, je m’en souviens.

Xena : Moi aussi, par contre selon moi, on peut directement écarter la piste du suicide, ça n’aurait pas de sens, pourquoi se suicider alors que son projet tant attendu était sur la bonne voie ? On a fini par attirer des centaines de Miliciens à l'époque, prêts à réaliser les rêves du Duc.

Corenz : Vous savez, tant que l’on n’a pas d’éléments concrets, on ne peut se permettre d’écarter complètement une hypothèse. Cela étant dit, durant plusieurs semaines nous n’arrivions pas à trancher entre ces trois hypothèses. Puis, des éléments nous ont mené à un homme, du nom de Pzohiekh Andrinh. Je ne peux pas vous en dire plus, mais ces éléments démontraient que cet homme aurait empoisonné le duc.

Néo : Pzohiekh ? Ce n’est pas un nom commun…

Corenz : C’est un étranger, originaire du continent d’Ezralcoat… C’est d’ailleurs de ce même continent que provient le poison qui a servi d’arme du crime, le curare.

Néo : Un poison exotique… un suspect étranger…

Corenz : Nous avons pu arrêter cet individu alors qu’il s’apprêtait à quitter le territoire. Malgré plusieurs jours d’enfermement, il n’a jamais fait le moindre aveu, mais les éléments à charge se sont accumulés contre lui. Alors que nous étions sur le point d’obtenir une preuve formelle, il est parvenu à s’évader de façon brutale. Depuis il est porté disparu.

Néo : Je vois. Alors, vous vous êtes mis à sa poursuite ?

Corenz : Malheureusement, il a pu regagner l’empire de Kitiuacan. Cet empire est très fermé, et il est impossible de demander une extradition pour ce genre de criminel. Nous avons donc arrêté nos investigations. Notre conclusion est que cet homme, Pzohiekh Andrin, a empoisonné le duc de Rogwel, mais nous ne savons pas quel était son mobile… Enfin, nous en avons une idée, mais ce n’est qu’une hypothèse.

Néo : Laquelle ?

Corenz : Il aurait agi pour le compte de l’un des ennemis du duc… Mais, vous comprendrez mieux lorsque vous aurez en main ce qui vous revient. Tenez donc !

L’enquêteur ouvrit un tiroir fermé à clé, et en sortit un petit coffre en bois, assez simple mais en même temps finement sculpté.

Corenz : Ce coffre et son contenu… doivent revenir au chef de la Milice de Gaïa, conformément au vœu du Duc. Jusque là, nous le gardions comme pièce à conviction. Mais, maintenant que le dossier est clos, vous pouvez prendre possession de cet objet et de son contenu.

Néo : Si je comprends bien, le duc avait prévenu avant sa mort qu’il comptait nous léguer ceci ? Alors, il aurait… anticipé sa propre mort ?

Corenz : En toute vraisemblance. Vous en saurez davantage en lisant la lettre qu’il vous a adressée… enfin, celle des deux qui est déchiffrable. Mais, je vous laisse découvrir tout ça.

Néo et Xena ouvrirent le petit coffre de bois.

À l’intérieur, les deux miliciens découvrirent deux lettres, et une clé. La clé était faite de faïence, un matériau dur mais cassable, mais renforcée par du bambou séché. Elle avait une forme élégante de clé de sol. Quant aux deux lettres… L’une des deux était plutôt un ancien parchemin. Il semblait très ancien, et sur celui-ci était écrit des mots étranges, dans un alphabet inconnu, tel que ni Néo ni Xena n’avait jamais rien vu de pareil. Elle était totalement indéchiffrable. Mais l’autre lettre, était en papier tout ce qu’il y avait de conventionnel. Sur ce papier était écrite une lettre dans la langue des humains, et rédigée par le duc, qui avait une élégante écriture en italique. Néo et Xena la lurent :

Thème du Duc de Rogwel : https://listenonrepeat.com/?v=jL0UoyFS7Ww#Castlevania_SOTN%3A_Wood_Carving_Partita

Xena, Néo,

Mes chers Miliciens de Gaïa,

Si vous lisez ceci, c’est que je suis mort. Vous m’en voyez sincèrement navré, car j’aurais aimé pouvoir vivre avec vous la concrétisation de mon rêve, mais si vous lisez cette lettre-ci, et pas une autre que j’aurais écrite plus tard, cela signifie que je n’ai pas pu échapper à la volonté de certaines personnes, qui ne désiraient pas que le Projet Gaïa se réalise.

Je place en vous toute ma foi, et toute mon espérance. Je sais qu’il vous sera difficile de continuer à lutter sans moi, mais je vous demande de faire ce que vous pouvez pour poursuivre cette œuvre extraordinaire. C’est pourquoi je vous adresse cette lettre, afin de vous donner quelques conseils… mais aussi une piste dont vous aurez besoin.

Mais d’abord, mon premier conseil : méfiez-vous de mon frère Arsenus ! Il sera quoiqu’il arrive étranger à mon assassinat, mais, selon les lois de Flusseim, c’est lui qui héritera de la Milice de Gaïa, donc de vous ! Or, connaissant mon brave petit frère, il n’est pas du genre à investir son argent dans des projets aussi fous que le mien, j’ai peur qu’au contraire il ne cherche à vous utiliser pour servir ses intérêts personnels. Je vous en prie, ne lui en voulez pas pour cela, il est ainsi, ambitieux et manipulateur, mais, gardez à l’esprit que ce n’est pas lui qui portera le projet.

Le second conseil que j’ai à vous donner, est de toujours continuer à vous battre, malgré l’adversité. Je gage que, peu de temps après ma mort, vos rangs s’étioleront drastiquement. Et c’est normal, nombre d’hommes que j’ai rassemblés n’étaient venus que parce qu’ils étaient intéressés, et ne restaient que grâce à ma présence. Voyez leur défection comme une aubaine, et non comme une perte : car au final, seuls restent les meilleurs ! Les vrais Miliciens de Gaïa, qui croient en mon rêve, qui pensent pouvoir le réaliser un jour, ou qui tout du moins ont assez d’honneur pour ne pas quitter le groupe au premier revers. Ces personnes, celles qui restent, ce sont celles et ceux sur qui vous pourrez compter dans l’adversité !

J’aurais un troisième et dernier conseil avant de terminer : ne baissez jamais les bras, et continuez d’accepter les missions qui vous seront proposées. Car à défaut de pouvoir tout de suite réaliser le Projet Gaïa, votre Milice a besoin de ces contrats, pas seulement pour payer ses charges, mais aussi pour accroître sa réputation au travers le continent, puis le monde entier. C’est sa réputation qui lui sera nécessaire pour engager de nouvelles recrues, mais aussi, et surtout, pour que le Projet Gaïa puisse, un jour, voir le jour. En sus, ce n’est qu’au fur et à mesure des missions que vous vivrez, des batailles que vous remporterez, que vos membres s’aguériront au combat, et cette progression est nécessaire pour pouvoir faire face aux ennemis dont je vous ai parlés plus haut, et qui m’ont vraisemblablement fait assassiner.

Pour en revenir à mon homicide, ce ne sont certainement pas mes ennemis qui m’ont tué directement. Il est très probable qu’ils aient fait appel à un tueur à gage pour commettre ce crime. Aussi, même si les enquêteurs mettent la main sur cet assassin, ils ne pourront remonter la piste des commanditaires, car ils sont trop malins pour cela ! Non, c’est à vous, Miliciens de Gaïa, qu’il incombe de retrouver ces meurtriers. Hélas, à l’heure actuelle, moi-même j’ignore la réelle identité de mes véritables ennemis, mais je gage que, un jour, vous retrouverez la trace de l’homme qui m’a ôté la vie, et qu’à ce moment là, forts de votre expérience, vous parviendrez à remonter la piste vers nos réels ennemis !

Mais, passons. J’écris, j’écris, et je n’en suis pas encore venu au véritable objet de cette missive. Comme vous devez le savoir, j’ai une piste quant à la concrétisation de mon rêve. Mais, pour que cela soit fait, plusieurs conditions doivent être réunies, et toutes ne sont malheureusement pas encore atteintes. Mais je gage que vous parviendrez, bien assez tôt, à les remplir.

Vous avez dû voir l’autre parchemin, qui est joint à cette lettre ? Ne cherchez pas à le déchiffrer tout de suite, vous n’y parviendriez pas. Contentez-vous de conserver précieusement ce palimpseste, lorsque le moment sera venu, vous serez en mesure de le lire. Quant à la très jolie petite clé qui les accompagne…

Il faudra que vous trouviez une certaine personne à qui la confier. Cette personne, elle répond au doux prénom de Naomi, et vous la trouverez très certainement sur le continent de Kuo’lin. Je ne vous en dis pas davantage, car, vous devez aussi être capables de vous débrouiller sans mon aide pour pouvoir prétendre à réaliser ce projet démentiel. Mais vous la reconnaîtrez quand vous la rencontrerez, car elle reconnaîtra la clé : elle saura quoi faire avec.

Voilà, sur ce, je vous souhaite bon courage ! Encore une fois, j’aurais vraiment aimé pouvoir vous accompagner dans cette aventure magnifique, mais puisque c’est la voie qui s’est réalisée, alors vous devrez avancer sans moi et réussir à vous montrer digne du rêve qui m’a porté toute ma vie, et des conséquences énormes qu’il implique. C’est une longue route qui vous attend, et elle ne fait que commencer pour vous en ce jour, mais j’ai foi en vous, je sais que vous réussirez !

Je vous accorde toute ma gratitude, et que mes dernières pensées positives vous accompagnent.

Affectueusement,

Votre ami,

Léonard Compana, feu le duc de Rogwel


Thème du Projet Gaïa : https://listenonrepeat.com/?v=WTtkkYl5lfQ#Immediate_Music_-_Crusade

Xena : … Le Duc savait donc qu’il était en danger, pourquoi est-ce qu’il ne nous a rien dit ? Nous aurions sans doute pu le protéger et lui éviter ce destin tragique. Quel imbécile… Après m’avoir convaincue de porter le rôle de chef à tes côtés. Néo, écoute, pour que le Duc puisse reposer en paix… Il faut mener à bien ce projet coûte que coûte, on va se battre, on va survivre et nous réaliserons son rêve et peu importe le temps que ça prendra, nous y arriverons, nous devons venger cet homme bon, il a tant fait pour nous... On ne baissera pas les bras aussi facilement. Et pour ce qui est de ses ennemis, je les attends tous. Ils payeront de leur vie ce qu’il ont fait au Duc de Rogwel, l’homme qui nous a offert un futur radieux de par son magnifique rêve, l’homme qui a fait confiance à un amnésique et une mercenaire telle que moi pour mener à bien son projet. Pour Lénoard ! Pour le Duc de Rogwell !

Néo : Oui, tu as raison ! Je ferai tout pour que son rêve devienne réalité. Pour tout ce qu’il a entrepris, pour avoir cru en nous… et pour l’avenir de notre monde ! Nous continuerons à devenir plus forts, et un jour nous le serons suffisamment pour dépasser ces ennemis, et réaliser le Projet Gaïa.

Xena souleva par la suite un autre point de la lettre qui la chiffonnait un peu.

Xena : Cette Naomi, je ne sais pas qui elle est, mais comme Abina, toi, moi, Jin et Cécilia, le Duc semblait lui faire une confiance aveugle. Écoute-moi Néo, nous devons retrouver cette fille coûte que coûte lorsque nous arriverons en Kuo’lin. En attendant, tant que l'on ne la retrouve pas, je te propose de garder le contenu de cette lettre secrète pour les autres mercenaires de Gaia, autres que Jin, Cécilia et Abina bien sur. Ces personnes ont comme nous deux connu le Duc personnellement, il aurait sans doute souhaité qu’ils soient mis au courant le plus vite possible, comme pour nous deux.

Néo : Oui, il faut le leur en faire part en priorité, mais, pourquoi le cacher aux autres membres ? Après tout, cette lettre s’adresse à l’ensemble des Miliciens de Gaïa. J’estime que chacun des nôtres est en droit de connaître son contenu… Crois-tu que, parmi les nouvelles recrues qui nous ont rejoint après la mort du duc, se cacherait un traître ou une taupe ?

Xena : Pour être tout à fait honnête, contrairement à toi, je n’ai pas forgé de lien assez fort avec les mercenaires de Gaïa et la raison n’est pas des moindres : je n’ai encore accordé ma confiance à personne au-delà de toi, Jin et Cécilia, puisque vous êtes là depuis le début avec moi et avons été personnellement sélectionnés par le Duc. Exclure la possibilité d’une taupe serait un geste stupide de notre part, et en tant que Chefs il est de notre devoir d’avoir un certain recul. Ne leurs disons rien tant que nous n’avons pas vu cette Naomi en personne, crois-moi. Même si certains vont certainement nous en vouloir pour avoir caché l’information, je pense que les personnes les plus sensées du groupe comprendront mon choix. Je propose ça pour le bien du projet Gaïa. Que fera-tu si, parmi nos “alliés” il se cache un espion qui irait raconter tout ce que nous savons à une faction ennemie ? Rien. Il sera trop tard pour revenir en arrière et les dégâts seraient irréparables. Il vaut mieux être prudent que d’ouvrir la porte à d'éventuels ennemis. La traîtrise est une chose à laquelle mes clients étaient souvent confrontés lors de mon mercenariat en solitaire avant de rejoindre la Milice de Gaïa. Le monde est loin d’être un conte de fée où tout se passe comme on le souhaite.

Néo : Ah ça, c’est sûr, le monde est bien, bien loin d’être un conte de fée ! J’agrée, bien que j’estime que tous les authentiques Miliciens devraient être mis au courant, je suis d’accord sur le fait qu’il ne faille pas exclure la possibilité d’un traître dans nos rangs. Cette idée me navre, mais ce serait injuste de révéler cette lettre à seulement les membres qui avaient été recrutés avant la mort du duc, et pas aux autres.

Néo pensa à Signy, qui n’avait pas eu la chance de rejoindre le groupe du vivant du Duc de Rogwel. Si, à elle, on ne révélait rien, alors il était hors de question de le révéler à d’autres Miliciens !

Néo : Qu’il en soit ainsi ! Nous garderons le secret de cette lettre, entre toi, moi, Jin et Cécilia, mais temporairement. Lorsque nous aurons trouvé Naomi, et que nous lui aurons remis la clef, alors une nouvelle marche sera franchie sur le long escalier qui nous mènera au Projet Gaïa : à ce moment, nous expliquerons tout à l’ensemble de nos membres, y compris les plus récents. Ce sera l’occasion d’observer leurs éventuelles réactions…

Xena opina avec un petit sourire sur le visage à la réponse de Néo.

Xena : Je suis contente de voir que nous sommes tout les deux d’accord sur le sujet et je te remercie de ta compréhension Néo. C’était la meilleure décision à prendre et notre groupe verra également que nous savons nous méfier malgré le fait que l'on recrute le premier venu pour grossir nos rangs. Ça nous rendra également plus crédible. J’ai conscience d’être certes une personne sévère mais c’est vraiment pour le bien du projet de Gaïa que je fais ça Néo. Bref, je m’excuse de vous avoir ignoré de la sorte monsieur Corenz. Moi et Néo allons prendre congé dès à présent, sauf si vous aviez autre chose à nous faire parvenir bien sûr.

Corenz : Ah, pas de problème, j’avoue que je trouve ça intéressant de vous voir discuter de la sorte, et d’observer vos réactions suite à ces révélations ! Je n’ai pas d’autres éléments pour vous, mais, avant que vous ne partiez, j’aimerais juste vous dire une dernière chose. Ce petit coffre, nous avions mis la main dessus très tôt dans notre enquête, il se trouvait dans la chambre du duc. Pourtant, nous avons mis beaucoup de temps pour l’ouvrir. Si nous avions pu l’ouvrir plus tôt, nous aurions pu rapidement écarter les pistes du suicide ou de l’accident, hélas nous avons dû attendre longtemps avant d’y parvenir.

Néo : Pourquoi avez-vous eu tant de mal à l’ouvrir ?

Corenz : Voyez-vous, il n’arbore pas de serrure que l’on déverrouillerait avec une clé. Non, à la place de la serrure il y avait un mécanisme, constitué de trois disques d’ivoire qu’il fallait tourner. Il fallait tourner ces trois disques d’une certaine façon, seulement tourner un des disques faisait tourner les deux autres, ce qui faisait que c’était très difficile d’obtenir le résultat escompté.

Néo : Ce que vous décrivez… c’est un casse-tête ?

Corenz : Exactement ! Moi-même j’ai essayé de le résoudre, je pensais être assez intelligent et patient pour y arriver. Mais ce ne fut le cas… Hé hé, cela m’a donné une bonne leçon d’humilité je dois dire ! Enfin bref, on a fait appel au plus futé de nos enquêteurs, et, même lui a mis plusieurs jours pour réussir ! Avec le recul, je pense que ce casse-tête devait vous être destinés.

Néo : Je vois, Rogwel avait prévu de nous faire d’abord affronter ce casse-tête avant que nous ne puissions ouvrir le coffre…

Corenz : C’est probable. J’ai bien essayé de refermer le coffre, mais une fois ouvert ce n’était plus possible. En quelques sorte, mon équipe vous aura donc facilité la tâche que Rogwel avait prévue pour vous.

Néo : Ah ah ! En effet ! Ou alors, il avait lui-même prévu ce casse-tête pour la maréchaussée, sachant que ce serait vous qui trouveriez le coffre lors de votre enquête ?

Corenz : Ah, ça, possible. Difficile d’estimer ce que cet homme avait prévu ou non, au final. Tout ce qu’on peut en dire, et ça me fait mal de l’admettre car j’estime ne pas être le dernier des abrutis… c’est que ce monsieur, il avait une longueur d’avance sur nous tous : vous deux, tous vos alliés, ses ennemis, et nous les hommes de la maréchaussée.

Néo : Jusqu’où nous étonnera-t-il ? Léonard de Rogwel…

Xena : Ça ne m’étonnerait pas si un jour nous devions être confrontés à une nouvelle énigme du Duc plus tard d’ailleurs. C’est une possibilité qu’on ne peut pas exclure, au moins pour le prochain défi avec notre groupe de mercenaires. Nous devrions nous en sortir sans trop de mal, après tout, nous avons bien réussi à trouver la planque de la Résistance à Ghysitia.

Néo : Oui, il est vrai que notre groupe peut compter sur la sagacité de certains de ses éléments. En tout cas, Corenz, je vous remercie, au nom de toute la Milice de Gaïa !

Corenz : Pas de quoi, je n’ai fait que mon devoir. Je vous souhaite une bonne continuation pour… la suite de vos aventures !

Néo : Merci.

Xena et Néo s’en retournèrent au Fire Emblem. Une fois à l’intérieur de l’aéronef, ils attendirent le moment propice pour s’entretenir avec Jin et Cécilia. Une fois mis dans la confidence, ils choisirent de confier le coffre contenant les deux lettres et la mystérieuse clef à Cécilia, espérant qu’un jour leurs missions les mènent au continent de Kuo’lin, là où ils pourront trouver la dénommée Naomi…

_________________
La volonté de Rogwel... Hyrule10La volonté de Rogwel... 12348510La volonté de Rogwel... Lehran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La volonté de Rogwel...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PlaquetteMLF 2011 - Appel aux bonnes volontés et photos!
» [Question] sur le mode Campagne + Volonté de l'ouest [Résolu]
» DnD 4e édition
» Campagne Vampire, de Dark ages à ère victorienne
» Soirée magic chez ludo le 15/11 + refuge caché :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Communauté du Fire Emblem :: Divertissements :: [RPG] Projet Gaïa-
Sauter vers: