Soutien initialement rédigé sur ce sujet :
https://www.firemblemcfe-forum.com/t2726-chapitre-3-le-tournoi-de-la-lune-du-dragon

Soutien C entre Morag et Xena


Morag s'étira alors que le démon les avait emmené dans la nouvelle cité, où le tournoi allait se dérouler. Et contrairement à certains, le marqué ne voyait aucun intérêt à  explorer la ville, puisqu'à priori, leur mission n'aurait rien à voir avec cette dernière. Et puis, la stratège du groupe allait sûrement se renseigner ou quelque chose du genre. Si bien qu'il était resté sur le Fire emblem, dont il commençait à s'habituer à la présence maléfique. Lorsqu'il dormait, comme ici, cette influence disparaissait même. Mais vu qu'ils avaient la journée de libre, il décida de s'entraîner un peu plus que d'habitude, se permettant de faire une sieste le cas échéant. Il fit donc sa routine matinale, n'étant pas très structurée car autodidacte, avant de retourner dans sa chambre, où ses yeux se posèrent sur le nouvel outil qu'on venait de lui confier. Il réfléchit à l'idée de s'entraîner maintenant avec, et jugeant qu'il en était capable, Morag se saisit de l'espadon et retourna s'entraîner, pas au même endroit que d'habitude, ce qui fait qu'il croisa Xena.

Morag : Salut!

Xena, comme à son habitude s'entrainait sur le pont du Fire Emblem, la Marquée aimait se sentir libre plutôt qu'étouffée lors de son entrainement, de plus elle n'aimait pas vraiment l'idée de partager la salle avec les autres mercenaires, il fallait dire qu'à part Morag elle n'avait pas une totale confiance aux autres, bien que ça s'améliorait en ce qui concernait Signy, surtout depuis Ghysitia. Fait étrange quand on sais que la jeune femme avait rejoint le groupe dans des circonstances peu avantageuses en trahissant son ancien employeur. Xena avait l'esprit ailleurs depuis qu'elle avait vus cette femme aux cheveux rouges dans les gradins. Si bien qu'elle restait là, immobile, perdue dans ses pensées plutôt que de s'entrainer sérieusement, elle n'avait pas la tête à ça. Elle fut cependant tirée à l'entente d'une voix amicale qu'elle reconnut aussitôt, il s'agissait de Morag, elle tourna la tête et lui fit un bref signe de la main.

Xena : Bonjour Morag. Tu ne négliges pas ton entrainement je vois. Oh, et tu vas déjà commencer à t'entrainer avec l'espadon, c'est une bonne chose.

Morag : J'ai un entrainement tous les jours. Mais vu que je compte pas vraiment explorer et que quand la bête dors, son influence maléfique disparaît, j'en profite pour commencer. Ca serait dommage qu'il prenne la poussière. Ceci dit, tu semblais pensive, y'a un problème?

Il rejoignit la jeune femme, restant à une certaine distance pour ne pas risquer de faire n'importe quoi pendant l'entraînement et de lui donner un coup sans le faire exprès.

La femme à la crinière de feu réfléchit un instant avant de répondre à la question du jeune Marqué. Elle n'était pas vraiment du genre à partager ses problèmes avec le premier venu, mais dans le cas de Morag... Pourquoi pas ? Être un Marqué faisait de lui une personne de confiance selon la Cheftaine. Du moins, bien plus que ces Beorcs qui l'avaient poignardés dans le dos à maintes reprises dès l'instant ou il avaient posé leurs yeux sur sa Marque.

Xena :  Mmh... Je crois que j'ai vu une connaissance dans les gradins du lieu du tournoi de cet après-midi. Le problème est que cette personne est censée être morte depuis des années. Je suis sure et certaine que je n'ai pas rêvé, mais en même temps... C'est tout bonnement impossible. Je ne sais pas quoi en penser.

Morag : Hmm, oui, je vois le problème....

Morag se gratta le menton, se demandant comment il réagirait si sa mère décédée réapparaissait sous ses yeux. ... Il cessa d'y penser, se rendant compte que ce serait particulièrement étrange.

Morag : Tu crois que c'était elle, mais d'un autre côté, tu sais qu'elle est morte. Peut-être était-ce juste quelqu'un lui ressemblant? Après tout, j'ai déjà croisé quelqu'un me ressemblant fortement. Si je n'étais pas moi, j'aurais pu le prendre pour moi.

Xena posa son menton sur le dos de son gantelet de Mythril droit. Tenant son coude droit avec son gantelet de Mythril gauche avant de prendre un air pensive, elle savait que Morag avait parfois des réactions un peu spéciales, et tenta de s'assurer qu'il n'avait pas fait d'erreur à ce sujet.

Xena : Tu n'aurais pas simplement... Vu ton reflet dans l'eau ou dans un miroir ? Si cette personne avait le même Masque que toi, la même posture et autre je pense que c'est surtout ça qui t'es arrivé non... ?

Morag : Pour le coup, je sais que ce n'était pas le cas, mon "autre moi" n'avait pas de gants. Du coup, l'on pouvait voir sa paume sans marque.

Pour joindre le geste à la parole, Morag retira son propre gant, vu qu'il n'y avait personne avec eux pour montrer sa marque, ressemblant à un tigre. Puis il remit le gant avant de se concentrer sur la cible.

Morag : La première fois, c'était en effet possiblement juste une sorte de reflet, mais cette fois là, non.

Xena : Hum... C'est bizarre tout de même, enfin pour ma part, je n'ai jamais eu d'expérience similaire, pourtant ça pourrait régler mon problème. Seulement... Je ne sais pas, j'ai vraiment eu la sensation immédiate que c'était bien cette personne, je ne sais pas si je tente simplement de m'en convaincre ou non, c'est un peu comme si. Hum... Quand tu te sent en danger sur le champ de bataille, l'instinct. Je ne saurais pas vraiment comment l'expliquer autrement.

Puis elle baissa un peu la voix, même si Lamne pouvais toujours tout entendre malgré tout.

Xena : Et fais gaffe à ce que tu fais, on ne sait jamais.

Morag : Hmm, l'instinct... Donc ca doit être la même personne, j'imagine, si ton instinct est persuadé que c'est le cas. Ca peut sembler ironique mais je suis sincère. Tu es celle qui connait le mieux cette personne à priori dans notre groupe, donc si tu es persuadée que c'est elle, alors une autre hypothèse est qu'elle ne soit pas morte du coup. Soit celui qui t'a rapporté sa mort t'aurait menti, soit tu as été victime d'une illusion, j'ai cru comprendre que certains mages étaient dans ce domaine.

De même il baissa la voix et répondit.

Morag : J'ai fait attention, c'était l'une des situations où ce geste était le plus "sûr". Mais ne t'en fais pas, je ne vais pas retirer mon gant à la moindre occasion, je dors même avec pour le coup.

Puis, il reprit sa voix normal, tout en essayant de trouver une posture avec l'espadon.

Morag : Du coup, pour ma première séance, ça t'ennuierait de vérifier comment je fais? Pour les suivantes, je pense que je m'en sortirais seul, ayant après tout appris à manier la hache seul, mais peut-être une "aide de début" ou un truc du genre?

Xena : Une illusion ? Mmh... A voir, mais ça n'expliquerait pas pourquoi cette personne ne m'a pas donné signe de vie pendant toutes ces années, je sais que l'Eglise qui à été réduite en cendre, elle, était en tout cas bien réelle. Je ne serais pas Mercenaire aujourd'hui si ça n'était pas arrivé.

Elle finit par soupirer et se mis un doigt devant la bouche en faisant les gros yeux à son interlocuteur, pourquoi avait-il eu besoin de préciser pour son gant avec Lamne qui était surement dans les parages ?

Xena : Bref, je veux bien te regarder faire oui, de toutes façon je ne suis pas vraiment d'humeur à m'entrainer aujourd'hui. J'espère que tu te rappelles de mes conseils de la dernière fois.

Au moment où Xena lui fit les gros yeux, Morag ne comprit pas de suite de quoi elle voulait parler. Mais au moment où il réalisa, un sourire se dessina sur son visage et il fit un signe de la main.

Morag : Ne t'en fais pas, il est l'un des premiers à être descendu.

De nouveau, il baissa la voix, vérifiant qu'elle était la seule à pouvoir entendre ses chuchotements.

Morag : Vu comment j'essayais de faire passer "sa" présence pour une... Expression corporelle, la dernière fois, je pense que tu peux être certaine que je le prends en compte. C'est très usant mais je le prends en compte.

Puis, de nouveau, il reprit sa voix normal.

Morag : Des conseils. Si je me souviens bien, tu disais de ne pas trop forcer pour éviter de gaspiller mon énergie, et de plutôt commencer à deux mains qu'à une seule. Ne pas aller trop vite, agir à mon rythme. Je suis bon élève, non?

Il laissa échapper un soupir amusé, avant de reprendre son sérieux, il se mit en garde, tenant l'arme à deux mains, à la verticale devant lui-même.

Xena soupira alors de soulagement à l'entente de ses mots, c'était vrai que le fait d'avoir un Taguel en tant qu'allié était vraiment usant, personne n'avait vraiment de vie privée à bord du Fire Emblem, Lamane savait probablement déjà la plupart des secrets du groupe entier en dehors de leurs Marque. Du moins, elle espérait bien que Telrar et Erina étaient eux aussi tout autant discrets à l'oral qu'elle même et Morag sur le sujet. Et qui sait, il y avait peut être d'autres Marqués à bord dont elle ne savait pas elle même l'existence.

Xena : D'accord, tant mieux alors, enfin, on va rester discret pour au cas ou il reviendrait à l'improviste malgré tout. Je ne sais pas jusque où il peut nous entendre mais on va rester vigilants.

Puis alors que Morag était occupée de se mettre en garde, Xena s'étira en poussant un bâillement. Elle n'avait pas beaucoup dormi la nuit passé à cause de ce qui l'avait préoccupée depuis hier. Puis elle regarda Morag, l'air sérieux.

Xena : Très bon élève même, tu as su faire un sans-faute à l'interro surprise, bravo. Une fois que tu as l'arme très bien en main n'hésite pas à changer de position au fur et à mesure. Ce qui est exceptionnel avec cette arme c'est que tu n'as pas vraiment de posture clef. L'espadon ne fait qu'un avec son porteur et s'adapte à ce dernier. Du moins, c'est mon ressenti. Je n'ai jamais croisé de manieur d'Espadon ayant l'exact même style qu'un autre. Certains tiennent l'arme droite comme tu le fais, d'autre sont plus à l'aise en tenant l'arme à deux mains sur le coté, lame en arrière, alors que d'autre se battent avec à une main... Pour les plus expérimentées d'entre nous bien sur, c'est le stade ultime que je cherche à acquérir. Ca me permettrait de mixer mes attaques au corps à corps avec mes attaques à l'espadon.

Xena était dans une sorte de transe, parler de sa passion pour les Espadon lui donna même un large sourire sans qu'elle ne s'en rende compte, elle aimait partager son ressenti sur le sujet.

Alors que Xena s'emportait sur sa passion pour les Espadons, Morag n'en perdait pas une miette. Au fur et à mesure que sa collègue listait les postures diverses, il leur donnait quelques minutes de test. Chacune avait ses avantages et ses défauts. Par exemple, tenir la lame vers l'arrière lui permettait de mettre un coup de pommeau rapidement à quelqu'un qui chercherait à s'approcher mais d'un autre côté, la vitesse des attaques elle-même était diminuée, vu qu'il devait faire un mouvement plus large. Et tenir l'arme droite était un moyen de s'adapter rapidement entre attaque courte et longue. Réfléchissant, Morag essaya une nouvelle posture. Dressant son poignet gauche devant lui, il plaça l'espadon dessus, tout en tenant le pommeau de sa main droite. En se servant de sa main gauche comme support, il parvenait à alléger le ressenti du poids de l'arme. Et il pouvait faire des estocs rapides de la sorte. Cependant, il se rendit vite compte qu'il s'agissait là des deux seuls avantages. Dès qu'il devait porter un coup sur le côté, il perdait du temps, soit à se repositionner soit à essayer d'agir avec une seule main.

Morag : Quand on a l'arme en main, ça a vraiment une toute autre sensation que quand on te voit l'utiliser. Franchement, ça force le respect.

Et alors qu'une nouvelle posture lui vint à l'esprit, il tenta de poser la point de l'arme par terre, tenant l'arme et par le pommeau de sa main gauche, et par la garde de sa droite.  Son poignet faisait une torsion curieuse mais ça ne lui faisait pas mal. Cependant, ce fut lorsqu'il fallut attaquer que les soucis se présentèrent. Si il était positionné correctement pour "après le coup", c'était "l'avant" le soucis, et la posture pas parfaitement naturelle de ses poignets rendait le premier coup laborieux. Peut-être plus tard, lorsqu'il aurait appris à mieux manier l'outil? Genre, légèrement lâcher l'espadon pour retourner son poignet?

Xena : Merci, mais comme tu le sais déjà, je n'ai pas un niveau exceptionnel, rien que le fait de ne pas pouvoir manier l'arme à une main le prouve. Même si, manier l'arme à deux mains rend tes coups plus puissants bien sur. Il n'y a pas vraiment de mauvais style en réalité, même si ça reste frustrant pour moi. Je sais que je pourrais être plus polyvalente le jour ou j'y parviendrais. Sinon je vois que pour le moment rien ne te conviens, ne t'en fait pas, il ne faut pas trouver forcément la position la plus avantageuse, elles ont toutes leurs forces et leurs faiblesses de toutes façon. Trouve juste une qui te conviens le mieux pour débuter. Ces lames sont plus lourdes et moins maniable que ta Hache donc ça demande un entrainement plus rigoureux. L'avantage se trouve surtout dans l'allonge même si c'est également un piège pour l'utilisateur. Par exemple, je déconseillerais à une personne qui manie la lame à deux main d'utiliser la portée maximum de l'arme contre un adversaire maniant une arme lourde... Il pourrait se faire désarmer si un coup puissant était porté au bout de l'espadon.

Elle continuait de partager ses connaissances tout en observant le jeune homme passer d'une position à l'autre, essayant tant bien que mal de lui faire comprendre qu'il n'y avait pas de manière parfaite pour utiliser l'arme, n'importe quel style avait ses lacunes. Il fallait que le jeune homme ne tombe dans le même piège qu'elle autrefois, sinon il ne progresserait pas à force de se focaliser là dessus.

Morag : Ne t'en fais pas, je ne fais que vérifier toutes les postures décrites. J'ai pris l'habitude de faire un mélange de style, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai développé le combat aux poings. Tenter d'avoir une seule arme qui résout tout, c'est stupide, j'ai eu l'occasion de m'en rendre compte avec mon entrainement à la hache. Je cherche juste une posture initiale qui me permettrait d'avoir les meilleurs avantages et défauts, même si j'arrive doucement à une réponse.

Il essaya une dernière posture, en posant simplement la lame de l'espadon contre son épaule, s'en servant comme appui. De la sorte, il pouvait porter un coup de pommeau à son adversaire, et même si il perdait toujours un peu de temps pour porter une taille, il pouvait gagner ce temps en donnant un coup de poing avant de saisir le manche.

Morag : Je pense que c'est ce qui me convient le mieux. Un moyen d'alterner assez facilement entre attaques courtes et longues, et vu que j'utilise mon bras droit et mon épaule droite, pour porter l'arme au "repos", je soulage mon bras gauche qui pourra fournir le plus gros de la puissance physique lors de l'attaque.

Après cet exposé théorique, le mercenaire tenta de placer quelques coups de lames. Toujours un peu gauche, il semblait néanmoins avoir trouvé la posture lui convenant. A voir ce que ça donnerait en vrai combat mais pour l'instant, il en était satisfait.

La cheftaine opina, un petit sourire aux lèvres alors que Morag semblait avoir trouvé ce qui lui convenait le mieux, c'était un bon début, elle avait elle-même perdu une semaine entière, s'acharnant à trouver en vain une posture parfaite, et dans son obstination, elle avait perdu un temps précieux.

Xena : Parfait, tu vois, je sais maintenant que je n'ai pas fait le mauvais choix en te confiant cette arme. Pour le moment il faut t'entrainer de cette manière, puis tu pourras presque enchainer la maitrise de nouvelles postures de combats qu'elles soient défensives ou offensives, un peu comme ce que je fais en moment, minus les attaques à l'espadon d'une seule main. Je suis curieuse de voir si tu pourrais manier cette lame à une main avant que je n'y parvienne. Mais ne brûlons pas les étapes, ça viendra tôt ou tard. Pour ce que tu disais plus tôt sinon, ça ne m'étonne même pas que tu mélanges les styles de combats, si vraiment tu t'inspires du mien. J'espère juste que tu ne regrettes pas cette voie, c'est loin d'être parfait comme celui de tous ces chevaliers arrogants, mais au moins on est imprévisible.

Elle lui mit alors une tape amicale sur l'épaule droite, le sourire aux lèvres avant de reprendre.

Xena : En tout cas, j'ai vraiment hâte de te voir utiliser cette arme au combat plus tard. Avec de la chance tu y parviendras au tier 2 de ta branche de classe unique.

Morag arbora un petit sourire au compliment de Xena. Vu qu'il ne commençait pas de zéro et ne travaillait pas en autodidacte complet, cette fois, il avait pu progresser plus vite que Xena, même s'il avait en réalité bien moins de mérite.

Morag : Oh, ne t'en fais pas que même ces chevaliers arrogants ont un style perfectible. Je me rappelle d'un qui s'est rit de moi parce que je n'avais pas de "vraie posture de combat", comme il disait. Il a beaucoup moins ri quand je lui ai brisé sa lance en donnant un grand coup de hache dessus. Bien sûr, ce n'est pas idéale contre les épéistes, des vrais fouines ces saletés.... Mais je me sens à l'aise à suivre ce style "anarchique", c'est le principal.

Il hocha du chef lorsqu'elle annonça sa hâte de le voir en combat avec un espadon. Et l'idée de le manier en tiers 2 lui plaisait. Cependant, il n'en était pas encore là et après quelques coups supplémentaires, il remit l'arme dans son dos en soufflant brièvement.

Morag : Si je force plus, demain j'aurais des courbatures. N'empêche, c'est instructif d'utiliser les armes des autres. Il faudrait que j'emprunte des armes de bronze à chacun, histoire de voir si je suis capable ou non de m'en servir. Même si pour l'épée, j'ai déjà ma petite idée.... J'imagine qu'on a un avis similaire sur le sujet d'ailleurs : On tiens quelque chose en main quand on porte une épée? Et puis les rapières.... De vrais cure-dents!

Xena laissa échapper un ricanement en imaginant la tête du chevalier en question lorsque sa lance fut brisée par la hache de Morag, décidément ces deux là avaient beaucoup en commun, Xena ne supportait pas du tout les nobles.

Xena : Oui j'imagine bien pour les épéistes. Pour ma part quand j'en affronte un et qu'il s'approche d'un peu trop près je n'hésite pas à rengainer voir planter mon arme au sol lorsque c'est possible pour me battre à main nues. Avec mes gantelets de Mythrils je ne risque rien et je peux même attraper leurs jouets. Ces gantelets bien que très couteux ont été le meilleur investissent de ma vie. Bien plus que mes Espadons je t'avouerais, et je ne compte pas m'en séparer pour rien au monde. Même si un ami devrait être pris en otage pour ça.

Puis après avoir observé son "élève" agiter l'arme avant de la rengainer, elle lui tendit sa gourde d'eau fraîche. Elle en avait toujours une sur elle pour la fin de son entrainement.

Xena : Bonne idée, ça te permettras de voir si tu n'as pas d'autres options sous la main, et si ça n'est pas le cas ça te donnes une idée de ce qu'il se passe dans la tête de tes adversaires après avoir essayé un peu ces armes. Et... Je suis complétement d'accord avec toi, j'ai horreur de devoir utiliser un cure-dent, les armes légères ce n'est clairement pas mon truc... J'ai l'impression d'être sans défenses. Pour te dire, je me sens même plus en sécurité désarmée qu'avec une épée courte.

Morag : Hmm, je comprends l'idée, puisque nos poings sont des armes à part entières après tout.

D'un signe du chef, il remercia Xena de la gourde et en déversa une partie du contenue dans sa bouche, faisant néanmoins attention à ne pas toucher le goulot avec sa bouche. Il n'était pas sûr que Xena apprécierait le cas contraire. Mais une fois désaltéré, il tendit la gourde à la jeune femme avec un sourire reconnaissant.

Morag : Tu vas rester te reposer ou tu vas tenter de te changer les idées en te promenant dans la ville? Perso, j'ai fini mes entraînements, je n'ai rien d'autre à faire alors je me dis que je pourrais t'accompagner si tu veux.

Xena reprit sa gourde d'eau à moitié vide puis but un coup elle aussi jusqu'à en vider le contenu, il faudrait la remplir dans la journée.

Xena : Hum... Ca n'aurait pas était de refus mais, avec le tournoi qui arrive, je pense aller me reposer, on peut toujours remettre ça à une autre fois. Je n'aimerais pas nous faire pénaliser à cause de mon état. En tout cas, merci de me proposer, si une autre occasion se présente dans la semaine et que j'ai assez dormi, ça ne me dérangerais pas de faire un tour en ville avec toi ou simplement aller manger à la Taverne, ça nous changerait les idées.

Morag : Ah oui.... Ca te perturbe vraiment j'ai l'impression. Pardon d'avoir retenu ton attention alors, va te reposer. On ira à la taverne après le tournoi, pour fêter jusqu'au moment où on est arrivés. Je te laisse alors, à plus tard!

Sur un dernier signe de main, le mercenaire descendit du navire, en gardant l'espadon dans son dos. Maintenant, il fallait s'habituer à le porter.

Soutien C acquis entre Xena et Morag.

_________________
L’oiseau et le guerrier
Le noir et le blanc
L'annonciateur de mort et son semeur.