Le forum de la Communauté du Fire Emblem
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
Préambule au chapitre 3 14389410AccueilÉvènementsFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
-30% sur le portefeuille Lacoste Chantaco en cuir ...
Voir le deal
56 €

 

 Préambule au chapitre 3

Aller en bas 
AuteurMessage
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyDim 18 Oct 2020 - 20:03

Une fois qu’il fut de retour de sa mission, Néo alla voir Xena, dans le but de lui présenter Khaleb. Il ne s’attendait pas à ce que cette dernière allait lui révéler…

Néo : Xena, comment s’est passé ta mission ?

Xena : Plutôt bien, on peut dire. On a pu recruter Gero, il va travailler pour nous à partir de maintenant.

Néo : Ah, super !

Xena : Et toi, ta mission s’est passé comment ?

Néo : Eh bien…

Ellipse scénaristique ! Il lui expliqua l’issue de la mission, et le « recrutement » de Khaleb, que vous connaissez tous.

Xena : Je… vois. C’est une sacrée histoire, tout ça…

Néo : Et donc, ça ne te dérange pas d’accueillir ce jeune homme parmi nous ?

Xena : Non, bien au contraire. Il a besoin de soutien, je pense que c’était la meilleure chose à faire. Où est-ce qu’il est, d’ailleurs ?

Néo : Il me semble qu’il est allé rencontré Jin sur le pont. Ils doivent échanger à propos de l’aéronef et des « règles » que Jin tient à ce que tout le monde respecte.

Xena : Oui, ça ne m’étonne pas de lui. Dis, Néo, il y a quelque chose dont j’aimerais te faire part.

Néo : Ah, quoi donc ?

Deuxième ellipse scénaristique ! Xena explique à Néo son entrevue avec Monsieur Flandre.

Néo : Ah, je vois ! On aurait donc une chance de concourir à ce légendaire tournoi ?

Xena : Tu en avais déjà entendu parler ?

Néo : Un peu. C’est le tournoi le plus populaire au monde. Mais, je ne connais pas les détails, je savais juste qu’il avait lieu tous les douze ans. Tiens, tu vois, je ne savais même pas qu’il allait se tenir cette année ! Y participer serait une aubaine pour nous…

Thème du Projet Gaïa : https://listenonrepeat.com/?v=WTtkkYl5lfQ#Immediate_Music_-_Crusade

Il se gratta le menton.

Néo : Oui, peu importe que l’on gagne ou pas… Le simple fait d’y participer accroîtrait d’un coup la réputation de notre groupe. Songe un peu que, rien que grâce à ça, nous passerions d’une troupe reconnue sur le continent de Terra, et un peu à Ghysitia, d’un groupe à la renommée mondiale. Cela ne serait que bénéfique pour la réalisation du Projet Gaïa… comme le souhaitait le duc de Rogwel !

Xena : Oui, c’est ce que j’ai pensé moi aussi. Notre groupe gagnerait en réputation, c’est sûr.

Néo : Mais, il y a autre chose encore. Ce tournoi se déroulera dans l’empire de Qin, en Kuo’lin. Tu te souviens de ce que Rogwel avait laissé dans sa lettre d’adieu ?

Xena : Hum, non, je… Ah, mais attends ! Je vois, il avait mentionné une certaine Naomi, que l’on devrait trouver, selon lui, sur le continent de Kuo’lin.

Néo : Exactement ! Vois-tu, c’est justement là que se déroulera ce tournoi. Nous aurons alors une petite chance de la rencontrer. Non, à vrai dire, il est même probable que nous la rencontrions, car il y a de bonnes chances qu’elle assiste à ce tournoi !

Xena : C’est vrai, tu as raison.

Néo : … Ce Monsieur Flandre t’a-t-il dit en quoi consistait son… évaluation ?

Xena : Non, il m’a juste dit qu’il nous le révélerait seulement si nous acceptions. Qu’es-ce que tu en penses, Néo ?

Néo : Je vois. Je pense que… nous avons tout intérêt à accepter. Peu importe en quoi consistera ce test, dans le pire des cas nous l’échouerons, et cela ne changera rien pour nous. Mais, si nous le réussissions, nous aurions tout à y gagner. On ne peut pas passer à côté de cette occasion, tu ne crois pas ?

Xena : En effet, je suis du même avis. On devrait peut-être avertir les autres mercenaires, avant de donner notre réponse à Monsieur Flandre ?

Néo : Bien sûr. Nous allons leur en parler, mais je gage que tous accepterons. Après tout, c’est une occasion rare, qui ne se reproduira pas de sitôt !

Fin de la musique



Quelques jours plus tard, après que l’ensemble du groupe ait accepté, Xena donna une réponse positive à Monsieur Flandre. Ce dernier indiqua, ravi, qu’il passerait le lendemain à bord du Fire Emblem afin d’y dévoiler la nature de l’épreuve.

Les mercenaires avaient tous été réunis sur le pont de l’aéronef, lorsqu’un petit carrosse arriva, escorté de deux cavaliers. Le carrosse s’arrêta devant la coque du navire, amarré, et son conducteur ouvrit la porte. Un homme en sortit, richement habillé, et portant une perruque et une fine moustache.

Xena : C’est lui.

Néo : Ah, je vois.

Le marquis jeta un air curieux sur le navire qui se présentait à lui.

Monsieur Flandre : Hum, intéressant…

Puis il entreprit de monter l’échelle de cordes jusqu’au pont, où il fit face à l’ensemble des mercenaires du groupe.

Xena : Bonjour, Monsieur Flandre.

Monsieur Flandre : Bonjour Xena. Ah, voici donc votre véhicule, à la fois de transport, et de vie… C’est charmant !

Néo : Bienvenue à bord du Fire Emblem, Monsieur Flandre.

Monsieur Flandre : Ah, vous devez être Néo. Enchanté !

Néo : Moi de même.

Monsieur Flandre : Bien, bien, alors voici à quoi ressemble votre petite troupe… L’effectif est-il au complet ?

Néo : Oui.

Monsieur Flandre : Tant mieux, tant mieux… Il va falloir que vous soyez tous présents, pour l’épreuve qui vous attend…

Néo : Et, pourrions-nous savoir en quoi consistera-t-elle ? S’agit-il d’un combat ?

Le marquis se frotta la moustache, souriant d’un air amusé.

Monsieur Flandre : Un combat ? Oh, oui, on peut dire ça…

Jin : Si je puis me permettre, Monsieur Flandre, j’espère juste que vous n’avez pas l’intention de déclencher un combat à bord du Fire Emblem ?

Monsieur Flandre leva un cil.

Monsieur Flandre : Le Fire Emblem ? Je ne comprends pas. Qu’est-ce que l’Emblème du Feu a à voir là-dedans ?

Néo : Oh, c’est le nom de notre aéronef.

Monsieur Flandre : Ah ? Je vois.

Il s’exclama.

Monsieur Flandre : Ah ah ! Oui, je peux comprendre que, vous avez peur qu’il ne soit abîmé. Et c’est normal ! Mais ne vous en faites pas, j’ai prévu que ce « combat » se déroule sur les plaines alentour, pour des raisons que… vous comprendrez bien vite.

Néo : Ah ? C’est-à-dire ?

Monsieur Flandre : Vous verrez, lorsque nous serons descendus. Si vous voulez bien me suivre, s’il vous plaît ? Nous allons nous rendre dans la plaine où se tiendra mon évaluation. Enfin, je pourrai apprécier vos compétences à leur juste valeur !

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kirua
Maître de jeu
Kirua

Masculin Nombre de messages : 565
Age : 26
Localisation : Quelque part sur ce vaste monde. Eh oui, c'est beau.
Date d'inscription : 04/07/2011
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyMer 21 Oct 2020 - 13:01

Signy n'avait pas spécialement parlé depuis la fin de mission. Elle avait été un désastre, de A à Z. Beaucoup de gens étaient morts. Certes, c'était prévisible et ses ennemis avaient juste été plus nombreux. Elle n'avait pas l'impression d'avoir fait de vraies erreurs stratégiques, c'était juste une situation qu'ils ne pouvaient pas gagner.

Non, le vrai problème fut le fait qu'ils avaient été payés pour ladite mission, bien qu'elle fut un fiasco. Elle n'aimait pas ce fait, et estimait ne pas mériter l'argent. Après tout, qu'est-ce qu'ils avaient vraiment fait pour aider ? La situation s'est réglée complètement sans eux au final. Cassandra était morte et leur client présumé mort par ses ennemis, de par ses propres actions. Habituée à mériter son paiement, c'était même plutôt le contraire auparavant, elle devait protester contre les mercenaires de Esther pour avoir droit à sa part, elle avait un arrière goût désagréable en bouche.

Cela dit, c'était maintenant chose faite, et il fallait l'accepter. Si elle ne se sentait pas digne de CE paiement, à elle de se rattraper pour les prochains après-tout. Prenant donc sa pièce sans valeur, Signy lui jeta un coup d’œil. Elle en avait hérité d'une situation du genre. Après avoir échoué à une tâche que lui avait donné monsieur Alexander, il l'avait récompensée de ce médaillon. « Pour que tu n'oublies jamais de rattraper un échec, pour transformer cette récompense indigne en vraie récompense ». Ce n'est que par la suite qu'elle a prit l'habitude de jouer avec pour réfléchir.

Si bien qu'elle commença de nouveau à jongler avec, discrètement, afin de réfléchir. Ce monsieur Flanders voulait les tester, pour participer à un tournoi. Si ses souvenirs n'étaient pas erronés, la jeune rousse avait déjà entendu parler dudit tournoi, Sir Gareth y avait même participé une fois, alors qu'il était plus jeune. Et il semblait être un tournoi de renommée mondiale. Le fait de les tester faisait donc sens.

Ce qui ne faisait pas autant sens, était le fait de devoir prendre une grande plaine pour faire ledit test, qui « pouvait être appelé » combat. Quel genre de test allaient-ils devoir passer pour convaincre leur possible futur client ? Quelque chose nécessitant de l'espace et aucun obstacle. La seule idée qui lui venait, à l'heure actuelle, était de la course, ou un test d'observation. Si le deuxième donnait plutôt confiance à la stratège, la simple course paraissait bien plus mitigé, entre ses légers problèmes d'endurance, et ses problèmes d'équilibre.

Ses pensées s'attardèrent sur Calcias quand elle pensa à l'endurance, il ne semblait pas en avoir beaucoup non plus lui-même, après tout, il passait beaucoup de temps inconscient, que ce soit en mission ou hors mission. Ce devenait inquiétant pour le coup, surtout si c'était couplé à sa tendance à ignorer complètement ses limites et se mettre en danger, elle allait DEVOIR lui parler, et prestement...

Cependant, ce n'était pas le moment de se disperser, si bien qu'elle suivit juste le mouvement sans vraiment faire la moindre remarque.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagalfar

Nagalfar

Féminin Nombre de messages : 5115
Age : 26
Localisation : Grado's keep
Date d'inscription : 28/06/2009
Fire Emblem favori : Sacred Stones

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyMer 28 Oct 2020 - 22:23

Calcias suivait le groupe, distrait, la main sur sa broche. il avait les pensées quelque peu confuses, mais bien actives. Il n'avait pas chômé, depuis leur retour de mission. Enfin, depuis son réveil, du coup.

Le rapport qu'on lui avait fait du résultat de celle-ci aurait pu sembler négatif pour beaucoup, mais le jeune homme n'avait pas vraiment pris les choses sous cet angle en l'apprenant. Le civil qui devait être protégé l'avait été, au final, et une partie des soldats, même minime, s'en était sorti, également.
Comparant à ses expériences, c'était un résultat qui n'était certes pas satisfaisant, mais un résultat quand même. Il pensait simplement à leur meneuse qui avait périt, et aux autres aussi, pour ceux dont il pouvait se souvenir. Il fallait qu'il veille à ne pas les oublier également.

Et bien qu'il ne savait guère que penser du fait que ce Khaleb les ai rejoints, Calcias était sûr d'une chose. Il avait encore énormément de progrès à faire, et de recherches supplémentaires à entreprendre pour espérer s'améliorer un jour, et améliorer le résultat de ce genre de rencontres.

Ainsi, sur les quelques jours qui avaient passés, il consacra son temps à son entraînement à l'épée, mais aussi à l'étude de la magie, pour tenter d'affiner ses talents, et de tester de nouvelles choses.
L'épéiste s'éparpilla plus qu'autre chose, entre l'examen de son bœuf à l'entrée de sa chambre, celui de son talisman qu'il s'était à présent bien approprié, ses propres pouvoirs magiques et d'autres menus tests.
L'un d'entre eux impliqua l'achat et l'étude de deux tomes de vent auprès du marchand, très affable au demeurant, ainsi que la fuite précipitée non prévue des locaux après avoir repéré le Maudit qui sortait de la pénombre pour approcher Calcias, un air placide sur le visage, mais dont seul les deux yeux écarlates dénotant sur le reste furent retenus.

Le principe était simple, mais demandait un peu de temps et d'essais. Une fois après avoir comparé les deux livres et s'être assuré qu'ils étaient identiques et qu'il était bien dans l'incapacité de les utiliser, Calcias en garda un et le mit sur sa table de chevet, à côté du petit sachet en tissu qu'Isthia lui avait donné, pour pouvoir le relire plus attentivement plus tard, et... Arracha soigneusement les pages du deuxième afin d'en mettre une petite partie dans sa poche qui contenait Euraquilo, et plia une des feuilles pour en faire un moulin et l'alimenter avec sa magie.
Après quelques essais, rien ne semblait différent de d'habitude, mais il relativisa, et rangea le tome mutilé et inutilisable à présent. Il aurait bien des occasions de retenter l'expérience plus tard, et même à d'autres endroits.

Et mis à part ses activités, le Chef finit par lui demander son avis sur un certain tournoi célèbre. Calcias avait accepté sans trop réfléchir, mais il était intrigué par quelques détails, qui l'assailli sur le chemin de "l'épreuve" de leur invité.
Jamais il n'avait entendu parler de ce tournoi, mais peut-être que son Roi si ?
Si c'était le cas... Il tapota légèrement les bois de sa broche dans sa réflexion. Ce serait sûrement trop risqué de se montrer avec ce bijou à cet événement, s'ils étaient retenus. L'idée était attractive d'amener un peu de réputation à la famille, mais c'était encore bien trop tôt...

Quel genre d'épreuve ce Monsieur Flandre pouvait-il organiser, d'ailleurs, dans une plaine ? Ce que Calcias associait le plus à une plaine, c'était des chevaux, et les élevages. Et cela l'aurait étonné qu'il s'agisse d'une course équestre.
Il finit simplement par hausser les épaules. Quoiqu'il s'agisse, il aura juste à faire de son mieux. Après tout, ils étaient déjà embarqués là dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyJeu 29 Oct 2020 - 20:22

Après avoir fait la connaissance de Monsieur Flandre, les mercenaires de Gaïa suivirent ce dernier hors de l’aéronef, jusqu’au centre de la plaine sur laquelle le Fire Emblem était amarré. En chemin, Néo se grattait le menton, pensif. Pourquoi s’éloigner du navire pour combattre ? Il était évident, pour les mercenaires - surtout depuis l’assaut des pirates – que Jin était… sensible à l’état de son aéronef. Un combat à bord de celui-ci devait être évité afin de l’abîmer, mais, cela n’était pas forcément évident pour quelqu’un d’étranger au groupe tel que ce Monsieur Flandre. S’il avait pris une telle précaution, c’était sans doute que le « combat » comme il le disait, allait nécessiter de grands espaces… ou allait être d’une telle violence qu’il aurait forcément engendré de gros dégâts au navire, s’il avait eu lieu sur le pont. Peut-être pour ces deux raisons à la fois, d’ailleurs…

Une fois arrivés au centre de la plaine, à bonne distance de l’aéronef, si bien que ce dernier était devenu petit au point de ressembler à une simple maquette, le marquis de Fontel fit s’arrêter le groupe.

Monsieur Flandre : Hum oui, ici ce sera parfait, nous sommes suffisamment loin.

Néo : Très bien. Alors, nous vous écoutons, en quoi consistera ce… « combat » ?

Monsieur Flandre : Un instant…

Le marquis frappa des mains à plusieurs reprises.

Monsieur Flandre : Venez, mon brave ! M’entendez-vous ? Allons, sortez de votre cachette !

Aussitôt un homme apparut par téléportation. De taille moyenne, le crâne chauve, il arborait une tenue de mage violette, simple mais joliment décorée des motifs réguliers. A sa seule apparition, les membres les plus aguerris de Gaïa sentirent un frisson leur parcourir l’échine. Cet homme était d’un niveau martial… juste démentiel ! Ils n’avaient plus approché d’homme à l’aura aussi puissante depuis leur entrevue avec Arnold et le pape Kaysade !

??? : Mon seigneur, je suis là.

Monsieur Flandre : Très bien, Kristof. Je vous présente les hommes de feu le duc de Rogwel, les membres de la milice de Gaïa. Mercenaires de Gaïa, je vous présente Kristof.

Kristof : Enchanté.

Monsieur Flandre : Nous allons pouvoir entrer dans le dur du sujet. Mais d’abord, Kristof, allez-y !

Le dénommé Kristof se plaça juste devant les mercenaires, et posa sa main au sol. Aussitôt, apparut un immense pentagramme au sol, dont le centre était à sa main, et dont le diamètre faisait bien une centaine de mètres.

Néo : Qu’est-ce que…

Kristof : La zone de sécurité est activée, mon seigneur.

Monsieur Flandre : Bien. Vous allez pouvoir invoquer la bête. Mais avant cela, je vais donner leurs deux instructions à nos invités…

Le marquis se tourna vers les mercenaires.

Monsieur Flandre : Bien. Mon collaborateur est… un puissant invocateur. Il va invoquer une créature, disons… hors du commun. Cependant, n’ayez crainte, car tout ceci sera parfaitement sous contrôle ! En effet le pentagramme invoqué sous vos pieds est une zone magique, dans laquelle les individus qui s’y trouvent survivront à toutes blessures. Ma première instruction est donc la suivante : vous pourrez vous battre, sans avoir peur de mourir.

Néo : J’ai un mauvais pressentiment…

Monsieur Flandre : Ma deuxième, et dernière instruction, est la suivante… L’objectif de ce combat ne sera pas de vaincre, mais de donner le maximum de vous-même. Ce que je veux, c’est voir jusqu’où vous êtes capables de vous battre, de vous donner, mais aussi de coopérer entre vous. Je veux voir éclater votre potentiel… à votre paroxysme ! Voilà pourquoi je vais vous confronter à… quelque chose que vous ne pourrez pas battre. Mais contre quoi vous devrez lutter jusqu’au bout.

Néo : Ne me dites pas que nous allons nous battre contre Kristof ?

Le marquis eut un large sourire.

Monsieur Flandre : Oh non ! Certes, cet homme est un T3 d’un tout autre niveau que vous, mais…

Kristof : … mais, avant d’être un arcaniste, je suis avant tout un invocateur…

Monsieur Flandre : Je vous en prie, Kristof ! Allez-y ! Procédez à l’invocation, nous allons débuter le combat sans plus attendre. Pendant que vous procédez, moi, je me dois de me dérober, afin d’observer avec le recul qu’il convient !

Alors que Kristof rassemblait ses deux mains, et commençait à réciter des incantations dans un langage étranger, le marquis commença à courir vers l’extérieur du pentagramme. Instinctivement, la plupart des mercenaires dégainèrent leurs armes. Au bout de longues minutes, derrière Kristof apparut une masse informe, qui grossit de plus en plus, tout en se dessinant de plus en plus précisément, jusqu’à prendre des proportions immenses.

Alors l’ensemble des membres de Gaïa écarquillèrent les yeux comme jamais, en constatant que devant eux, se tenait un Dragon haut d’une vingtaine de mètres !

https://www.youtube.com/watch?v=37pcMuoVnKA

Kristof : Bon courage à vous, mercenaires !

Alors que l’invocateur disparut en se téléportant, son invocation ne perdit pas une minute et cracha une gerbe de flamme en direction des mercenaires. Néo n’esquiva que parce que Martel avait prit son envol d’elle-même… mais l’homme était tétanisé. Non par la puissance inouïe de son nouvel adversaire, mais bien par le souvenir qu’il ravivait en lui ! Un souvenir, qui semblait surgir d’outre-tombe…

Il se revoyait, monter Martel pour la toute première fois. Lui qui n’avait encore jamais monté de wyverne, il la monta sans difficulté, comme s’il l’avait déjà fait toute sa vie. Puis le cavalier céleste, dégainant son épée d’une main, des éclairs de magie dansant autour de l’autre, s’élança corps et âme, en hurlant, face au Dragon. Il hurlait à s’en rompre les cordes vocales, un cri venant du plus profond de ses entrailles, comme un hurlement face à la mort elle-même.

Mais le souvenir se déchira sous le cri, bien réel, de sa wyverne.

Martel : Graouh ! Grah !

Néo : Oui. Oui, j’ai dit !

Néo se gifla intérieurement. Pas une seule seconde d’inattention, sinon il se ferait faucher d’un coup. Le marquis les avait assuré qu’ils ne mourraient pas, cependant… si lui, ou les autres mercenaires, se faisaient vaincre d’un seul coup par le Dragon, sans avoir pu réagir, Monsieur Flandre serait très déçu de leur performance. Et, jamais, il ne les choisirait pour les amener jusqu’au grand tournoi de Kuo’lin…

Néo : Hardi compagnons ! Donnez tout ce que vous avez ! Pour le Projet Gaïa ! Pour le duc de Rogwel ! Luttez jusqu’au bout !!!

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kirua
Maître de jeu
Kirua

Masculin Nombre de messages : 565
Age : 26
Localisation : Quelque part sur ce vaste monde. Eh oui, c'est beau.
Date d'inscription : 04/07/2011
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyLun 2 Nov 2020 - 9:39

Alors qu'on lui annonça ce qui allait se passer, l'esprit de Signy se vida. Un sort empêchant la mort dans son périmètre, c'était déjà quelque chose de plutôt inconcevable pour elle, mais lorsque il fut annoncé en quoi allait consister le « combat », elle eut une demi seconde de silence, comme s'il fallait que son esprit enregistre la chose. Elle ne put dire qu'une seule phrase.

Signy : … Je vous demande pardon ?

https://www.youtube.com/watch?v=RaAEEK2WcSY&ab_channel=ELHA

La réalité de la situation lui vint de pleine face, alors que l'énorme gueule du dragon cracha une gerbe de flammes que Néo et Signy parvinrent à esquiver de justesse. Un seul coup et ils étaient hors jeux, leur adversaire était puissant à ce point par rapport à eux. La seule façon dont ils avaient de s'en sortir, c'était en agissant ensemble.

De son côté, Morag regardait la puissante créature et en ressentit des frissons. Une créature aussi grande, avec une telle puissance de destruction... Il en avait entendu maintes fois parlé dans sa jeunesse, mais aucune fiction ne pouvait faire justice à la réalité. Et s'ils n'avaient pas été assurés d'être hors de danger, le groupe de mercenaires aurait été face à une exécution pure et simple.

Signy : Morag !!

Le concerné sursauta, alors que la jeune stratège courrait dans sa direction. Vu la carrure du nouveau venu, il était celui ayant le plus de chances d'attirer l'attention de leur ennemi, de par sa carrure, même si Xena et Zaris étaient probablement physiquement plus forts. Mais ici, il ne fallait pas choisir « l'être » mais « le paraître », car aucun d'eux ne serait probablement capable de blesser le dragon.

Signy : Morag, il faut que nous attaquions les zones les plus sensibles de cette créature, les yeux, la gorge, le palais dans sa bouche !

Morag : Les yeux, la gorge, le palais, ça marche ! Ca va chauff--

Signy : Attendez, je vous accompagne, je pourrais vous assister ! Calcias, nous aurions besoin de votre aide !

Calcias se tourna vers sa collègue brièvement et lui sourit, avant de se préparer à attaquer. Pour lui, cette stratégie nommée était simple, mais c'était la plus efficace, s'ils arrivaient à incapaciter la bête, même ne serait-ce qu'un peu.

Calcias : D'accord ! Les parties vulnérables, en somme. Vous pouvez compter sur ma personne. Nous avons plus de chances d'y arriver à plusieurs après tout !

Signy esquissa un sourire elle-même. C'est bien, ils y croyaient et obtiendraient plus facilement l'attention du Dragon. Mais maintenant, il fallait avertir les vraies acteurs principaux de sa stratégie, si bien qu'elle repéra Néo et l'interpella.

Signy : Néo, tiens-toi prêt, on va attaquer les yeux du Dragon !

De la sorte, elle s'était assurée que Xena entende aussi ce qu'elle avait signalé à Néo, avant de se retourner vers le deuxième chef.

Signy : Xena, tiens toi prête toi aussi ! Comme je l'ai signalé, nous allons attaquer la Gorge du dragon !

Tout comme elle l'avait fait lors de son premier combat avec les mercenaires de Gaia, elle avait donné deux informations contradictoires, espérant que ses intentions réelles étaient passés à Néo et Xena. Car elle avait choisi sciemment de mettre Calcias, Morag et elle-même en « danger », afin de laisser plus de marge de manœuvre pour les autres. Ainsi, ici, elle espérait que les intéressés aient compris qu'en Réalité, la stratège leur avait demandé d'attaquer la zone qu'elle avait annoncé à chacun.

Mais n'ayant pas le temps de se préoccuper de ce fait, elle donna l'assaut avec ses deux compagnons. Le dragon fouetta l'air de sa queue, mais du à l'amplitude du mouvement, les trois mercenaires parvinrent à esquiver l'assaut. Même si ce n'était pas la partie la plus puissante de son corps, un seul coup de queue suffirait à les mettre KO sans difficulté. La deuxième attaque, un coup de patte presseur en direction du groupe fut aussi esquivé. Du moins, c'est ce qu'il aurait pu se passer.

https://www.youtube.com/watch?v=rEhem9gkVxk&ab_channel=StormDruid

Mais dans sa précipitation pour esquiver, le manque d'équilibre de la stratège refit parler de lui, et elle tomba sur les fesses. Elle n'eut pas le temps de réagir que l'immense patte s'abattit sur elle, une griffe traversant aisément son épaule. Incapable de bouger, incapable de respirer, de pousser un cri... Ou même de passer dans l'autre monde.

Elle ne parvint pas à constater si Néo ou Xena avait fait comme elle leur avait demander, ni même que Morag s'était lui aussi fait avoir, par un torrent de feu que le dragon souffla. Non, la seule chose qu'elle ressentait était un océan de souffrance.

Et elle s'y noyait complètement.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nagalfar

Nagalfar

Féminin Nombre de messages : 5115
Age : 26
Localisation : Grado's keep
Date d'inscription : 28/06/2009
Fire Emblem favori : Sacred Stones

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyJeu 5 Nov 2020 - 11:40

Calcias observa la pose de la zone magique avec admiration, et un certain frisson. Une magie si puissante qu'elle empêcherait quiconque se trouve à l'intérieur de périr... Quelle sorte de magie exactement il s'agissait ? A quel point le serviteur de leur interlocuteur était doué dans ses arts ?
Il se baissa et posa la main au sol, sur une des marques qui se dessinaient. C'était fascinant ! Ce sort était si puissant qu'il pouvait en ressentir la magie ambiante, en attente de les préserver...

C'est là qu'il réalisa. Les préserver. De quoi, exactement ? Présenter cela comme un combat ingagnable ne le dérangeait pas plus que cela, mais potentiellement mortel, il était curieux de voir cette créature. A moins d'être un Maudit, le pire qu'il connaissait avait été ce loup fantôme, et au vu des dires de leurs invités, il s'agissait de quelque chose de simil-- Pas du tout la même catégorie !

Ne serait-ce que pendant la procédure, l'on pouvait déjà deviner que la bête en train d'être invoquée serait massive ! Calcias sorti son épée et l'enchanta immédiatement, se préparant au combat. C'était une occasion rare, après tout, et même s'ils risquaient de prendre quelques violents coups, cela pouvait faire une bonne expérience.

Une fois la créature formée, Calcias eut tout de même un frisson non dissimulé. Massive n'était pas le bon mot, en vérité, c'était plutôt gigantesque.
Qu'est-ce que c'était, exactement ? Il s'éloigna prestement sur le côté en emportant par le bras Abina, qui était la plus proche de lui, lorsque la créature se mit quatre pattes à terre.
Il s'attendait à ce qu'elle fonce sur le groupe sans distinction et profite de sa taille gigantesque pour faire un maximum de dégâts, mais à sa grande surprise une flamme ardente sorti de sa gueule, menaçant le groupe à distance.

Calcias : Ca va aller ? Prenez garde, cet être est redoutable, cela ne fait aucun doute.

S'ils ne s'était pas éloignés immédiatement, il y aurait eu des chances qu'ils se fassent avoir d'entrée de jeu.
Calcias prit un court instant pour examiner leur adversaire. Une taille colossale, des pattes puissantes, une tête menaçante, des ailes majestueuses qui pourraient éventuellement lui servir à s'envoler et un corps d'écailles qui semblait particulièrement solide.
Cela allait s'annoncer particulièrement difficile. Peu d'options, et beaucoup de risques à prendre... C'est alors que Signy lui présenta son plan, pour mener l'assaut et attaquer les points sensibles du monstre.

A trois... Cela pouvait peut-être marcher. C'était à tenter, ne serait-ce que pour aider, pour les autres. Seulement, celui-ci ne se passa pas vraiment comme prévu.
S'ils avaient prévu un quelconque succès, ceci dit, car le but était plus d'essayer qu'autre chose. Les trois compagnons furent séparés par la patte de la bête... Sous laquelle se retrouva la stratège. L'attaque avait été rapide, et personne n'avait pu empêché cela d'arriver, la pauvre ayant perdu l'équilibre juste avant l'impact.
Même en connaissant l'existence de la zone, Calcias ne put s'empêcher d'avoir le cœur qui se serra. Ce n'était pas parce qu'ils pourraient pas mourir que cela excusait ce qu'il s'était passé. Néanmoins, ils avaient toujours un objectif à accomplir.

Calcias : Signy !! Vous allez le pay--Ack !

Seulement, en esquivant, l'épéiste s'était positionné sur une zone qui semblait avantageuse pour l'attaque, juste sous la tête du lézard, si... On exceptait le fait qu'il baissa a nouveau brusquement la tête quasiment au niveau du sol pour à nouveau cracher des flammes, sans prêter attention à ce qu'il se trouvait en dessous, et ainsi frappa Calcias qui tomba, légèrement sonné, la chaleur juste au dessus de lui l'étourdissant un peu plus.
Il n'avait pas assez de marge de manœuvre pour bouger efficacement, et il eut un pincement lorsqu'il vit Morag se faire brûler par le souffle.
Cette mission qu'ils s'étaient donné était... Une catastrophe. Seulement, il ne comptait pas laisser faire cette bestiole, et dès qu'elle releva la tête, Calcias fit de même et brandit son épée pour frapper sous ce qui semblait être le menton... qui rebondit grossièrement contre les écailles épaisses du reptile géant, qui immédiatement après cette tentative balaya l'épéiste d'un violent coup de patte qui l'envoya voler loin des lieux, pour un atterrissage à peu près aussi destructeur et agréable que l'amorce et le voyage lui-même, finissant ainsi de décimer la première attaque des mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyMer 11 Nov 2020 - 20:28

https://www.youtube.com/watch?v=HdnaX5he4S0

Le dragon enchaîna plusieurs attaques à la suite. Néo était focalisé sur l’esquive, si jamais il se prenait le moindre coup, c’en était à coup sûr fini de lui ! Sa concentration entièrement tournée vers l’esquive, il était incapable d’attaquer. C’est alors qu’il entendit la voix de Signy.

Signy : Néo, tiens-toi prêt, on va attaquer les yeux du Dragon !

Néo, pensées : Mais oui, bien sûr ! Les yeux… C’est sans doute le seul endroit de son corps que nous pourrions blesser !

Le chevaucheur wyverne tenta de s’approcher de cette zone stratégique, tellement concentré sur sa mission qu’il n’entendit même pas ce que Signy dit à Xena. Mais il ne parvint pas à tenter quoi que ce soit.

Au même moment, Abina, paniquée, courait à bonne distance du dragon pour éviter ses attaques. Elle essayait de sonder ses coéquipiers, prête à danser pour le premier qui en aurait besoin. Mais, pour le moment, personne ne semblait avoir besoin de ses services. Elle avait bien essayé de jeter quelques sorts vers leur ennemi, mais ils avaient rebondi sur ses écailles sans même l’égratigner. Elle avait alors abandonner l’idée de blesser ce mastodonte, pour se concentrer sur son seul rôle de soutien.

Volant autour de la tête du dragon, Néo essaya de voir si Signy lui faisait un quelconque signe, c’est alors qu’il la vit se faire écraser par la patte du mastodonte.

Néo : Signy !

Calcias : Signy !! Vous allez le pay--Ack !

Calcias se fit écraser à son tour par le menton du dragon, qui cracha une gerbe de flammes destructrices vers les autres mercenaires à terre.

Néo, pensées : Rester concentrer… Signy n’est pas morte… Accomplir ma mission…

Guettant la fin de l’attaque de flamme, il fusa vers la tête du dragon au moment où celui-ci la releva. Avec leurs deux vitesses additionnées, il frappa l’iris de la bête si fort que sa lance s’y enfonça jusqu’à la cornée.

Néo : VictAAAAAHHHHH !!!

Sous la vive douleur, le dragon hurla en jetant sa tête en arrière, ce qui fit valdinguer le cavalier céleste qui ne s’y était pas attendu. Très rapidement – trop rapidement pour le pauvre Néo – le dragon faucha l’air de sa patte avant gauche, afin de chasser l’intrus comme un homme chasserait une mouche. Ce mouvement mal calculé ne toucha pas Néo de plein fouet, mais frôla Martel de suffisamment prêt pour l’envoyer plonger au sol.

Le chef des mercenaires et sa monture finirent leur course écrasés à terre. Malgré la blessure due au choc, Néo releva brièvement la tête, juste à temps pour voir le dragon le regarder, le visage défiguré par la colère. Son œil gauche était crevé, et ruisselait de sang. Mais de son œil droit intact, il foudroyait l’homme d’un regard empli de haine.

Néo, pensées : J’ai réussi… mais le dragon n’est que borgne. Il lui reste… encore… la vue d’un œil…

Et alors, les corps meurtris par la violence de leur atterrissage, Néo et Martel furent incapables d’esquiver le jet de flammes que le dragon cracha vers eux.

Balayés dans un torrent de flammes, ils disparurent de la compétition dans une douleur indescriptible et une lumière inouïe, avant de sombrer dans le coma.

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SchismeEternel

SchismeEternel

Masculin Nombre de messages : 52
Localisation : Dans le chnord
Date d'inscription : 02/01/2019
Fire Emblem favori : Awakening

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyDim 15 Nov 2020 - 0:55

Mwindo était dans un état de choc et d’incrédulité face à la séquence d’évènements auxquels il venait juste d’assister. Il n’arrivait pas à former une pensée cohérente et était littéralement cloué sur place par le regard de l’énorme prédateur qui était soudainement apparut devant les mercenaires. Il eut l’impression que le regard de la créature se posa sur lui en particulier et, comme ce fut le cas avec l’empereur de Rostogar, il eut une fois de plus la sensation d’être une souris tétanisée devant un serpent. Mais alors qu’il avait pu lire intelligence et sagesse dans le regard du monarque, dans le regard démoniaque de cette créature il ne voyait que rage et folie meurtrière. Distraitement Mwindo se rendit compte qu’il était tombé à genoux. En dessous de lui il pouvait sentir les vibrations produites par le cercle de magie maintenant en place le sort du dénommé Kristoff. Une démonstration de puissance et de connaissances magiques tout simplement incroyable et en tout autre circonstance le mage noir aurait payé cher pour pouvoir échanger avec un véritable maitre de son art. C’était vraiment dommage qu’il soit sur le point de se faire rôtir vivant ou dévorer par ENCORE un autre dragon en l’espace de quelques semaines.

Alors le dragon en question se dressa sur ses pattes arrières et poussa un rugissement assourdissant. Le son lui fit l’effet d’une gifle et le mage noir se retrouva projeté sur le dos. La paralysie presque surnaturelle qui l’affectait s’était évaporée et Mwindo se redressa sur ses jambes tremblantes. Autour de lui il vit les autres mercenaires tout aussi surpris que lui mais se préparant à faire face à leur adversaire colossal. Il entendit sans comprendre les cris et ordres émis par un de ses compagnons qu’il ne parvint pas vraiment à identifier. Tout ce qu’il voyait c’était le dragon en face de lui qui s’apprêtait à les réduire en cendre. Et pourtant les miliciens de Gaia s’apprêtaient à lui faire face la tête haute.

Face à cette démonstration de courage le mage noir pris une profonde inspiration. Un sourire incrédule se dessina sur ses lèvres, puis il fit demi-tour et s’enfuit dans la direction opposée au combat.

« Impossible. C'est impossible, on ne peut pas gagner ce combat ! »

Rien que la taille de la créature réduisait considérablement toute chance de victoire contre cette chose. Ajoutez à cela que, à en croire les légendes qui circulaient à leur sujet, les écailles des dragons les rendaient très résistants voire insensibles aux armes ordinaires, et leurs chances de s’en sortir victorieux étaient réduite à néant. Pour couronner le tout, Mwindo n’avait jamais entendu parler d’un sort ou enchantement capable d’accomplir une résurrection parfaite et totale. Le mage noir n’accordait donc aucun crédit aux dires de Flandre.

Sa fuite fut de courte durée cependant car après avoir couru quelques dizaines de mètres Mwindo fut forcé de s’arrêter devant le mur d’énergie circulaire qui entourait le champ de bataille. Il leva une main tremblante vers la barrière puis se ravisa. Empoignant son bâton de soin, pied en avant, il donna quelques coups répétés sur le mur, sans effet : ils étaient bel et bien pris au piège.
Le mage noir chancela, forcé de s’appuyer sur son bâton pour ne pas s’effondrer. Il avait l’impression qu’une main glacée s’était refermée sur ses entrailles, lui coupant le souffle. Par la suite il n’aurait su dire combien de temps il resta ainsi prostré, tentant vainement de trouver une solution pour se tirer de ce pétrin. Des cris de désarroi derrière lui le ramenèrent à la réalité. Se retournant avec réticence il constatât que ses compagnons continuaient le combat.

« Pourquoi ces cris ? Quelqu’un est mort ? Je suis trop loin pour confirmer…Bah qu’importe ! De toute façon on va tous y passer...grommela-t-il. En secouant la tête avec dégoût.

Son mouvement lui fit poser les yeux sur les responsables de leur situation actuelle bien en sécurité derrière la barrière. En les voyant, Mwindo sentit une bile noire lui monter aux lèvres comme s’il allait être malade.

« C’est tout le temps la même chose…A chaque fois je me retrouve à risquer ma vie ou à fuir pour gagner ma croute ou sauver ma peau. Et pourquoi ? Pour satisfaire l’arrogance des soi-disant puissants de ce monde, leur égoïsme ou simplement pour leur amusement ! C’était le cas à Ghysitia, c’était le cas à Rostogar….

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le jeune mage terrifié jetait des regard incrédules et implorants à ceux que la veille encore il pensait compter parmi ses amis. Des personnes aux côtés desquels il avait grandit, étudié, s’était battu… Aucun n’osait affronter son regard à une exception près. Leur chef à tous, la personne que Mwindo aurait sans hésiter appelé son frère d’âme et qui maintenant le dévisageait d’un air faussement contrit.

« Je suis désolé Mwindo. Ce n’est vraiment pas de gaieté de cœur que nous faisons ça, crois moi. Mais en tant que fils de la noblesse aucun d’entre nous ne peux se permettre d'être associé à cette...triste histoire. Mais le Conseil va sans nul doute demander un coupable. Tu comprends où je veux en venir n'est-ce-pas ? »


------------------------------------------------------------------------------------------------

« même chose à Ophir gronda le mage noir entre ses dents serrées. »

La peur et le désespoir ne l’avaient pas quitté. Mais plutôt que de laisser ces sentiments là le noyer, Mwindo préféra se focaliser sur autre chose. En l’occurrence l’indignation et la rancune qu’il ressentait et qui le revigoraient. Se laissant tomber au sol le mage noir s’assit en tailleur et commença à incanter. L’instant d’après son invocation se matérialisa à ses côté et Mwindo s’abandonna complètement au lien qui les unissait. Prenant le contrôle direct du spectre il fusa en direction du combat, sans chercher à se dématérialiser. Il rejoignit la mêlé juste à temps pour être aux premières loges pour assister à la mort d’un de ses compagnons, le pauvre Calcias. Forcé de bondir sur les côtés pour esquiver un torrent de flammes, le spectre-Mwindo se rendit compte après avoir rapidement observé les alentours que leur tacticienne ainsi que Xéna étaient également introuvables ce qui ne pouvait signifier qu’une chose…. Le mage noir serra les poings jusqu’au sang mais se força à se concentrer sur son objectif : après s’être aplatit au sol pour esquiver un coup de queue du dragon, il en profita pour sauter et agripper l’une des énormes pattes arrière du reptile. Le mage noir reteint son souffle quelques instants, priant pour que la créature ne l’ait pas repéré. Heureusement ce fut le cas, ses compagnons, Néo en tête arrivant à  distraire le monstre suffisamment pour lui permettre d’avancer à son insu.

« Peu importe à quel point ses écailles sont résistantes, il ne peut pas protéger ses yeux normalement… »

Mwindo priait désespérément pour que leur adversaire n’ait pas de protections particulières au niveau des yeux. Si c’était le cas, les miliciens étaient cuits. Le spectre-Mwindo escalada sans grande difficulté le flanc puis le dos du dragon pour atteindre sa tête, s’agrippant à l’une de ses cornes. S’il s’était trouvé dans son vrai corps, le mage noir n’aurait probablement pas eu la force (ou le courage) d’escalader ainsi le monstre. Et même s’il y était parvenu, il aurait été rapidement désarçonné. Une fois en position il attendit patiemment sa chance…qui se présenta presque immédiatement quand Néo, après une manœuvre audacieuse parvint à éborgner l’animal. Malheureusement la riposte du dragon fut dévastatrice (et fatale) pour le duo ailé mais Mwindo avait eu la confirmation que les yeux du dragon étaient bien un point faible exploitable mais aussi l’occasion de frapper. Et il ne la rata pas. Le spectre-Mwindo commença à former une épée de ténèbres dans une main tandis que l’autre lâcha la corne à laquelle il se cramponnait. Glissant sur le crane du dragon, le spectre atterrit devant l’œil encore intact. L’espace d’un instant la pupille verticale du béhémoth fixa sans comprendre l’insecte qui s’agrippait maintenant à sa paupière. Puis l’insecte en question plongea une épée dans son œil restant.

Cette fois les rugissements de rage du monstre blessé furent empreints d’une terreur perceptible et les entendre emplit le mage noir d’une joie cruelle. Il se mit à rire doucement d’abord puis à gorge déployé, à s’en faire mal à la gorge. Qu’importait que son invocation ait été détruite dans la foulée ? Son objectif était accompli. Se relevant lentement de sa position assise le mage noir toisa avec rancœur tour à tour les ‘’spectateurs’’ du combat puis la créature qui ne lui semblait plus si invincible maintenant.

« Qu’Ancalagon la sombre t’emporte saloperie de lézard ! Cela dit j’espère que tu n’as pas le pouvoir de te régénérer…Il faut que nous en finissions le plus vite possible. »

Sa décision prise, le mage noir s’élança en direction de ses compagnons les plus proches de sa position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jevana
Maître de jeu
Jevana

Féminin Nombre de messages : 574
Age : 29
Date d'inscription : 24/12/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyDim 15 Nov 2020 - 13:23

Signy : Xena, tiens toi prête toi aussi ! Comme je l'ai signalé, nous allons attaquer la Gorge du dragon !

La femme à la longue crinière de feu secoua la tête alors que Calcias, Morag Néo et Signy se lancèrent tout les quatre à l'assaut de l'invocation que le groupe devais affronter. Xena ne bougea pas.

Xena : Comme le signalais Flandre il est impossible de mourir à l'intérieur de la barrière magique ou nous affrontons ce dragon, cependant, si défaite il y a, nous ne recevrons pas d'invitation pour le tournoi et nous manquerons une nouvelle occasion de faire un nom aux Mercenaires de Gaia. En temps normal j'aurais suivi les directives de Signy, mais ici... Je pense que jouer la carte de la prudence ne peux pas nous faire de mal. Je vais juste attendre que les deux yeux du dragons soient crevés avant d'agir, ça me facilitera la tâche parce que j'avoue que pour le moment, mon niveau est très loin de celui de cette créature, il semble encore plus puissant que Jean-Paul ou même cet inconnu qui nous à envoyé des pirates des cieux pour assaillir le Fire Emblem quelques semaines plus tôt. Je vais juste mettre toutes les chances de notre coté en économisant mes forces et en gardant de coté mon utilisation de Royaume infranchissable, c'est notre meilleure option. Si mes chers alliés veulent me râler dessus après le combat... Soit.

C'est après ces paroles que Xena attendit les bras croiser près d'un arbre qui était lui aussi dans le champ de force dans lequel les mercenaires se trouvaient actuellement. Xena se mise à bailler d'ennui alors que Néo se faisais rôtir et que la quasi totalité des mercenaires "moururent" un par un.

Il ne restait qu'en lice Xena et Mwindo désormais. La chef s'étira tout en continuant d'observer comment le dragon agissais et de voir si Mwindo arriverais à crever le dernier œil du dragon. C'est cet acte qui déterminerais si oui ou non le combat serais gagnable ou non. Et... Il parvint lui aussi à son objectif. Il échappa à la "mort" puis couru vers Xena qui lui mis une tape amicale sur son épaule.

Xena : Bien jouer Mwindo. On dirait qu'on va pouvoir finir le combat désormais, ça me semble être une victoire facile même si je ne vais rien faire de plus que porter le coup de grâce au final. Mmh, puisqu'il faut trancher la gorge de ce dragon Kordabulg n'est pas une option viable ici et puisque je ne serais pas en danger de mort grâce aux effets du champ de force dans lequel ont se trouve l'Espadon Ming fera l'affaire. Bon c'est... Mmh ?

Musique d'ambiance:
 

Xena fronça les sourcils alors que le dragon hurla de rage, d'un hurlement à vous exploser littéralement les tympans. Puis, comme n'importe quelle bête sauvage le ferait, ce dernier était encore plus déchainé maintenant qu'il avait perdu la vue. La bête déchainée était maintenant occupée de courir dans tout les sens en crachant des flames épaisses dans plusieurs direction aléatoire autour de lui, les yeux de Xena finirent par s'ouvrir en grand.

Xena : Mince, c'était pas prévue ça. J'atteins la gorge comment dans ces conditions ? Ca semble pire que tout à l'heure. Une idée ?

Mwindo secoua la tête, il semblait autant désemparée que Xena, le dragon semblait perdu il y avait encore quelques secondes et maintenant il était subitement entré dans un état second. Impossible de toucher sa gorge dans ces conditions, il aurait fallu l'immobiliser mais il n'y avais aucun moyen mis à leurs disposition pour ça, à moins que...

Xena : Je sais ! Mwindo, tu veux bien l'attirer en lui hurlant dessus ? Je me souviens que tout à l'heure tu avais mis des coups contre les murs qui nous enferment ici et que ça semblais plutôt solide. Puisque c'est à base de magie je pense que ça peux également contenir ce dragon ! Fait ça pour moi, ensuite je profiterais de l'occasion pour lui asséner le coup de grâce, je n'y arriverais pas seule il est bien trop puissant pour moi même sans ses yeux.

Mwindo : Attends, pas question de jouer l'appât, je suis à bout de force ! C'est vrai que c'est le seul moyen de l'emporter mais c'est que, j'aimerais éviter de finir rôti tu vois !

Xena : Allez, ne fait pas ta poule mouillée, on ne peux pas mourir dans ce champ de force, ce Flandre l'a dit lui même !

Mwindo: Et qu'est ce qui te fait penser qu'on peux lui faire confiance au juste... ? Tu t'y connais en magie peut-être ?

Xena se tut l'espace d'un instant alors que le dragon continuais son manège. C'est vrai qu'il n'y avait aucune raison de croire ce que disais ce Flandre à ce sujet... Et si tout le monde était réellement mort ? Et si tout cela n'avais était qu'un infâme piège depuis le début ? Après tout, ce n'était pas la première fois que les mercenaires de Gaia était pris pour cible.

Xena : Tu... Marques un point là. Peux importe, si tu ne fait pas ce que je dit on risque de finir rôti ici dans tout les cas, autant se battre et donner un sens à nos vies ! Fait ce que j'te dit, grouille toi !

Mwindo grommela puis fini par opiner, dans les deux cas ils étaient surement condamner, autant suivre la proposition de Xena sans mourir en vain. Mwindo pris son tome de Flux en main puis courus non loin de là ou le dragon courais en cercle en crachant des gerbes de flammes avant de lui balancer une boule de flux sur son flanc droit, ce qui arrachât une grimace douloureuse a l'utilisateur de magie noir qui tenta tant bien que mal de se ressaisir.

Mwindo : Hé ! Par ici, si tu veux un bon steak d'humain bien dodu viens me chercher !

Le dragon se retourna dans la direction d'où il s'était pris le flux de magie noire et se repéra aux cris de Mwindo qui était non loin d'un des murs magiques. Le dragon lui fonça alors dessus sans crier gare.

Mwindo : Ou alors tu peux juste ne pas venir, ça me va très bien aussi ! XENA !!!

Xena se tenait non loin, prête à agir. Son espadon Ming en mains, Mwindo quand à lui esquiva de justesse la charge de l'immense dragon qui, comme prévu, s'écrasa de tout son poids, gueule en avant contre la barrière magique, ce qui eut pour effet de sonner momentanément la bête qui tomba sur le sol, exposant son point faible alors qu'il gémissait de douleur. Il fallait frapper maintenant !  Chose qu'elle fit dès qu'elle était à quelques centimètres de la gorge de la bête qu'elle transperça de son espadon Ming, usant de toute sa force physique à travers la partie tendre de la gorge du dit dragon alors qu'un jet de sang acide était occupée de faire fondre le corps de Xena.

Xena : Raaaahg ! C'est vrai que ces sales bêtes stockent leurs flammes dans cette partie de la gor... AIE ! Je vais "mourir" mais au moins l'épreuve sera réussie ! CREEEEEEEEEEEEEEVE !

Alors que le visage de Xena était occupé de se décomposer et que son corps laissait lentement apparaitre des os, Xena poussa sa lame de plus en plus loin dans la gorge de l'immense bête qui était occupée de lancer son ultime râle de douleur en même temps que Xena avant de finalement rendre l'âme tout les deux. Seul Mwindo avais survécut au massacre. L'épreuve était un franc succès en échange d'une douleur insoutenable pour tout ceux s'étant fait "tués" au cours de cette dernière.

_________________
Préambule au chapitre 3 15480110

The Light and the Darkness... Both are absolutely fascinating.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyDim 15 Nov 2020 - 20:08

https://www.youtube.com/watch?v=HdnaX5he4S0

Alors que les mercenaires se démenaient comme ils le pouvaient face à l’immense dragon, le marquis de Fontel observait la scène de loin, en se frottant fébrilement la moustache.

Monsieur Flandre : Ah ! Apparemment cette jeune fille est leur stratège. Elle a la tête assez froide pour guider ses compagnons malgré la difficulté, bien. Très bien.

Il sourit, en continuant d’observer le combat. Il vit alors un des mercenaires courir jusqu’au bord du pentagramme. Son sourire s’effaça.

Monsieur Flandre : Comment ? Il fuit le combat ? C’est décevant…

Mais, quelques instants plus tard, ledit mercenaire se mit à incanter et invoqua un spectre.

Monsieur Flandre : Comment ? Mais… Un invocateur ?! Je vois ! Je m’étais trompé sur son compte, il ne fuyait pas… Il cherchait un endroit assez sûr pour pouvoir invoquer son familier ! Oh, c’est excitant ! Je ne pensais pas que leur groupe comptait un individu avec de telles facultés !

Il se frotta encore la moustache par réflexe. C’est alors qu’il vit Néo fuser vers l’œil du dragon.

Monsieur Flandre : Il ne va quand même pas…

Lorsque le dragon fut éborgné, le marquis poussa un cri de surprise.

Monsieur Flandre : Oh ! Ça alors, c’est incroyable !

Mais aussitôt après, le dragon mit hors course Néo, mais c’est alors que le spectre de Mwindo plongea sur son autre œil.

Monsieur Flandre : Non, non ! Ne me dites pas que…

Alors l’invocation creva l’autre œil du dragon. Hurlant de rage, le reptile remonta brutalement sur ses pattes arrières, faisant tomber l’invocation par terre, alors que Mwindo jubilait de joie. Le marquis se frottait si frénétiquement la moustache qu’il s’en arrachait des morceaux.

Monsieur Flandre : Incroyable ! Extraordinaire ! C’est du jamais vu ! Je ne me serais pas attendu à… Oh, Louisa n’a qu’à se tenir tranquille, je crois bien que cette fois, c’est moi qui ai mis la main sur les champions de Terra !

Mais alors que le dragon était aveuglé, et que la situation semblait tourner en faveur des mercenaires, ce dernier se mit à s’agiter, crachant des gerbes de feu de toutes part. Le reptile, acculé, était à présent déchaîné !

C’est ainsi qu’il acheva quasiment tous les mercenaires restants. Ce n’est que parce que Mwindo attira son attention que Xena put finalement le toucher à la gorge, suivant l’instruction que lui avait donnée Signy. Étouffant dans la vague de souffre qui déferla sur elle, Xena sombra dans l’inconscience avec la fierté d’avoir accompli sa mission.

Fin de la musique.

Le marquis exultait, il était si excité qu’il sautillait sur place.

Monsieur Flandre : Hourra ! Quelle démonstration de force ! Quel sang froid, quel synchronisation ! C’est vraiment époustouflant ! Je suis convaincu ! Oh oui ! Ahem, Kristof !

Kristof : Dois-je révoquer le dragon ?

Monsieur Flandre : Oui, l’épreuve est terminée. Annulez l’invocation, et soignez les blessures de ces gens.

Kristof : Tout de suite mon seigneur.

L’invocateur rappela le dragon, dont le corps disparut comme il était apparu. Puis, il se rendit vers les mercenaires, dans le pentagramme géant, marchant nonchalamment. Sans se presser, il activa son bâton de restitution, un à un sur chacun des mercenaires de Gaïa.

https://www.youtube.com/watch?v=wYq81xI7GCk

Monsieur Flandre : Bien. Félicitations, mercenaires de G…

Kritof : Hum, excusez-moi un instant. Vous êtes tous sur pied ? Je n’ai oublié de soigner aucun d’entre vous ?

Néo : Eh bien…

Néo scruta tout autour de lui, regardant bien s’il ne manquait pas un seul de ses compagnons. Bien que c’était bon, que tous était là, il préféra les compter à deux reprises.

Néo : C’est bon, vous n’avez oublié personne.

Kristiof : Très bien.

Alors Kristof résorba son sort. Le pentagramme géant disparut.

Monsieur Flandre : Ahem. Donc, comme je le disais, félicitations à vous, mercenaires de Gaïa. Vous avez fait montre d’une grande bravoure, d’un rare sang-froid et d’une coopération sans pareille face à un ennemi que vous ne pouviez normalement pas défaire. Certes, je vous avais bien dit que vous ne pouviez pas trouver la mort. Néanmoins, même avec cette donnée, un combattant médiocre aurait pu tenter de fuir face à une telle bête. Mais il n’en fut rien ! J’ai été très… vraiment très satisfait de votre performance du jour !

Néo : Merci. Cela signifie que nous allons participer au tournoi ?

Monsieur Flandre : Bien entendu ! Je suis convaincu que vous avez même une chance de gagner la finale du tournoi bas.

Néo : Le tournoi bas ?

Monsieur Flandre : Oui. Vous l’ignorez peut-être, mais, le tournoi de la Lune du Dragon est si vaste, il réunit des combattants de niveaux si divers… qu’il se subdivise lui-même en trois tournois parallèles. Le bas, le médian, et le haut. En fonction des niveaux des différents combattants.

Néo : Je vois.

Néo commençait déjà à s’imaginer que les trois tournois étaient sans doute réserver à l’un des tiers de puissance. Il imagina à quoi pouvait ressembler un combat du tournoi du haut, opposant plusieurs T3, cette seule idée lui donna des frissons.

https://www.youtube.com/watch?v=KChbRa5ion0

Monsieur Flandre : Bien, sur ce, je nous suggère de nous mettre en route dès à présent. Le chemin est long pour parvenir jusqu’à Kuo’lin, mine de rien ! Il nous reste largement assez de jours pour faire le voyage, cependant… J’aimerais vous faire passer par une certaine étape avant de nous rendre à destination.

Néo : Quelle étape ?

Monsieur Flandre : Vous verrez bien.

Les mercenaires, pour la plupart enjoués par leur victoire, suivirent le reste du groupe jusque dans l’aéronef. Celui-ci prit alors son envol, et se mit en route, s’éloignant peu à peu de la terre ferme, et se dirigeant vers Kuo’lin, le continent de la sagesse, le lieu où se dérouleraient la suite des aventures de la Milice de Gaïa…

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10

Jevana aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyDim 22 Nov 2020 - 18:50

Le Fire Emblem naviguait vers l’est depuis plusieurs jours, lorsque, au large du continent de Terra, il croisa la route d’un autre aéronef, qui semblait venir de plus au sud du continent.

Au fur et à mesure que les deux navires se rapprochaient, l’autre aéronef se dessina, de plus en plus proche, jusqu’à ce qu’on puisse discerner les détails de sa conception. Presque aussi imposant que le Fire Emblem, il arborait un pavillon en forme de tulipe d’un rouge éclatant, et à sa proue une statue en forme de sirène. Puis, enfin, il fut si proche que l’on put y lire son nom, inscrit sur sa coque…

Néo : « Le Resplendissant »…

Monsieur Flandre : Oh non, pas elle…

Néo : Que dites-vous ?

Alors que les deux navires voguaient désormais l’un à côté de l’autre, à quelques mètres de distance seulement, plusieurs personnes apparurent sur le pont de l’autre aéronef. L’une d’entre elles détonaient particulièrement d’avec les autres, une femme élégamment habillée, et arborant un immense chapeau agrémenté de nombreux ornements. Elle prit la parole en premier.

??? : Alors, ne serait-ce pas ce cher marquis de Fontel ?

Monsieur Flandre : Comme nous nous retrouvons, Lady Louisa…

Néo : Qui est cette personne ?

Monsieur Flandre : Elle est comme moi, un des inspecteurs chargés du continent de Terra. Lors du tournoi précédant, il y a 12 ans, elle avait recruté un groupe assez… talentueux.

Louisa : « Assez talentueux » ? Allons, mon bon marquis, dites les choses franchement.

Néo : Que voulez-vous dire ?

Louisa : Je veux dire que, le groupe que j’avais recruté alors, a littéralement écrasé celui du marquis en demi-finale du tournoi !

Néo : Ah, c’est vrai ?

Monsieur Flandre : Grr… Pourtant cette fois-ci, j’aurais juré avoir mis la main sur un groupe talentueux ! Mais, il est vrai qu’il a perdu face à celui de Louisa, je suis contrait de l’admettre.

Louisa : Eh oui, j’avais su dégotter la perle rare cette année-là !

Monsieur Flandre : Oui, oui. Enfin, vous pouvez vous gausser, Mylady, cela n’a rien changé au fait que vous avez tout de même échoué en finale.

Louisa : Oh, que vous êtes vilain ! Mais oui, c’est vrai. Mon groupe s’est incliné face aux Zhànshì.

Néo : Aux… quoi ?

Monsieur Flandre : Les Zhànshì, sieur Néo. C’est le nom des chevaliers d’élite de l’empire de Qin. Des guerriers redoutables…

Louisa : A n’en point douter ! Ce n’est pas si douloureux d’avoir perdu contre eux, il fallait bien s’incliner face à plus fort que soit.

Néo : Je vois. En fait, vous deux, vous êtes des… rivaux ?

Monsieur Flandre : Hum, on peut le dire ainsi, en effet.

Louisa : Des rivaux ? Hi hi hi ! Ma foi, j’imagine que l’on peut dire ça.

Monsieur Flandre : Je n’ai pas eu de chance la dernière fois… Mais cette année, je compte bien gagner contre vous, Louisa !

Louisa : Ah vraiment ? Et avec qui donc ? Il serait temps de nous présenter, vous ne croyez pas ?

Monsieur Flandre : Oui. Ces hommes, voyez-vous ma chère Louisa, sont la milice de Gaïa.

Louisa : Ah, vraiment ?

Néo : Parfaitement.

Louisa : Vous êtes donc allé cherché ce groupe si jeune, encore fraîchement tombé du nid…

Monsieur Flandre : Il est encore nouveau, mais, il est prometteur !

Néo : Tout à fait.

Louisa : Intéressant. J’ai hâte de voir s’il sera à la hauteur du mien ! Mais, vous devez peut-être vous douter de qui je veux parler…

Monsieur Flandre : Non, absolument pas !

Louisa : Les Phacochères !

A ces mots, Néo fit un face palm mental, mais, fidèle à lui-même, ne laissa rien transparaître… si ce n’est une petite goutte de sueur. Les Phacochères ? Sérieusement ? Quel genre d’énergumènes pouvait avoir choisi un nom pareil ?

??? : Eh ouais, c’est nous les Phacochères ! Je suis Max, le chef de notre fameuse troupe !

??? : Et moi c’est Berni, le chef en second ! Et elle là, c’est notre stratège.

??? : J’ai un nom, vous savez…

Berni : Oui, on sait. C’est juste qu’il est moche.

??? : Ce n’est pas ma faute si mes parents avaient du goût, contrairement aux vôtres !

Néo : Mais alors, quel est votre nom ?

??? : Je m’appelle Mélisandre.

Berni : Bouah ah ah ! Oups, désolé ! J’ai essayé de pas rire, c’est trop dur !

Mélisandre : Grr…

Max : Allons, on va pas en faire tout un foin ! Pour moi de toute façon, c’est Mimi ! C’est plus… mimi ! Ah ah !

Il fit un accolade à la jeune femme.

Max : Tu as un nom à couper dehors ! Euh, c’est pas ça l’expression ? Enfin bref, tu as un nom tout pourri, mais ça fait rien, car ce qui compte, c’est qu’tu sois douée ! Vous savez ça, mercenaires de Gaïa ? Cette petite nous a déjà sauvé la peau plusieurs fois, c’est pour ça qu’on y tient !

Néo : Oui, je comprends.

Néo, pensées : Ce prénom n’est pas si terrible, ils abusent quand même.

Néo : Mais, dites-moi, je n’avais encore jamais entendu parler de vous.

Max : Bah ! On vient des contrées du sud. Peut-être que not’réputation n’était pas parvenue jusqu’à Flusseim !

Berni : J’ai un peu honte de l’avouer, mais, autrefois, nous étions de vulgaire brigands.

Max : Faut pas avoir honte, on était dans la nécessité ! On a longtemps détroussé des marchands pour survivre, mais, on avait un code d’honneur quand même ! On ne tuait jamais les civils !

Berni : C’est vrai, on n’était pas comme ces bandits des montagnes, cruels et sanguinaires.

Max : Mais on s’est racheté ! On ne vit plus de rapines maintenant. On loue notre lame aux seigneurs. On est devenu des mercenaires quoi !

Néo : Je… vois.

Louisa : Ces gens ont connu la misère durant de longues années. Cette période difficile est derrière eux à présent, mais elle a tout de même forgé leur caractère : ce sont des battants, qui se donnent toujours à fond dans le combat. Ils n’abandonnent jamais !

Monsieur Flandre : J’en suis fort aise, Lady Louisa. Mais, il n’est pas du genre de la Milice de Gaïa d’abandonner non plus ! Je tient à vous rappeler que ces hommes ont été sélectionnés par feu le Duc de Rogwel. Cet homme n’était pas du genre à choisir ses alliés au hasard, croyez-moi. Ils sont unis par un solide lien de confiance, et savent allier leurs diverses compétences pour affronter le danger, même lorsqu’il les dépasse, j’en ai été témoin ! C’est pourquoi je gage que cette année, je vous surpasserai, Mylady !

Louisa : Ah ! Nous verrons cela, Fontel ! Nous verrons cela !

Alors les deux navires s’éloignèrent, celui de Louisa continuant vers l’est tandis que le Fire Emblem dérivait peu à peu vers le nord-est.

Néo : Monsieur Flandre… Je comprends votre enthousiasme à l’idée de battre votre rivale, toutefois…

Monsieur Flandre : Oui, je sais ce que vous allez me dire, Néo. Vous n’êtes pas du bétail, ne servant qu’à satisfaire l’égo des nobles que Louisa et moi-mêmes sommes.

Néo : Hum, oui, c’est l’idée.

Monsieur Flandre : J’en ai bien conscience, et jamais je ne vous traiterai de la sorte. Seulement, comprenez-moi… Cela fait 36 ans que j’ai l’honneur de participer à ce tournoi. Et, à chaque fois, le groupe que je recrutais s’est toujours incliné avant de pouvoir aller en finale. Pire encore, mon groupe a toujours été moins classé que celui de Louisa.

Néo : Je vois, c’est de ce constat qu’est né votre rivalité ?

Monsieur Flandre : Elle considère que c’est parce qu’elle est plus douée que moi pour dénicher des talents. Mais c’est faux ! Car c’est fermer les yeux sur le paramètre le plus important : la chance !

Néo : Eh bien, je ne veux rien vous promettre, mais j’espère qu’on arrivera à vaincre ces Phacochères, si nous devions les affronter. Toutefois, n’oubliez pas que nous ne nous battons pas seulement pour satisfaire votre besoin de revanche sur cette femme.

Monsieur Flandre : Je le sais, j’en suis conscient. Vous-même avez vos propres objectifs, en participant à ce tournoi, comme gagner en réputation à travers le monde entier…

Néo : …mais aussi découvrir les autres contrées, et leurs combattants !

Néo, pensées : Mais aussi, et surtout, rencontrer Naomi…

Monsieur Flandre : Vous savez, je place de grands espoirs en vous, depuis que j’ai été témoin de votre performance contre le dragon… Je me dis même que, vous seriez capable de remporter ce tournoi. La victoire reviendrait alors, enfin, à Terra.

Néo : Dites, depuis combien de temps Terra n’a-t-elle pas remporté ce tournoi ?

Monsieur Flandre : Très, très longtemps, mon cher Néo. En réalité, cela fait maintenant presque un siècle !

Néo : Vraiment ?!

Monsieur Flandre : Hélas, nos contrées ont beau regorger de grandes figures… Les autres continents ne sont pas en reste, croyez-moi ! Mais je pense que, le pire, ce sont ces Zhànshì. Ce sont eux qui ont remporté le plus de fois ce tournoi, ces cinquante dernières années.

Néo : Ils sont si redoutables que ça ?

Monsieur Flandre : Oh oui, croyez-moi. Les chevaliers d’élite de l’empire de Qin sont d’une puissance exceptionnelle. Leur grande discipline, et leur technique hors du commun, en font des guerriers fabuleux.

Néo : Je vois. J’ai hâte de me mesurer à certains de ces fameux guerriers… Mais, dites-moi, on ne se dirige plus vers le continent de Kuo’lin, non ?

Monsieur Flandre : Non, en effet. Avant de nous rendre à l’empire de Qin, j’aimerais vous faire visiter un lieu… particulier…

Après encore quelques jours de voyage, le Fire Emblem arriva en vue d’une étrange île, qui semblait sortir tout droit des entrailles de la terre. En s’approchant, les mercenaires remarquèrent que ces terres s’enfonçaient jusque sous le grand nuage méphitique.

Finalement l’aéronef atterrit sur une surface enneigée. Le groupe descendit à terre, et la plupart des mercenaires fut émerveillés du paysage qui s’offrait à eux. Le long de la cime descendait des neiges, mais plus en contrebas, s’étendait de vastes forêts de conifères, qui descendaient sur des centaines de mètres, jusqu’au nuage de poison violet tout en bas.

Néo : Ne me dites pas que… nous nous trouvons…

Monsieur Flandre : Mercenaires de Gaïa, nous nous trouvons sur un lieu très particulier de notre monde. A vrai dire, il n’en existe que trois comme celui-ci. Nous sommes actuellement au sommet d’une des montagnes de Mahilya, une chaîne de montagnes terrestre.

Néo : Alors, le sol sur lequel nous nous trouvons, est lié au monde perdu de Gaïa ?

Monsieur Flandre : Tout juste. Bien sûr il est impossible de descendre jusqu’au nuage de poison, car ses vapeurs toxiques tueraient quiconque s’en approcherait. Mais, la roche des montages ne craint pas de poison… Et ces montagnes-ci sont si hautes que leur sommet dépasse le nuage méphitique.

Néo : Et vous dites qu’il n’y a que trois lieux ainsi dans notre monde ?

Monsieur Flandre : C’est exact. Il y a Mahilya, en Kuo’lin. Il y a aussi Petzilchan, la haute chaîne montagneuse du continent d’Ezralcoat. Quant au troisième… Enfin bref, je vous ai amené ici car je pensais que cela pourrait vous intéresser, par rapport à, disons, l’objectif de votre milice.

Néo : Je vois. Combien de temps pouvons-nous rester ici ?

Monsieur Flandre : Nous pouvons rester ici toute la journée. Nous devrons repartir ce soir, avant le coucher du soleil, afin d’arriver à l’heure au tournoi.

Néo : Très bien.

Néo regarda autour de lui. Tout était si calme, si paisible. Au loin, à l’orée des forêts, il aperçut quelques chèvres. Son cœur battit alors chaudement. Ce n’étaient que quelques animaux sans grand intérêt, mais… il s’agissait des derniers êtres vivants qui peuplaient l’ancien monde, qui n’avait pu être élevé dans les cieux. Les derniers survivants du grand cataclysme, qui avait à jamais changé la face du monde…

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10

Jevana aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nagalfar

Nagalfar

Féminin Nombre de messages : 5115
Age : 26
Localisation : Grado's keep
Date d'inscription : 28/06/2009
Fire Emblem favori : Sacred Stones

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 13:09

Calcias admirait le décor qui s'offrait à lui. Non pas vraiment pour la "mission" dont les Mercenaires de Gaia avait été investie, il n'y pensait pas vraiment, mais simplement pour l'occasion d'avoir enfin quelques moments de répit sur la terre ferme, et pour profiter de la nature, sans forcément être dérangés ou mis en permanence en danger de mort, pour une fois.

Et bien que le souvenir de son corps brisé gisant sur la plaine était encore vif dans son esprit, il s'inquiétait plutôt pour les autres. Signy, Morag pour ceux qu'il avait vu, et potentiellement d'autres victimes face a l'invocation géante.
Le jeune homme l'avait bien constaté de lui-même, bien qu'ils étaient protégés par le cercle magique du trépas, la douleur avait bien été réelle. Ce n'était pas quelque chose d'anodin, après tout, et il n'était pas prêt d'oublier un évènement pareil, rien que par le caractère impressionnant et exceptionnel de la bête, et de l'épreuve.
Un tournoi qui nécessitait de telles mesures pour ne serait-ce qu'avoir une chance de participer... N'était-ce pas un peu extrême ? Quoiqu'il en était, ce tournoi devait vraiment être à la hauteur de sa réputation.

Calcias était néanmoins intrigué par l'autre équipe qu'ils avaient rencontré. "Les Phacochères"... Il sourit à l'évocation de ce nom. C'était brut, sans finesse, mais voulant dénoter d'une force et d'une obstination certaines. Pour des bandits... Cela correspondait plutôt bien.
Ou plutôt, anciens bandits, comme ils le prétendaient. Des brigands réformés qui de base avaient un bon fond, et ne tuaient pas de sang-froid, pour en plus avoir pu gagner la confiance d'une noble.
Avec leur apparition, Calcias avait trouvé une raison supplémentaire -et potentiellement une vraie raison pour le motiver- à participer à ce tournoi. Il voulait les affronter, et voir au moins comment ils combattaient, et s'il pouvait estimer leur faire confiance.
C'était de loin le sujet qui l'intéressait le plus pour l'occasion, puisqu'il n'aurait pas l'opportunité de représenter qui que ce soit qui lui importait vraiment.

Mais en attendant, il s'enfonçait plutôt dans la forêt en contre-bas tout en veillant à ne pas trop s'éloigner, pour simplement profiter de la nature, et de cette rare pause qu'il lui était accordé.

Jevana aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptySam 28 Nov 2020 - 16:52

Flash-back !

Nous remontons quelques heures en arrière, avant la rencontre avec Louisa et les Phacochères.


Alors que le Fire Emblem voguait doucement, s’éloignant peu à peu de Terra, Néo profita de son temps de répit pour aller voir Gero dans sa boutique.

https://www.youtube.com/watch?v=qQMC1GTyCcc

Gero : Alors, c’est vous l’autre chef de la milice ? Enchanté, moi c’est Gero !

Néo : Enchanté. Alors… il semblerait que vous vendiez des armes exotiques ?

Gero : Oui. Je vends des armes de conception kuo’linique, que je fabrique moi-même. Mais dites-moi, vous êtes plutôt épée, lance, ou, autre ?

Néo : Plutôt lance, mon brave.

Gero : Alors regardez donc ça ! Je propose des armes en acier, d’une meilleure efficacité ! On a ici une lance traditionnelle de Terra… et là…

Néo : C’est une lance courbée ? Elle vient de Kuo’lin ?

Gero : Tout juste, on appelle ça un Naginata ! C’est, avec le Katana, l’arme de prédilection des samouraï de Juïstaro.

Néo : Ah, les fameux samouraï… J’en ai déjà entendu parlé, mais je n’en ai encore jamais vu en vrai. Vous pensez que je devrais prendre un Naginata, vu que nous nous rendons sur le continent d’où viennent ces armes ?

Gero : C’est vous qui voyez, chef. Mais je vous conseille, si vous en prenez un, de vous entraîner un peu avec avant de débarquer, on ne manie pas un naginata exactement comme l’on manipule une lance.

Néo réfléchit quelques instants.

Néo : A la réflexion… Je pense que je ne devrais pas utiliser de Naginata tout de suite. C’est vrai, nous venons de Terra, c’est ce continent que nous représenterons au tournoi. Nous devrions nous battre avec des armes de Terra. D’autant plus que nos adversaires risqueraient de connaître mieux que nous les points faibles de ces armes. Néanmoins je vais acheter un Naginata fer. Je vais m’habituer à le manipuler, pour un jour essayer de m’en servir, en complément de mon épieu habituel. Mais je vais aussi acheter une lancer acier, ce sera plus efficace que la lance en fer que j’ai actuellement.

Gero : Très bien, dans ce cas, ça fera 3 000 écus, chef !

HRP : Je ferai les choses en bonne et due forme sur le topic de gestion, ce soir ou demain, vu que Néo va aussi utiliser ses xp. C’est pourquoi je ne mets rien à jour dans l’instant. Le principal intérêt de ce RP était de présenter vite fait les naginata et d’évoquer les samouraï.

Retour au moment présent, sur la montagne.

https://www.youtube.com/watch?v=kEPLVc1PclU

Néo : Tu ne veux vraiment pas que je t’aide ?

Khaleb : Non, je… je dois y arriver !

Khaleb essayait de s’extraire de son fauteuil roulant. Le jeune homme était terriblement frustré par cet endroit : il ne rêvait que de l’explorer, mais, hélas, il était impossible pour lui de descendre de l’aéronef avec son fauteuil, le terrain était bien trop escarpé. Aussi il s’était mis debout, et, en se concentrant suffisamment, parvenait à léviter à quelques pas au-dessus du sol.

Jin : Waouh ! Tu as vu ça Cécilia ?

Cécilia : Oui, j’ai vu, ce garçon utilise la kinésie, rien d’incroyable.

Jin : Ah, c’est sûr que pour une sorcière telle que toi, ça doit être assez banale.

Cécilia : Pfft…

Néo : C’est extraordinaire ! Tu es vraiment capable de telles prouesses !

Khaleb : Je dois… plus haut…

Alors que le jeune homme montait plus haut, et passait par-dessus la rambarde du navire, son visage devenait peu à peu rouge comme une tomate.

Néo : Tu es sûr que ça va ? Je crois que tu te vides de tes forces, là !

Khaleb : Non, tout va… Ouf !

Incapable de maintenir son sort plus longtemps, Khaleb chut. Il fut rattrapé par Néo près de dix mètres plus bas.

Néo : Oulah ! Fais attention, tu aurais pu sérieusement te blesser !

Khaleb : Han… Zut ! Je suis capable d’influer sur la matière, mais… Me soulever moi-même me demande trop d’énergie, je n’y parviens pas ! Comment vais-je bien pouvoir faire…

Néo : Ce n’est pas grave. Accepte ma proposition : monte avec moi sur Martel, elle serait ravie !

Le garçon regarda Néo, puis la wyverne, puis Néo. La tentation était grande, mais, il n’arrivait pas à passer outre son appréhension de l’animal.

Khaleb : Je… Non, désolé, je ne pourrai pas ! J’ai trop peur.

Néo : Il ne faut pas avoir peur, elle est impressionnante, c’est vrai, mais elle ne mord pas ses compagnons !

Khaleb : Non, vraiment, je regrette… Désolé de vous causer autant de souci ! C’est ma faute. Je… Je vais m’entraîner, et, prochainement, je serai capable de léviter des heures durant. Alors je pourrai venir avec vous, lorsque l’occasion se présentera à nouveau.

Néo : Si tu insistes…

Quelques heures plus tard (la musique se poursuit toujours)…

Un groupe de plusieurs mercenaires de Gaïa, dont faisait partie Abina, était descendu le long des forêts, en conversant gaiement.

Ils avaient pu s’approcher à plusieurs reprises de chamois, mais avaient aussi aperçu plusieurs oiseaux. Apparemment la vie était pugnace, pour avoir pu se maintenir dans une zone si précaire durant plus de mille ans ! C’est en tout cas ce que se disait l’Almée, et ce que plusieurs mercenaires remarquèrent au fil de leurs conversations.

Abina se sentait bien, elle avait le cœur léger. Certes la température était plutôt fraîche, mais ce n’était rien en comparaison du froid rigoureux qu’elle avait connu à Ghysitia. En revanche, ils se trouvaient dans un lieu chargé d’Histoire, qu’ils avaient la chance de pouvoir arpenter. Et les discussions étaient à la fois sereines et animées, sans prise de tête. Elle se sentait vraiment à l’aise avec ce groupe.

Lorsque tout à coup, il se passa quelque chose d’étrange…

Elle crut apercevoir l’espace d’un instant une vague silhouette en contrebas. Mais alors qu’elle tourna le regard pour voir de quoi il s’agissait, cela avait disparu. Elle fronça les sourcils.

Elle allait demander aux autres s’ils n’avaient rien vu, mais, n’osant pas interrompre la discussion, elle s’éloigna du groupe sans que celui-ci ne le remarque. Elle prit alors la décision de s’approcher de ce qu’elle avait cru voir.

https://www.youtube.com/watch?v=oAA7_DnjT8o

Descendant lentement le flanc escarpé de la montagne, elle ne s’en rendit pas compte tout de suite, mais elle s’approchait dangereusement du nuage méphitique. Après plusieurs minutes d’effort, elle commença à avoir un peu de mal à respirer, et à légèrement suffoquer.

Abina, pensées : Zut, je ne suis pas habituée à faire tant d’effort je crois…

Mais elle ne s’avoua pas vaincue pour si peu, et continua. Cependant, plus le temps passait, plus elle avait de mal à respirer, et la tête commença à lui tourner, au point qu’elle finit par perdre le sens de l’orientation.

Abina : Oh, non ! Je… kof kof !

Elle se rendit compte qu’elle s’était trop éloignée des autres, alors qu’elle commençait à tousser. Prise d’une violente quinte de toux, elle réalisa enfin la cause de son mal, et constata que le grand nuage méphitique n’était plus qu’à quelques dizaines de mètres d’elle !

Un océan putride, d’une masse difforme et violette, qui tournoyait lentement, sans que l’on sache si ce fluide était plutôt liquide, ou plutôt gazeux… Cette mer de mort s’étendait à perte de vue, jusqu’au delà de l’horizon. Et elle touchait la montagne sur son flanc de roc, dénué de toute végétation à cet endroit. Et plus Abina regardait cet amas de poison, plus ses yeux piquaient.

Suffocant toujours plus, et toussant de plus belle, l’Almée tomba à genoux. Épuisée physiquement par l’effort qu’elle avait fourni pour escalader cette falaise, alors qu’elle était affaiblie par les vapeurs toxiques émanant du nuage, elle se rendit compte qu’elle n’aurait pas dû s’en approcher autant, juste pour suivre ce qu’elle avait cru apercevoir.

C’est à ce moment qu’elle vit, ce qui ressemblait à un être humain. Situé quelques mètres en contrebas, il avait la tête entièrement cachée sous un énorme masque bariolé de couleurs plus vives les unes que les autres, et tenait à sa main une arme ressemblant à une lance.

L’esprit altéré par le poison, Abina l’appela à l’aide.

Abina : Au… au secours ! Venez m’aider, s’il vous plaît ! Kof kof kof !

Une quinte de toux plus violente que les autres lui fit cracher du sang. Alors qu’elle relevait la tête, l’être étrange avait disparu.

Abina, pensées : Mais… j’ai rêvé ou…

Alors que les couleurs commençaient à s’altérer, Abina se sentit partir.

Abina, pensées : Quelle… idiote j’ai été…

Elle perdit alors connaissance.



Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle aperçut un plafond de bois.

??? : Eh, elle ouvre les yeux !

https://www.youtube.com/watch?v=QwQDuoPg1EQ

Un homme s’approcha d’elle. Elle mit quelques secondes à reconnaître Néo.

Abina : Néo…

Néo : Abina !

Abina : Oh… Où… où suis-je ?

Néo : Tu es à bord du Fire Emblem, Abina. Je t’ai retrouvée, seule, évanouie. Tu t’étais bien trop approché du nuage de poison, Abina !

Abina : Oh, c’est vrai… Je suis désolée !

Néo : Heureusement que j’ai pu te secourir, avec l’aide de Martel. Abina, tu aurais pu y passer, c’était très dangereux !

Abina : Oui, je sais… Je suis désolée, je ne referais plus ce genre de chose ! Mais, Néo… Il faut que je te parle d’une chose…

Néo : Quoi donc ?

Abina : Lorsque je me trouvais là-bas, j’ai aperçu quelqu’un. Une personne… qui ne faisait pas partie de notre groupe.

Néo : Que dis-tu ?

Abina : J’ai vu une personne, qui tenait une lance à la main…

Néo : Pourrais-tu nous le décrire ?

Abina : Non, je n’ai… je n’ai pas vu son visage. Il portait un masque, de toutes les couleurs…

Néo : Hum… Je vois. Tu devrais te reposer, Abina.



Néo : C’est vraiment bizarre, j’ai du mal à croire à son histoire.

Monsieur Flandre : A mon avis, elle a été victime d’une hallucination due au poison.

Néo : Je ne sais pas… Jin, nous sommes bien les seuls à nous trouver ici ? Il n’y a pas eu d’autre aéronef qui a amarré ?

Jin : Non, Néo. Personne. Je n’ai même pas vu d’autre navire au loin : nous sommes les seuls à nous êtes rendus en ce lieu, en ce moment.

Néo : C’est vraiment très étrange. Alors, vous pensez qu’elle a déliré ?

Monsieur Flandre : Non, il ne s’agit pas d’un délire à proprement parlé. Les vapeurs toxiques altèrent les sens, ils troublent la vision et perturbent les repères de tout individu qui s’en approche de trop près… Votre amie a dû percevoir une image qui ne correspondait pas à la réalité, voilà tout !

Néo : Oui, j’imagine que c’est ce qu’il y a de plus probable. Si vraiment personne d’autre que nous ne se trouve ici… C’est sans doute cette explication qu’il faille privilégier. Ah, je ne me doutais pas que, ce poison pouvait avoir de tels effets sur l’organisme… C’est, vraiment… Hum, il nous faut en tirer leçon : nous devrons redoubler de prudence, si l’on veut s’en approcher.

Khaleb : … Après tout, ce n’est pas si grave, si je n’ai pas pu sortir, puisque de toute façon je n’aurais pas pu approcher le nuage…

Khaleb, pensées : Mais, comment vais-je bien pouvoir faire ? Comment vais-je pouvoir étudier ce poison, si je ne peux guère l’approcher ? Il faudra que je trouve vite une solution à ce problème… Hum, en attendant, je vais veiller sur Abina. La pauvre, elle a beaucoup souffert ! Elle qui est si jolie…

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10

Jevana aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kirua
Maître de jeu
Kirua

Masculin Nombre de messages : 565
Age : 26
Localisation : Quelque part sur ce vaste monde. Eh oui, c'est beau.
Date d'inscription : 04/07/2011
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptyLun 30 Nov 2020 - 13:00

Morag poussa un bâillement. Il commençait à s'habituer à sa vie sur un démon, même s'il avait par moment l'impression que ledit démon voulait prendre le contrôle de son esprit... Impossible de dormir sur ses deux oreilles pour lui mais les ondes méphitiques se faisaient moins présentes. Le fait d'avoir été carbonisé jusqu'à la "mort" récemment lui donnait une perspective. Résister à un démon était chose aisée. Et si sa distraction avait permis à Xena de tuer le dragon, il estimait ne pas avoir été totalement inutile.

Il repéra d'ailleurs Xena, qui semblait perdue dans ses pensées, seule. Il se dirigea vers elle en faisant un signe de main nonchalant.

Morag : Hé Xena, je crois pas l'avoir dit mais bien joué pour avoir égorgé le dragon. Je pense pas que j'en aurais été capable perso, pas avec le joujou que j'avais pendant le combat en tout cas!

Il rigola un coup avant de reprendre son sérieux.

Morag : Joli, ton nouvel espadon. T'étais déjà forte avec ta barre de bronze, je suis curieux de te voir encore plus forte.

La Marquée était plongée dans ses pensées depuis le dernier combat qui avais eu lieu contre l’énorme dragon. La douleur qu'elle avait ressenti lors de sa "mort" avait été bien trop réelle et elle aimerait éviter de mourir une nouvelle fois carbonisée. Le pire avait été la vision de son squelette qui se montrait à elle petit à petit au fur et à mesure qu'elle insistait sur l'appui de son espadon. Au moins elle avait eu une expérience de la mort et comme elle le pensait, ça n'était pas forcément agréable. Ceci dit, ses convictions ne changeaient pas pour autant.

Il y avait aussi la requête du Pape Kasyade qu'elle n'arrivait pas à honorer pour le moment, il fallait pousser Eléanora à se battre et pour le moment rien n'arrivait à faire changer d'avis la Princesse, elle et Signy avaient toutes deux échoués et il semblerait même que la stratège était devenue plus douce avec la Princesse. On dirait qu'elle n'allait devoir compter que sur elle même dans cette histoire. La chef à la crinière de feu était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne remarqua pas tout de suite que Morag était à ses cotés et elle n'avait même pas pris le temps d'admirer le paysage où le Fire Emblem s'était posé depuis plusieurs heures déjà également. Ce n'est que lorsque le Marqué prit la parole qu'elle fut tirée hors de ses pensées. Elle regarda le jeune homme dans les yeux avant de lui répondre.

Xena : Merci Morag mais tu sais, je n'ai rien fait de si spécial que ça. je n'y serais pas arrivée sans votre aide à tous et si on avait pas eu une garantie que tout n'était qu'une illusion  au final... Je ne sais pas comment j'aurais pu affronter ce dragon malgré vos sacrifice, du moins, sans mourir. En vérité je n'ai vraiment pas fait grand chose si ce n'est voler toute la gloire de mes compagnons tombés au combat. Une chose est sûre en tout cas, je ne veux pas mourir une seconde fois en me faisant griller... La douleur était encore pire que je ne l'imaginais et ça me reste encore en tête, même maintenant.

Elle soupira un peu alors que Morag rigola un bon coup de son coté, puis elle lui répondit de nouveau alors qu'elle dégainait son espadon d'acier avant de l'admirer quelques secondes.

Xena : Plus forte hum... J'espère que je pourrais vraiment le devenir. On affronte des gens et des créatures tellement puissantes depuis un petit moment que je commence à réaliser de plus en plus que je n'ai rien de spécial. Ca fait des années que je ne suis qu'une simple Tier 1 après tout. En tout cas, en parlant de cette barre de Bronze, je me demandais ce que j'allais en faire, je ne compte plus l'utiliser, beaucoup trop légère comparée à mon nouvel espadon d'acier et très peu efficace. Bah, je verrais. En tout cas merci d'avoir fait diversion pour le dragon ça nous a été d'une grande aide.

Morag : Ha, je peux difficilement te donner tord sur le fait de mourir carbonisé, maintenant, même ce que vous appelez "aéronef" m'a l'air moins dangereux. Mais oui, entre le pirate et ce dragon, j'ai l'impression que ce groupe est confronté à pas mal de situations. Et j'ai entendu parler de la mission que vous aviez à Ghysitia. Ca a du être le bordel.

Il se craqua les épaules et regarda sa main. La force, hmm....

Morag : ... Tu sais, ma mère.... Disons, celle qui fait que je suis ce que je suis aujourd'hui...

Morag *pensées* : J'espère qu'elle comprendra que j'entends par là "marqué"...

Morag : ... Disait régulièrement "les êtres vivants grandissent dans l'adversité". J'ai pu noter une progression dans ton style de combat, et pourtant Ghysitia n'était pas si longtemps en arrière. Mais j'ai pu voir que tu étais devenue plus forte. Peut-être parce que justement tu étais confrontée à ces épreuves? Enfin, ce que j'en dis perso.

A l'évocation de l'Espadon de bronze, Morag se gratta le menton. Xena étant la seule à pouvoir se servir d'un Espadon, à l'heure actuelle dans le groupe, elle était aussi la seule à pouvoir s'en équiper.

Morag : Hmm, Si seulement un de nos alliés pouvait apprendre à manier un espadon en changeant de classe. Peut-être Zaris? Les épéistes de notre groupe semblent trop gringalets pour porter quelque chose d'aussi gros...

Xena se caressa la nuque derrière sa longue chevelure enflammée au fil de la conversation. C'est quelque chose qu'elle évitait en général de faire en présence d’étrangers, mais puisque Morag était un Marqué et que personne n'était aux alentours, elle pouvait se relâcher et se détendre un peu plus que d'habitude.

Xena : Oh, ça, t'as pas tord. J'ai failli mourir en vérité lors de la mission de Ghysitia. Je pense que j'ai survécus sur un coup de chance et également de la bienveillance de Signy, qui à pris la peine de me soigner alors qu'elle n'était plus en état de le faire. Puis il y a eu ce Pirate où, sans votre aide précieuse à toi et Abina, je n'aurais rien pu faire. Au final je dépend beaucoup des autres, j'aimerais devenir assez forte pour qu'on ne se préoccupe plus de moi en vérité. Enfin bref, tu penses vraiment ce que tu dit pour mes progrès ? Je t'avoue que je ne sens pas de réelle différence, et encore une fois, je dépend beaucoup de l'aide de mes compagnons d'armes, ces temps-ci encore plus que d'habitude. Je vois ce que tu veux dire pour ta mère en tout cas, tu as eu de la chance de connaître ta propre mère, moi je n'ai pas eu cette chance.

Xena rengaina son arme puis s'étira en baillant bruyamment, elle était encore fatiguée de leur récente épreuve et sentait qu'elle avait besoin de prendre un peu de repos avant que le fameux tournoi ne commence dans les jours à venir. Elle finit par secouer la tête à l'idée de Morag.

Xena : Hum, je ne pense pas que ce soit une bonne idée, enfin l'idée en elle même est bonne, mais Zaris semble être en symbiose parfaite avec les haches, j'ai pour le moment un doute quand au fait qu'il aie des affinités avec les espadon. D'autant plus que son prochain tiers de classe n'a pas ce type d'arme dans son arsenal, à moins qu'il ne dévie de sa classe d'origine au cours de sa progression, à voir... Toi, tu n'aurais pas envie de l'essayer par hasard ? Je vais sûrement sonner un peu prétentieuse sur les bords mais... Je pense pouvoir voir en toi une certaine affinité avec ce type d'arme. Ton style de combat plutôt sauvage, le fait que tu soit avec Zaris et Morgan l'un des hommes les plus musclées du groupe... Et aussi ta classe unique de batailleur lourd... Je ne sais pas, je pense que si tu pouvais manier l'espadon en plus de la hache et des poings tu pourrais facilement devenir aussi fort que moi, qu'est ce que tu en dit ? Puis tu m'as avouée qu'en quelque sorte tu as pris les armes depuis que tu m'a vus à l’œuvre, donc j'imagine que ça ne te dérange pas d'au moins tenter l'expérience ?

La Marquée finit par lui tendre son espadon de bronze, ce dernier avait le choix de refuser l'offre ou non, dans tout les cas cette arme n'allait plus avoir aucune utilité désormais.

Morag : Je suis pas du genre à raconter n'importe quoi pour faire plaisir. Par exemple, j'évite de parler avec Jin pour des... raisons évidentes de subjugation par le démon, dirons-nous. Mais quand je dis quelque chose, c'est que je le pense. Donc oui, je pense avoir vu que tu sois devenue plus forte. A tel point que je sais pas si je pourrais te rattraper un jour. Cependant, si tu stagnes pas mais que tu en as l'impression, c'est peut-être pareil pour moi aussi, qui sait?

Le Marqué esquissa un petit sourire en voyant Xena s'étirer de cette façon. Elle semblait moins sur ses gardes qu'elle ne l'était en temps normal. Même si la raison était évidente, il ne pouvait pas s'empêcher d'apprécier. Mais ses cils se froncèrent, alors qu'elle lui proposait d'essayer. En réalité, il avait abandonné l'idée de manier un espadon voilà longtemps. Mais après tout, comme elle l'avait mentionné, voilà bien longtemps, il avait rêvé en utiliser un, à cause de celle qui fut autrefois son idole. D'un geste peu assuré, il se saisit de l'arme en la remerciant. Elle n'était pas beaucoup plus légère que sa Hache d'acier. Mais les sensations restaient assez différentes. L'allonge, le style de combat.... Il ne savait pas s'il pourrait manier un espadon ou non, mais le fait que Xena aie confiance en lui sur le sujet était rassurant.

Morag : ... C'est curieux, c'est comme un rêve de gamin qui se réalise... Pour la petite histoire, si je me suis rabattu sur la hache, c'est parce que je n'ai jamais trouvé d'Espadon dans mes moyens. J'utilisais une Cognée pour m'entraîner. Et je sais pas vraiment si je peux le faire mais.... Si tu veux me confier cet espadon, je ferais de mon possible pour apprendre à m'en servir. Enfin, tant que ça ne m'handicape pas sur mon style de combat à la hache bien sûr.

Sans rien ajouter, il baissa l'espadon, mais ne sachant pas vraiment encore quoi faire avec, il se contenta de le maintenir à l'horizontal, pour qu'il ne frotte pas le sol.

Xena : Je te fait confiance alors, en vérité il faudrait qu'on aie plus d'avis sur la chose mais pour le moment tu est le seul qui m'a dit avoir vu mes progrès... Toi en revanche je peux t'assurer que tu progresses bel et bien, d'où le fait que je n'ai aucun doute que tu arriveras à maîtriser l'espadon un jour, en tout cas, contente de pouvoir te faire un cadeau qui te plaît, puis, ça me permet également de me faire pardonner pour t'avoir oublié, enfin, même si tu as compris la raison bien sur, trop de clients et d'autres raisons plus qu'évidentes. je ne pense pas que Lamne a besoin d'entendre tous nos petits secrets. Bref je ne fait pas d'erreur en te confiant cette arme, ça fait des années qu'elle m'accompagne, je ne le confierais pas à n'importe qui. L'arme a beau être faible, elle a une certaine valeur... Sentimentale malgré tout. Et puisque je disais que tu faisais des progrès plus que visible un peu plus tôt je dois avouer voir en toi un potentiel énorme, il faut juste développer ce potentiel maintenant, je suis sure que tu vas t'en sortir.

Elle soupira un moment, puis baissa les yeux un instant alors que Morag tenait l'espadon à une main, ce qui fini par faire hausser un cil à la Marquée.

Xena : Je n'ai jamais réussi à m'en servir à une main pour le moment, je te conseille au début de t'en servir à deux main pour débuter avant de t'y frotter. La première étape va consister à t’entraîner à ne pas dépenser trop d'endurance dans tes coups et aussi t'habituer au poids et allonge de l'Espadon, une fois que tu sauras faire ces deux choses là, tu peux passer à la vitesse supérieure. Il m'a fallu un bon mois pour passer ces étapes pour ma part. En tout cas, pour rebondir sur autre chose, on va dire que j'ai eu de la chance de trouver mon arme à prix réduit auprès d'un marchand d'arme itinérant, ça m'a tout de même coûté une sacrée fortune à l'époque, au moins cinq fois plus cher que les prix des espadons à bord du Fire Emblem, j'ai dut vivre de chasse et dormir à la belle étoile un bon moment après cet achat. Enfin bref, retiens au moins ces conseils que je t'ai donné et surtout ne t’entraîne pas tant que tu n'a pas repris des couleurs, j'imagine que toi aussi tu dois encore être épuisé par rapport à notre dernier combat, ça fausserait ton entraînement et tu risquerais d'abandonner trop vite juste parce que tu veux aller trop vite.

Morag : On pourra demander plus d'avis aux autres mercenaires alors, même si je doute me tromper, mais mieux vaut s'en assurer. Et oui, ça me plaît vraiment! Franchement, tu aurais difficilement pu faire mieux à mon sens. En terme d'efficacité, c'est pas terrible mais tu l'as dit toi-même, y'a une valeur sentimentale.

Alors que Xena lui parla de son potentiel, il commença à rosir un peu, et il se gratta la joue.

Morag : Si tu le dis, j'imagine que ça doit être vrai. Je pourrais moi aussi demander aux autres pour m'en assurer au pire. Par contre, la pression que j'ai : Après ces compliments, j'aurais l'air fin si je suis pas à la hauteur de la situation...

Son sourire disparut doucement quand Xena lui fit les remarques sur son état de fatigue. Etait-ce si évident, ou s'agissait-il d'une simple supposition de Xena, par rapport au combat contre le dragon?

Morag : T'en fais pas, je ne vais pas faire n'importe quoi. Pour l'instant, il va rester dans ma chambre et je m'entraînerais avec à bord du démon, et uniquement après le tournoi.

Un nouveau craquage de la nuque et il reprit un grand sourire.

Morag : Dans tous les cas, merci pour tout Xena. M'avoir proposé de venir avec toi et les autres, m'avoir offert ton ancienne arme, m'avoir donné ces conseils.... Disons que quand une partie de ma vie a été passée à me faire frapper parce que même si je les aidais, j'étais "un sale gamin", ça fait du bien de se sentir soutenu.

Xena eut un petit sourire à ces mots, puis elle lâcha un soupir, toujours le sourire aux lèvres, c'était quelque chose de rare venant de la Marquée.

Xena : Contente de voir que ça te plaît dans ce cas, par contre j'aurais peut être du la nettoyer avant de te l'offrir, j'ai l'impression de te donner une corvée avec le cadeau. Pour ce qui est de l'avis des autres, rien ne presse, disons que je préfère des avis sincères plutôt que de les faire se sentir forcés à répondre positivement. Un avis sincère mais difficile à entendre a beaucoup plus de valeur à mes yeux qu'un mensonge pour faire "plaisir". Ce n'est pas comme ça qu'on progressera, crois moi.

Elle lui mit alors une tape amicale sur l'épaule toujours en le regardant dans les yeux avant de reprendre.

Xena : Ne te met pas la pression, ça ira, mes yeux ne me trompent jamais, je sais reconnaître un guerrier de valeur quand j'en vois un, et puis, c'est pas mon genre de flatter. Continue de vivre comme tu le fait tout les jours, ne relâche pas non plus ton entraînement et tout ira bien !

Elle remarqua alors que le sourire de Morag disparut de ses lèvres, elle se demandait si elle n'avait pas dit quelque chose de travers, elle ne chercha pas à en savoir plus, c'était peut être quelque chose dont le jeune Marqué ne voulait pas parler.

Xena : Après le tournoi alors hein ? Très bien, il ne faut surtout pas négliger ton repos. Le tournoi à venir est un endroit où on ne risque pas nos vies, ça changera de nos habitudes, mais on risque carrément la réputation de notre groupe là, il faut donc se battre comme on se bat habituellement.. Sans pulsions meurtrières cela dit... Mais, ça me rappelle quelque chose maintenant, j'ai oublié de te demander, pourquoi lors de notre affrontement avec les templiers, tu as décidé de te faire mettre hors jeu ? Je devais te poser la question la dernière fois, mais tout s'est enchaîné et j'ai fini par oublier. Je t'avoue qu'à ce moment là j'ai eu un sentiment de déception et d'incompréhension. Je te voyais aller beaucoup plus loin que ça honnêtement.

Morag : Au moins on est deux sur le sujet, héhé...

Lorsque la question du tournoi fut soulevée, Morag se crispa. Bien évidemment, elle avait demandé là, alors que Lamne pouvait les entendre. Autant pour faire comprendre qu'il parlait de ses expériences liées à la marque, les mots venaient plutôt facilement, mais ici, comment répondre à la question sans pour autant que le Taguël comprenne de quoi il en retournait....

Morag : ... Disons que j'ai cru comprendre que c'était un sous-hum-- oups, je crois qu'on dit "Laguz" pour pas être vulgaire, pardon!  Et un de ces Laguz loups était dans la rue avec moi, mais les loups, j'aime pas trop ça alors j'ai... Ahem, disons que la pression a trouvé un moyen pour sortir. Il l'a senti, et à cause de ça, m'a tabassé en place publique, m'accusant d'être une "abomination olfactive" ou un truc du genre. Depuis, c'est un peu un réflexe, quand j'en croise un, je jette sur lui pour l'assommer avant que le stress me fasse recommencer ce genre d'incidents. Après, je te cache pas que ça m'a valu d'autres embrouilles, hahaha...

C'était le mieux qu'il avait pu faire. Et malgré ce message à double sens, Morag n'était pas parvenu à faire passer toutes les informations sur le pourquoi du comment il avait agi de la sorte, sans passer pour un abruti fini. Mais si quelqu'un devait être démasqué à cause de sa marque, il préférait être celui là, entre eux deux.

Xena leva un cil, pas entièrement certaine d'avoir compris de quoi il en retournait, elle finit par hausser les épaules.

Xena : Je... Vois. Si j'ai bien compris tu as quelques soucis avec les Laguzs loups c'est ça ?

La Marquée se tapota de son index droit sa nuque pour faire référence à sa Marque puis soupira un peu.

Xena : Enfin bref, si tu ne te sens pas à l'aise avec les laguz loup j'éviterais de te laisser seul avec eux à l'avenir, même si ça serais bien que tu prenne sur toi. Au moins maintenant je comprend, je pense, ce qu'il s'est passé là-bas.

Morag : Disons que je gère mieux seul qu'en public ce genre de choses. Aujourd'hui, si un loup voulait me passer à Tabac à cause de ce genre de choses, je suis capable de riposter. Mais si c'est en public, et qu'ils se joignent pour me jeter des pierres, c'est plus difficile de les empêcher un par un. Je peux pas prendre le risque de tomber sur un aussi peu discret que l'autre crétin.

Morag esquissa un mouvement du pouce dans sa paume droite quand Xena se tapota la nuque. Ainsi, sa marque était à cet endroit? Il était plus facile de justifier avoir toujours les cheveux lâches que de porter des gants à longueur de journée. En un sens, elle avait eu une dose de chance tout de même.

Morag : Et puis j'avais l'impression que Abina était stressée aussi. Si elle avait elle aussi relâché la pression, peut-être lui aurait-il fait subir ce que j'avais subi à l'époque. Et la situation n'aidant pas, je suis un grand Gaillard, je peux encaisser. Je sais pas si Abina aurait pu en subir autant que moi, les choses auraient pu se dégrader.

Bien sûr, en réalité, de nouveau, c'était Xena qu'il désignait en parlant de quelqu'un d'autre, parce que Lamne.

La Marquée n'avait évidemment pas compris que Morag faisait référence à elle, et prit tout au pied de la lettre, elle acquiesça.

Xena : Tiens, je n'avais pas remarqué qu'elle l'était, tu dois être beaucoup plus attentif que je ne le suis. Enfin, quand je suis au combat je suis beaucoup plus concentrée dessus que sur mes propres alliés. Il faudrait que je fasse plus attention à l'avenir, surtout pour des combats à mort où sa vie pourrait être en danger. En tout cas, je dois avouer que parler à bord du Fire Emblem quand Lamne est à bord est... Enfin, j'ai l'impression de ne pas avoir d'intimité, je sais que ce n'est pas de sa faute, mais ne pas pouvoir confier ses secrets à ses amis est... Un peu lourd à force. Il faudrait que nous nous trouvions un endroit un peu plus au calme pour parler comme on le souhaite la prochaine fois comme... Je ne sais pas, une taverne ou simplement une mission où il ne sera pas présent. Tu pourrais boire autant que tu le veux et moi... J'aurais du lait au fraises ! Enfin, autant que tu veux, tant que tu peux rester sobre, je n'ai pas envie d'avoir à justifier à Jin pourquoi tu attaquerais son "Bébé".

Elle sourit après ses propres mots en imaginant comment se déroulerait une telle scène. Enfin ça pourrait être comique sur le coup, mais beaucoup moins drôle lorsque Jin deviendrait sérieux. Attaquer son Fire Emblem était probablement le meilleur moyen pour le mettre dans un état meurtrier.

Morag : Oh, c'est plus pour vos oreilles que pour le Démon que je m'inquiéterais si je venais à trop boire. J'ai.... L'alcool gai on va dire. Je chante si faux que j'ai déjà fait exploser du cristal, un rien honteux héhé.... Mais du coup, ça me fait un outil pour t'aider à pouvoir partager tes secrets, tu m'envoies voir Lamne et je lui fait un récital, je peux te garantir qu'il passera plus de temps à essayer de ne pas m'entendre qu'à t'écouter! Mais promis, je ferais gaffe.

Un petit rire s'échappa de la gorge avec l'image qu'il venait de se donner lui-même, une image amusante où le pauvre lapin courrait, les larmes aux yeux et les mains plaquant ses oreilles contre son crâne, alors qu'un Morag en tenue d'Opéra chantait à en faire trembler la terre. Mais en se calmant, il capta la boisson dont son chef avait parlé.

Morag : Ah, tu consommes du lait à la Fraise? Pour ma part, je préfère la Framboise, mais bon c'est assez rare à trouver ce fruit. Je crois que c'est la seule alimentation que je préfère même à une bonne bière!

Xena fit une facepalm alors qu'elle imaginait la situation un instant avec Morag chantant comme une casserole au beau milieu d'un bar alors qu'elle essayerait de savourer son lait aux fraises, puis après un bref instant, elle lâcha un soupir moqueur.

Xena : Ah, par contre si tu pouvais éviter de nous faire remarquer au beau milieu de la foule ça m'arrangerait... En fait, je pense que je surveillerais de près ta condition pour éviter que tu ne boive trop.

Après ces mots, elle finit par sourire un petit moment alors que ce dernier était occupée de rire avant de rebondir sur la dernière remarque de Morag.

Xena : Oh de la framboise ? Je n'en ai jamais mangé mais je sais à quoi ça ressemble... Hum, c'est aussi doux et sucré que la fraise ? Je suis un peu curieuse pour le coup.

Morag : Ah bon, ça ne t'intéresse pas de me voir "interpréter" le dernier opéra populaire? Hmm, peut-être pas, ce serait dommage de provoquer un orage...

Il sourit de nouveau de sa propre exagération avant de se faire interroger sur le goût de la framboise.

Morag : Hmm, ça possède une toute petite dose d'acidité en fonction de sa maturité, mais globalement, c'est sucré et agréable en bouche. Franchement, puisque tu aimes les fraises, je te conseillerais d'essayer, ça pourrait aussi te plaire.

Ill se gratta le menton, avant de claquer des doigts sous le coup d'une idée.

Morag : Tu sais quoi? La prochaine fois que j'en trouve, je nous en prendrai un peu pour nous deux, je te ferais goûter si tu veux. Mais si ça t'ennuie, pas de soucis.

Elle croisa les bras alors qu'elle écoutait ce dernier. Quelque chose d'à la fois acide et sucré ? Il fallait qu'elle essaye ! La proposition de ce dernier l’enchanta.

Xena : Ca me va, ça ne m'ennuie absolument pas, au contraire ! Si tu en trouves on en mangera ensemble alors, mmh... Par contre je ne sais pas ce que je pourrais te faire goûter en échange, il faudra que j'y réfléchisse d'ici là, je n'aime pas trop recevoir sans donner quelque chose en échange. En tout cas, j'ai hâte d'y être, les sucreries et les plats épicées sont mon pêché mignon... N'en parle à personne cela dit, je ne sais pas ce qu'on pourrait penser de moi. Toi non plus Lamne si tu ne veux pas que je te prive de carottes pour un bon mois.

Morag : Epicé? Hmm, j'en ai jamais mangé pour ma part.... On a qu'à faire ça, un déjeuner ensemble, tu me fais goûter un plat épicé que tu aimes, moi je te ferais goûter des framboises. Ca pourrait être intéressant, t'en penses quoi? Et t'en fais pas, je ne suis pas du genre à répéter ce qu'on me dit de pas répéter. Reste à voir si Lamne peut en faire autant.

Xena : C'est dans son intérêt. Et d'accord on à qu'à faire ça, si au cours de nos voyages je trouve une taverne qui sers de bon plat épicés on ira là bas. Même si le meilleur endroit pour ça est le pays d'origine d'Abina : Odonga. C'est d'ailleurs leur spécialité, les plats épicées, il y en a pour tout les goûts. Par contre j'espère que tu n'as pas la langue trop sensible il y a beaucoup de piment également dans leurs plats, du moins la majeure partie.

Morag : Ca devrait aller, la douleur, je commence à connaître ça. Et après avoir été transformé en grillade, je doute qu'il y aie beaucoup de brûlures qui me feraient aussi mal, mais je ferais en sorte de ne pas trop hurler si c'est trop épicé, je promets.

En réalité, Morag était curieux de voir ce que la nourriture épicée pouvait faire. Etant habitué à manger ce qui lui passait sous la main, ou à chasser, il n'avait en effet jamais eu l'occasion de manger quelque chose d'épicé.

Xena : Tu n'as pas tord, mais c'est vraiment... Différent, surtout que tu ne sembles pas habitué, je suis curieuse de voir comment tu vas t'en sortir du coup, il nous faudra du pain et lait sous la main, juste au cas...

Elle finit par se tenir un peu la tête avant de soupirer.

Xena : Bref, on se fera ça dès que l'occasion se présentera, contente que l'Espadon te plaise et... Je pense que je ferais mieux de me reposer encore un moment, la fatigue est toujours présente, je pense qu'une bonne sieste me remettra sur pied pour ma part, tu devrais en faire autant Morag. Je n'aimerais pas te voir tomber au premier round du tournoi à venir, cette fois on ira jusqu'au bout ensemble, je compte sur toi.

Morag hocha doucement de la tête au conseil de Xena. Après tout, n'étant pas spécialement intéressé à l'idée de retirer le miasme du monde, ce lieu ne présentait aucun attrait particulier pour le marqué, si bien que présentement, il ne comptait rien faire de spécial. Pourquoi ne pas en profiter pour se reposer, effectivement.

Morag : T'as peut-être raison pour la fatigue, un peu de repros ne serait pas de refus. *S'étire * Repose toi bien, toi aussi, si tu te faisais éliminer, le groupe perdrait une bonne partie de son potentiel d'un coup. Et cette fois, je compte bien moi aussi aller jusqu'au bout.

Sur ces paroles, il commença à retourner au vaisseau, attendant de voir si Xena l'accompagnait ou non.

Xena lui mis une tape amicale sur l'épaule gauche de sa main droite recouverte de son gantelet de Mythril avant de commencer à se diriger vers le Fire Emblem de nouveau, la fatigue se faisant toujours ressentir, puis elle tourna la tête alors qu'elle avançait sans s’arrêter.

Xena : Je compte sur toi alors Morag.

Morag hocha la tête, déterminé à montrer qu'il n'était pas bon qu'à se jeter en dehors des limites systématiquement.


Rédacteurs : Kirua et Jevana

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néo
Maître de jeu
Néo

Masculin Nombre de messages : 1601
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Elibe et Tellius...
Date d'inscription : 07/01/2018
Fire Emblem favori : Radiant Dawn

Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 EmptySam 5 Déc 2020 - 0:53

Chevauchant Martel, Néo planait, lentement, arpentant la montagne. Il observait depuis de longues minutes, attentivement, chacun de ses recoins, des neiges éternelles aux forêts en passant par les roches nues. Mais il ne vit rien de spécial, mis à part les quelques animaux qui avaient déjà été aperçus. Il n’y avait pas la moindre trace de tout être humain.

Après plus d’une heure de prospection, il retourna vers le Fire Emblem, bredouille.

Tandis qu’Abina ouvrait peu à peu les yeux, après s’être à nouveau assoupie, elle vit un jeune homme qui se tenait à ses côtés.

Abina : Hmm… Vous êtes… le prince de l’autre nation, c’est ça ? Je ne me souviens plus de votre nom…

Khaleb : Tu peux m’appeler Khaleb. Je suis resté ici pour veiller sur toi.

Abina : Ah, c’est vrai ? C’est très gentil !

Elle s’étira longuement, puis se redressa.

Khaleb : Tu vas mieux ?

Abina : Oui, beaucoup mieux que tout à l’heure, merci. J’ai le droit de vous… tutoyer ?

Khaleb : Bien sûr ! D’ailleurs, personnellement, je ne me considère même pas comme un prince. Oh, mais, j’allais oublié ! Tiens, tu dois avoir soif !

Il lui tendit un verre d’eau.

Abina : Oh ! C’est vrai, merci beaucoup !

Elle prit le verre et le vida d’un trait.

Abina : Ça fait vraiment du bien, j’avais si soif !

Khaleb : Content que cela te fasse plaisir.

Abina : Mais, tu es là depuis combien de temps ?

Khaleb : Une heure, ou deux.

Abina : J’ai dormi tout ce temps ? Oulah, je devais vraiment avoir besoin de récupérer, ce poison est terrible ! Mais, tu as attendu vraiment tout ce temps ? Tu dois être vraiment très patient !

Khaleb rosit.

Khaleb : Eh bien… On peut dire que je suis patient, oui… Sinon, pour en revenir au poison, effectivement, il a l’air vraiment nocif. A ce propos, pourrais-je te demander un petit service ?

Abina : Bien sûr ! Euh, quel service ?

Khaleb : Je ne pourrai pas m’approcher du nuage aujourd’hui. Mais… Vu que tu en as respiré plusieurs bouffées, ton organisme doit encore en garder quelques traces. Pourrais-je…

Abina : Ah, tu voudrais m’analyser ?

Khaleb : Euh, on peut formuler les choses comme cela.

Abina : Je vois ! Vas-y, fais-toi plaisir !

Khaleb : C’est vrai ? Ça ne te dérange pas ?

Abina : Mais non voyons, pas du tout ! C’est pour la science, c’est ça ?

Khaleb : O-oui, bien sûr ! Attends un instant, je vais avoir besoin de me concentr…

C’est à ce moment que Néo entra dans la pièce.

Néo : Ah ! Tu es réveillée, très bien. Tiens, Khaleb, je ne savais pas que tu étais ici.

Khaleb : Arg !

Néo : Tu es resté veiller sur elle, c’est ça ? C’est très aimable de ta part.

Khaleb : M-merci !

Néo : De rien. Hum, Abina, dis-moi, comment te sens-tu ?

Abina : Eh bien, beaucoup mieux ! Je me porte comme un charme à présent !

Néo : Ah, vraiment ? J’imagine que c’est tant mieux que tu n’aies pas de séquelles. Néanmoins, tu iras tout de même voir Cécilia, pour t’assurer que le poison n’a pas altéré ton organisme.

Abina : Ah ? D’accord !

Néo : Autre chose : j’ai survolé la montagne, durant plus d’une heure. Hélas, je n’ai rien vu.

Abina : Ah ? Tu n’as pas vu l’homme que j’ai décrit ? Celui qui est armé d’une lance, et dont le visage est caché par un énorme masque ?

Néo : Non, Abina.

Abina : Et, il n’y avait vraiment personne ? Tu as bien cherché ?

Néo : J’ai survolé toute la zone. Pour faire davantage, il faudrait explorer tous les recoins pied à terre, mais cela nécessiterait des moyens et du temps que nous n’avons pas. Je ne peux rien faire de plus de mon côté. Je pense que, du coup, l’homme que tu as vu n’a tout simplement jamais existé.

Abina : Pourtant, il semblait si réel…

Néo : Réfléchis une seconde, s’il était bien là, il t’aurait vu t’écrouler. Qu’aurait-il fait ? Il aurait pu te secourir, ou au contraire, t’attaquer. Mais rien de tout ça ne s’est produit, il n’a pas interagi avec toi. Ce devait sûrement être une hallucination due au poison qui altérait tes sens à ce moment-là.

Abina : Peut-être… Tu as peut-être raison…

Néo : Enfin, le plus important, c’est que tu t’en sois remise. On aura besoin de toi lors du tournoi, ne l’oublie pas : pour l’heure, tu es la seule danseuse que compte notre groupe ! Alors, prends bien soi de toi. Et, vas voir Cécilia, elle t’attend.

Abina : O-oui !

Néo : Je dois vous laisser, le navire va bientôt redécoller. Abina, Khaleb, à tout à l’heure.

C’est après ces quelques petites aventures que le Fire Emblem reprit son envol, mettant le cap droit vers le cœur du continent de Kuo’lin : Qin, l’empire millénaire…

La suite est à lire ici :

https://www.firemblemcfe-forum.com/t2726-chapitre-3-le-tournoi-de-la-lune-du-dragon

_________________
Préambule au chapitre 3 Hyrule10Préambule au chapitre 3 12348510Préambule au chapitre 3 Lehran10

Jevana aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




Préambule au chapitre 3 Empty
MessageSujet: Re: Préambule au chapitre 3   Préambule au chapitre 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Préambule au chapitre 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Communauté du Fire Emblem :: Divertissements :: [RPG] Projet Gaïa-
Sauter vers: