Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Mission 8 : Un drôle de forgeron

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Après que les quatre mercenaires eurent fini leur entraînement, et appris les effets de leur arme, ils firent la connaissance de deux des quatre templiers qu’ils allaient affronter. C’est alors qu’un homme arriva dans la pièce. Il s’agissait d’un employé de l’arène. Le début du combat étant proche, il pria les mercenaires d’emprunter un couloir menant au cœur de l’arène…

Le sable brûlant, sous un ciel bleu d’azur. La journée était belle, et chaude, c’est sous un soleil puissant que les mercenaires allaient se battre contre les templiers. Gero, le drôle de forgeron, était assis aux premières loges, impatient de voir les armes qu’il avait créées en action.

Les mercenaires entrèrent dans la zone de combat, un grand cercle de dix mètres de diamètre. Face à eux, ils pouvaient reconnaître Edward et Ardélina, mais il y avait aussi deux autres templiers, une jeune femme et un homme grand de taille.

Abina : Nous y voilà…

Abina jaugea rapidement les deux qu’elle ne connaissait pas encore. La jeune femme avait une tenue assez atypique, bien qu’elle arborait de jolies boucles d’oreilles, en forme de roses, le reste de sa tenue n’était pas du tout féminine. On aurait dit la tenue d’un… combattant à la hache ? D’ailleurs elle reconnut tout de suite dans son dos l’impressionnante hache, identique à celle de Zaris.

Abina, pensées : Ok, il faudra se méfier de ses premières attaques…

??? : Eh bien ? Vous avez bien failli rater le départ, tous les deux !

Edward : Bah ! On voulait juste voir à quoi ressemblaient nos adversaires, avant le combat. Tu ne penses pas qu’on aurait risqué de se défiler, quand même… Zaria ?

Zaria : Tss ! Je n’attends plus grand-chose de toi, mon cher Edward. Et toi, Ardélina ? Tu l’as suivi jusqu’à la salle où s’entraînait les mercenaires de Gaïa ? Avec ta légendaire mauvaise vue, comment as-tu pu traverser la moitié du bâtiment ?

Ardélina : J’ai suivi Edward, tout simplement. Je voulais juste voir ces fameux mercenaires…

Zaria : Voir ? Toi ? Ne me fais pas rire !

Edward : Eh, pas de sarcasme entre nous ! Si tu es fâchée, c’est moi qui devrait être la cible de ta colère, Ardélina m’a vraiment suivie, elle n’y est pour rien !

Zaria : Ah ! Quelle irresponsabilité… On ne peut vraiment compter que sur Graham, dans cette équipe…

A ces mots, l’homme qui se trouvait derrière elle, grand et mince, aux longs cheveux noirs de jais, se contenta de hocher la tête, sans mot dire.

Zaria : Enfin bref… On en reparlera plus tard. Pour le moment, il va falloir nous concentrer sur le combat. C’est compris ? J’attends de vous deux rigueur, méthode, et concentr…

Graham : C’est l’heure.

L’arbitre se leva et prit la parole.

Arbitre : Bien ! Dans deux minutes le combat commencera ! Je rappelle brièvement les règles. Chaque équipe se compose de quatre membres. Chacune est solidaire de tous ses membres, et l’équipe qui perdra sera la première dont les quatre membres auront été mis hors jeu. L’autre équipe aura alors gagné ! Je rappelle les quatre façons de mettre hors jeu. Premièrement, désarmer une unité la met hors jeu d’office. Deuxièmement, faire sortir une unité de la zone circulaire le met hors jeu d’office. Troisièmement, une unité mise KO, et restant inconsciente, n’est pas mise hors jeu d’office, mais si les seules unités non hors jeu d’une même équipe ont toute perdu connaissance à un moment, elles sont déclarées hors jeu et le combat se termine. Quatrièmement, toute unité qui se verre disqualifiée sera hors jeu, naturellement. Les causes de disqualification sont essentiellement la fraude, la triche, la tromperie… Il est FORMELLEMENT interdit d’ôter la vie de son adversaire durant le combat ! Tout contrevenant à cette règle se verra disqualifié, lui et TOUTE son équipe !

A l’énonciation des règles, les templiers et les mercenaires acquiescèrent, silencieusement.

Arbitre : Enfin, une règle spécifique à ce combat. Seule une arme est autorisée par personne, larme que leur a confié notre invité du jour, Gero le forgeron ! Si une unité utilise une autre arme, ou n’importe quel objet comme une potion, il sera disqualifié ! Je précise que les techniques peuvent toutes être utilisées, y compris les techniques de danse ou de chant, mais que les non Beorc ont l’interdiction de se prendre leur forme bestiale. Une telle unité qui ferait cela serait aussi disqualifiée.

A ces mots précisément, Graham eut un petit rictus.

Arbitre : Sur ce… Il reste dix secondes avant le début du combat !

Il leva le bras au-dessus de sa tête.

Les huit belligérants se préparèrent mentalement, tandis que les dernières secondes s’écoulaient, avant que l’arbitre ne lance le duel en abaissant son bras.

_________________
Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Hyrule10 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 12348510 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Lehran10

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Ces deux templiers qui se sont présentés, Zaris les trouvait... particuliers. Il se méfiait d'Edward qui semblait être un puissant adversaire malgré sa posture. Cependant il se méfiait moins d'Ardélina qui ne fait visiblement pas la différence entre une personne et un pantin en bois.

Un homme arriva dans la pièce pour annoncer l'imminent début de l'affrontement, le mercenaire suivit le reste du groupe au cœur de l'arène. Une fois dehors, Zaris mit sa main au dessus des yeux pour cacher le soleil et plissa quelque instant des yeux, le temps que ces derniers s'habitues à la luminosité extérieur.

De l'autre côté du cercle, se trouve leur quatre adversaires. Edward, Ardélina, une femme avec la même arme que lui et un grand homme. Zaris fixa les templiers pendant qu'ils parlaient entre eux, tout en se préparant mentalement pour le combat. Puis l'arbitre pris la parole pour rappeler les règles.

...

Arbitre : Sur ce… Il reste dix secondes avant le début du combat !

C'est pendant les dix dernières secondes qu'une idée lui traversa l'esprit.

Zaris : J'ai une idée pour débuter le combat, il faudra me suivre mais pas de trop près. dit t'il en tournant son regard vers ses alliés

Il n'avait malheureusement pas le temps d'expliquer ce qu'il avait en tête. Il jeta un regard vers l'arbitre, en attendant que les dernières secondes passent.

Aussitôt le bras baissé, aussitôt le combattant charge vers les templiers, en espérant que les autres le suivent. Il était temps d'essayer quelque qu'il n'avait jamais fait jusqu'à présent.

Le moment venu, quand il pense être suffisamment proche des templiers, il leva sa hache bien haut, et l’abatis sur le sol juste devant ses adversaires, en projetant du sable chaud dans les airs. Ainsi, toute unité un peu trop près de l'impact se retrouve déstabiliser par le choc, se retrouvant avec un désavantage certain face à quiconque viendrait l'attaquer pendant les secondes suivantes, sans parler du sable qui pourrait gêner les yeux.

Sachant à quoi s'attendre de sa technique éveiller, Zaris avait fermé les yeux à temps pour éviter d'avoir du sable dans les yeux. Mais c'était pas le cas des templiers qu'il pouvait entendre râler chacun à leur manière.

Zaris, pensées : J'espère qu'ils m'ont suivit.

En effet, les précieuses secondes qu'il va utiliser pour se redresser et reprendre son souffle suite à sa technique pourrait lui être fatal si il est seul.

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Arbitre : Enfin, une règle spécifique à ce combat. Seule une arme est autorisée par personne, larme que leur a confié notre invité du jour, Gero le forgeron ! Si une unité utilise une autre arme, ou n’importe quel objet comme une potion, il sera disqualifié ! Je précise que les techniques peuvent toutes être utilisées, y compris les techniques de danse ou de chant, mais que les non Beorc ont l’interdiction de se prendre leur forme bestiale. Une telle unité qui ferait cela serait aussi disqualifiée.

Les nerfs de Morag se figèrent, alors qu’il constata la réaction d’un des gars devant lui. Il ne l’avait pas remarqué avant mais son allure générale, ses sens….

Morag *pensées* : … Sous-humain ! Bon sang, c’est bien ma veine ça…

Les dents du batailleur se serrèrent alors qu’il regarda ses opposants. Ce fichu sous-humain risquait d’éventer leur couverture au sein des Mercenaires. S’il montrait qu’il sentait que Xena ou lui-même étaient marqués, ça serait un bordel. Il fallait le faire sortir vite, avant qu’il aie le temps de comprendre, au moins pour sa chef. Si bien que sans même avoir entendu la demande de Zaris, Morag se prépara à charger le groupe, tel un chevalier pour commencer, puis de sa vraie vitesse le moment venu.

Ainsi, légèrement en retrait, il repéra le coup de hache de Zaris et se rappela ce qu’il avait dit juste avant. Ce serait donc un gros nuage de poussière qu’il provoqua, dans lequel Morag s’engouffra à pleine vitesse. Mais considérant qu’il pouvait l’esquiver, le marqué étendit ses bras à l’horizontale pour le percuter de plein fouet. Son bras droit percuta sa cible, le poussant en arrière. Bondissant sur la situation, Morag attrapa l’homme et commença à le pousser.

Graham se sentit soudainement désemparé. Cet assaut était plutôt… Idiot !? Mais cette sensation qu’il avait alors que cet inconnu l’avait choppé… Ses sens étaient en alerte, cet homme le faisait se sentir mal… Qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire!?

Graham : … Vous êtes… !

Morag : Déterminé à vous jeter dehors ? Oui.

Un duel de pure force physique se déroula entre les deux, chacun poussant contre l’autre, alors que le nuage de fumée retombait doucement. Coupé dans sa concentration, perturbé d’être devenu temporairement aveugle, et troublé par le sang de Morag, Graham se trouva soudainement incapable de raisonner correctement, si bien que par pur réflexe, il frappa ses jambes pour le forcer à perdre l’équilibre.

Faisant son possible pour ne pas être poussé en arrière, malgré son manque de stabilité, Morag poussa d’un seul coup, et de toutes ses forces, devant lui. Bien qu’étant plus petit que le laguz loup, son armure lourde lui donna un large avantage de masse, entraînant sa cible dans la chute. Inexorablement, le duo se dirigeait vers le sol.

Arbitre : DISQUALIFICATION DE MORAG ET GRAHAM, ILS SONT HORS RING !

Chacun des deux se releva, confus et frustré de ne pas avoir fait une meilleure performance. Ils venaient d’être tous deux éliminés juste après le début du combat, la honte...Pourtant, Morag jeta un œil à ses alliés.

Morag *pensées* :
Je n’ai pas été glorieux lors de ce combat. Mais au moins, ce sous-humain n’aura pas eu le temps de sentir pour Xena, ça aurait provoqué un bazar. Je vous laisse la suite, en présentant mes excuses….

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Zaris : J'ai une idée pour débuter le combat, il faudra me suivre mais pas de trop près.

Abina suivit scrupuleusement la recommandation de Zaris, et s’approcha au moment où celui-ci projeta du sable à l’encontre des quatre templiers. L’Almée essaya de profiter de l’ouverture pour attaquer, mais le sable gênait ses mouvements, et elle ne put atteindre que la jeune femme à l’espadon. Elle la toucha à l’épaule, lui infligeant une blessure légère du fait de son manque de force.

Adrélina : Ouille ! Non mais ça ne va pas de faire ça ?

Elle riposta avec sa lame, mais Abina n’eut aucun mal à esquiver. C’est alors qu’un autre templier abattit sa hache vers elle. Elle para avec la lance.

Edward : Eh bien ? En voilà une façon de débuter le combat ! Tout ce sable, ça pique les yeux, ce n’est pas très gentil tout ça…

Abina ne répondit rien, elle se concentra pour essayer de désarmer son adversaire. Mais Edward tint bon, et repoussa facilement l’Almée avant de l’attaquer à nouveau avec sa hache. Elle para à nouveau, incapable de contre-attaquer.

Abina : Zut !

Edward : Eh bien, c’est tout ce que tu as dans le ventre ? Dommage que tu ne sois pas aussi forte que tu n’es jolie, j’aurais espérer un meilleur duel… Hum ?

Abina et Edward tournèrent tous deux la tête, en même temps, au moment où l’arbitre annonça :

Arbitre : DISQUALIFICATION DE MORAG ET GRAHAM, ILS SONT HORS RING !

Abina, pensées : Morag…

Edward : C’est pas vrai, déjà ? M’enfin, si on perd chacun une unité, nos deux équipes restent au même nombre.

Se concentrant à nouveau, Abina essaya à nouveau de désarmer Edward, mais en vain.

Abina, pensées : Ce type a une bonne technique, enfin, en tout cas, meilleure que la mienne. Je vais avoir du mal à le désarmer, il faut que je reste sur la défensive. Je dois parvenir à gagner du temps, pour qu’un de mes amis réussissent à vaincre un templier et à venir m’aider ensuite.

Abina s’appliqua alors à parer une à une les attaques suivantes d’Edward, sans chercher à riposter. Le templier compris bien vite sa stratégie, et poussa un long et profond soupir.

Edward : Pfft… Que c’est ennuyant ! Non seulement tu ne causes pas beaucoup, mais, en plus, tu cherches juste à gagner du temps. Ce n’est pas un combat très intéressant, tu sais ?

Abina : Je n’ai pas le choix. Je vois bien que tu es meilleur que moi, je n’arriverai pas à te battre à moi seule. Mais, je suis assez douée pour t’empêcher de me toucher !

Edward : Ah, vraiment ? Ça, ma chère, c’est ce que tu crois !

Il lança sa hache au-dessus de sa tête. Aussitôt, ses deux petites ailes se mirent à battre, et l’arme se mit à voler toute seule !

Abina, pensées : La même arme que Morag, bien sûr ! Mais, l’arme n’attaquera pas avant plusieurs secondes. Il faut que j’en profite !

Elle tenta un coup circulaire contre son adversaire. Mais, celui-ci para la lance de bambou, à mains nues !

Abina : Quoi ?

Edward : Eh bah, alors ? On fait moins la maline maintenant !

Abina, pensées : Malédiction, je l’ai sous-estimé !

L’Almée n’aurait pas cru que son opposant soit capable d’arrêter la lance à mains nues, mais maintenant, elle se retrouvait coincée. Étant moins forte que son adversaire, elle ne pourrait pas se dégager de sa prise sur sa lance, sauf à lâcher son arme. Ce qui conduirait à sa disqualification, et ça, c’était hors de question ! Mais, dans quelques secondes, la hache allait attaquer tout seule en direction de l’Almée !

Elle jeta un œil en direction de la hache d’Hermès, toujours immobile, au-dessus de la tête d’Edward. Coincée comme elle était, elle ne pourrait jamais esquiver l’attaque de l’arme ! Elle commençait à démoraliser…

Abina : A… à l’aide ! Xena ! Ou, Zaris ! J-j’ai besoin d’aide !

Edward : Ah, te voilà réduite à appeler l’aide de tes alliés ? Ce duel n’aura vraiment pas été très intéressant… Quel dommage !

_________________
Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Hyrule10 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 12348510 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Lehran10

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Alors que Xena allait profiter de l'ouverture créée par Zaris, elle, ainsi que tout le monde, détourna le regard à l'annonce de la disqualification de Morag et du dénommé Graham. Elle put apercevoir l'espace d'un instant que Morag se releva avec son adversaire. Ce dernier étant au dessus de ce dernier, il ne devait pas être en forme vu l'armure épaisse de Morag. Puis, alors que Morag jeta un dernier regard vers ses compagnons, Xena fronça les sourcils et leva ses mains et pencha légèrement la tête sur la droite comme pour demander avec la gestuelle très prononcée de ses mouvement un " Quoi ?" à Morag, ne comprenant pas pourquoi il avait fait ce qu'il venait de faire.

Puis alors que Zaris se retrouvait confronté aux deux femmes du groupe adverse, Xena entendit la voix d'Abina ce qui la stoppa de nouveau dans son élan alors que Zaris avait besoin de son aide. Enfin, pas tout à fait... Au vu de la précision de Ardélina peut être pas au final, cette dernière venant de faire goûter à son équipière par mégarde le plat de sa lame sur sa joue la faisant cracher du sang au sol.

Zaria : Ardélina !!!

Ardélina : Eu... Oups ? Désolée ! C'était pas voulu !

Xena aurait effectué une facepalm si elle n'avait pas rengainé son arme à sa ceinture pour foncer en direction de Abina et Edward. Elle effectua un saut, les deux jambes en l'air avant d'avoir ses jambières de Mythril fracassant les cotes de son adversaire à l'impact, arrachant un gémissement de douleur soudain au templier qui lâcha l'arme d'Abina d'un coup avant de se tenir les cotes en se roulant sur le sol.

Xena : Les règles n'interdisent pas le combat au corps à corps ni le fait de rengainer son arme. Dieu merci j'ai écouté mot pour mots les consignes un peu plus tôt. Si je devais faire usage de mon arme trop souvent sur ce combat les choses seraient compliquées pour moi, bref. Ça va Abina ?

_________________
Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Arbitre : DISQUALIFICATION DE MORAG ET GRAHAM, ILS SONT HORS RING !

Zaris, pensées : Déjà ? Mais qu'est ce qu'il ont foutu ?

Alors que le nuage de sable retombe, le mercenaire se retrouve maintenant face aux deux femmes adverse. L'une d'elle, la combattante, n'as pas attendu que le nuage retombe complètement pour tenter de frapper horizontalement Zaris avec le plat de sa hache. Le mercenaire esquive de peu le coup, d'un bond en arrière. Zaria leva ensuite son arme tout en s'avançant pour tenter une frappe verticale, que le mercenaire esquiva de nouveau d'un bond sur le côté. Ardélina tenta d’enchaîner mais sa lame ne touche pas la bonne cible et fait cracher le sang de son alliée au sol.

Zaria : Ardélina !!!

Ardélina : Eu... Oups ? Désolée ! C'était pas voulu !

Zaris, pensées : C'est le moment !

Zaris lança une frappe horizontale contre Zaria. Cette dernière l'évite en se penchant en arrière tout en reculant d'un pas. Mais au lieu de s'arrêter pour se remettre en position, Zaris utilise son élan pour faire un tour sur lui même en s'avançant vers la combattante et la percute de plein fouet sur le côté, arrachant un gémissement de douleur à la templière.

Ardélina : Zaria !

Cette attaque a projeté Zaria sur le côté, qui a rouler sur plusieurs mètres, mais ne la fait pas sortir du ring.

De son côté, le combattant n'eu pas le temps de complètement se remettre de son attaque qu'il se prit le plat de la lame d'Ardélina sur sa joue, crachant du sang à son tour.

Zaris : Petite peste ! dit t'il en enlevant son sang de sa bouche d'un revers de la main

Ardélina : Hé ! Je ne vous permet pas !

La templière tenta d’assommer Zaris d'un coup sur le haut du crâne mais le combattant para son attaque avec sa hache et repousse son espadon avec son arme. Zaris libère une de ses mains et viens la coller en pleine poire d'Ardélina, ressaisit ensuite sa hache avec sa main et lance une nouvelle attaque vers elle !

Arbitre : DISQUALIFICATION D'ARDELINA, ELLE EST DÉSARMER !

L'espadon de la templière volait dans les airs pendant l'annonce de l'arbitre et se plante dans le sable à quelque mètre de sa propriétaire. Zaris posa la tête de sa hache au sol, soufflant un coup. Faire tourner cette arme commençait à sérieusement le fatiguer.

Zaris, pensées : Et de deux.

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Alors que la danseuse était dans une situation délicate, incapable de se libérer de l’emprise de Edward sur son arme, et incapable elle-même de relâcher son arme sans être disqualifiée, un double coup de pieds sauté s’écrasa sur le côté de son opposant. Sous la violence de l’impact, le templier geignit de douleur, l’espace d’une seconde, alors que Xena tombait elle même, bien que moins violemment que son opposant.

Xena : Les règles n'interdisent pas le combat au corps à corps ni le fait de rengainer son arme. Dieu merci j'ai écouté mot pour mots les consignes un peu plus tôt. Si je devais faire usage de mon arme trop souvent sur ce combat les choses seraient compliquées pour moi, bref. Ça va Abina ?

Abina : Oui, merci, c’est grâce à ton--

https://www.youtube.com/watch?v=2_lRuWJPJi0

Edward *Pensée * : 10

En effet, ça faisait 10 secondes que la hache était en lévitation. N’étant pas à portée, ni Xena ni Abina n’y prêtèrent attention. Cependant, une aura grise et fine entoura Edward, ainsi que la hache. Elle se distordit, formant une fine lame sombre, qui fondit droit sur la Leader du groupe. Une fine entaille frappa l’épaule de la jeune femme.

Xena : Que-- !?

Abina : Xena !?

Se tenant toujours les côtes, Edward se releva avec un petit sourire. Son effet de surprise avait marché, il devait les avoir embrouillé. Marchant avec une certaine difficulté, il reprit l’arme voletant en regardant les deux femmes. Il n’avait pas fait autant qu’il l’aurait espéré, et si elles comprenaient la situation, l’effet de surprise n’aurait plus aucun impact. Pour l’emporter, il fallait frapper vite et fort. Dressant de nouveau sa hache, le templier se prépara donc à faire sa prochaine action.

Stop Musique

La hache fut jetée à terre, l’empêchant de voler. Elle tomba par terre dans un bruit de métal, alors qu’un silence gêné s’abattit dans l’arène. La majorité des personnes avaient les yeux rivés vers Edward, qui regarda l’arbitre avec un air goguenard.

Edward : Oops, visiblement je ne peux pas la faire rebondir par terre. Mais puisqu’elle ne vole pas, ce n’est pas son pouvoir. Et je suis donc désarmé, non ?

Arbitre : …. … DISQUALIFICATION D’EDWARD, IL EST DESARME !!

Ne faisant pas attention aux insultes qu’il pensait se prendre, le Templier récupéra son arme et sortit tranquillement du ring, tout à fait conscient d’avoir laissé Zaria seule contre trois. Mais même s’il pouvait faire illusion, l’attaque sautée dans ses côtes lui avait fait du mal. Son souffle était compliqué et il voyait flou. Son niveau de contrôle personnel était suffisant pour donner l’impression d’être juste flegmatique mais ici, le simple fait de marcher le plus normalement possible semblait être un effort inhumain. Mais impossible d’en parler à ses alliés.

Après tout, ses alliés pourraient s’inquiéter s’ils le voyaient devenir sérieux sur quoi que ce soit.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Au moment où Edward jeta sa hache à terre, une vive clameur émana de la foule. Les spectateurs étaient divisés entre ceux qui, incrédules, ne comprenaient pas pourquoi il avait fait une telle chose, ceux qui pestaient contre la lâcheté de ce type, qui ne représentait guère les templiers, et les rares qui avaient compris ce qui s’était réellement passé.

Zaria : Edward… Tu me paieras ça !

Gero, le drôle de forgeron, qui se trouvait assis aux premières loges, faisait partie de la dernière catégorie. Et, l’homme qui se trouvait assis à sa gauche, également. Alors que le forgeron esquissait un sourire du coin de sa lèvre, l’autre homme se frotta la fine moustache en marmonnant :

??? : Hum… Intéressant.

Gero : Alors, qu’en pensez-vous ?

L’homme se mordilla la lèvre inférieure. Habillé, contrairement à Gero. de façon très élégante, il arborait une fine moustache taillée au cordeau. Sa perruque en cheveux véritables, coiffée à la perfection, descendait jusqu’à ses omoplates.

??? : Ce garçon est… original, pour un Templier. Mais je suis déçu, je ne parviendrai pas à jauger de la puissance des miliciens de Gaïa, pour le coup ! La suite du combat est courue d’avance.

Gero : Pas nécessairement, Monsieur Flandre, pas nécessairement.

Les trois mercenaires encore dans le cercle se tournèrent vers Zaria, la dernière des Templiers. Celle-ci les toisa, d’un regard empli de haine. Elle semblait plus sérieuse encore qu’elle ne l’avait jamais été.

Xena : Zaria… C’est fini, j’en ai bien l’impression.

Zaria : Pas encore !

Zaria, pensées : Pour l’honneur !

https://www.youtube.com/watch?v=8kM40hsEvPQ

Elle fonça sur Xena avec une célérité impressionnante pour sa classe. Par réflexe, et sachant l’effet de son espadon, Xena ne chercha pas à parer, mais s’apprêta à esquiver…

Zaris : Attention !

Seulement, au dernier moment, Zaria changea sa trajectoire. Alors que la hache frôla Xena, elle bifurqua pour aller droit vers Abina. L’Almée ne s’y était pas préparée, elle tenta une esquive de dernière chance, mais c’était trop tard. Le Merlin Primal s’écrasa de tout son poids sur son épaule.

La douleur fut telle qu’elle en perdit tout de suite connaissance, lâchant par la même occasion son Bâton Bambou. La pleine puissance de l’arme s’abattit sur Abina, dont le corps fut littéralement éjecté hors du cercle. Ainsi Zaria porta son premier coup réussi… le plus destructeur de son arme si spéciale. Et sous sa puissance implacable, sa pauvre victime, Abina, réussit l’exploit de combiner en même temps deux motifs de disqualification.

Arbitre : Disqualification d’Abina !

Monsieur Flandre : Oh !

Gero : Eh eh, je vous l’avais bien dit !

Le sang de Xena et Zaris ne fit qu’un tour. Ils se regardèrent mutuellement, puis s’élancèrent tous deux en même temps sur Zaria. Si elle en frappait un, l’autre l’achèverait. Il était temps d’en finir !

Zaria vit les deux mercenaires lui foncer dessus à toute allure. L’expression neutre, elle sembla comme inerte, alors que les deux assauts se rapprochaient…

Zaria : Stop !

Xena et Zaris se figèrent dans leur élan. Zaria venait de jeter son arme à terre !

Zaria : Je me rends. Vous avez gagné…

Arbitre : Disqualification de Zaria, et fin de l’affrontement !

Fin de la musique

Aussitôt, le foule galvanisée se leva, et lança un tonnerre d’applaudissement !

Gero s’était littéralement mis à danser de joie ! Mais l’homme à ses côtés était resté assis, immobile. L’index recourbé sous son menton, le visage légèrement baissé, il semblait réfléchir intensément.

Monsieur Flandre : Intéressant… Très intéressant !

Les mercenaires soufflèrent, soulagés que le combat soit terminé. Il avait été très court, mais intense ! Et tandis que Morag retrouvait ses camarades, Abina était conduite à l’infirmerie…

Quelques heures après le combat, alors qu’Abina avait été remise sur pied, les quatre mercenaires se tenaient à nouveau face à Gero.

Gero : Je vous félicite pour votre victoire, mais, surtout, pour le combat en lui-même. Il aura été très divertissant, merci !

Xena : De rien. Gero, puisque nous avons gagné, allez-vous travailler pour nous, comme ce qui était convenu ?

Gero : Bien entendu, je n’ai qu’une parole ! J’ai hâte de collaborer avec des gens aussi talentueux que vous… Laissez-moi juste le temps nécessaire pour préparer mes outils !

Xena : Bien sûr, prenez le temps qu’il vous faudra.

Gero : Xena. Avant que vous ne retourniez dans vos bâtiments… Il y a un homme qui aimerait s’entretenir avec vous.

Xena : Qui est-ce ? Et, à quel propos ?

Gero : Cet homme se nomme Monsieur Flandre. Mais, je vais le laisser vous expliquer de quoi il s’agit…

Xena hocha un cil, interloquée. Moins d’une minute plus tard, un homme élégamment habillé vint à sa rencontre.

Monsieur Flandre : Ah, vous devez être Xena, si je ne m’abuse ? Je me présente, Marquis Galdum de Fontel, alias, Monsieur Flandre.

Xena : Ah ? Enchantée.

Xena avait une naturelle aversion envers les nobles. Cependant, elle fit des efforts pour ne rien laisser paraître.

Monsieur Flandre : Je crois savoir que vous ne portez pas la noblesse dans votre cœur. Je me dois toutefois de me présenter à vous comme il se doit, c’est une question d’étiquette.

Xena : Comment savez-vous…

Monsieur Flandre : Je me suis renseigné sur votre groupe, avant de venir ici. Autant les Templiers sont anciens, et connus de tous. Autant votre groupe, est jeune et assez novateur. Et, je dois le reconnaître, par bien des aspects, il semble prometteur. Je dis bien il semble… Aussi aimerais-je en avoir le cœur net. Mais je vais vous expliquer pourquoi je tenais à avoir cette entrevue avec vous.

Il prit une profonde inspiration, avant de continuer.

Monsieur Flandre : Connaissez-vous le tournoi de la Lune du Dragon ?

Xena : Eh bien, juste de nom.

https://www.youtube.com/watch?v=ZzCHDKKKVp4

Monsieur Flandre : Dans le lointain et exotique Empire de Qin, chaque année correspond à un signe zodiacal. Un cycle s’opère donc en douze années, suivant les douze signes. La première lune de l’année du Dragon marque la fin du cycle, et le début du suivant. À cette occasion, l’Empire de Qin organise en son sein un événement : le tournoi de la Lune du Dragon. Depuis des siècles cet événement est l’occasion de faire s’affronter, à l’amiable, des forces venues du monde entier.

Xena : Ah, vraiment ? Je crois savoir où vous voulez en venir.

Monsieur Flandre : Eh oui, vous avez déjà dû le deviner… Le mois suivant se terminera la dernière année du cycle… Alors débutera le tournoi de la Lune du Dragon. Je suis l’un des organisateurs de ce tournoi, en charge du continent de Terra. Avec mes collègues, nous avons pour mission de repérer les groupes les plus intéressants du continent, et de les évaluer, afin de proposer les meilleurs pour le grand tournoi.

Xena : Je vois, et je comprends. Vous avez remarqué notre groupe, et vous pensez qu’il serait intéressant de nous faire participer. Cela nous honore.

A ces mots, Monsieur Flandre eut un petit rictus, tout en se frottant sa fine moustache.

Monsieur Flandre : Hi hi hi ! Mais, vous n’êtes pas encore sélectionnés, j’ai dit que mon rôle était d’évaluer les groupes les plus intéressants. Or, à ma grande frustration, le combat auquel nous avons assisté ne m’a pas suffit pour ce faire…

Xena : Que comptez-vous faire ?

Monsieur Flandre : J’aimerais vous faire passer un test. Vous êtes le chef de ce groupe, c’est à vous de prendre la décision d’accepter ou non. Sachez juste que la participation à ce tournoi, le plus grand du monde, est une occasion unique d’étendre la réputation de votre groupe à l’ensemble des continents !

Xena : Je comprends, et je suis très intéressée par cette proposition. Néanmoins, si vous êtes si bien renseignés, vous devriez savoir que je ne suis pas la seule cheffe, nous sommes deux à prendre les décisions : Néo et moi-même.

L’homme leva un de ces deux cils.

Monsieur Flandre : Diantre ! Je n’en savais rien… Deux hommes pour diriger ? Voilà qui est saugrenu… Eh bien, dans ce cas, je vous laisse lui en faire part. Vous avez jusqu’au prochain quartier de Lune pour me faire part de votre décision. Si d’ici là je n’ai pas eu de réponse de votre part… je considérerai que vous renoncez, et je chercherai ailleurs.

Xena : Nous vous répondrons en temps voulus, vous avez ma parole.

Monsieur Flandre : J’y compte bien, ma chère, j’y compte bien…

Xena : Cela dit, pourrais-je savoir en quoi consistera ce… test ?

Le marquis eut un large sourire.

Monsieur Flandre : Ah, ça, je ne vous en dirai plus qu’après réponse positive de votre part ! Comprenez que je ne puis rien vous révéler davantage, pour des raisons organisationnelles. C’est à vous de peser le pour, et le contre…

_________________
Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Hyrule10 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 12348510 Mission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 Lehran10

descriptionMission 8 : Un drôle de forgeron - Page 2 EmptyRe: Mission 8 : Un drôle de forgeron

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum