Communauté Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Communauté Fire EmblemConnexion

Forum de partage
et d'entraide


Mission 9 : La Hantise des puissants

descriptionMission 9 : La Hantise des puissants - Page 2 EmptyRe: Mission 9 : La Hantise des puissants

more_horiz
« Et voici donc mon familier, annonça le mage noir tandis que son invocation prenait forme devant les impériaux surpris. »

Une fois sorti de l’infirmerie Mwindo s’était fait la réflexion qu’il était préférable d’informer leurs nouveaux associés sur cette capacité tant qu’il en avait le temps. Il s’était attendu à ce que les rostogardiens ne soient pas particulièrement emballés à l’idée de se battre aux côtés de quelqu’un ayant un pouvoir aussi sinistre. Aussi fut-il surpris, et soulagé, de voir que les impériaux observaient l’apparition avec plus de curiosité que d’effroi.

« Et z’êtes sûr que c’est sans danger, demanda Makarov avec circonspection en fronçant les sourcils.

-          Tout à fait, il m’obéit au doigt et à l’œil, confirma le mage noir. »

En réalité il y avait encore beaucoup de choses que Mwindo ignorait au sujet de ce pouvoir qu’il avait obtenu un peu par hasard. Toutefois depuis qu’il avait réussi tant bien que mal à l’invoquer, son ami ne lui avait encore jamais fait défaut.


« Hey tant que vous le pointez en direction des gonzes qui veulent notre peau c’est tout ce que je demande, déclara le capitaine en haussant les épaules. S’il y’a rien d’autre dont vous avez besoin ici je propose qu’on se mette en route maintenant, il ne faudrait pas qu’on soit en retard.

-          Pardon ? En retard pour quoi ? s’étonna le mage noir.

-          Mais pour l’embuscade qu’on va nous tendre bien sûr s’esclaffa le capitaine. Désolé, je ne peux pas vous en dire plus. Ordres venant d’en haut vous comprenez ?

-          Pas vraiment non, mais avons-nous vraiment le choix ? grommela Mwindo en croisant les bras.

-          Pas vraiment non, confirma Makarov avec un petit sourire. Vraiment désolé mercenaires de Gaia, mais vous avez ma parole que mes gars et moi on est là pour vous aider du mieux qu’on peut.
 
-          Je suppose qu’en devra s’en contenter pour le moment alors, soupira le mage noir l’air résigné. En tout cas avec ceci nous sommes fin prêt à commencer la mission. Puisque nous ignorons où se trouve ce fameux Jardin des Glaneuses, nous laisserons vous autres miliciens ouvrir la marche. »

Tandis que Makarov se retournait vers ses hommes pour donner ses ordres, le mage noir dû se retenir de lever les yeux aux ciels. Pour lui la promesse d’un étranger n’engageait que ceux assez crédules pour y accorder un quelconque crédit. Cette conversation avait au moins confirmé certaines de ses suspicions : le pouvoir Rostogardien avait bien des projets pour les miliciens de Gaia.

« On peut au moins supposer que ce cher empereur ne se serait pas donné autant de mal pour nous faire venir jusqu’ici s’il avait juste eu l’intention de nous liquider. Mais alors que nous veut-il exactement ? Serait-ce une sorte de test ? Mais pourquoi ? »


Emboitant le pas aux impériaux, les miliciens se dirigèrent eux aussi vers le portail du palais qui menait à la cité elle-même. Maintenant que Lamne l’avait prévenu Mwindo prêtait plus attention à leur entourage et constata qu’effectivement de nombreuses personne les observaient. Impossible de dire si ces regards étaient une bonne ou une mauvaise chose pour eux cependant. Perdu dans ses réflexions le mage noir fut le dernier à franchir le grand portail du palais impérial. En passant à côté d’un des gardes stationnés à l’entrée il croisa par hasard le regard brillant de l’un d’entre eux qui lui adressa un signe de tête puis murmura avec excitation :

« Bonne chance, mercenaires de Gaia ! C’est très brave ce que vous faites et nous sommes de tout cœur avec vous. »

Le mage noir manqua trébucher de surprise et jeta un regard interloqué au garde qui venait de lui parler. Il avait très envie de s’arrêter et demander des explications au garde en question mais quelque chose lui disait que ce dernier lui donnerait certainement la même réponse que Makarov. Avec une appréhension grandissante, Mwindo s’engagea à son tour dans les rues de la cité impériale.

descriptionMission 9 : La Hantise des puissants - Page 2 EmptyRe: Mission 9 : La Hantise des puissants

more_horiz
Rostogar était une ville gigantesque, de loin la plus grande que Mwindo avait jamais vue. Sans surprise ses rues principales étaient tout aussi énormes et heureusement elles étaient pavées. Malheureusement ça signifiait aussi qu’elles grouillaient de monde ce qui n’arrangeait pas la paranoïa du mage noir qui avait l’impression qu’à tout moment un des nombreux inconnus qui croisaient la route de leur petite troupe allait soudain sortir un couteau et les poignarder dans le dos. Toutefois le voyage se déroula sans incident. Même avec leurs guides il leur fallut une vingtaine de minutes pour atteindre leur destination. A l’approche du Jardin des Glaneuses les rues se faisaient de plus en plus silencieuses et les badauds de plus en plus rares. Lorsqu’ils arrivèrent enfin sur la large place circulaire, celle si était déserte. Les nombreux étales qui recouvraient sa surface étaient vides et ça et là gisaient des caisses abandonnées donnant à l’ensemble un aspect assez lugubre même en plein jour. En plus de la rue par laquelle leur petit groupe venait d’arriver, il y en avait trois autres qui menaient à d’autres coins de la ville. Sans compter les nombreux bâtiments qui bordaient la place.

« Wow, c’est moi ou cet endroit est juste parfait pour tomber dans une embuscade ? gloussa nerveusement l’un des rostogariens.

-          Tu vas pas te dégonfler maintenant ! Oublie pas pourquoi on est là. Le rabroua un de ses compagnons.

-          Justement, intervint le mage noir en se tournant vers Makalov. Je pense parler pour mes compagnons lorsque je dis que je commence en avoir assez d’être laissé dans le noir. Revenir dans un endroit pareil en sachant qu’une troupe d’élite impériaux s’y sont fait attaquer c’est vraiment chercher les ennuis. »

Makalov dévisagea le mage noir un instant puis haussa les épaules en souriant d’un air confiant.

«Bah !  J’imagine que ça ne sert plus à rien d’essayer de le cacher maintenant que nous sommes déjà arrivés. C’est exactement le but de notre mission aujourd’hui : nous jeter dans la gueule du loup !


-          Vous…Tu sembles prendre ça un peu TROP à légère Makalov…J’ose espérer qu’il y a quelque chose ou quelqu’un pour couvrir vos, et par extension, NOS arrières ? »


Mais avant que le capitaine ne puisse répondre, des bruits de pas si firent entendre. Un groupe d’individus drapés dans des capes noires entrèrent à leur tour sur la place, exactement par le chemin que les miliciens venaient d’emprunter empêchant toute retraite de ce côté. Au grand déplaisir de Mwindo à qui cela rappelait une rencontre encore trop récente, tous portaient un loup pour masquer leur identité. Ils étaient tous armés mais de manière hétéroclite : des gourdins, des haches, des poignards et même quelques fourches. Mwindo était quasiment certains qu’ils étaient d’une manière ou d’une autre, liés au groupe qu’ils recherchaient.

A leur tête était un petit homme au loup plus élaboré que celui de ses compagnons. On devinait des vêtements aux couleurs criardes sous sa cape et il était armé d’une arbalète.

« Tiens tiens  tiens, qu’avons-nous là…Vous devez-êtres les ‘’fameux’’ mercenaires de Gaia, les apostropha-t-il d’une voix claire et cultivée bien qu’empreinte de moquerie. Et probablement les rebus de l’armée impériale ajouta-t-il à l’adresse des miliciens rostogariens étant donné qu’on vous a envoyé ici tel des agneaux à l’abattoir.

-          T’as l’air bien sûr de toi, répliqua Makalov d’un ton faussement désinvolte. Bien que d’apparence relaxé, il surveillait les environs d’un regard alerte. Tu penses vraiment affronter des soldats entrainés avec ta bande de bras cassés ?

Le petit homme s’esclaffa.

« Tout le monde dans cette ville est au courant pour la raclé que les notre ont collé à un de vos généraux ! Qu’est-ce que j’aurais donné pour être présent ! Héhéhé…Le vent est en train de tourner à Rostogar, et moi je me range toujours du côté des vainqueurs. Quant à vous mercenaires de Gaia, le seigneur Raspoutine a bien reçu votre lettre de…défis. Mais j’ai bien peur qu’il n’ait guère gouté à la plaisanterie. Vous avez laissé vos quelques succès vous monter à la tête et vous vous êtes attaqués à un morceau bien trop gros pour vous ! Dommage pour vous, tant mieux pour nous ! Nous serons grassement récompensés si nous lui présentons vos têtes.


« Mais qu’est-ce qu’il raconte, Quelle lettre de défis ? L’un de vous est au courant ? demanda le mage noir à voix basse aux autres miliciens de Gaia. Tous répondirent par le négatif.

Ayant apparemment fini de se vanter, le gredin fouilla un instant dans ses poches et en tira une curieuse sphère violette qu’il leva au-dessus de sa tête. Pendant un instant il ne se passa rien puis soudain une gigantesque vague d’énergie déferla sur la ville comme une onde de choc, visible seulement au sens magique des individus initiés. Le mage noir se sentit soudainement pris de faiblesse comme s’il avait le vertige mais cela ne dura pas : comme il s’y attendait le fameux sortilège n’avait qu’une emprise mineure sur lui. Un coup d’œil vers ses compagnons lui appris que c’était le cas pour la plupart d’entre eux. Mais ça, l’imbécile en face d’eux ne semblait pas en avoir conscience.
Ce dernier empoigna son arbalète en souriant à pleine dent.

« En avant mes frères ! Aujourd’hui marque le début de légende de Duratskiy le brave et de ses joyeux compagnons ! Sus à l’ennemi !»

descriptionMission 9 : La Hantise des puissants - Page 2 EmptyRe: Mission 9 : La Hantise des puissants

more_horiz
Ivan Duratsky était fier du sang bleu qui coulait dans ses veines même s’il était maintenant en froid avec sa famille. Il avait eu la malchance de naitre le 5e fils d’un petit baron, une position peu enviable car il ne pouvait espérer toucher que des miettes de l’héritage familial. Le jeune homme au sang chaud refusa de se résigner à son sort et pendant des années il complota dans l’ombre pour se débarrasser de ses ainés et s’emparer de ce qui lui revenait de droit. Deux de ses frères périrent ainsi dans des circonstances troublantes avant que le fratricide soit démasqué et chassé du domaine familial à coup de pierre. Ivan avait alors 17 ans.
Sans connexions ni ressources, il n’eut d’autres choix que fuir vers l’endroit qui offrait le plus d’occasions pour s’en sortir : Rostogar la capitale impériale. Duratsky se mêla aux bas fond de la société, et s’y sentit rapidement comme un crocodile dans un lac de boue. Usant tour à tour de son charisme naturel, sa fourberie et sa brutalité il parvint à monter peu à peu les échelons dans le monde du crime, n’hésitant pas à embrasser les pieds des plus forts tout en harcelant sans pitié les plus faibles. Bien qu’il soit parvenu à se tailler une position assez confortable, Ivan n’avait jamais oublié d’où il venait et nourrissait toujours le rêve de monter dans la société. L’occasion se présenta à lui 15 ans après son exil lorsqu’il fit la rencontre du "maitre", le mage nommé Rasputin. Leur première rencontre avait pourtant failli être la dernière : l’ayant pris pour un touriste égaré dans les bas quartiers, Ivan et sa bande de coquins avait tenté de le détrousser. Résultat : la moitié de ses hommes étaient morts et les survivant, Ivan compris, portaient encore les cicatrices de cette rencontre. Il va sans dire que lorsque l’étranger leur avait laissé choisir entre la servitude ou la mort, Duratsky s’était vite décidé. Le mystérieux Rasputin fascinait Ivan autant qu’il le terrifiait. Rapidement le brigand appris que le mage avait assujetti la plupart des bandes de la cité soit par la force soit en leur promettant de grands bénéfices s’ils acceptaient de prendre part à son projet fou : jeter l’empereur lui-même au bas de son trône. Et le sorcier leur avait prouvé qu’il avait réellement les moyens d’accomplir cet objectif insensé : ce rituel mystique dont il avait le secret capable de faire passer les meilleurs guerriers de l’empire de lions indomptables en chatons sans défense. Pas fou, Ivan avait tout de même attendu qu’un chef de bande rival se porte volontaire pour la première confrontation. Il était devenu vert de jalousie lorsqu’il avait appris ensuite le succès retentissant de ses rivaux, un général à son tableau de chasse ce n’était pas rien ! Ce succès avait ouvert l’appétit à toute cette bande de canaille et Duratsky comptait bien se rendre indispensable auprès de son nouveau maitre. Quelques jours après leur première victoire, une occasion en or s’était présentée à lui…

------------------------------------------------------------------------------------------------

- Tue ! Tue ! Tue ! scandaient les hommes de Ivan Duratsky en se ruant vers leurs futures victimes en brandissant des armes improvisées.

- A la bonne heure mes braves ! rit le malfrat en armant son arbalète.

Il avançait sans se presser, faisant bien attention à laisser ses boucliers humains se placer entre lui et leurs ennemis. Il avait repéré parmi les « fameux » mercenaires un type avec des oreilles de lapins et avaient bien l’intention de lui régler son compte personnellement car il avait toujours rêvé d’avoir son propre manteau en peau d’homme bête. Il ne fut pas vraiment déstabilisé lorsque ce dernier adopta sa forme bestiale, faisant pleinement confiance aux pouvoirs dont il avait été investi. Aussi manqua-t-il lâcher sans arme sous l’effet de la surprise quand le lapin écrasa brutalement et sans aucune difficulté la première personne à l’atteindre. Les autres défenseurs n’étaient pas en reste et Ivan réalisa avec effroi que le sortilège qui était sensé le mener à la victoire ne semblait pas marcher sur leurs « victimes ».

« Non non non, c'est pas du tout ce qui devait se passer ! Bon sang tu vas marcher satané pierre ?! ragea-t-il en secouant violemment l'artefact, sans effet.

C'était la débandade. Déjà plusieurs de ses laquais le bousculaient en battant en retraite d'où ils étaient venus.

"C'est pas bon... Vite ! Fuir avant qu’il ne soit trop tard ! »

Au moment où cette pensée se formait dans son esprit, une sensation de froid surnaturelle accompagnée d’un sentiment de terreur inexplicable s’empara de la fripouille. Mue par un désir irrépressible de faire face à un danger se trouvant dans son dos, Duratsky fit volte-face en levant son arbalète. Il lâcha un cri d’effroi quand une poigne de fer se referma sur son bras armé en même temps qu’une énorme main griffue lui agrippa le visage et le souleva du sol. Suspendu dans le vide et à moitié aveuglé, Ivan eut à peine le temps d’apercevoir une figure spectrale tout droit sortie d’une histoire de fantôme, drapée dans une cape pourpre. L’instant d’après son agresseur lui écrasa la tête contre le sol. Le fantôme répéta l'action à trois reprises avant que Duratsky ne perde connaissance.

……………………………………………………………………………………………………


Le gredin se réveilla avec une migraine insoutenable. Avec un gémissement, il tenta de porter une main à son crane. C’est alors qu’il se rendit compte qu’il était assis sur une chaise et totalement entravé. Ouvrant les yeux avec difficulté la première chose qu’il vit furent les barreaux de sa prison. Derrière ceux-ci se trouvaient les responsables de sa situation actuelle, en particulier un Rostogarien à la chevelure rose qui le toisait avec sévérité et un type à la peau noire à l’air satisfait.

« Eh bien, on dirait que notre nouvel ami revient à lui, remarqua ce dernier.

- Ne perdez pas votre temps…grommela le prisonnier. Même si j’acceptais de coopérer, maitre Rasputin s’est assuré que nous ne pourrons pas le trahir. »

Et pour illustrer ses propos il tira sa langue pour leur montrer le symbole qui il savait s’y trouvait. Mais à sa surprise l’inconnu balaya sa remarque d’un geste de la main.

« Oh je ne pense pas que ce sera un problème. Ce type d’enchantements a une faiblesse flagrante qui explique pourquoi les écoles de magie noire s’en sont progressivement désintéressés. Je veux dire, c’est bien beau d’empêcher ses larbins de crier vos secrets sur tous les toits…mais rien ne les empêche de les écrire. »

descriptionMission 9 : La Hantise des puissants - Page 2 EmptyRe: Mission 9 : La Hantise des puissants

more_horiz
Morgan ne s'était pas attendu à ce que le conflit se dénoue si vite. Il avait à peine eu le temps de donner un coup de hache. Mais Mwindo avait ciblé le chef assez rapidement et... de toute évidence, ça manquait de discipline dans leurs rangs. Ceux qui n'étaient pas déjà hors d'état de nuire à ce moment-là s'étaient enfui sans demander leur reste. Leurs ennemis s'attendaient visiblement à des opposants bien plus diminués par le sort qu'ils ne l'étaient.
Tant mieux, car combattre sous l'effet de ce sort n'était, sans surprise, pas agréable. Pour la première fois depuis qu'il les avait rencontré, Morgan était content de se sentir loin de la cheville de Néo et Xena. Ne rien désirer de plus intensément en pleine bataille que dormir comme s'il avait trois jours de sommeil à rattraper n'était vraiment pas une chose qu'il désirait.

Le sommeil était d'ailleurs une chose qu'on allait aussi sans doute refuser au prisonnier. A moins que ça ne soit l'intégrité de son corps.
Morgan réalisa alors que son interrogatoire n'allait pas être une partie de plaisir, même pour ceux qui n'en seraient que spectateurs, voire auditeurs. A commencer par lui. Il regarda tour à tour ses compagnons. Ses yeux s'attardèrent légèrement sur Finley. Puis revinrent sur Lamne.

"S'il doit révéler des informations par écrit, on n'a pas besoin de rester là. On n'est pas obligé d'assister à ça."
Il n'avait encore jamais assisté à une séance de torture et n'était pas spécialement désireux de combler cette lacune dans son expérience. Même dans ses années de délinquance, il était toujours parvenu à ne pas en arriver à cette extrémité. Il s'en félicitait aujourd'hui. Ne faites rien que vous pourriez regretter plus tard, les enfants.

descriptionMission 9 : La Hantise des puissants - Page 2 EmptyRe: Mission 9 : La Hantise des puissants

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum